Mot de la Direction

Interview de Philippe Matthis,
Président du Conseil d’Administration
, et de Catherine BES, Directrice générale adjointe

2017 s’est achevée et, comme de coutume à cette période, l’heure est au bilan des résultats et des réalisations marquantes auxquels notre société a contribué au cours de cette année écoulée.

Si nous devions choisir deux substantifs pour décrire cette année, nous pourrions retenir : « inquiétude » et « développement ».

« Inquiétude », car les audits sur le fonctionnement du Groupe TEC commandités par le Gouvernement wallon et les intentions marquées de celui-ci de procéder à la fusion des six sociétés du Groupe TEC en une seule entité ont profondément marqué le climat social et générés des craintes légitimes quant aux perspectives d’avenir de nos sociétés.

Les mouvements de grève intersectoriels qui ont perturbés à plusieurs reprises l’exploitation des lignes d’autobus, heureusement de manière réduite au TEC Brabant Wallon, n’ont pas non plus manqué d’être relevés par le monde politique et la presse.

Les discussions et groupes de travail pour la mise en place de centres de service partagés ont été poursuivis en 2017.

Malgré les efforts déployés, il fut évidemment difficile dans ces circonstances de maintenir le bien-être et la sérénité au sein de nos murs. D’autant plus que l’esprit de chacun était déjà préoccupé par l’élaboration de notre nouveau contrat de service public et de son contenu pour les années 2018 à 2023.

« Développement », puisque, malgré ce climat d’incertitude, le TEC Brabant Wallon a su se mobiliser et trouver les ressources et la motivation nécessaires pour poursuivre au mieux sa mission de service public et démontrer sa bonne résilience.

Au cours de l’année 2017, l’énergie de tous a ainsi été fortement mobilisée par de nombreux projets développés au niveau du Groupe, tels que Go Digital, Hastus, la finalisation de TIE, la préparation du cahier spécial des charges pour la mise en concurrence des loueurs, …

Des initiatives propres au TEC Brabant Wallon ont également pu voir le jour. Ainsi, pour contribuer à la mobilité de nos voyageurs, l’offre de transport a été renforcée : la montée en puissance de la ligne 11 (desserte des parcs d’activités économiques de Louvain-la-Neuve etGembloux au départ de la gare d’Ottignies) ou encore la création du Proxibus Braine-l’Alleud, sixième bus local et troisième Proxibus gratuit, sont deux exemples concrets. Nous avons également adapté régulièrement la fréquence et/ou l’itinéraire de nos lignes existantes lorsque la satisfaction des clients le nécessitait, et ce dans le respect de l’enveloppe budgétaire allouée par l’autorité de tutelle.

L’accueil de nos voyageurs dans nos ESPACES TEC a fait l’objet d’une attention particulière. Nos services ont ainsi œuvré tout au long de l’année pour répondre aux exigences Qualité définies par l’Association française de normalisation,  l’AFNOR, et obtenir leur certification. Des travaux d’aménagement et de modernisation des guichets ont été réalisés pour un meilleur accueil des clients et confort de nos travailleurs. Et les résultats ont été à la hauteur de l’investissement ! Notre MOBI-ESPACE TEC et l’ESPACE TEC de Baulers ont en effet obtenu leur certification pour la première fois, tandis que les ESPACE TEC d’Ottignies et de Wavre ont été reconduits.

le TEC Brabant Wallon a décidé de mettre en place une expérience-pilote tout à fait innovante de gestion des symptômes et des conséquences possibles du stress, sous la bannière « Destination bien-être – Bien dans son corps, bien dans son TEC ».

Dans la même optique, différents travaux ont été entrepris afin d’améliorer l’état de nos bâtiments et nous permettre de nous sentir mieux comme le renouvellement des installations de chauffage, la centralisation des logiciels de contrôle des air-conditionnés à Jodoigne ou encore le réaménagement des guichets des différents ESPACES TEC.

Enfin, en matière de développement durable, les initiatives se sont également poursuivies avec notamment l’installation d’un système de cogénération à Baulers permettant de produire, de manière autonome, de la chaleur et de l’électricité pour couvrir entièrement les besoins de notre dépôt et même, revendre les surplus créés à la société ORES. Un bénéfice tant pour l’environnement que pour nos économies dont nous ne sommes pas peu fiers.

In fine, 2017 fut donc une année difficile pour notre société, mais ce contexte compliqué nous a permis, une nouvelle fois, de prouver que nous pouvions, en toutes circonstances, maintenir le cap et œuvrer au mieux pour nos clients.

Bien sûr, nous sommes conscients des défis que 2018 mettra sur notre route, mais grâce aux compétences de notre personnel et à leur expertise, nul doute que nous consoliderons nos résultats et nos engagements pour faire des transports en commun de demain, un mode de déplacement plus efficace encore.

Enfin, nous ne pourrions clôturer ce mot d’introduction sans remercier notre Directeur Général, Monsieur Michel CORTHOUTS, qui nous a quittés pour une retraite bien méritée. Il a marqué de son empreinte le TEC Brabant Wallon et, avec lui, un pan important de notre histoire s’est clôturé. Nous lui souhaitons de profiter au mieux de sa nouvelle vie.

Catherine BES
Directrice Générale Adjointe

Philippe MATTHIS
Président du Conseil d’Administration

Le TEC en chiffres

Personnel

358soit
46 ouvriers
69 employés
243 conducteurs

PARC (RÉGIE)

176soit
112 autobus standard
49 autobus articulés
15 midibus et minibus
0 motrices

Loueurs

108soit
93 autobus standard
15 autobus articulés
0 midibus et minibus
et
19 contrats

INFRASTRUCTURE

3 dépots
dont
2 avec atelier
3  avec centre d'entretien
et
1.740 arrêts (2 sens)
1.725 km d'axe

KILOMÉTRAGE

12.066.062 kmsoit5.539.576 kmpar la régie4.768.593 kmpar les loueurs1.757.893 kmpar le transport scolaire

VOYAGEURS TRANSPORTÉS

11.672.029soit11.009.692par services réguliers545.301par transport scolaire91.979par services réguliers spécialisés et/ou de renforcement25.057par PMR

Lignes régulières

80

RECETTES DE TRAFIC

12.380.948 €

Plus d'informations dans le rapport de la SRWT

Les résultats de l'année

FREQUENTATION

La mise en place du titre de transport sans contact offre la possibilité de mieux connaître l’utilisation du réseau par nos voyageurs.

La validation systématique du titre de transport auprès d'un des deux valideurs sans contact situés à l'avant de chaque bus est désormais un réflexe pour l'usager.

Cette validation permet, via des données anonymisées, de mieux connaître la fréquentation du réseau, avec une vue plus précise du taux de charge sur les lignes et selon les horaires.

Au vue des validations, nous pouvons dès lors en conclure que, en 2017, ce sont plus de 11.672.029 voyages qui ont été comptabilisés sur le réseau du TEC Brabant Wallon, répartit comme suit :

  • Services réguliers11009692
  • Transport scolaire545301
  • Services réguliers spécialisés et/ou renforcement91979
  • PMR25057
Services réguliers11.009.692
Transport scolaire545.301
Services réguliers spécialisés et/ou renforcement91.979
PMR25.057
TOTAL des voyageurs en 201711.672.029

RECETTES

    2017Sur véhicules Régie2120570.27Sur véhicules Tiers1361006.40Prévente de billets et cartes1279344.14Bus PMR Tiers19089.16Abonnements7087769.84Transport scolaire160511.31Services spéciaux252687.78Autres recettes de trafic99969.31
    20162127259.701417614.631094844.1121134.476890038.05141191.66137645.4198935.76

RESULTAT COMPTABLE

L’exercice 2017 se clôture avec un résultat courant bénéficiaire de 924.454 €. Aucun élément non récurrent n’a été enregistré cette année.

Par rapport à 2016, les produits courants hors subvention augmentent de 618.707 €. La subvention de fonctionnement versée par la Région Wallonne croît de 495.711 €, soit +1,62 % tandis que les autres produits augmentent de 4,58 %. En particulier, le chiffre d’affaires s’inscrit en progression de 3,79 %.

