Mot de la Direction

Si vous deviez résumer 2017 en quelques chiffres, quels seraient-ils ?

Vincent Bourlard

Président du Conseil d’Administration

Difficile de parler de chiffres sans évoquer les défis budgétaires auxquels le TEC doit faire face. Il me faut rappeler que depuis trois ans, nous vivons au rythme de l’annalité budgétaire et de la pression d’une diminution substantielle et répétée de notre subvention, ce qui peut rendre le pilotage d’une entreprise comme la nôtre laborieux.

Et pourtant, malgré ce contexte budgétaire particulièrement complexe, le TEC a à nouveau réussi l’exercice de maintenir son niveau de service. Au niveau des comptes consolidés, les résultats atteignent 5,7 millions euros, ce qui est supérieur aux résultats attendus. Cela s’explique à la fois par un contexte externe qui ne nous permet pas d’anticiper finement notre trajectoire budgétaire, mais aussi par une forte maîtrise de nos dépenses. Même si l’offre a été préservée, ce n’est pas sans conséquence pour le client puisque cela impacte le rythme de mise en œuvre de certains projets de développement.

Nos recettes de trafic sont par ailleurs en progression de 2,54% par rapport à 2016. Elles s’élèvent à 113,5 millions d’euros et s’accompagnent d’une hausse de la fréquentation de 0,7%. 158 millions de personnes ont été transportées en 2017. Cette augmentation aurait bien entendu été plus significative si le TEC n’avait pas subi plusieurs interruptions de service, liées notamment aux actions interprofessionnelles.

En effet, si l’on peut se réjouir du travail effectué en interne en matière de dialogue social (moins de 4 jours de grèves sectorielles en 2017), il faut regretter le nombre d’actions interprofessionnelles (6 en 2017) qui détériorent l’expérience client.

Quelles sont les perspectives pour 2018 ?

Vincent Urbain

Administrateur Général adjoint

2018 sera une année de transition. Le TEC veut mettre un point d’honneur à transformer cette décision politique (la fusion, rappelons-le, n’était pas le scénario privilégié en interne) en opportunité.

C’est pour cette raison que le TEC a initié « C23 », un programme d’évolution ambitieux basé sur trois piliers (Fusion, Centres de Services Partagés et Contrat de Service Public).

C23, c’est donc une opportunité de construire un service public encore plus performant et plus moderne qui fera notre fierté et celle des citoyens wallons.

1er pilier : la Fusion

Au 1er janvier 2019, le Groupe TEC deviendra une seule entité juridique et comptable dénommée l’OTW (pour Opérateur de Transport Wallon). Le nom commercial TEC sera par contre maintenu.

Un Comité de direction sera créé et composé de quatre personnes dont les deux Administrateurs Généraux. En outre, un change manager sera recruté pour accompagner le personnel dans les changements structurels à mettre en place.

Le futur organigramme comprendra 5 directions transversales (Ressources Humaines, Finances, Technique, Marketing/Communication et Informatique) et de 5 directions territoriales basées sur le découpage actuel (Brabant Wallon, Charleroi, Hainaut, Liège-Verviers et Namur-Luxembourg).

La future structure ne comptera plus qu’un seul Conseil d’Administration (au lieu de six), composé notamment d’Administrateurs issus des différentes provinces.

2ème pilier : les Centres de Services Partagés

En parallèle, le TEC travaillera sur la mise en place de centres d’expertise appelés Centres de Services Partagés (CSP). Il s’agit de mutualiser un certain nombre d’activités et de créer des synergies. À ce stade, le périmètre concerne les Achats, la Communication, les Finances et les Ressources Humaines. Cette phase d’analyse des impacts et des scénarios devrait se clôturer cet été. Elle permettra alors d’initier une nouvelle phase dédiée au déploiement.

Toutes les activités liées à la maintenance et à l’exploitation resteront au niveau local, ainsi que le support administratif local.

3ème pilier : le Contrat de Service Public

Ce contrat, qui sera négocié cette année avec la Région Wallonne, fixera les objectifs du Groupe TEC et la manière de les atteindre (projets et financement) pour les cinq prochaines années. Cette feuille de route, qui précisera les priorités du TEC, nous guidera jusqu’en 2023.

Ce contrat, c’est donc une occasion de donner du souffle à la nouvelle entité TEC et d’y inscrire des projets de développement incontournables pour aligner l’entreprise avec les attentes de ses clients. De nombreux projets, comme GO DIGITAL (qui se matérialisera notamment par une application mobile, un nouveau site web, un CRM, un intranet…), le tram de Liège, les bus hybrides ou encore une nouvelle plateforme embarquée devront impérativement s’y retrouver.

La question du financement sera bien entendu au cœur du débat. Il faudra en effet faire coïncider les ambitions politiques et citoyennes, tant sur le plan organisationnel que sur les enjeux business, avec les moyens réels dont disposera le TEC pour les mettre en œuvre.

2018 doit donc nous permettre de poser toutes les fondations qui nous permettront de construire une entreprise ambitieuse, audacieuse et tournée vers l’avenir.

Le TEC en chiffres

Personnel

    Ouvriers
  • Brabant Wallon46
  • Charleroi249
  • Hainaut104
  • Liège-Verviers316
  • Namur-Luxembourg97
  • Employés
  • 69
  • 229
  • 178
  • 278
  • 183
  • Conducteurs
  • 243
  • 668
  • 507
  • 1200
  • 587

Tec
Brabant Wallon

358soit
46 ouvriers
69 employés
243 conducteurs

Tec
Charleroi

1146soit
249 ouvriers
229 employés
668 conducteurs

Tec
Hainaut

789soit
104 ouvriers
178 employés
507 conducteurs

Tec
Liège-Verviers

1794soit
316 ouvriers
278 employés
1200 conducteurs

Tec
Namur-Luxembourg

867soit
97 ouvriers
183 employés
587 conducteurs

Tec
Au total

5114soit
820 ouvriers
1089 employés
3205 conducteurs

dont 8 ouvriers et 152 employés à la SRWT

    Autobus standard
  • Brabant Wallon112
  • Charleroi269
  • Hainaut114
  • Liège-Verviers493
  • Namur-Luxembourg317
  • Autobus articulés
  • 49
  • 11
  • 126
  • 124
  • 29
  • Midibus et minibus
  • 15
  • 13
  • 29
  • 4
  • 26
  • Motrices
  • 0
  • 46
  • 0
  • 0
  • 0

Tec
Brabant Wallon

176soit
112 autobus standard
49 autobus articulés
15 midibus et minibus
0 motrices

Tec
Charleroi

339soit
269 autobus standard
11 autobus articulés
13 midibus et minibus
46 motrices

Tec
Hainaut

269soit
114 autobus standard
126 autobus articulés
29 midibus et minibus
0 motrices

Tec
Liège-Verviers

621soit
493 autobus standard
124 autobus articulés
4 midibus et minibus
0 motrices

Tec
Namur-Luxembourg

372soit
317 autobus standard
29 autobus articulés
26 midibus et minibus
0 motrices

Tec
Au total

1777soit
1305 autobus standard
339 autobus articulés
87 midibus et minibus
46 motrices

    Autobus standard
  • Brabant Wallon93
  • Charleroi24
  • Hainaut86
  • Liège-Verviers164
  • Namur-Luxembourg215
  • Autobus articulés
  • 15
  • 0
  • 3
  • 28
  • 12
  • Midibus et minibus
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 11

Tec
Brabant Wallon

108soit
93 autobus standard
15 autobus articulés
0 midibus et minibus
et
19 contrats

Tec
Charleroi

24soit
24 autobus standard
0 autobus articulés
0 midibus et minibus
et
2 contrats

Tec
Hainaut

89soit
86 autobus standard
3 autobus articulés
0 midibus et minibus
et
15 contrats

Tec
Liège-Verviers

192soit
164 autobus standard
28 autobus articulés
0 midibus et minibus
et
23 contrats

Tec
Namur-Luxembourg

238soit
215 autobus standard
12 autobus articulés
11 midibus et minibus
et
22 contrats

Tec
Au total

651soit
582 autobus standard
58 autobus articulés
11 midibus et minibus
et
81 contrats

    Régie
  • Brabant Wallon5539576
  • Charleroi11456958
  • Hainaut9368350
  • Liège-Verviers24123439
  • Namur-Luxembourg12826778
  • Loueurs
  • 4768593
  • 2042338
  • 4868860
  • 9482971
  • 10575597
  • Transport scolaire
  • 1757893
  • 2723719
  • 6390005
  • 5720043
  • 5993980

Tec
Brabant Wallon

12.066.062 kmsoit5.539.576 kmpar la régie4.768.593 kmpar les loueurs1.757.893 kmpar le transport scolaire

Tec
Charleroi

16.223.015 kmsoit11.456.958 kmpar la régie2.042.338 kmpar les loueurs2.723.719 kmpar le transport scolaire

Tec
Hainaut

20.627.215 kmsoit9.368.350 kmpar la régie4.868.860 kmpar les loueurs6.390.005 kmpar le transport scolaire

Tec
Liège-Verviers

39.326.453 kmsoit24.123.439 kmpar la régie9.482.971 kmpar les loueurs5.720.043 kmpar le transport scolaire

Tec
Namur-Luxembourg

29.396.355 kmsoit12.826.778 kmpar la régie10.575.597 kmpar les loueurs5.993.980 kmpar le transport scolaire