Parallèlement, les charges de personnel connaissent une augmentation de 5,6% entraînant à la hausse l’ensemble des coûts de fonctionnement. Ceux-ci enregistrent une augmentation totale de 957.141 € par rapport à l’exercice précédent. Les autres rubriques de charges enregistrent une baisse sauf les provisions et réductions de valeurs qui sont influencées par des reprises en 2016 et les charges financières qui enregistrent un montant modeste.

Les clients

Nos clients

Voici les lieux d’accueil de notre clientèle :

SIEGE SOCIAL

Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.11
Fax 010/23.53.10

CONTACTS CLIENTÈLE

ESPACE TEC de Wavre
Place Henri Berger, 6
1300 Wavre

Tél. 010/23.53.53
Fax 010/23.53.07

Période scolaire : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 18 heures ainsi que le premier et dernier samedi de chaque mois de 8 heures à 12 heures Période de vacances scolaires : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 17 heures

ESPACE TEC de Baulers
Avenue de l’Europe, 2
1401 Baulers (Nivelles)
Tél. 067/63.42.56 ou 067/63.42.57
Fax 067/63.42.08
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 18 heures 30 et le samedi de 9 heures à 12 heures

ESPACE TEC de Jodoigne
Rue de Septembre, 3
1370 Jodoigne
Tél. 010/81.98.00
Fax 010/81.98.03
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC de Chastre
Rue Gaston Delvaux, 1
1450 Chastre
Tél. 010/65.44.44
Fax 010/65.44.48
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC d’Ottignies
Place de la Gare, 1
1340 Ottignies
Tél. 010/23.53.33
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 12 heures
et de 13 heures à 17 heures

Fermé le deuxième jeudi du mois

Mobi-ESPACE TEC

Tél. 0475/95.77.08
Le programme de circulation de l’Infobus peut être obtenu par téléphone au siège social auprès de La Maison de la Mobilité ou de l’un de nos guichets

SITE INTERNET

Site Internet : www.infotec.be

Notre réseau

Lignes régulières

Le réseau du TEC Brabant Wallon compte 80 lignes et se développe sur 1.725 kilomètres.

L'ensemble des lignes exploitées en Régie et par les Loueurs est décrit ci-dessous :

Lignes régulières
FilmItinéraireRégieLoueurCommune
1Jodoigne - Louvain-la-Neuve – Ottignies
2Tubize – Nivelles
3Waterloo – Braine-l'Alleud – Ottignies – Louvain-la-Neuve
4Nivelles - Louvain-la-Neuve
5Jodoigne – Tienen
6Mille - Hamme-Mille - Grez - Louvain-la-Neuve
10Navette de La Hulpe
11Ottignies - Einstein – Fleming
14Navette de Rixensart
15Navette de Genval
16Nivelles – Zoning Sud
17Ottignies – Clinique – Petit-Ry
18Leuven – Hamme-Mille – Jodoigne
19Ottignies – Nivelles
20Ottignies – Louvain-la-Neuve – Wavre
21Louvain-la-Neuve - Dion-le-Mont
22Ottignies – Wavre - Zoning Nord
23Jodoigne – Wavre
24Wavre – Corbais – Nil – Chastre
25Jodoigne – Gembloux
26Jodoigne – Ezemaal
27Gembloux – Chastre – Marbais
28Genappe – Tangissart – Ottignies
29Lasne – Céroux-Mousty – Ottignies
30Nil - Chastre - Court-Saint-Etienne - Ottignies
31Ottignies – Louvain-la-Neuve – Bruyères
32Hamme-Mille – Wavre
33Eghezée - Perwez – Louvain-la-Neuve – Ottignies
34Chastre – Walhain – Mont-Saint-Guibert – Louvain-la-Neuve
35Jodoigne – Grez-Doiceau
36Braine-l'Alleud – Wavre
37Wavre, Gare – Bierges, Verseau
38Rosières – Genval – Basse-Wavre
40Uccle – Alsemberg – Braine l'Alleud
43Tubize – Ittre, Prison– Ittre, Croiseau
47Tubize – Virginal – Ittre, Croiseau
57Braine-l'Alleud – La Hulpe
58Braine-l'Alleud – Genval
63Nivelles – Ronquières – Braine-le-Comte
65Braine-le-Comte – Virginal – B.S.Isaac – Braine-l'Alleud / Nivelles
66Nivelles – Braine-l'Alleud
67Braine-l'Alleud – Barrière – Parc de l'Alliance
69Braine-le-Château – Nivelles
70Nivelles – Rosseignies – Buzet
71Manage / Nivelles – Soignies
72Baulers – Nivelles – Manage
73Nivelles – Rêves – Fleurus
74Nivelles – Feluy
75Braine-l'Alleud – Chenois – Waterloo
76Nivelles - Portes de l'Europe
77Baulers – Nivelles, Gare – Shopping
114Braine-l'Alleud – Halle
115Braine-l'Alleud – Tubize
116Soignies – Braine-le-Comte – Tubize – Halle
121Alsemberg, Winderickplein – Argenteuil Berlaymont
122Rhode-St-Genèse, Forêt de Soignes – Argenteuil Berlaymont
123Bruxelles Midi –- Argenteuil Berlaymont
124Uccle, Héros – Argenteuil Berlaymont
125Wavre – Argenteuil Berlaymont
126Lasne – Argenteuil Berlaymont
127La Hulpe – Argenteuil Berlaymont
128Rosières – Argenteuil Berlaymont
129Braine-l'Alleud, Route de Nivelles – Argenteuil Berlaymont
148Gembloux – Landen
200Proxibus de Rebecq
201Proxibus de Waterloo
202Proxibus de Perwez
203Proxibus de Braine-l'Alleud
204Proxibus de Grez-Doiceau
205Proxibus Inter Chastre - Mont-St-Guibert - Louvain-la-Neuve
339Hannut – Tienen
366Court-Saint-Etienne – Rixensart – Ixelles
471St-Pieters-Kapelle – Enghien – Halle
472Enghien – Tubize
568Nivelles – Marbais – Fleurus
610Hannut – Jodoigne
CLouvain-La-Neuve – Wavre – Ixelles
CbisLouvain-La-Neuve – Wavre – Kraainem – Woluwé
EEghezée – Wavre – Bruxelles
WBruxelles – Waterloo – Braine-l'Alleud
Kilomètres en charge en 2017 :
  • Lignes régulières5528303
  • Lignes régulières Loueurs et bus PMR4589042
  • Bus locaux179551
  • Services spéciaux5060
  • Transport scolaire1757893
  • 5.528.303
    4.589.042
    179.551
    5.060
    1.757.893
    12.059.849
    Kilomètres en charge parcourus en 2017 sur les lignes régulières gérées par le TEC Brabant Wallon :
    Régie
  • Janvier486052
  • Février452930
  • Mars511838
  • Avril419100
  • Mai484635
  • Juin483056
  • Juillet401230
  • Août426678
  • Septembre482515
  • Octobre483661
  • Novembre453051
  • Décembre443557
  • Loueurs
  • 401181
  • 375867
  • 427688
  • 339005
  • 402457
  • 398812
  • 318292
  • 340047
  • 398198
  • 413117
  • 394073
  • 380305
  • MoisRégieLoueursTotal
    Janvier486.052401.181887.233
    Février452.930375.867828.797
    Mars511.838427.688939.526
    Avril419.100339.005758.105
    Mai484.635402.457887.092
    Juin483.056398.812881.868
    Juillet401.230318.292719.522
    Août426.678340.047766.725
    Septembre482.515398.198880.713
    Octobre483.661413.117896.778
    Novembre453.051394.073847.124
    Décembre443.557380.305823.862
    5.528.3034.589.04210.117.345

    Afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle, en termes de confort comme en termes de mobilité, l’offre de transport a été modifiée par les différentes actions reprises ci-dessous :

    JANVIER 2017
    • Légères adaptations de l'horaire de quelques lignes pour améliorer des correspondances avec les trains et les bus et répondre aux demandes de la clientèle.
    SEPTEMBRE 2017
    • Adaptation du minutage et de l'horaire de plusieurs lignes suite aux demandes des voyageurs et des chauffeurs.
    • Instauration d'un dédoublement le matin sur la ligne 471 vers Enghien.
    OCTOBRE 2017
    • Création du Proxibus de Braine-l'Alleud.
    • Mise en service de dédoublements sur les lignes R4, 19, 30 et 471 pour résoudre des problèmes de surcharge aux heures de pointe.
    DECEMBRE 2017
    • Suite au nouveau plan de transport de la SNCB, adaptations des horaires de plusieurs lignes pour maintenir les correspondances avec les trains.

    Lignes régulières spécialisées : le transport scolaire

    Les Services de transport scolaire prestés par les exploitants privés sont exécutés conformément aux clauses et conditions du cahier des charges type en matière de transport d’élèves fréquentant les établissements d’enseignement organisés ou subventionnés par la Communauté française sur le territoire de la Région de langue française.

    Tout au long de l’année 2017, une moyenne de 1.844 élèves a été transportée quotidiennement, soit 2.438 élèves différents sur l’ensemble de la période.

    Le tableau suivant indique la répartition en fonction du niveau d’enseignement :

    Nombre d’élèves
  • Maternel381
  • Primaire1018
  • Secondaire38
  • Spécial1001
  • Niveau d’enseignementNombre d’élèves
    Maternel381
    Primaire1018
    Secondaire38
    Spécial1001

    Pour transporter les élèves, plus de 9.658 kilomètres sont parcourus chaque jour sur les 81 circuits mis en œuvre. Le kilométrage total parcouru en 2017 s’élève à 1.757.893 kilomètres.

    • Le transport des personnes à mobilité réduite est assuré sur l’ensemble du territoire du Brabant wallon par un sous-traitant, l’asbl « Mobilité en Brabant Wallon » faisant partie du groupe ASTA. La prise en charge de ces personnes est effectuée par 8 véhicules spéciaux, conduits par des chauffeurs spécifiquement formés et choisis pour leur sens de l’accueil.

    L’ensemble du service PMR a parcouru 401.569 kilomètres et a réalisé 25.057 voyages dans toute la province.

    Côté fonctionnement, rien ne change. Les bus circulent du lundi au samedi de 6h30 à 20h00 et effectuent tous les trajets désirés pour peu qu’ils soient situés dans le Brabant wallon. Et pour réserver ? Rien de plus simple : Il suffit de téléphoner.

      le cadre de la convention signée entre la S.R.W.T. et l’asbl GAMAH sur l’accessibilité des lignes TEC aux PMR, les audits se sont poursuivis sur les lignes 21, 25, 34, 72, 76 et 77. Des aménagements d’arrêts ont été proposés à la S.R.W.T. et sont actuellement à l’étude ou en cours.
    Management de la mobilité

    Les différentes actions ci-dessous ont été initiées ou réalisées en 2017 :

    • Participation active ou réponse à des consultations ou études dans et hors Province pour les PCM (Plans Communaux de Mobilité), la Commission Régionale de Mobilité bruxelloise, Val de Thines à Nivelles, métro Constitution à Bruxelles, étude sur les P+R en Brabant flamand.
    • création des Proxibus de Braine-l’Alleud et de La Hulpe, et formation spécifique des chauffeurs de Waterloo
    • Formation des stewards et agents d’accueil.
    • Partenariat TEC – Pro Velo : sensibilisation des nouveaux conducteurs à la présence de cyclistes sur la route : module théorique.
    • Maintien ou consolidation des partenariats avec les autres acteurs de la mobilité. D’une part, les supports d’information de nos partenaires sont mis à la disposition de la clientèle dans les ESPACE TEC.
    • Participation aux festivals ou événements Inc’Rock, Wacolor, No Man’s world, 175 ans du Château de La Hulpe ainsi qu’au Télévie : mise à disposition de navettes de bus lors de ces événements, de même que lors de l’opération Place aux Enfants.
    • Renouvellement des conventions ambassadeurs Cyclotec et suivi.
    Proxibus - Braine-l’Alleud
    Proxibus - La Hulpe
    Sécurité et fraude

    En 2017, le TEC Brabant Wallon a participé activement à diverses opérations de sécurisation du réseau avec les différentes zones de Police de la Province, mais également des provinces voisines, que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. Ces diverses collaborations gagnent en efficacité d’année en année et nous ne pouvons que nous féliciter aujourd’hui de l’intérêt que porte l’ensemble de nos partenaires aux évènements qui ont lieu à bord des autobus.

    Cette année a vu apparaître des échanges plus réguliers entre TEC au niveau opérationnel. Ainsi des délégations de contrôleurs des différentes sociétés du groupe ont été impliquées dans des opérations de contrôles d’envergures ciblées dans diverses grandes villes de la région, dans les différentes provinces.

    Ces opérations enrichissent l’ensemble des services contrôles par l’échange des bonnes pratiques locales et sont très appréciées par notre personnel.

    Comme chaque année une présence accrue ainsi que la prévention furent les fils conducteurs pour le contrôle sur le réseau, afin de conserver d’excellents résultats tant pour l’aspect sécurité que pour la partie fraude.

    Ainsi, 92203 contrôles de voyageurs ont été effectués en 2017. Le taux global de fraude s’élève lui à 2,3 %.

    Dispatching

    Le dispatching est ouvert du lundi au vendredi de 6 heures à 22 heures.

    Son fonctionnement est assuré par deux dispacheurs à temps plein. Il s’agit de deux contrôleurs qui mettent à profit leurs connaissances très pointues du réseau, non seulement pour aider les chauffeurs, réguler les correspondances, mais également pour transmettre toutes les informations pertinentes à l’attention de la clientèle et réduire l’impact des perturbations d’exploitation sur le service.

    Les outils de géolocalisation disponibles au dispatching permettent de visualiser l’avance et le retard des autobus par rapport à l’horaire théorique prévu, ce qui améliore considérablement la capacité et surtout l’anticipation de la régulation de l’offre de transport par nos dispatchers.

    Notre approche commerciale

    LA QUALITE, LA GESTION DE LA RELATION CLIENTELE ET DES RECLAMATIONS

    Comme depuis de nombreuses années, nous sommes inscrits dans une démarche de qualité et d’amélioration continue des services proposés à nos voyageurs, notamment avec une réflexion portée jusqu’à ce jour sur le service à l’ESPACE TEC.

    L’objectif d’une telle démarche est de satisfaire notre clientèle et de pouvoir améliorer davantage nos services pour que cette satisfaction grandisse et se renforce au fil des années.

    Afin de formaliser cela, un nouvel audit de certification AFNOR a été réalisé en novembre 2017.

    Nous avons obtenu la reconduction de nos certificats NF Services de nos ESPACES TEC de Wavre et d’Ottignies ainsi que l’octroi du certificat NF Services pour l’ESPACE TEC de Baulers et du Mobi-Espace.

    En 2018, nous visons la certification NF Services pour l’ensemble de nos ESPACES TEC avec l’ajout des ESPACES TEC de Chastre et Jodoigne.

    Ci-dessous, les résultats obtenus lors des mesures client-mystère durant l’année 2017

    Résultats des mesures client-mystère
    Taux de conformité par Espaces TEC et par Thèmes
    ThèmesWavreOttigniesBaulersMobi-EspaceObjectifs SV 2017
    01. Informations permanentes100%100%99%98%95%
    02. Accueil98%97%99%100%95%
    03. Vente du titre adapté99%99%100%100%95%
    04. État et propreté99%98%100%100%90%
    05. Temps d'attente100%96%100%91%90%
    06. Identification des besoins des clients98%99%98%100%90%
    S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle91%90%96%94%80%
    S2. État des équipements99%100%98%100%80%
    S3. Information en situation perturbée prévue95%97%100%100%80%
    S4. Rapidité des opérations de vente100%100%100%100%80%
    C1. SELF *96%97%97%*80%
    07. Gestion des réclamations97%***80%

    *Selfs mesurés : 1 X Wavre, 2 X Nivelles, 1 X Ottignies

    Les résultats obtenus pour nos 4 ESPACES TEC concernés sont excellents !