Tec
Au total

117.639.100 kmsoit63.315.101 kmpar la régie31.738.359 kmpar les loueurs22.585.640 kmpar le transport scolaire

    Nombre d'arrêts (2 sens)
  • Brabant Wallon1740
  • Charleroi1748
  • Hainaut2810
  • Liège-Verviers4884
  • Namur-Luxembourg5510
  • Longueur d'axe (en km)
  • 1725
  • 1015
  • 2610
  • 3186
  • 6308
  • Nombre de lignes régulières
  • 80
  • 81
  • 106
  • 203
  • 308

Tec
Brabant Wallon

3 dépots
dont
2 avec atelier
3  avec centre d'entretien
et
1.740 arrêts (2 sens)
1.725 km d'axe
80 lignes régulières

Tec
Charleroi

4 dépots
dont
2 avec atelier
3  avec centre d'entretien
et
1.748 arrêts (2 sens)
1.015 km d'axe
81 lignes régulières

Tec
Hainaut

8 dépots
dont
1 avec atelier
4  avec centre d'entretien
et
2.810 arrêts (2 sens)
2.610 km d'axe
106 lignes régulières

Tec
Liège-Verviers

11 dépots
dont
3 avec atelier
3  avec centre d'entretien
et
4.884 arrêts (2 sens)
3.186 km d'axe
203 lignes régulières

Tec
Namur-Luxembourg

23 dépots
dont
2 avec atelier
5  avec centre d'entretien
et
5.510 arrêts (2 sens)
6.308 km d'axe
308 lignes régulières

Tec
Au total

49 dépots
dont
10 avec atelier
18  avec centre d'entretien
et
16.692 arrêts (2 sens)
14.844 km d'axe
778 lignes régulières

VOYAGEURS TRANSPORTÉS

    Services réguliers
  • Brabant Wallon11009692
  • Charleroi22016019
  • Hainaut18149958
  • Liège-Verviers73534433
  • Namur-Luxembourg22204243
  • Transport scolaire
  • 545301
  • 947769
  • 2408221
  • 2050990
  • 2167409
  • Services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
  • 91979
  • 613190
  • 397532
  • 385115
  • 1469447
  • PMR
  • 25057
  • 26097
  • 60151
  • 52725
  • 61662

Tec
Brabant Wallon

11.672.029soit11.009.692par services réguliers545.301par transport scolaire91.979par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement25.057par PMR

Tec
Charleroi

23.603.075soit22.016.019par services réguliers947.769par transport scolaire613.190par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement26.097par PMR

Tec
Hainaut

21.015.862soit18.149.958par services réguliers2.408.221par transport scolaire397.532par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement60.151par PMR

Tec
Liège-Verviers

76.023.263soit73.534.433par services réguliers2.050.990par transport scolaire385.115par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement52.725par PMR

Tec
Namur-Luxembourg

25.902.761soit22.204.243par services réguliers2.167.409par transport scolaire1.469.447par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement61.662par PMR

Tec
Au total

158.216.990soit146.914.345par services réguliers8.119.690par transport scolaire2.957.263par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement225.692par PMR

    Recette du tarfic
  • Brabant Wallon12380948
  • Charleroi16913748
  • Hainaut17728839
  • Liège-Verviers44405147
  • Namur-Luxembourg22066246

Tec
Brabant Wallon

12.380.948 €

Tec
Charleroi

16.913.748 €

Tec
Hainaut

17.728.839 €

Tec
Liège-Verviers

44.405.147 €

Tec
Namur-Luxembourg

22.066.246 €

Tec
Au total

113.494.929 €

TYPES DE LIGNE

  • Ligne express1.4%
  • Ligne classique urbaine59.7%
  • Ligne classique périurbaine24.4%
  • Ligne classique rurale12.6%
  • Ligne de pointe (scolaire)1.8%
  • Ligne de proximité0.1%
Ligne express1,4%
Ligne classique urbaine59,7%
Ligne classique périurbaine24,4%
Ligne classique rurale12,6%
Ligne de pointe (scolaire)1,8%
Ligne de proximité0,1%

Les faits marquants

En 2017, le TEC a amélioré l’expérience de ses voyageurs en leur offrant…

… plus d’autonomie via les SELF

Au cours de l’année 2017, de nouveaux SELF ont été installés sur le réseau afin de permettre au client d’acheter/recharger rapidement son titre de transport et/ou de consulter son solde restant 24h/24 et 7j/7.

Actuellement, le TEC compte 204 SELF en Wallonie. Ces automates continueront à être déployés sur le réseau en 2018.

… de nouvelles lignes adaptées à leurs besoins

Proxibus

Le TEC Brabant Wallon a lancé son nouveau Proxibus en octobre 2017. Fruit d’une collaboration avec la commune de Braine-l’Alleud, cette nouvelle ligne de proximité gratuite facilitera la mobilité entre Braine-l’Alleud, Lillois et Ophain.

Ces bus de proximité relient plusieurs entités d’une même commune. Ils sont payants ou gratuits selon la politique communale en vigueur.

A l’heure actuelle, 31 lignes de Proxibus circulent sur le territoire wallon.

City-bus

Depuis le 13 mars 2017, le City-Bus du TEC Charleroi transporte les carolos de la Ville basse à la Ville haute (et inversement) en desservant des points stratégiques : l’arrêt de métro « Villette », l’hyper centre commercial Rive gauche, la rue de Montigny, la rue de la Montagne ou encore l’Hôtel de ville. Et cela, moyennant l’achat d’un billet vendu à bord au prix de 1€.

Six lignes de City-Bus circulent actuellement sur les réseaux des TEC Charleroi, Hainaut et Liège-Verviers. Elles permettent au client d’accéder rapidement aux commerces et services, et de circuler librement d’un bout à l’autre de la ville à tarif préférentiel.

Mené par le TEC en partenariat avec la Ville de Namur et la Wallonie, le projet Nam’in move vise à redynamiser l’offre de transport en commun au sein de la capitale wallonne.

Les avantages de cette démarche ?

  • Permettre à chacun de mieux se déplacer à l’avenir ;
  • Améliorer la qualité de vie des Namurois.

Dates clés du projet en 2017 :

  • Janvier : présentation des étapes du projet pour adapter l’offre dans les quartiers de Jambes/Erpent et Belgrade à la presse et aux citoyens ;
  • Mars : mise en place d’un processus participatif (sous forme de questionnaire) pour récolter l’avis des citoyens concernés ;
  • Mai 2017 : Présentation des résultats en conférence publique ;
  • Janvier 2018 : concrétisation du projet. Le nouveau plan du réseau est disponible sur naminmove.be
Aménagements des arrêts de bus en faveur des PMR

En 2017, conformément à la Convention établie en 2013 avec le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles, le Groupe TEC a continué l’aménagement des quais afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Une cinquantaine d’arrêts ont été adaptés et de plus en plus de véhicules sont équipés de rampes d’embarquement afin de faciliter l’accès des PMR aux transports aux communs.

Le TEC a également diffusé une campagne de sensibilisation pour ses clients à besoins spécifiques : https://vimeo.com/216473897

A la suite de l’avis positif émis par Eurostat en début d’année (février 2017), la procédure de réalisation d’un Tram entre Sclessin et Coronmeuse a été relancée.

Le Tram de Liège, ce sera :

  • un axe structurant de 11,5km ;
  • 21 stations dont 9 avec des échanges bus ;
  • des rames d’une capacité de 300 personnes (contre 100 pour un bus articulé) ;
  • une fréquence de 7 minutes en heure de pointe et de 10 minutes en heure creuse.

Rapidité, ponctualité, redynamisation urbaine, diminution de la congestion routière et de la pollution … En bref, le tram sera le symbole d’une métropole dynamique.

… plus de mobilité verte

Ils sont arrivés… Les bus hybrides sillonnent la Wallonie

Les 11 premiers bus hybrides ont fait leur apparition à Namur en janvier 2017. Dans la foulée, le TEC a commandé 298 nouveaux véhicules hybrides. Actuellement, 25 véhicules circulent à Namur. Le déploiement est également en cours à Charleroi et à Liège.

Les bus hybrides, ce sont :

  • Des véhicules plus respectueux de l’environnement, qui ont permis d’économiser 90.000 litres de carburant et de réduire les émissions de CO2 de 240T à Namur en 2017 ;
  • Des véhicules plus silencieux, qui réduisent les nuisances sonores des riverains ;
  • Des véhicules neufs avec un confort accru : espace augmenté, climatisation intégrale, chargeurs USB, sièges passagers en cuir…

Cette expérience pilote menée depuis janvier 2017 par le TEC Hainaut consiste en l’adoption de nouveaux réflexes (anticiper les freinages, redémarrer en douceur, prendre les tournants moins brusquement...). Au cours de cette formation, les conducteurs sont amenés à se mettre également à la place des voyageurs.

En plus des avantages « techniques » (moins de carburant et réduction des émissions de CO2), ce projet permet surtout d’améliorer le confort des voyageurs.

… plus de digital

Pendant 2 mois (décembre 2017-janvier 2018), le TEC a offert le WiFi à ses voyageurs à bord d’un tram à Charleroi et de quatre autres bus répartis sur le territoire wallon. Les premiers résultats montrent un engouement certain pour ce service.

Cette expérience pilote « WiFi à bord » témoigne de la volonté du Groupe de répondre aux besoins actuels de ses voyageurs et d’améliorer leur expérience pendant leurs trajets en bus et en tram. Elle s’inscrit dans le cadre de la démarche de digitalisation du parcours client initiée par le TEC.