    En effet, il est aisé de constater que chaque thème et, ce pour chacun des ESPACES TEC, atteint le taux de conformité fixé (SV = service voulu).

    S’inscrivant toujours dans la démarche d’évolution positive de la qualité de ses services, le TEC Brabant wallon s’est porté volontaire pour préparer la première certification NF Services « parcours client ».

    Au cours de l’année, un service de référence élargit a été établi, axé sur toutes les étapes du voyageur ; à savoir, de la préparation au voyage à la gestion de réclamation en passant par le voyage lui-même.

    Différents canaux d’information et différents canaux de vente sont testés, différents profils d’agents sont rencontrés, les points d’arrêts de la ligne pilote sont observés, les véhicules sont contrôlés,…

    En résumé … la qualité de l’offre de service est au cœur de nos préoccupations !

    Ceci étant, en 2017, un projet pilote concernant une seule ligne a fait l’objet de mesures terrain. Il s’agit du Rapido 4 reliant Louvain-la-Neuve à Nivelles.

    Nous visons un audit de certification de ce nouveau périmètre pour fin 2018.

    Ci-dessous sont repris les résultats des mesures client-mystère « parcours client » réalisées d’août à décembre 2017.

    Les résultats obtenus sont très encourageants : l’ensemble des thèmes atteint le niveau de conformité souhaité.

    Résultats des enquêtes Clients mystères « parcours client/ R4 » pour l'année 2017
    (Hors espaces Tec)
    Thèmes obligatoiresMoyenne CatégorieMoyenne ThèmeS.V.
    Informations permanenteswww.infotec.be0%100%95%
    Call center100%
    Information au point d'arrêtAbribus/Poteau100%100%90%
    Information dans le busInfo. extérieure100%99,14%70%
    Info. intérieure98,50%
    Information en cas de déviation prévuewww.infotec.be--80%
    Information au point d'arrêt-
    PonctualitéHoraire passage bus100%100%80%
    Etat et propreté des infrastructuresPoints d'arrêts98,19%99,29%90%
    Selfs100%
    Etat et propreté des véhiculesE.P. intérieur bus99,88%99,78%80%
    E.P. extérieur bus99,60%
    Disponibilité des équipementsMatériel embarqué (bus)100%100%70%
    Selfs100%
    Lutte contre la fraudeTaux de fraude100%100%80%
    Identification de l'agentConducteurs100%100%95%
    Agents call center100%
    Attention portée à la clientèleConducteurs99,50%99,67%95%
    Agents call center100%
    Temps d'attenteCall center98,04%99,02%90%
    Site infotec.be100%
    Vente du titreVente sur bus100%100%95%
    Confort de conduite100%100%75%
    Thème Spécifique
    Taux de charge100%100%95%
    La gestion des réclamations clients

    En 2017, le TEC Brabant Wallon a reçu 1.449 courriers de réclamation et suggestions, ce qui représente une augmentation de l’ordre de 6% par rapport à l’année précédente. L’augmentation du nombre de courriers est surtout constatée pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre.

    Un même courrier pouvant contenir plusieurs motifs, ceux-ci sont au nombre de 1.622.

    Les motifs s’articulent autour de 7 axes différents :

    • l’application de la politique tarifaire ;
    • l’offre de transport : tous les sujets relatifs à la conception de l’offre (itinéraires, correspondances, horaires et emplacement des arrêts) ;
    • le respect des horaires et des itinéraires : l’avance ou le retard sur horaire, le non-respect des correspondances, l’absence de passage du bus, … ;
    • la sécurité aux arrêts et dans le bus : les trublions, les déchets aux arrêts.
    • le confort et la propreté : la propreté intérieure et extérieure des bus, de l’arrêt, l’accessibilité, l’aération, le bruit, le chauffage, la surcharge ;
    • la relation client : le contact entre l’agent et le client, que ce soit le chauffeur, l’agent administratif, le guichetier et/ou le contrôleur, le non-respect du code de la route (vitesse excessive, refus de priorité), l’incivilité, le refus d’embarquement, … ;
    • la qualité de l’information : l’information aux guichets, aux arrêts, sur le site internet www.infotec.be, que ce soit pour de l’information générale ou spécifique (exemple : déviations).
      Nombre de réclamations
    • Qualité de l'inofrmation43
    • Respect des horaires et itiénraires786
    • Offre de trasnport307
    • Application de la poiltique tarifaire53
    • Relation cleint390
    • Confort et prporeté41
    • Sécurtié2
    Nombre%
    433%
    78648%
    30719%
    533%
    39024%
    413%
    20%

    Le délai moyen de clôture d’un dossier est de 34 jours contre 27 jours l’année précédente. Pendant 7 mois de l’année, ce délai moyen a été égal ou inférieur à 30 jours. Par contre, les mois de janvier, septembre, octobre, novembre et décembre ont enregistré des délais de clôture supérieurs à 30 jours.

    Le Groupe de travail mis en place en 2016 au niveau du Groupe TEC a continué ses travaux. Pour rappel, celui-ci a pour objectif d’améliorer la satisfaction de nos clients posant réclamation et d’harmoniser sa gestion en vue d’acquérir un logiciel CRM (Customer Relationship Management), qui serait commun à tous.

    Une nouvelle doctrine a été élaborée et vise à rencontrer les objectifs posés par le groupe de travail, à savoir une harmonisation du processus et des principes de gestion des réclamations au sein des TEC (délai, contenu et qualité de la réponse, grille d’indemnisation commune, analyse systématique des motifs et causes principales des réclamations,…). Elle devrait permettre également de retrouver la satisfaction de l’usager, de prévenir les risques résultant d’un mauvais traitement des réclamations, d’améliorer l’expérience client et de simplifier et accélérer le parcours des réclamations.

    Dès lors, afin de tester cette nouvelle doctrine, un projet-pilote a été mis en place du 15 mai au 6 octobre 2017. Le TEC Brabant Wallon y a participé. Différents éléments ont été testés :

    • la distinction entre une plainte et une suggestion ;
    • la qualification d’une plainte :
      • La réclamation simple est une réclamation factuelle facilement vérifiable par le gestionnaire des réclamations. Cela comprend donc les avaries (pannes), les déviations, l’absence d’un chauffeur en raison d’une maladie, les gros retards signalés, les grèves, les avances à partir de 2-3 min, la qualité de l’information digitale et la politique tarifaire. Ce type de réclamation est traité dans un délai de 7 jours calendrier et signé par le gestionnaire réclamation.
      • La réclamation complexe est une réclamation qui nécessite une enquête, ce sont essentiellement des réclamations concernant le comportement du personnel. Ces réclamations sont traitées dans un délai maximum de 30 jours et signées par un responsable ou la direction.
      • La réclamation sensible est une réclamation dont la prise en charge doit être particulière en raison des enjeux (implication de la hiérarchie) pour le client (enfants, intégrité physique,…) et pour le TEC (image, risque juridique,…). Ces réclamations sont traitées dans un délai de 7 jours et signées par la direction.
    • Une nouvelle typologie des motifs et des causes des réclamations ;
    • La mise en place d’une enquête « client » permettant de mesurer sa satisfaction par rapport à la gestion des réclamations.

    Les résultats de ce projet-pilote sont toujours en cours d’analyse et seront présentés dans le courant de l’année 2018. Ils permettront d’amender ou de conforter les éléments de la nouvelle doctrine dont il est question ci-dessus. L’application de cette nouvelle doctrine se fera en même temps que l’acquisition du nouveau CRM.

    Le service de transport scolaire a reçu 100 courriers de réclamations en 2017. Ce qui représente une augmentation de 38% par rapport à l’année précédente. 107 motifs différents ont été enregistrés.

    On dénombre 3 thèmes principaux :

    • L’exécution du service : le comportement du chauffeur, du convoyeur, d’un écolier, une desserte non-assurée, l’état du véhicule, l’horaire non respecté, un parcours supprimé, …
    • Les conditions de prise en charge : l’affectation à une ligne publique, la non-prise en charge au domicile, la non-prise en charge en raison d’une proximité trop grande avec le domicile (<1km), la distance domicile-ligne publique trop longue.
    • Les horaires et itinéraires : des horaires inappropriés, la localisation des arrêts, les temps de trajet trop longs.