… un meilleur service clients

En 2017, six nouveaux ESPACES TEC (Saint-Lambert, Verviers, Ottignies, Libramont, Madeleine et Beaux-Arts) ont été certifiés par l’AFNOR. Les ESPACES TEC de Liège-Guillemins, Namur, Wavre et le mobi-ESPACE du TEC Charleroi ont vu leur certification renouvelée. Ces points de vente sont certifiés pour les caractéristiques essentielles suivantes : l’accueil, l’information, la vente et la netteté/propreté des locaux.

Cette démarche certifie aux clients un service de qualité.

Naître dans un bus, voilà qui est peu commun ! Cet événement s’est pourtant produit en septembre, à bord d’un bus de la ligne 18 du TEC Liège-Verviers. Le calme et le sérieux du conducteur ont permis le bon déroulement de cet heureux événement inattendu, jusqu’à l’arrivée des secours.

A l’occasion de cette naissance exceptionnelle, le TEC Liège-Verviers a offert au nouveau-né la gratuité du transport sur ses lignes et ce, jusqu’à sa majorité. De plus, la maman a reçu également un abonnement gratuit d’une durée d’un an.

… plus de conseils pour voyager en sécurité

TEC CARE BRO, la campagne de sensibilisation du Groupe TEC s’adressant aux jeunes de 12 à 25 ans a été diffusée au mois de novembre 2017.

L’objectif était de sensibiliser les jeunes à la sécurité aux abords des arrêts et dans les bus et métros du TEC, via des médias qu’ils utilisent quotidiennement : les réseaux sociaux.

Douze thèmes ont été abordés par ces vidéos sur un ton drôle et décalé grâce, notamment, à la participation de l’instagrammeur Simon Herck.

Avec plus de 1,5 millions de vues, cette première campagne digitale du Groupe TEC a été un véritable succès.

Les résultats de l'année

Recettes en augmentation

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 113,5 millions d’euros en 2017, en augmentation de 2,54% par rapport à 2016.

Cette croissance trouve son origine dans l’augmentation des recettes liées à la vente des titres multi-voyages et des abonnements mensuels.

Fréquentation en hausse

Le système de perception TEC IT EASY nous permet d’avoir une analyse fine de l’évolution du nombre de voyageurs transportés.

En 2017, avec quelques 158 millions de voyageurs transportés, le Groupe TEC a enregistré une augmentation de la fréquentation de son réseau (+0,7% de voyageurs transportés par rapport à 2016).

Résultats financiers positifs

Au niveau des comptes consolidés, les résultats atteignent 5.704.532 euros, ce qui est supérieur aux résultats attendus. Une bonne maîtrise des dépenses associée à des produits et des subventions d’exploitation en hausse expliquent ce résultat positif.

Les comptes sociaux de la SRWT présentent également un résultat positif en atteignant 99.043 euros.

Les clients

Nos clients

Qui sont les clients du Groupe TEC, avec quel titre de transport se déplacent-ils sur le réseau et par quel canal se munissent-ils de leur titre de transport ?

Grâce aux données de la billettique, la connaissance des clients TEC s’affine d’année en année.

Nos clients par tranche d’âge et par statut

Le nombre de clients correspond au nombre de cartes sans contact valides (qui ont eu un contrat chargé) et appartenant à des clients dont le TEC connait la date de naissance. Les clients qui ont un abonnement combiné avec la SNCB sont également compris dans ce nombre. Afin de bénéficier de l’entièreté du réseau de vente sans contact (SELF, E-SHOP…), les clients adhèrent de plus en plus à la carte rechargeable MOBIB.

Il ne s’agit pas de tous les clients des TEC. En effet, dans l’attente d’un CRM qui permettra de mieux connaître ses clients occasionnels, le TEC ne dispose pas de la date de naissance des clients qui utilisent des tickets sans contact, des billets, une carte MOBIB basic ou une carte MOBIB d’un autre opérateur et non rattachée au système TEC. Ces clients occasionnels ne sont donc pas repris dans les indicateurs ci-dessous.

Répartition du nombre de clients par âge

En date du 31 octobre 2017, le TEC comptait plus de 800.000 clients disposant d’une carte sans contact valide.

64% de ces clients ont moins de 35 ans.

  • 06-1182.143
  • 12-19235.123
  • 20-34196.377
  • 35-4972.675
  • 50-6465.791
  • 65+148.189
Tranche d'âgeNombre de clients
06-1182.143
12-19235.123
20-34196.377
35-4972.675
50-6465.791
65+148.189
TOTAL800.298

De ces 800.000 clients qui ont une carte MOBIB, plus de 450.000 sont abonnés.

En effet, 451.191 clients disposaient à la date du 31 octobre 2017 d’un abonnement en cours de validité.

Abonnements mensuels
  • 06-110
  • 12-1941
  • 20-3434
  • 35-4915
  • 50-6410
  • 65+0
  • Abonnements annuels payants
  • 0
  • 49
  • 15
  • 5
  • 5
  • 26
  • Abonnements gratuits
  • 54
  • 7
  • 4
  • 4
  • 4
  • 27
  • Tranche d'âgeAbo. mensuelsAbo. annuels payantsAbo. gratuits
    06-110%0%54%
    12-1941%49%7%
    20-3434%15%4%
    35-4915%5%4%
    50-6410%5%4%
    65+0%26%27%
    Total100%100%100%

    Les abonnements annuels payants représentent 45% du nombre d’abonnements en cours de validité.

    49% de ces abonnements annuels sont détenus par des étudiants de moins de 20 ans.

    75% des abonnements mensuels sont détenus par des clients de moins de 35 ans.

    54% des abonnements gratuits sont détenus par des enfants de 6 à 11 ans.

    N.B. : Ces données comprennent également les abonnements combinés avec la SNCB.

    Près d’un tiers des clients qui ont une carte MOBIB valide bénéficient d’une réduction sur le tarif de leur titre de transport.

    • BIM110684
    • Carte blanche2594
    • DIV échange plaque9440
    • Facilité circulation28115
    • Famille nombreuse112685
    • Militaire250
    • Parlementaire5
    • Patriotique5
    StatutNombre de clients
    BIM110.684
    Carte blanche2.594
    DIV échange plaque9.440
    Facilité circulation28.115
    Famille nombreuse112.685
    Militaire250
    Parlementaire5
    Patriotique5
    TOTAL263.778

    Ce tableau reprend le nombre de parcours effectués par les clients en 2017, par type de titres de transports sur les lignes publiques (hors circuits transport scolaire, spéciaux et PMR). Il est déterminé grâce au nombre de tickets papier vendus sur un 1 an et au nombre de validations effectuées par les voyageurs en première montée (sans correspondances). Les abonnements combinés SNCB+TEC sont compris dans ces résultats.

    Nos clients ont effectué en un an plus de 108 millions de parcours sur le réseau TEC. Près de 79% ont été effectués avec des abonnements, 11% avec des titres unitaires et 10% avec des titres multi-parcours.

      1 parcours
    • TEC BW1202894
    • TEC CH1819060
    • TEC HT2142192
    • TEC LV3646756
    • TEC NL1960643
    • Journées
    • 27445
    • 48965
    • 15056
    • 462270
    • 179033
    • Multi-parcours
    • 705172
    • 1412693
    • 949001
    • 3995338
    • 1409922
    • Multi-parcours %
    • 145263
    • 456711
    • 421830
    • 988379
    • 541827
    • Mensuels
    • 1726654
    • 4899805
    • 3957156
    • 14458270
    • 5245806
    • Annuels payants
    • 3940685
    • 5003292
    • 3815862
    • 21134928
    • 8404650
    • Annuels gratuits
    • 333018
    • 365029
    • 1760004
    • 3024259
    • 3267866
    • Combinés SNCB (mens.,trim. ou ann.)
    • 618650
    • 606087
    • 756046
    • 1645375
    • 1194496
    Type de fréquenceTEC BWTEC CHTEC HTTEC LVTEC NL
    1 parcours1.202.8941.819.0602.142.1923.646.7561.960.643
    Journées27.44548.96515.056462.270179.033
    Multi-parcours705.1721.412.693949.0013.995.3381.409.922
    Multi-parcours %145.263456.711421.830988.379541.827
    Mensuels1.726.6544.899.8053.957.15614.458.2705.245.806
    Annuels payants3.940.6855.003.2923.815.86221.134.9288.404.650
    Annuels gratuits333.018365.0291.760.0043.024.2593.267.866
    Combinés SNCB
    (mens.,trim. ou ann.)
    618.650606.087756.0461.645.3751.194.496
      SELF
    • TEC BW98506
    • TEC CH1037308
    • TEC HT141568
    • TEC LV789707
    • TEC NL199735
    • PDV
    • 1828
    • 1847
    • 1904
    • 168
    • 4367
    • ESPACES TEC
    • 83762
    • 386737
    • 155026
    • 867212
    • 194899
    • EASY PAY
    • 6878
    • 29089
    • 13311
    • 67198
    • 13086
    Type de fréquenceTEC BWTEC CHTEC HTTEC LVTEC NLGLOBAL
    SELF98.5061.037.308141.568789.707199.7352.266.824
    PDV1.8281.8471.9041684.36710.114
    ESPACES TEC83.762386.737155.026867.212194.8991.687.636
    EASY PAY6.87829.08913.31167.19813.086129.562
    E-SHOP194.955
    SNCB106.014
    POINTS TEC588.718

    Hors vente à bord, 40% des recettes de titres de transport proviennent des ventes en ESPACE TEC, 35% des SELF, 7% via la SNCB, 6% via EASY PAY et l’E-SHOP. L’objectif initial pour le canal E-SHOP est atteint, notamment grâce à la mise en ligne de la version mobile.