    Les motifs des réclamations reçues en 2017 se répartissent comme suit :

      Nombre de réclamations
    • Exécution du service
      99
    • Conditions de prises en charge
      3
    • Horaires et itinéraires
      5
    Nombre%
    9993%
    33%
    54%

    Le délai moyen de clôture pour 2017 est de 11 jours contre 12 jours l’année précédente.

    Campagne « horaires »

    En 2017, le TEC Brabant Wallon mettait fin à l’impression de ses fascicules horaires papiers au profit d’une diffusion essentiellement digitale via le site Infotec.be et les Espaces TEC.

    Derrière cette réflexion se profilent la volonté de réduire notre empreinte écologique, d’améliorer la fluidité aux guichets mais aussi, à terme, de fournir aux clients des horaires personnalisés en lien avec leurs réels besoins de déplacement.

    De plus, des alternatives ont été trouvées pour pouvoir diffuser l’information horaire à ceux qui ne disposent pas de connexion internet, que ce soit en Espaces TEC ou par téléphone.

    Une vaste campagne d’information a été menée auprès de la clientèle pour l’informer de ce changement.

    Proxibus Braine-l’Alleud

    L’année 2017 a été marquée par un élément de taille en matière de mobilité locale : la création du Proxibus Braine-l’Alleud. Après Rebecq, Perwez, Grez-Doiceau, Waterloo et Chastre-Mont-Saint-Guibert-Ottignies-Louvain-la-Neuve, c’est donc à la commune de Braine-l’Alleud de disposer à présent d’un bus local.

    Fruit d’un partenariat entre le TEC Brabant Wallon et la commune de Braine-l’Alleud, le Proxibus Braine-l’Alleud vise à faciliter plus encore les déplacements sur le territoire de la commune en offrant, gratuitement, une desserte complémentaire à celles assurées par les 16 lignes qui traversent déjà l’entité.

    Depuis le 2 octobre 2017, les habitants de Braine-l’Alleud peuvent emprunter le Proxibus pour rejoindre les points d’intérêts principaux de la commune comme le stade communal, le parc de l’alliance, l’hôpital, le pôle culturel ou encore la nouvelle Administration communale. Ils peuvent également emprunter la seconde boucle du Proxibus qui relie Braine-l’Alleud à Ophain et Lillois !

    Il circule dès lors en heures creuses, à savoir entre 9h et 16h tout au long de l’année, du lundi au vendredi.

    Le véhicule affecté à cette nouvelle ligne est un Minibus de 31 places.

    Soucieux d’en assurer la promotion, le TEC Brabant Wallon a réalisé une campagne d’information multicanales en collaboration étroite avec la commune. Une conférence de presse a également eu lieu à l’administration communale de Braine-l’Alleud.

    Les échos dans la presse ont été largement positifs.

    Mobi-ESPACE TEC

    En 2017, le point de vente mobile du TEC Brabant Wallon a une nouvelle fois poursuivi sa route dans les communes de la Province à la rencontre de ses clients.

    Le « Mobi-ESPACE TEC » assure une présence, en début et fin de mois, de 8h00 à 13h30 dans les communes de Louvain-la-Neuve, Braine-l’Alleud, Braine-le-Château, Waterloo, Rebecq, Tubize, Hélécine et nouveautés 2017, à Hannut et Hamme-Mille.

    Ce point de vente permet d’offrir à nos clients un service de proximité.

    Au total, le Mobi-ESPACE TEC a circulé 105 jours au cours de l’année 2017 et a effectué pas moins de 4.749 transactions financières au cours de ce laps de temps.

    Service Infotec

    Le service Infotec prend en charge le nettoyage des abribus dans 18 communes desservies par le TEC Brabant Wallon : Court-Saint-Etienne, Rebecq, Orp-Jauche, Perwez, Chastre, Tubize, Hélécine, Braine-le-Comte, Braine-le-Château, Genappe, Villers-la-ville, Chaumont-Gistoux, Mont-Saint-Guibert, Walhain, Seneffe, Rixensart, Ottignies et Jodoigne.

    Ce sont ainsi pas moins de 441 abribus qui ont été régulièrement entretenus pour un total de 2.172 nettoyages en 2017.

    Par ailleurs, ce service a assuré la mise en place de près de 302 déviations sur l’ensemble du réseau.

    Le confort des usagers aux arrêts reste l’une de nos priorités, avec un nombre toujours élevé d’abris répartis sur la province, à savoir 1.114 abris. Les abris insalubres sont systématiquement signalés aux communes concernées et ne sont plus qu’au nombre de 26 sur l’ensemble de la Province, ce qui constitue une nouvelle diminution par rapport à 2016.

    3.228 arrêts sont équipés de poteaux avec valve horaire sur un total de 3.649 points d’arrêt. Ce nombre constitue une légère diminution par rapport aux 3.233 arrêts équipés en 2016.

    Le service Infotec a également veillé à l’état des cartes du réseau et en a placé 2.706 dans les abribus ou poteaux situés à proximité. Elles ont été remplacées chaque fois qu’elles ont été jugées trop abîmées ou illisibles.

    Enfin, depuis 2016, l’équipe Infotec s’occupe de l’entretien des SELFS et des IQUBE.

    Lancé en 2010, le plan « intempéries » vise à anticiper les difficultés de circulation que rencontrent les conducteurs en cas de verglas ou de fortes chutes de neige. Il se traduit par la mise en place de dessertes de bus alternatives permettant de garantir une offre de transport fonctionnelle et sécuritaire pour tous lorsque certaines voiries deviennent difficilement praticables.

    En 2017, sur base des quelques expériences passées, certains itinéraires ont été revus.

    Pour en informer les chauffeurs, ces modifications ont été imprimées et distribuées par les chefs de dépôt.

    Quant à la clientèle, elle a pu prendre connaissance des nouvelles dispositions via le site Infotec.be.

    Redéploiement de la ligne 11

    Suite à une enquête menée conjointement avec l’asbl Centre Alliances, le TEC Brabant Wallon redéployait sa ligne 11. Nouveaux parcours, nouvelle desserte et meilleures correspondances avec les trains, ….de l’itinéraire aux horaires, tout a été repensé !

    L’objectif  étant de satisfaire les travailleurs des parcs scientifiques et des zonings situés à Mont-Saint-Guibert et autour de Louvain-la-Neuve en améliorant la desserte des Parcs Fleming, Einstein et de l’Axis Parc depuis la gare d’Ottignies.

    Depuis le 1er septembre, la ligne 11 passe par l’Axis Parc, est prolongée jusqu’au Parc Fleming et se compose de 22 parcours au lieu de 8 initialement. Ses horaires ont été calqués sur les besoins des travailleurs avec notamment, une desserte pendant le temps de midi pour le personnel à temps partiels et pour ceux qui souhaitent se rendre à Louvain-la-Neuve pendant leur pause de midi.

    Grâce à ces modifications, le TEC Brabant Wallon espère attirer 20 à 30% de clients supplémentaires et 50.000 euros de recettes.

    Entrant dans le cadre d’un projet-pilote, le succès de cette nouvelle mouture sera évalué en septembre 2018. En fonction des résultats obtenus, l’intérêt ou non de poursuivre l’expérience sous cette forme sera réévalué. Les premiers résultats ont été encourageants puisque de 2.905 validations en septembre 2016, leur nombre augmentait à 4.849 en septembre 2017.

    En décembre, le TEC Brabant Wallon accueillait, au dépôt de Baulers, une délégation d’une douzaine de personnes en provenance du Ministère des Travaux Publics et des Transports d’Alger (MTPT). L’objectif de cette visite étant de leur présenter la stratégie déployée par notre société afin d’intégrer les questions environnementales dans nos politiques et activités de Transport.

    Madame Catherine Bes, Directrice Générale Adjointe, et Monsieur Marc Wathelet, Directeur Technique, ont assuré la présentation théorique de cette visite, accompagnés par Monsieur Laurent Donato du SPW qui, pour sa part, a développé l’intégration des enjeux environnementaux dans la gestion du réseau routier et autoroutier au niveau régional.

    Une visite du dépôt a ensuite été organisée afin que ces visiteurs d’un jour puissent découvrir de manière concrète les stratégies annoncées.

    Visite du dépôt de Baulers par le Gouverneur du Brabant Wallon

    En mai 2017, le TEC Brabant Wallon a eu le privilège de recevoir au dépôt de Baulers, un Very Important Visitor, à savoir le Gouverneur de la province du Brabant Wallon, Monsieur Gilles Mahieu.

    A l’origine d’un tel déplacement, le souhait du Gouverneur de visiter le plus grand dépôt d’autobus du Brabant Wallon et de rencontrer, comme il le nomme, l’une des forces vives de la Province.

    Accompagné par les membres de la Direction du TEC Brabant Wallon et de membres de son Cabinet, il a pu découvrir les spécificités de notre dépôt écologiquement durable, son atelier mécanique, son magasin de pièces détachées, son bus wash, son Espace TEC, son parking d’autobus,…ainsi que l’ensemble du personnel qui y travaille quotidiennement.

    Pour l’occasion, l’ensemble de la presse locale fut conviée à assister à la présentation du TEC Brabant Wallon, à la visite du dépôt ainsi qu’à la petite réception donnée en l’honneur du Gouverneur.

    TEC CARE BRO

    Chaque année, le Groupe TEC transporte 157 millions de voyageurs dont 29 % d’étudiants. Tout est mis en œuvre pour que leur voyage se passe dans les meilleures conditions. Pourtant, malgré toutes les précautions prises, il arrive que certains jeunes adoptent des comportements inadéquats qui mettent leur sécurité et celle des autres usagers en danger. L’idée de communiquer vers eux pour leur fournir toutes les bonnes astuces pour faire de leur déplacement, de bons moments et de prendre soin d’eux, germait donc depuis quelques temps dans les esprits.

    En novembre 2017 ce fût chose faite. Le Groupe TEC a lancé, en collaboration avec l’influenceur à succès, Simon Herck, une nouvelle campagne de sensibilisation à destination des ados de 12 à 20 ans.

    L’objectif : leur parler sur un ton décalé et humoristique d’une cause importante : leur sécurité aux abords des arrêts, des bus et dans les métros.

    12 vidéos ont été réalisées selon le style de Simon à la gare d’autobus d’Hamme-Mille dans le Brabant Wallon. Malgré l’approche particulière, elles abordaient chacune de vrais messages de sécurité :

    1. Se tenir en retrait de la route ;
    2. Etre attentif à l’approche du bus ;
    3. Faire un signe clair au conducteur pour signaler que l’on souhaite embarquer ;
    4. Ne pas courir à l’approche du bus pour le rattraper ;
    5. Ne pas se suspendre aux mains courantes ;
    6. Ne pas distraire inutilement le conducteur ;
    7. Ne pas bloquer les sorties ;
    8. Traverser uniquement quand le bus a quitté son emplacement ;

    Diffusée sur Instagram, Facebook, Snapchat et la chaine Youtube du TEC, la première campagne digitale du TEC a remporté un vif succès ! Près de 1.500.000 vues, 7.000 likes et 1.000 partages et commentaires ont déjà été recensés et ces nombres n’ont cessé d’augmenter.

    En 2017, le TEC Brabant Wallon a mis, une nouvelle fois, les valves d'affichage de ses bus à la disposition de plusieurs partenaires culturels.

    Ainsi, les organisateurs du Wacolor Festival, du Ronquières Festival, de l’Inc’Rock, du Festival LaSemo, du No Man’s World, du Cover Festival de Seneffe, d’Universatil, de Fer et de Feu, ou encore du Kid’zik Festival, pour ne citer que les principaux, ont pu bénéficier de cet outil de communication afin de donner une plus grande visibilité à leur manifestation musicale.

    Et ce n’est pas tout ! Des initiatives diverses comme l’opération Arc-en-ciel, le Festival du rire, l’opération 11.11.11, Viva For Life, le Relais pour la Vie, le partenariat avec l’Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve et le parc d’attraction « Walibi » ont également pu accéder à ce bel outil de publicité et de proximité.

    En échange, quelques membres du personnel ont eu l’occasion de participer gratuitement à ces événements et de découvrir ou redécouvrir des artistes tels que Mc Solaar, Loic Nottet, Etienne Daho, Saule, Soviet Suprem,…

    Au total, vingt-six partenariats ont été conclus et près de 350 places ont été distribuées au personnel.

    Les investissements

    LE CAPITAL SOCIAL

    Le capital du TEC Brabant Wallon s'élève à 333.275 € représenté par 13.331 parts sociales sans valeur nominale réparties comme suit :

    • Parts à la S.R.W.T. sans droit de vote4443
    • Parts à la S.R.W.T. avec droit de vote4533
    • Parts aux communes avec droit de vote4355
    • 4.443 parts à la S.R.W.T. sans droit de vote
    • 4.533 parts à la S.R.W.T. avec droit de vote
    • 4.355 parts aux communes avec droit de vote

    Les parts des communes ont été réparties au prorata du chiffre de leur population au 1er janvier 1989, comme suit :

      Parts des communes
    • Beauvechain78
    • Braine-l'Alleud443
    • Braine-le-Château108
    • Chastre77
    • Chaumont-Gistoux111
    • Court-Saint-Etienne105
    • Genappe174
    • Grez-Doiceau139
    • Hélécine40
    • Incourt46
    • Ittre69
    • Jodoigne135
    • La Hulpe98
    • Lasne170
    • Mont-Saint-Guibert67
    • Nivelles319
    • Orp-Jauche88
    • Ottignies - Louvain-la-Neuve304
    • Perwez85
    • Ramillies62
    • Rebecq127
    • Rixensart289
    • Tubize282
    • Villers-la-Ville109
    • Walhain66
    • Waterloo377
    • Wavre387
    Beauvechain78 parts
    Braine-l'Alleud443 parts
    Braine-le-Château108 parts
    Chastre77 parts
    Chaumont-Gistoux111 parts
    Court-Saint-Etienne105 parts
    Genappe174 parts
    Grez-Doiceau139 parts
    Hélécine40 parts
    Incourt46 parts
    Ittre69 parts
    Jodoigne135 parts
    La Hulpe98 parts
    Lasne170 parts
    Mont-Saint-Guibert67 parts
    Nivelles319 parts
    Orp-Jauche88 parts
    Ottignies - Louvain-la-Neuve304 parts
    Perwez85 parts
    Ramillies62 parts
    Rebecq127 parts
    Rixensart289 parts
    Tubize282 parts
    Villers-la-Ville109 parts
    Walhain66 parts
    Waterloo377 parts
    Wavre387 parts
    Beauvechain78 partsBraine-l'Alleud443 partsBraine-le-Château108 parts
    Chastre77 partsChaumont-Gistoux111 partsCourt-Saint-Etienne105 parts
    Genappe174 partsGrez-Doiceau139 partsHélécine40 parts
    Incourt46 partsIttre69 partsJodoigne135 parts
    La Hulpe98 partsLasne170 partsMont-Saint-Guibert67 parts
    Nivelles319 partsOrp-Jauche88 partsOttignies - Louvain-la-Neuve304 parts
    Perwez85 partsRamillies62 partsRebecq127 parts
    Rixensart289 partsTubize282 partsVillers-la-Ville109 parts
    Walhain66 partsWaterloo377 partsWavre387 parts

    L’association des communes de la Province du Brabant wallon au capital social de notre Société renforce la collaboration indispensable entre les mandataires politiques communaux et le transport public de personnes par route dans notre Province.

    Composition du parc d’autobus

    Au 31 décembre 2017, la composition du parc d’autobus est la suivante :

    Composition du parc d'autobus (31/12/2014)
    Autobus classés comme autobus standards112
    Bus standardsCitaro39
    R3129
    AGORA13
    A33032
    Total83
    Autocars 12mARWAY13
    ARES1
    AGORA13
    Total14
    Autocars 15mVolvo5
    Total5
    Autobus classés comme autobus articulés49
    Bus articulésCitaro G 200924
    AG3005
    Citaro G 201520
    Total49
    Autobus classés comme Midibus, Minibus, et Proxibus15
    MinibusUNVI CITADE1
    Total1
    MidibusVanHool A3094
    Total4
    InfobusPeugeot1
    Total1
    PROXIBUSMARCO POLO7
    DAYIL1
    INDCAR1
    Total9
    Total176

    Le total du parc d’autobus est en statu quo par rapport à 2016, le nombre total est de 176 autobus avec une moyenne d’âge de 8,4 ans, en ce compris les 9 « R312 » en sur-réserve. Hors sur-réserve, la moyenne d’âge est de 7,6 ans.