      SELF
    • TEC BW2387773.00
    • TEC CH8784018.90
    • TEC HT3128622.10
    • TEC LV19287581.70
    • TEC NL3243869.90
    • PDV
    • 4348.60
    • 5426.60
    • 4999.50
    • 452.90
    • 10943.90
    • ESPACES TEC
    • 2972646.71
    • 7823540.86
    • 3840690.42
    • 22304278.35
    • 5874110.22
    • EASY PAY
    • 492482.62
    • 1164060.42
    • 533236.61
    • 3718208.88
    • 769927.42
    Type de fréquenceTEC BWTEC CHTEC HTTEC LVTEC NLGLOBAL
    SELF2.387.773,00 €8.784.018,90 €3.128.622,10 €19.287.581,70 €3.243.869,90 €36.831.866 €
    PDV4.348,60 €5.426,60 €4.999,50 €452,90 €10.943,90 €26.172 €
    ESPACES TEC2.972.646,71 €7.823.540,86 €3.840.690,42 €22.304.278,35 €5.874.110,22 €42.815.267 €
    EASY PAY492.482,62 €1.164.060,42 €533.236,61 €3.718.208,88 €769.927,42 €6.677.916 €
    E-SHOP6.889.955 €
    SNCB7.339.955 €
    POINTS TEC5.780.971 €

    Nos lignes (régie et loueurs)

    Un réseau très vaste

    Au 31 décembre 2017, le réseau TEC se composait de 778 lignes régulières desservant 16.692 arrêts.

    • Exploitation par 5 sociétés : le TEC Brabant Wallon, le TEC Charleroi, le TEC Hainaut, le TEC Liège-Verviers et le TEC Namur-Luxembourg.

    Cette offre est assurée par deux types de prestataires :

    • Les conducteurs en régie (conducteurs en propre) : pour 55,8% des km parcourus sur les lignes régulières du Groupe TEC.
    • Les sous-traitants privés, dénommés les « loueurs » : pour 27,1% des km parcourus sur les lignes régulières du Groupe TEC.

    Le transport scolaire

    17,1% des km parcourus en 2017

    A côté des activités de transport régulier et de transport spécial, les TEC ont reçu du Gouvernement wallon la mission de coordonner et d'organiser les services de transport scolaire.

    Il est en effet prévu que les enfants domiciliés trop loin de l’école souhaitée peuvent bénéficier d’un transport gratuit entre leur domicile et l’école à charge de la collectivité.

    Lorsqu’un enfant a droit à ce transport scolaire, le TEC concerné se charge de trouver une solution pour assurer son déplacement, soit via un service régulier, soit via un service régulier spécialisé (circuit de ramassage scolaire, assuré par des firmes privées, ASBL, communes, provinces, ou les TEC eux-mêmes).

    Élèves transportés
  • 201031778
  • 201130240
  • 201227520
  • 201326705
  • 201425911
  • 201525676
  • 201625226
  • 201728715
  • 0
    201031.778
    201130.240
    201227.520
    201326.705
    201425.911
    201525.676
    201625.226
    201728.715

    Notre approche de la Mobilité

    Mise en concurrence des loueurs : ça se concrétise

    Le Groupe TEC doit se conformer aux règles européennes et régionales belges sur les marchés publics. Celles-ci l’obligent à attribuer les services réguliers sous-traités par une mise en concurrence.

    Dans ce contexte, la SRWT a fait appel à un consultant externe spécialisé dans la mise en concurrence de services d’autobus. La mission confiée au consultant comporte deux phases :

    • Phase 1 (2016) : Recommandations sur les paramètres-clés de la mise en concurrence (taille et structure des lots, périodicité de renouvellement des contrats, critères de sélection et d’attribution, aspects juridiques garantissant le bon déroulement du processus, critères de performance…).
    • Phase 2 (2016 - 2017) : Accompagnement du processus de mise en concurrence (aide à la rédaction du cahier des charges, accompagnement pour la rédaction des appels d’offre et support pour l’analyse des offres).

    Un groupe de travail constitué de représentants de la SRWT et des cinq TEC a identifié les principaux objectifs de ce projet de mise en concurrence :

    • Régularisation juridique (conformité au règlement CE 1370/2007)
    • Maîtrise des coûts (coût/km des sous-traitants ou budget total à km constant)
    • Amélioration de la qualité des services (dont indice global de satisfaction)

    En 2017, trois éléments majeurs sont à souligner :

    1. Mi-2017 : une « consultation de marché d’opérateurs » a été organisée par le Groupe TEC afin d'affiner son approche en matière de procédure et en matière contractuelle.
    2. Novembre 2017 : Publication de l’avis sur l’existence d’un système de qualification qui permet, aux candidats désireux de recevoir une invitation à déposer une offre pour les marchés qui seront mis en concurrence, de remettre une demande de qualification.
    3. La poursuite de la rédaction du cahier des charges qui sera finalisée pour début 2018.
    Les agressions

    La diminution du nombre d’agressions enregistrée depuis 2013 n’a pas pu se confirmer en 2017. Cette augmentation non-négligeable n’est pas un phénomène régional : elle est due à une augmentation d’agressions au sein de certaines sociétés TEC.

    Par rapport à l’année passée, les chiffres sont les suivants :

    • 2017 : 73 agressions, soit 1 agression pour 2,17 millions de voyageurs transportés ;
    • 2016 : 45 agressions, soit 1 agression pour 3,49 millions de voyageurs transportés.
    Caméras de surveillance

    Le plan SécuriTEC se poursuit avec la livraison de caméras de sécurité. La fin de l’installation est prévue en 2017. Tous les nouveaux véhicules livrés en sont systématiquement pourvus.

    Formation

    La formation du personnel intègre des modules d’apprentissage destinés à réduire le risque d’agression par l’adoption de comportements adéquats.

    Prévention

    Un plan d’action d’envergure a été lancé en 2017 par le Groupe TEC afin de renforcer notamment la prévention des agressions. Par ailleurs, une cellule « prévention et bien-être » se met actuellement en place en vue d’accompagner la mise en œuvre de ce plan d’action.

    Pour mieux répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite (PMR), le TEC a conclu en 2013 une convention avec le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWaB) afin de rendre son offre plus accessible à ce public.

    Cette convention prévoyait notamment la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation à l’attention du personnel et des clients du TEC. Cette campagne, élargie aux Clients à Besoins Spécifiques (CBS) a mis l’accent sur les comportements à valoriser à leur égard. Près d’un client sur deux présente en effet des difficultés particulières dans le cadre de ses déplacements (personne en chaise roulante, personne âgée, souffrant de trouble du langage, déficient visuel, déficient auditif, enfant plâtré, personne se déplaçant avec des enfants en bas âge et femmes enceintes). Cette campagne de communication a été diffusée en mars 2017 à l’ensemble du personnel des TEC et à l’externe en avril.

    Parallèlement, l’audit des arrêts, la formation initiale et continue des chauffeurs à l’accueil des CBS ainsi que les travaux d’aménagement d’arrêts pour les PMR se sont poursuivis.

    Les projets destinés à améliorer et dynamiser l’offre commerciale du Groupe TEC ne manquent pas !

    Certains, initiés il y a quelques temps déjà, portent désormais leurs fruits. C’est le cas notamment de TEC IT EASY, la billettique sans contact du TEC, dont nous avons pu confirmer la satisfaction de la clientèle en 2017.

    Parmi les actions-clés de notre approche commerciale 2017, pointons entre autres :

    • La promotion de l’usage des cartes MOBIB et MOBIB basic, notamment via des campagnes de distribution gratuite de ces cartes sans contact rechargeables ;
    • L’évolution des tarifs en février 2017, ciblée :
      • Sur le billet de dépannage 1 parcours porté à une différence de 50 cents par rapport au tarif du titre sur support électronique ;
      • et dans une moindre mesure, sur le tarif des abonnements annuels 12-24 ans et 25-64 ans ;
    • La fin de la vente à bord du métro de Charleroi en juillet ;
    • La réalisation d’études sur la clientèle du Groupe TEC, sur leur satisfaction et sur le marché de la mobilité en Wallonie ;
    • L’amélioration du service après-vente interopérable des cartes MOBIB entre les opérateurs ;
    • La mise en œuvre de la gratuité pour les parcours en groupe des mouvements de jeunesse ;
    • Le lancement de la prospection B2B pour notre offre BUS’ness ;
    • L’extension du réseau SELF pour assurer une plus grande proximité sur le parcours de nos clients ;
    • Un tarif promotionnel pour utiliser le réseau TEC durant la semaine de la mobilité ;
    • La certification d’un nombre croissant de nos Espaces TEC pour fiabiliser la qualité des services offerts;
    • La gratuité de l’ensemble du réseau TEC les 31/12/2017 et 01/01/2018.

    En 2015, la billettique sans contact TEC IT EASY est devenue une réalité pour tous nos clients. Après deux ans d’exploitation, les indicateurs confirment l’appropriation du système billettique par les clients du Groupe TEC. Une série d’objectifs commerciaux fixés en 2011 pour le projet TEC IT EASY ayant été atteints, le TEC a pu s’en fixer de nouveaux, dans le cadre de sa stratégie de vente & distribution (ex : nouvel objectif pour la vente par internet fixé à 8%).

    Les faits commerciaux marquants après deux ans peuvent être synthétisés comme suit :

    • Adhésion croissante aux cartes rechargeables MOBIB (nominative) et MOBIB basic (anonyme) en vue d’utiliser les nouveaux canaux de vente sans contact (SELF, E-SHOP, …) ;
    • Développement de l’utilisation interopérable de MOBIB à travers la Belgique (campagne de communication réalisée conjointement par DE LIJN, SNCB, STIB et TEC) ;
    • Réduction continue du volume de billets papier émis à bord (en lien avec les tarifs de billets de dépannage plus élevés) ;
    • Adhésion forte de la clientèle au nouveau canal SELF de chargement des cartes MOBIB et MOBIB basic (accessibles 24h/24 et qui permettent d’éviter les files d’attente. La campagne de communication de l’été 2016 pour inciter les clients à renouveler leur abonnement via un SELF a été un succès permettant de fluidifier les achats lors de la rentrée scolaire) ;
    • Objectif initial atteint pour le canal E-SHOP, notamment avec la mise en ligne de la version mobile (il est désormais possible de recharger sa carte MOBIB ou MOBIB basic via son smartphone) ;
    • Le réflexe « Je monte, je valide » est considéré comme atteint. Comme toute bonne habitude, elle devra être rappelée et renforcée régulièrement par de la communication externe et interne afin de maintenir la validation systématique à la montée. A Liège, une problématique de non validation apparaît cependant dans les services les plus chargés des bus articulés ;
    • La satisfaction client pour la billettique est passée de 7,5/10 en 2016 à 8,2/10 en 2017.

    La digitalisation de la Wallonie est une réalité. Le Groupe TEC est déterminé à relever les défis qui découlent de cette évolution : intégrer les médias sociaux et les technologies digitales est une priorité. Le programme GO DIGITAL fait entrer l’entreprise dans une nouvelle ère.

    En 2017, l’axe de l’information-voyageurs a continué à se développer. Deux adjudicataires ont été désignés par le Conseil d’Administration de juillet 2017 pour développer une application mobile TEC et travailler à la refonte du site infotec.be. Ces outils seront mis à disposition des clients du TEC en 2018, après avoir été diffusés et testés au préalable par un panel interne. Le développement de l’information en temps réel, basée sur la géolocalisation des véhicules, a également été réalisé pour alimenter ces nouveaux canaux d’information.

    En parallèle, des pilotes ont été lancés pour confirmer la faisabilité et l’intérêt de certaines solutions clients, avant de prévoir un lancement à plus grande échelle. Cinq véhicules ont ainsi été équipés fin 2017 pour proposer aux clients une connexion Wi-Fi embarquée, et leur offrir la possibilité d’être informés sur leur trajet. Les résultats de ce pilote vont être analysés pour déterminer le coût pour le Groupe de ce service s’il était étendu, et proposer plusieurs scénarios de mise en œuvre. Dans la même logique d’expérimentation, une solution de vente et validation sur smartphone a été testée avec succès : cette fonctionnalité sera proposée dans la future application mobile TEC en 2019.

    Des réflexions ont également été menées avec les différents métiers concernés par la relation client, pour analyser leurs besoins en termes d’outils, ainsi qu’avec le personnel des différents TEC pour comprendre leurs besoins d’information et développer des solutions adaptées.

    GO DIGITAL !, un projet TEC en 4 axes :

    • Information interactive des voyageurs
    • Personnalisation de la relation client
    • Collaboration et digitalisation interne
    • Accompagnement de la transformation digitale
    Notre engagement pour des services de qualité

    En 2017, plusieurs projets visant l’amélioration continue des services ont mobilisé les équipes du Groupe TEC.

    ESPACES TEC
    6 nouveaux labels en 2017

    Le TEC a poursuivi le processus de certification des ESPACES TEC  (points de vente propres).

    Le résultat est positif et le TEC compte poursuivre sur cette voie encourageante :

    • 4 ESPACES TEC ont obtenu le renouvellement de leur label.
    • 6 autres l’ont obtenu pour une période de deux ans, sous audit annuel
    • 6 ESPACES TEC ont rejoint le processus en 2017 afin d’obtenir cette certification en 2018.
    10 ESPACES TEC labellisés AFNOR Certification 1
    • TEC Brabant Wallon : Wavre, Ottignies
    • TEC Charleroi : Madeleine, Beaux-Arts, et mobi-ESPACE TEC
    • TEC Liège-Verviers : Liège-Guillemins, Saint-Lambert et Verviers
    • TEC Namur-Luxembourg : Namur et Libramont
    • 1 norme NF 281 services de transport de voyageurs et NF 298 services associés à ceux-ci
    Meilleur traitement des réclamations clients

    Le projet d’amélioration de la gestion des réclamations s’est poursuivi en 2017. Il sera mis en application en 2018. L’objectif de ce projet ? Améliorer la satisfaction de nos clients grâce à une meilleure maîtrise des réponses aux réclamations. Les pistes sont, entre autres, les délais de traitement ainsi qu’une uniformisation des réponses fournies par chacun des TEC. Demain,  partout en Wallonie, le client TEC pourra vivre la même expérience !

    Enquête de satisfaction

    En mars 2017, le TEC, via la société BVA, a interrogé sa clientèle afin d’établir un baromètre de la satisfaction client.

    Les objectifs de ce baromètre étaient les suivants :

    • mesurer l’expérience globale vécue aux différents moments du parcours clients ;
    • suivre son évolution dans le temps et identifier les moments clés du parcours client (à savoir les moments qui génèrent l’insatisfaction ou à l’inverse des moments qui favorisent la satisfaction) ;
    • déterminer les grands axes à privilégier pour améliorer l’expérience client.

    La satisfaction globale de la qualité de service du TEC est de 68%.

    Notre NPS est de -19, ce qui représente les personnes qui sont prêtes à recommander le TEC moins les clients considérés comme des détracteurs, qui ne recommanderaient pas le TEC à leur entourage.

    Un client sur deux ne perçoit pas l’évolution des transports en commun.

    Les moments moins appréciés des clients sont :

    1. Le manque de ponctualité
    2. Le manque de place dans les bus
    3. L’attente et les fréquences de passage insuffisantes
    4. Le manque d’amabilité des chauffeurs
    5. La conduite trop brutale et/ ou trop rapide

    Les canaux d’achat ou de renouvellement ont des niveaux de satisfaction de 95% pour Easy Pay, de 88% pour l’E-Shop de 83% pour les SELF et de 77% à bord d’un bus.

    Le baromètre démontre que la satisfaction globale des moyens d’information du Groupe TEC pourrait être améliorée. Plusieurs canaux présentent un bon niveau de satisfaction mais restent encore trop peu utilisés par la clientèle.

    • Les brochures TEC ont un niveau de satisfaction de 87% mais une utilisation de seulement 8% des clients ;
    • Les informations données par les conducteurs entrainent un niveau de satisfaction de 85% mais ce canal est uniquement utilisé par 5% des clients ;
    • Les pages Facebook sont utilisées par 5% des clients et présentent une satisfaction de 83%. Par ailleurs, certains TEC ne disposent pas de page Facebook. La stratégie relative aux réseaux sociaux sera mise en œuvre au cours de l’année 2018.
    • Les canaux les moins satisfaisants sont : Infotec.be, l’information aux arrêts et le service téléphonique qui ont respectivement 78%, 77% et 75% de satisfaction.

    En résumé, voici ce qui ressort du baromètre de l’expérience client réalisé en 2017 :

    Pour conclure, les éléments qui inciteraient le client à voyager plus souvent avec le TEC sont :

    1. Une fréquence plus élevée ;
    2. Des tarifs moins chers ;
    3. Une meilleure ponctualité / respect des horaires ;
    4. Des bus plus confortables/plus modernes ;
    5. Un arrêt plus proche du domicile/ meilleure desserte.

    Le périmètre de la communication comprend :

    • l’information voyageurs ;
    • la communication commerciale ;
    • la communication corporate (dont les relations presse) ;
    • l’employeur branding ;
    • la communication interne.

    La communication est support et/ou partie prenante d’un certain nombre de projets business, comme GO DIGITAL, la gestion des réclamations, les bus hybrides, le tram de Liège… et elle accompagne aussi tous les projets liés à la transformation du Groupe (CSP, fusion…).

    Elle pilote le marché publicitaire autobus et les conventions média.

    Le plan de communication, défini en adéquation avec le plan d’entreprise 2013-2017, a continué d’être implémenté en 2017.

    a) Information voyageurs

    L’information voyageurs, c’est l’ensemble des actions de communication qui sont mises en place pour délivrer aux clients du TEC une information fiable concernant leurs déplacements et l’état du réseau en situation normale et en cas de perturbations.

    Les équipes communication ont été largement impliquées dans le développement des outils d’information voyageurs porté par le programme GO DIGITAL.