    Les prochains renouvellements du parc Autobus est prévu pour 2020-2021, avec le renouvellement des Arways et des Agora.

    • EURO -10.0
    • EURO 00.0
    • EURO 15.1
    • EURO 20.6
    • EURO 38.5
    • EURO 3 + FAP7.4
    • EURO 47.4
    • EURO 50.6
    • EEV35.8
    • EURO 634.7
    Parc autobus%
    EURO -10,0%
    EURO 00,0%
    EURO 15,1%
    EURO 20,6%
    EURO 38,5%
    EURO 3 + FAP7,4%
    EURO 47,4%
    EURO 50,6%
    EEV35,8%
    EURO 634,7%

    Les normes « euro » sont des normes imposées aux constructeurs moteur par des directives européennes pour répondre à des critères de pollution. Plus le chiffre est bas, plus le moteur est « polluant ». La norme actuelle est la norme « Euro 6 » plus restrictive. EEV est un Euro 5 muni d’un filtre à particule (FAP), ceci correspond à nos véhicules Evobus Citaro standard et aux autobus articulés de 2009.

    Sans compter les travaux habituels d’entretien et de réparation du parc de véhicules et de leurs équipements embarqués, incluant les travaux de la carrosserie, les points suivants peuvent être épinglés :

    • TEC IT EASY : suivi et mise en service des véhicules équipés en régie et chez les loueurs, suivi opérationnel.
    • Vidéo surveillance embraquée: télémaintenance, mise en place d’alerte automatique d’avaries.
    • Campagne de révision des afficheurs de destination sur les bus de type AGORA
    • Entretien, réparation et suivi technique des minibus des lignes Proxibus.
    • Participation au développement des modules de formation technique inter-TEC et suivi des plans de formation des agents techniques.
    • Dans le cadre de la TPM, amélioration de l’espace de travail dans les ateliers en le réorganisant via l’ordre et le rangement (5S, TWI, …).       
    • Suivi des équipes de nettoyage des autobus et véhicules de service.
    • Maintenance en premier niveau par une équipe de préparateurs affectée au dépôt de Baulers.
    • Dépose, révision ou remplacement de différents équipements, tels que : 5 moteurs, 2 boîtes de vitesse, 2 ponts, différentiels, ...
    • Opération préventive d’entretien des chauffages des autobus et remplacement de 18 têtes de chauffage, 10 pompes de circulation, 15 ventilateurs ou turbines de chauffage, …
    • Dans le cadre des entretiens des équipements antipollution (Normes Euro 4, Euro 5, Euro 6), remplacement de 18 filtres à particules ou catalyseurs.
    • Apport technique à l’établissement de différents cahiers de charge pour le renouvellement du matériel roulant : Proxibus.
    •  Différentes réparations et remises à niveau sous garantie, ayant trait aux points suivants :
      • lutte contre la corrosion au niveau des châssis des autobus et autocars IVECO de type ARWAY et AGORA, ainsi que sur les EVOBUS Citaro ;
      • suivi du renforcement sur les bus IVECO AGORA du châssis arrière et du pourtour de roue ;
      • remplacement de divers équipements sur les autobus AGORA et ARWAY, tels que le groupe tendeur-courroie alternateur, le ventilateur du bloc de chauffage, la remise à niveau de la crépine moteur, … ;
      • remplacement de divers équipements mécaniques sur les autobus Citaro de 2009, tels que les tapis de sol, le mécanisme du portillon chauffeur ;
      • lutte contre les bruits et les vibrations, remplacement sur VH A330 des fixations vérin de trappe et des supports de bac à batterie, des supports groupe tendeur alternateur ;
      • sur les Citaro ABA 2015 : montage de rétroviseurs intérieurs renforcés, de nouvelles charnières de rampe PMR, de nouveaux éclairages de plaque, …
      • sur les Van Hool A330 : montage de nouvelles valves de secours extérieures et intérieures de portes, de pare-soleils latéral et frontal renforcés, de nouveaux accoudoirs PMR, nouveau soft de commande de porte …

    Un parc en renouvellement constant

    Le parc de véhicules de service a connu les modifications suivantes :

    • Renouvellement des 3 véhicules « contrôle » par l’acquisition de 3 véhicules Zafira Tourer.
    • Renouvellement d’un véhicule de service par l’acquisition d’un véhicule full électrique de marque Renault Zoe
    • Renouvellement du véhicule bâtiment par l’acquisition d’un véhicule de type camionnette aménagée de marque Hyundai

    Les chantiers d’envergure

    Outre les travaux d’entretien récurrents, le TEC Brabant Wallon a également poursuivi, avec ses propres moyens financiers, la réalisation de travaux d’aménagement et de modernisation des installations des dépôts de Chastre et de Jodoigne et, dans tous les dépôts, des aménagements relatifs à la sécurité et à la circulation du charroi.

    Le développement durable

    • Nettoyage approfondi de tous les égouttages, débourbeurs, déshuileurs, …
    • Entretien des espaces verts dans tous les dépôts.
    • Réalisation d’une installation de cogénération à Baulers.
    • Acquisition en 2017 d’une voiture électrique ZOE au siège social de Wavre
    • Lancement d’une étude en tiers investisseur pour des panneaux photovoltaïques sur le dépôt de Baulers.
    • Etude et acquisition de nouvelles chaudières pour la partie mouvement des dépôts de Chastre et de Jodoigne, l’installation propre-dite sera réalisée en 2018
    • Etude d’une centralisation des besoins en air comprimé, en une seule unité sur le dépôt de Jodoigne, au lieu de 3.

    Les ressources humaines

    Notre personnel

    EFFECTIF DU PERSONNEL

    La répartition du personnel en activité au 31 décembre 2017 est la suivante :

    Par lieu de travail
    20162017
    CHAUFFEURS237245
    Chastre4345
    Jodoigne5051
    Baulers142147
    Détachés22
    TECHNICIENS3228
    Ouvriers entretien des bâtiments11
    Centre d’entretien et magasin de Chastre65
    Centre d’entretien et magasin de Baulers2522
    SIEGE SOCIAL8886
    Salariés service commercial1815
    Nettoyeurs22
    Employés6869
    TOTAL357359
    Par type de contrat
    Contrats à durée indéterminée348
    Contrats à durée déterminée11
    Total359
    Par sexe
    EmployésOuvriersTOTAL
    Femmes241943
    Hommes45271316
    Total69290359
    DÉPARTS
    Départs volontaires8
    Licenciements7
    Transferts à la CAS4
    Transferts à la CRI2
    Passage à la pension1
    Fins de contrat5
    Décès en service0
    Total27
    RECRUTEMENTS
    Employés2
    Chauffeurs-receveurs25
    Mécanicien1
    Ouvrier Bâtiment0
    Steward0
    Infotec1
    Total29

    TRAITEMENTS, SALAIRES, AVANTAGES LEGAUX ET EXTRA-LEGAUX

    Prime d’intéressement en mai 2017.

    CHARGES LEGALES

    Les cotisations patronales ont évolué comme suit :

    Au 1er trimestre 2017, le taux de la partie Vacances Annuelles des ouvriers passe de 5,65% à 5,61%, ce qui signifie que le taux global des ouvriers passe de 35,68% à 35,64%.

    Au 3ème trimestre 2017, le taux de cotisation de base diminue de 0,01% pour tous.

    Le taux global des employés passe donc de 30,03% à 30,02% et celui des ouvriers de 35,64% à 35,63%.