    Par ailleurs, trois outils ont continué à recevoir notre attention en 2017 :

    • le site infotec.be a connu en moyenne quelques 1.422.455 visites par mois en 2017, dont 71% via la version mobile ;
    • TECxto, le service d’information sur les perturbations du réseau via GSM, comptait au 31 décembre 2017, 7.077 abonnements au 9222, lequel permet de recevoir pendant un an tous les messages concernant les perturbations d’une ou plusieurs lignes définies par le client. 766.815 SMS ont été envoyés aux clients TECxto en 2017 ;
    • l’E-mailing, mis en place au TEC Liège-Verviers, permet aux voyageurs de recevoir par courrier électronique les informations essentielles sur les lignes qu’ils empruntent (changement d’horaires ou d’itinéraires, travaux, déplacement d’arrêts…). 26.353 clients du TEC Liège-Verviers étaient abonnés à ce service au 31 décembre 2017.

    La communication commerciale regroupe l'ensemble des actions de communication mises en place dans le but de promouvoir les produits, tarifs et canaux de vente à la fois au niveau B2C (business to consumer) et au niveau B2B (business to business).

    De nombreuses actions de communication à la fois interne et externe ont été mises en place en 2017 pour soutenir la politique commerciale du Groupe :

    • Tarifs 2017 avec focus sur la MOBIB basic ;
    • Certification des ESPACES TEC ;
      Communication sur les écrans internes
    • Mise à jour des supports BUS’ness et création d’une newsletter ;
    • Fin de vente à bord des trams à Charleroi et focus SELF ;
    • Anticipation des achats liés à la rentrée scolaire ;
    • Promotion des canaux à distance dans le cadre de la rentrée scolaire (focus E-SHOP et sa version mobile) ;
    • Intermodalité (P+R, Cambio…) ;
    • Titre spécial Semaine de la Mobilité ;
    • Validation obligatoire ;

    Elle regroupe l'ensemble des actions de communication qui visent à mettre en valeur l’entreprise, à promouvoir son image vis-à-vis de ses clients, administrés et partenaires.

    Les actions suivantes auront été initiées en la matière :

    • le TEC ON TOUR (avec près de 160.000 personnes transportées) ;
    • la campagne TEC CARE BRO (axée sur la sécurité à l’attention des 12-18 ans) ;
    • le lancement des bus hybrides ;
    • la gratuité le 31 décembre ;
    • la sensibilisation aux besoins des clients spécifiques ;
    • les partenariats (Viva for life, AWSR, Semaine Mobilité, CAP 48, Télévie…) ;
    • l’enquête de satisfaction ;
    • l’édition des différents rapports institutionnels (dont le rapport annuel) ;
    • la photothèque.

    Une large étude sur l’image du Groupe a par ailleurs été initiée en interne et externe. Très riche en enseignements, elle doit soutenir notre objectif de développer une stratégie de marque.

    Un nouveau marché de communication (centrale de marché pour les six entités du Groupe) a été attribué pour soutenir nos ambitions et amener de la cohérence à l’échelle du Groupe. Une nouvelle charte graphique, construite sur la baseline Tellement En Commun, sera déployée en 2018.

    Le Groupe TEC aura par ailleurs occupé l’espace médiatique. Par l’organisation de conférences de presse ou par la rédaction de communiqués de presse sur les divers projets et actions menés par la SRWT, le Groupe TEC entend informer les citoyens en donnant l’image d’une entreprise dynamique et responsable. Citons par exemple la communication sur la certification des ESPACES TEC, l’achat de véhicules hybrides…

    Malgré la non indexation des tarifs en février 2015 et en 2016 (sauf pour le parcours entre la gare de Charleroi Sud et l’aéroport de Brussels South Charleroi Airport), le Gouvernement wallon a décidé de surseoir partiellement à la hausse des tarifs des TEC en 2017, et de limiter la hausse des tarifs à 2,67% (alors que la hausse d’index entre le 1er juillet 2013 et le 30 juin 20161 s’élevait à 3,08%, soit une différence de 0,41%).

    La hausse tarifaire de 2017 a porté sur :

    • le prix du billet papier à bord : 2,40 euros pour un parcours NEXT, 3,50 euros pour un parcours Horizon et 5,50 euros pour un parcours Horizon+ ; soit 30 cents plus cher que le parcours chargé sur support électronique.
    • le tarif des abonnements annuels des 25-64 ans et plus modérément des 12-24 ans.

    Le Gouvernement wallon a également approuvé la mesure de gratuité des déplacements en groupe sur le réseau TEC pour les mouvements de jeunesse à partir de 2017.

    1 C’est en effet cette période (2013-2016) qu’il faut prendre en compte puisqu’il n’y a pas eu d’augmentation tarifaire en 2015 et 2016.

    Les investissements

    En 2017, l’ensemble du Groupe TEC a poursuivi le développement des grands projets destinés à favoriser la mobilité et/ou l’intermodalité en Wallonie.

    Le matériel roulant

    L’année 2017 a vu la livraison des séries d’autobus suivantes :

    • 10 autobus standard à plancher bas de type SOLARIS New Urbino destinés au TEC Liège-Verviers ;
    • 58 autobus standard à plancher bas de type VOLVO 7900 Electric Hybrid destinés aux TEC Charleroi et Namur-Luxembourg.

    Soit un total de 68 véhicules.

    Tous ces véhicules neufs sont des hybrides conformes à la norme EURO VI, ce qui porte à 72% le nombre de bus nécessaires équipés de filtres à particules.

    Tram de Liège

    Suite à l’annulation de la première procédure de marché, la SRWT a relancé une nouvelle procédure en juin 2016. Le contrat PPP (Partenariat Public Privé) a été remodelé et a obtenu le feu vert d’Eurostat puis du Gouvernement wallon début 2017.

    Les 3 consortia ayant déposé une candidature sont :

    • Alstom – BAM (Mobiliège 2.0) ;
    • Colas – CAF – DIF (Tram’Ardent) ;
    • Vinci – Meridiam – CFE – Škoda – ETF.

    En juillet 2017, le consortium Vinci – Meridiam – CFE – Škoda – ETF a décidé de se retirer de la compétition, deux consortia ont donc remis une offre le 28 septembre 2017.

    Suite à l’évaluation des offres, la SRWT a décidé de retenir les consortia suivants pour la suite de la procédure :

    • Mobiliège 2.0
    • Tram’Ardent

    Ces deux consortia ont été invités à participer à une phase de négociations et à remettre une offre finale dans le courant du mois de mai 2018. La SRWT se fixe comme cible une désignation du soumissionnaire préférentiel en juillet 2018, la signature du contrat en octobre 2018 pour une mise en service de la ligne de tram mi-2022.

    Depuis plusieurs années, le TEC Charleroi et la SRWT s’unissent pour réaliser le programme de modernisation du Métro de Charleroi.

    Deux chantiers de grande ampleur ont commencé en 2017 :

    • Les travaux de rénovation complète de la voie des rues des Déportés, de la Station et Paul Janson, à Anderlues. Ils ont débuté en mai 2017 et devraient se terminer fin d’année 2018, le budget alloué à ce dossier est de 4.503,10 MEUR.
    • Les travaux de rénovation et de transformation des stations Pétria, Providence, Villette et Gilly, qui ont débuté en septembre 2017 et qui représentent 3.066,3 MEUR.

    Gare multimodale de Namur

    Le chantier d’aménagement de la gare autobus périurbaine de Namur sur le toit de la gare SNCB est en cours d’exécution.

    Les fondations de la rampe d’accès à la future gare sont réalisées. Le pied de la rampe côté rond-point Léopold est en cours de construction.

    La dalle de la gare est actuellement en cours de renforcement au niveau de la stabilité.

    Le chantier suit donc bien son cours et devrait être terminé pour mi-2019.

    De plus, un budget de 2,295 MEUR sera octroyé pour les travaux de la place de la Station et de l’axe Rogier-Brabant liés à la circulation des autobus et au confort de la clientèle, étudiés et réalisés par la SRWT. Ces différents projets seront réalisés en 2019 et 2020.

    Divers

    D’autres dossiers importants ont été réalisés en 2017 :

    • L’aménagement d'un parking relais, d'un site propre et de deux ronds-points rue de la Vieille Voie de Tongres à Vottem (Liège), dont les travaux ont commencé début 2017 (1.740,6 MEUR) ;
    • L’aménagement d’une bande bus et de 4 arrêts PMR, sur Sainte-Marguerite à Liège (373,2 MEUR) ;
    • L’aménagement d’une bande bus dynamique, chaussée de Waterloo à Namur (87,2 MEUR)
    • D’une manière générale, la mise en conformité de l’accessibilité PMR de quais bus sur tout le réseau. Une cinquantaine d’arrêts ont été réalisés en 2017.
    Un programme d’investissements constant

    En 2017, le budget alloué aux investissements d’infrastructure du Groupe TEC s’élevait à 10.305,0 MEUR.

    Les investissements 2017 se concentrent autour de cinq axes prioritaires, dont voici les montants prévus :

    L’extension du Métro Léger de Charleroi5.835,5
    MEUR
    Les gares de correspondance358,5
    MEUR
    Les sites propres et les voies1.170,0
    MEUR
    Les aménagements d’arrêts2.363,2
    MEUR
    Investissements qualitatifs et information voyageurs3.940,8
    MEUR
    • L’extension du Métro Léger de Charleroi5835.5
    • Les gares de correspondance358.5
    • Les sites propres et les voies1170.0
    • Les aménagements d’arrêts2363.2
    • Investissements qualitatifs et information voyageurs3940.8
    Métro léger de Charleroi

    Les dossiers les plus importants imputés sur le budget 2017 concernent les travaux de rénovation de parachèvements dans les stations Providence, Pétria, Villette et Gilly (3.066,3 MEUR), le remplacement des escalators de la Station De Cartier (903,4 MEUR) et le remplacement de deux tableaux en courant continu des sous-stations du dépôt d’Anderlues et de Jumet Chaussée (374,2 MEUR).

    Gares de correspondance

    Les études liées à l’aménagement d’une zone de battement aux Beaux-Arts à Charleroi sont un des dossiers les plus importants (110,0 MEUR).

    Sites propres et voies

    Parmi les principaux investissements, citons entre autres les frais de raccordement liés à l’implantation de stations pour le rechargement de bus hybrides sur le réseau de Namur et Charleroi (250,0 MEUR).

    Aménagements d’arrêts

    Les projets d’aménagement d’arrêts de bus s’élèvent à un montant total de 2.363,2 MEUR dont les principaux sont l’aménagement d’arrêts en faveur des PMR sur les lignes 21 et 27 à Liège (195,1 MEUR), l’aménagement d’arrêts à Marchienne et Marcinelle (156,9 MEUR) et à Malonne (108,5 MEUR).

    Ils visent deux objectifs : accompagner le développement des TEC et assurer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

    Des marchés d’une durée de 3 et 4 ans ont été attribués pour la fourniture et le placement d’abris pour voyageurs d’une part de type standard aluminium (1.910,8 MEUR) et d’autre part de types bois et béton (974,9 MEUR) ainsi que pour la fourniture de plaques d’arrêts, valves et socles pour poteaux (979,1 MEUR).

    Réalisation de sites propres inscrits à la Déclaration Politique Régionale (DPR)

    Cet article budgétaire concerne le financement de l’étude stratégique et des travaux de priorisation des transports en commun sur les N5 et N53 à Charleroi.

    Pour rappel, la SRWT a dépensé 16,6 MEUR en 2014 et 130,0 MEUR en 2015. Ces 146,6 MEUR, relatifs au premier volet des études et à une mission complémentaire, ont été engagés en 2016.

    Un visa de 983,4 MEUR a été octroyé fin 2017 afin de couvrir les factures relatives à la poursuite de l’étude stratégique et d’aménagement d’infrastructures favorisant les transports en commun ainsi qu’à des levés topographiques.

    Etudes : améliorer la sécurité et l’accessibilité

    En 2017, les investissements d’infrastructure ont fait l’objet de diverses études par les départements Bureau d’études et Parachèvements – Equipements de la SRWT. Ce travail visait essentiellement une amélioration constante de la sécurité et de l’accessibilité des infrastructures TEC.

    Deux importants marchés portent sur les études visant à équiper des terminus de lignes de bus en sanitaires (144,0 MEUR) et des études relatives à des aménagements d’arrêts PMR en Région Wallonne (160,0 MEUR).

    Les aéroports wallons

    La SRWT a poursuivi en 2017 l’exécution des contrats d’assistance technique que la SOWAER lui confie pour la gestion de ses travaux d’infrastructure aéroportuaire.

    Ainsi, cette année a vu la poursuite de l’assistance aux études du contournement Ouest de Liège Airport (A15 - Echangeur 4) et de celles d’extension de la zone fret Nord (phase II), pour des chantiers qui devraient démarrer au courant de 2018.

    De plus, la SRWT a exécuté en direct pour Liège Airport et Liège Airport Business Park S.A. :

    • Une mission de suivi de chantier pour le nouveau Hall de Fret B16.2 situé dans la zone de Fret Nord ;
    • Une mission d’assistance à l’étude de projet de 2 nouveaux halls de Fret en zone Nord (B16.3 et B24).

    Enfin, la SRWT a poursuivi des missions de surveillance de chantier en partenariat avec un bureau d’études privé pour :

    • Les travaux d’Upgrade vers la CAT II/III de la piste 05R de l’aéroport de Liège (SOWAER) ;
    • Les travaux de rénovation du balisage de piste principale 23L de l’aéroport de Liège (SOWAER).

    Pour financer ses investissements d’exploitation en 2017, la SRWT a contracté un nouvel emprunt bancaire de 25 MEUR, portant la dette garantie par la Région wallonne à 256 MEUR.

    Celle-ci présente les caractéristiques suivantes :

    Dette par nature

    • Emprunts bancaires53.8%
    • Emprunts obligataires46.2%

    Dette par type de risque (avec dérivés)

    • Fixe69.8%
    • Variable30.2%

    Le développement durable

    Depuis de nombreuses années déjà, le Groupe TEC s’inscrit dans une démarche de développement durable. Notre ambition est de proposer une offre de mobilité toujours plus respectueuse de l’environnement.

    Nous travaillons sur plusieurs axes :

    1. Un parc de véhicules de moins en moins polluant
    2. La réduction de la consommation d’énergie dans nos bâtiments
    3. L’assainissement de nos différents sites par la dépollution des sols
    4. Une politique d’achat incluant des clauses éthiques, environnementales et sociales
    5. Une réflexion sur la diminution des documents papier (dématérialisation des factures, impression à la demande des horaires dans certains Espaces TEC, rapport annuel sous format web…).

    Les bus hybrides : le déploiement continue

    Conformément à la nouvelle stratégie de renouvellement du matériel roulant, initiée en 2016, le Groupe TEC vise à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, à poursuivre la lutte contre la pollution locale et à diminuer le bruit en milieu urbain.

    Ce projet innovant est le premier de ce type porté par une entreprise européenne de transport public.

    Premières concrétisations début 2017 :

    • Mise en service de 11 bus hybrides et des 2 premières stations de recharge rapide aux terminus d’Erpent et de Jambes.

      Les 11 bus hybrides « zéro émission », mis en circulation sur le réseau urbain de Namur, ont permis d’économiser 90.000 litres de carburant et de réduire de 240 tonnes les émissions de CO2 sur l’année 2017.

    • Fort de ce premier succès, 298 bus hybrides supplémentaires ont été commandés. Fin 2017, le TEC avait réceptionné 80 bus hybrides et 6 stations de recharge rapide.

      Ces bus sont progressivement mis en circulation sur les réseaux du TEC Namur-Luxembourg, TEC Charleroi et du TEC Liège-Verviers. Le TEC Hainaut les mettra en exploitation vers le mois de septembre 2018.

    Les livraisons des bus hybrides s’étaleront jusqu’en 2019.

    Le Groupe TEC mène aussi divers projets pilotes dans le domaine des propulsions alternatives :

    • Le prototype d’autobus hybride a poursuivi ses tests en exploitation sur le réseau urbain de Liège.
    • Les 3 autobus fonctionnant au bioéthanol, en service depuis le mois de septembre 2009 poursuivent leur exploitation sur le réseau de Namur. Depuis leur mise en service, ces bus ont permis d’éviter le rejet de 238 tonnes de gaz carbonique.

    Et d'autres initiatives locales...

    Le Groupe TEC et ses différentes entités cherchent constamment à réduire l’impact de leurs propres activités sur l’environnement.

    Voici quelques exemples d’initiatives locales :

    • Bus-wash au TEC Charleroi : Un bus-wash a été installé au dépôt de Genson. Il permet de laver les bus avec de l’eau de pluie et réduit la consommation d’eau de ville de 3.000 litres par jour.
    • Projet éco-conduite au TEC Hainaut

    Les ressources humaines

    Notre personnel

    Répartition du personnel du Groupe TEC au 31 décembre 2017

    Au 31 décembre 2017, le personnel du Groupe TEC comptait 5114 membres au total, dont 88,5% d’hommes et 11,5% de femmes.

      Hommes
    • Directeurs24
    • Cadres90
    • Employés673
    • Conducteurs2954
    • Ouvriers techniques784
    • Femmes
    • 9
    • 40
    • 253
    • 251
    • 36
    HommesFemmes
    Directeurs
    249
    Cadres
    9040
    Employés
    673253
    Conducteurs
    2954251
    Ouvriers techniques
    78436
    88,5%11,5%

    Au 31 décembre 2017, la SRWT comptait 160 membres du personnel, dont 57,5% d’hommes et 42,5% de femmes.

      Hommes
    • Directeurs6
    • Cadres36
    • Employés50
    • Ouvriers techniques0
    • Femmes
    • 1
    • 12
    • 47
    • 8
    HommesFemmes
    Directeurs
    61
    Cadres
    3612
    Employés
    5047
    Ouvriers techniques
    08
    57,5%42,5%
      Groupe TEC
    • 18-2485
    • 25-34989
    • 35-441583
    • 45-541882
    • 55-64573
    • 65+2
    • SRWT
    • 3
    • 33
    • 47
    • 43
    • 34
    • 0
    Groupe TEC *SRWT
    18-24
    853
    25-34
    98933
    35-44
    158347
    45-54
    188243
    55-64
    57334
    65+
    20

    * 5 TEC régionaux + SRWT

      Groupe TEC
    • 0-51244
    • 06-101129
    • 11-201632
    • 21-30851
    • 31+258
    • SRWT
    • 48
    • 32
    • 42
    • 13
    • 25
    Groupe TEC *SRWT
    0-5
    124448
    06-10
    112932
    11-20
    163242
    21-30
    85113
    31+
    25825

    * 5 TEC régionaux + SRWT

    SociétéDirectionAppointés (h/f)Salariés (h/f)Total
    SRWTDirection Générale527
    Direction Audit Interne415
    Direction des Services Financiers51318
    Direction des Services généraux et Ressources Humaines1317838
    Direction des Services Techniques321042
    Direction Informatique18624
    Direction Marketing et Mobilité151126
    TEC BWDirection Générale347
    Direction Finances448
    Direction Ressources Humaines2529
    Direction Technique10129141
    Direction Transport261023918293
    TEC CHDirection Générale639
    Direction Administrative161228
    Direction Commerciale (y compris agents d'accueil et aubettiers)2012941
    Direction d'Exploitation (y compris services Sécurité)97863444783
    Direction Technique5322282285
    TEC HTDirection Générale22
    Direction Exploitation821845552607
    Equipe Communication44
    Service Administratif171936
    Service interne de Prévention & Protection22
    Services Technique et Informatique313104138
    TEC LVDirection Générale448
    Direction Administrative121325
    Direction Exploitation1.141751.216
    Direction Marketing2628660
    Direction Opérationnelle10511116
    Direction Ressources Humaines7111120
    Direction Technique53427517349
    TEC NLDirection Générale123
    Direction Administrative62733
    Direction Exploitation Luxembourg31814316198
    Direction Exploitation Namur561238550503
    Direction Technique203873113
    Service Communication21315
    Service Prévention112

    Notre politique de gestion des ressources humaines

    Le dialogue social porte ses fruits

    Les nouvelles structures du dialogue social, ainsi que les procédures de règlement des conflits développées dans le cadre du projet AMéDIS (Amélioration du Dialogue social), ont été instituées en 2011.

    Depuis lors, nous constatons un impact positif indiscutable sur le climat social global. Les statistiques le montrent, la proportion des conflits solutionnés est en augmentation tandis que le nombre de jours de grève diminue par rapport à 2014 : 3,81 jours de grève sectorielle en 2017, dont 2 jours contre la fusion du Groupe, contre 2 jours en 2016, 4 jours en 2015 et 8 en 2014.

    Signalons cependant qu’en 2017, le Groupe TEC a été, indépendamment de sa volonté, touché par de nombreuses actions interprofessionnelles dont les motifs sont étrangers à notre secteur d’activité.

    Ce nombre de jours n’impacte en réalité que très peu la clientèle, puisqu’il représente la somme de diverses actions très partielle en étendue et en durée.

    Depuis plusieurs années, le Groupe TEC s’inscrit dans une stratégie de modernisation de sa gestion des ressources humaines.

    Cette politique s’appuie sur plusieurs outils :

    • La classification des fonctions : couplée à une politique salariale basée sur une gestion des compétences et un processus d’évaluation annuelle des employés.
    • La gestion des compétences : outre les compétences techniques liées aux fonctions, quatre compétences génériques documentent les activités des employés
    • Le processus « évaluation »
    • Le modèle de leadership
    • La plateforme nousavonstousunepartiedelasolution.be
    • Le catalogue de formation du Groupe TEC pour l’ensemble des collaborateurs

    La formation

    Une politique de formation qualitative et orientée clients internes

    La politique de l’Académie de la Mobilité est de fournir des produits et des prestations qualitatifs, pouvant contribuer au développement des compétences du personnel.

    Les modules de formations ont continué à se développer en 2017, faisant passer l’offre de 39 (2016) à 54 modules de formation.

    Au total, 67.357 heures de formations ont été dispensées. Environ 8.167 participations aux formations sont à relever pour les 120 métiers du Groupe TEC.

    Délais201220132014201520162017
    Nbre de modules91622303954
    Nbre d'heures de formation11.400  16.000  50.000  44.000  17.000  67.357
    Nbre de participations1.100  2.100  6.300  7.700  2.100  8.167

    L’Académie s’inscrit également dans une démarche de qualité, ce qui lui a permis d’obtenir la certification ISO.

    A cet égard, soulignons qu’en 2017, la satisfaction générale au terme des formations, un des indicateurs de qualité, s’élève à 8,82/10.

    La communication interne est une notion qui englobe l’ensemble des actions de communication à destination du personnel d’une organisation. Elle doit permettre d’obtenir un équilibre informationnel et relationnel et se doit d’accompagner la stratégie de l’entreprise. Elle participe à la cohésion sociale et à la création d’une culture d’entreprise forte.

    Pour la bonne information du personnel, le Département Communication veille à relayer les communications diffusées à nos clients en primeur en interne.

    Un accompagnement plus spécifique a par ailleurs été fait sur les principaux dossiers et projets menés en interne (TEC IT EASY, bus hybrides, GO DIGITAL, RH…).

    La mise en place de newsletters (à l’attention des employés et/ou des cadres du Groupe) a été généralisée.

    En juin 2017 s’est tenue la treizième édition de TEC UP, meeting biannuel destiné à présenter aux cadres du Groupe TEC les projets stratégiques qui détermineront demain le visage du transport en commun wallon.

    Le département a par ailleurs organisé le roadshow de l’Administrateur Général dans les TEC qui s’est clôturé en février 2017. Au total, 42 sessions ont été organisées. Une collecte d’idées a également été mise en place.

    Un baromètre sur les habitudes digitales du personnel a été lancé à l’occasion de la Semaine du Numérique, ainsi qu’une enquête sur le bien-être et la satisfaction du personnel.

    Des actions de communication, dont l’intensité sera augmentée en 2018, ont par ailleurs été initiées pour accompagner la transformation du Groupe (CSP, fusion…).

    Gouvernance

    Conseil d'Administration

    Monsieur Vincent BOURLARD
    Président
    Monsieur Luc BOVERIE
    Vice-Président

    Décédé en septembre 2017 et remplacé par M. Philippe BARRAS à partir du 16/11/2017.

    Membres avec voix délibérative

    Monsieur Vincent PEREMANS
    Administrateur Général de la S.R.W.T.
    Monsieur Vincent URBAIN
    Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.
    Madame Edwine BODART
     
    Madame Annie COTTON
     
    Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
     
    Madame Florence DEMACQ
     
    Madame Christina DEWART
     
    Madame Alexandra DUPONT
     
    Monsieur Maxime FERON
     
    Monsieur Hubert LATOUR
     
    Monsieur Patrick MELIS
     
    Monsieur Pierre MOSON
     
    Monsieur Laurent PIRNAY
     
    Monsieur Julien VANDEBURIE
     
    Monsieur Alphonse VANDERHAEGHE
     

    Commissaires du Gouvernement

    Monsieur François GABRIËL

    Remplacé par M. André MELIN à partir du 31/08/2017

    Monsieur Francis MOSSAY

    Remplacé par M. Nicolas THISQUEN à partir du 31/08/2017

    Observateur

    Monsieur Yvon LOYAERTS

    Direction

    Monsieur Vincent PEREMANS
    Administrateur Général
    Monsieur Vincent URBAIN
    Administrateur Général adjoint
    Monsieur Benoît LALOUX
    Direction de l’Audit Interne
    Monsieur Jean-Pierre ISTACE
    Direction financière

    remplacé par Vanessa SIEMIANOW à partir du 01/09/2017

    Monsieur Stéphane THIERY
    Direction du Marketing et de la mobilité
    Monsieur Christophe BERTHO
    Direction des Services Techniques
    Monsieur Bernard BURY
    Direction Informatique ad interim
    Monsieur Philippe KEMPINAIRE
    Direction des Services Généraux et des Ressources 

    Rémunération des Administrateurs

    Le montant des rémunérations des Administrateurs de la SRWT s’élève à 103.996,96 euros pour l’année 2017.

    Audit interne

    En 2017, le Comité d’Audit s’est réuni à quatre reprises.

    Le programme initial de 2017 comprenait 20 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 24 suite à l’ajout des missions relatives à l’évaluation de l’exécution du contrat de service public 2013-2017, à la conformité avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD), à l’audit de la Cour des Comptes sur le transport scolaire et au processus de gestion des actifs de l’IRP TEC PENSION.

    Les missions finalisées en 2017 portent sur les amendes administratives, l’évaluation et la comptabilisation des provisions pour dépollution, l’actualisation du plan d’entreprise, le suivi et la coordination de l’audit externe sur l’organisation et le fonctionnement du Groupe, le plan de financement de l’IRP TEC PENSION, les audits qualité de l’Audit Interne et de l’Académie de la Mobilité et les deux suivis semestriels de la mise en œuvre des recommandations.

    Les missions d’assurance dont l’achèvement et/ou la réalisation sont prévus en 2018 concernent l’inventaire des immobilisés, le processus budgétaire, la mise en place des recommandations de l’audit sur l’accidentologie, la sécurisation des réseaux informatiques, la valorisation et le paramétrage des titres de transport, la gestion des transports spéciaux, et la gestion des actifs de l’IRP TEC PENSION. Les missions de conseil qui se prolongeront en 2018 concernent la coordination des processus, l’analyse des risques des principaux projets, l’établissement du code de conduite, la gestion des incidents liés aux attentats, la négociation du futur contrat de service public et la fusion juridique de six sociétés du Groupe, la mise en conformité par rapport au règlement européen sur la protection des données (RGPD), ainsi que la coordination de l’audit de la Cour des Comptes sur la gestion du transport scolaire des enfants à besoins spécifiques.

    Commissaires aux comptes

    SCCRL ERNST & YOUNG : Réviseurs d’Entreprises
    représenté par Madame Marie-Laure MOREAU
    SCRL CALLENS, PIRENNE, THEUNISSEN & C°
    représenté par Monsieur Baudouin THEUNISSEN
    SCPRL KNAEPEN LAFONTAINE
    représenté par Monsieur Philippe KNAEPEN

    Rapport financier