    TrimestreSur les salaires non plafonnés majorés de 8%Sur les appointements non plafonnés
    1/201737,4731,86
    2/201737,4731,86
    3/201737,4631,85
    4/201737,4631,85

    La politique du personnel constitue la base sur laquelle reposent les règles de gestion et les objectifs découlant de la stratégie de l’entreprise pour les cadres dirigeants ainsi que les attentes des collaborateurs.

    Au vu de leur caractère indispensable à l’accomplissement de notre mission de service public de transport des personnes, les moyens humains nécessaires à la réalisation de ces objectifs sont donc toujours au centre des préoccupations.

    L’adéquation de ces moyens humains passe quant à elle par l’anticipation et la planification des recrutements. Ceci est d’autant plus nécessaire dans le cadre du métier de conducteur qui représente près de 70% du personnel et que la formation à la conduite et au métier dure plusieurs mois avant d’être pleinement opérationnel.

    La politique de gestion du personnel s’est inscrite en 2017 avec encore plus de prise en considération de la perspective de changements dans le contexte de création de centres de services partagés voire de fusion de manière à privilégier des décisions ou des orientations plus susceptibles d’être en phase avec la future organisation des sociétés du Groupe.

    Les projets communs, les échanges et les synergies ont donc plus encore continué à se développer entre les sociétés du Groupe TEC et la SRWT en privilégiant la dimension Groupe dans l’approche.

    Les missions de base et l’amélioration des compétences de notre personnel n’en demeurent pour autant pas moins focalisées sur l’engagement de nouveaux collaborateurs principalement dans les métiers les plus présents de notre activité de transport de personnes. A côté du renouvellement de l’effectif, le développement et la formation continue du personnel en place occupent également une place importante dans la gestion du personnel et de ses perspectives de carrière.

    Au niveau de la gestion de carrière, le changement de statut des brigadiers techniques et leur passage vers une fonction de Chef d’équipe initié en 2016 s’est poursuivi en 2017 avec mise en place de l’accompagnement nécessaire en termes de formation afin de répondre aux besoins de développement identifiés.

    Le système d’évaluation du personnel employé, introduit en 2013 est arrivé en phase de maturité ce qui n’a pas empêché la poursuite de réflexions fondée sur l’expérience retirée en vue de l’aménagement éventuel du système afin de tenir compte de ces enseignements avec la prise de recul.

    Le dialogue social dans l’entreprise et le bien-être de notre personnel est également une préoccupation de notre entreprise. A côté des travaux d’entretien et d’amélioration nécessaires et de l’embellissement des locaux, le groupe-pilote « Destination bien-être – Bien dans son corps, bien dans son TEC » annoncé fin 2016 a été mis en place en 2017 et est présenté dans la partie du rapport consacrée au bien-être dans l’entreprise.

    Pour l’année 2017, le TEC Brabant Wallon a reçu un total de 1.011 candidatures, toutes fonctions confondues. La suppression à terme de la fonction de steward et l’augmentation des procédures internes permettent d’expliquer la diminution du nombre de candidatures par rapport à l‘année 2016.

    Nombre total de condidatures reçues au TEC Brabant Wallon

    • 2003846
    • 20041238
    • 20051077
    • 2006725
    • 2007998
    • 20081300
    • 20092066
    • 20101465
    • 20111081
    • 20121433
    • 20132038
    • 20142391
    • 20151771
    • 20161625
    • 20171011
    • 0

    Concrètement, 10 sessions de recrutement ont été lancées en 2017 dans le cadre de contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée afin de maintenir l’effectif du personnel ; 8 sessions ont été achevées en 2017.

    Procédures externes :

    • Conducteur-receveur (3)

    Procédures internes :

    • Chef de dépôt de Baulers (1)
    • Brigadier Mouvement au dépôt de Baulers (1)
    • Adjoint au chef de dépôt de Baulers(1)
    • Gestionnaire des Transports Scolaires (1)
    • Conseiller Bus’ness / Gestionnaire marketing (2)
    • Chef d’équipe technique (1)

    En 2017, 29 collaborateurs ont rejoint notre entreprise dans les métiers suivants :

    • 25 conducteurs-receveurs d’autobus
    • 1 poteleur

    Des engagements ont également été effectués dans le cadre de contrat à durée déterminée:

    • 1 responsable financier
    • 1 comptable
    • 1 électronicien
    Stages d’étudiant

    Nous avons accueilli trois étudiants dans le cadre de stage de fin d’étude ou de « Contrat de stage de formation professionnelle » (Forem) au service technique du dépôt de Baulers.

    Au Siège Social de Wavre, nous avons accueilli quatre 4 étudiants, deux dans les services Marketing et Communication et deux dans le service Finances.

    Salons de l’emploi et journées à thème

    Cette année, nous étions présents en tant qu’exposant au stade Leburton à Tubize le 07/02/17. Ce fut de nouveau l’occasion pour nous d’accueillir et d’informer des étudiants et des demandeurs d’emploi sur les métiers du TEC et sur les perspectives d’emploi au sein de notre entreprise qui est un employeur attractif de la Province du Brabant wallon.

    BIEN-ETRE AU TRAVAIL

    En plus d’actions individuelles spécifiques menées en prévention ou en gestion du burn-out, le TEC Brabant Wallon a décidé de mettre en place une expérience-pilote tout à fait innovante de gestion des symptômes et des conséquences possibles du stress.

    L’année 2017 a permis de mettre en place un groupe-pilote, sous la bannière « Destination bien-être – Bien dans son corps, bien dans son TEC ».

    Le stress pouvant se manifester par des symptômes physiques, psychologiques et/ou relationnels, les ateliers couvrent trois thématiques principales, à savoir :

    • La relaxation physique et mentale
    • L’hygiène de vie : l’alimentation et le sommeil
    • La prévention des troubles musculo-squelettiques

    L’objectif de ceux-ci est de faire acquérir des techniques individuelles de gestion efficace des symptômes de stress, à nouveau mobilisables aisément après apprentissage, applicables dans le contexte des contraintes de l’environnement professionnel.

    Les bénéfices escomptés sont d’améliorer à long terme la condition physique et mentale du personnel et de lui permettre de gérer l’accumulation de stress physique et nerveux.

    Les ateliers thématiques variés organisés à concurrence d’une séance d’une heure par semaine ont été précédés par un massage assis individuel d’une vingtaine de minutes.

    « Les bienfaits de ce massage que ce soit au niveau de la détente physique et mentale, ou que ce soit au niveau d’un sentiment de regain d’énergie ont pu être ressentis. Mais également d’autres sensations positives ont été partagées (efficacité et concentration, conscience de son corps, apaisement, calme, état de bien-être directement après la séance, …) » (Eléonore Blackman)

    Les 6 premières séances du programme proprement dit ont été dédicacées à une sensibilisation théorique au stress et aux outils de gestion (stop mental, gestion des émotions, croyances, etc.).

    Les 7 séances suivantes ont été consacrées à la prévention des TMS (troubles musculo-squelettiques) via un programme de remise en forme axé sur 4 piliers : l’endurance, la force, le renforcement musculaire et l’équilibre.

    Les cours ont débuté par une évaluation individuelle afin que chacun puisse adapter son programme et mesurer ses progrès. Les résultats ont été communiqués individuellement, mais également de manière globale à l’entreprise.

    En parallèle, les 3 premiers ateliers à l’attention des managers ont été organisés en vue de les outiller pour intégrer l’attitude coach, devenir acteur dans la prévention des risques psycho-sociaux. En effet, le manager d’aujourd’hui doit avoir des compétences managériales et relationnelles pour son équilibre personnel et celui de ses équipes.

    Fête du personnel

    Le TEC Brabant Wallon a, une nouvelle fois, réuni l’ensemble de son personnel et leur famille autour d’un évent visant à mieux se connaître, échanger et se retrouver en dehors des heures de travail en toute convivialité.

    Organisé un dimanche matin au complexe cinématographique de Braine-l’Alleud, les membres du personnel ont été accueillis par un délicieux petit déjeuner avant de pouvoir profiter de la projection d’un film et de se retrouver autour d’un dernier verre et de quelques sandwichs.

    Le tout, dans un espace spécialement réservé pour l’occasion au TEC Brabant Wallon et agrémenté de petites animations pour les enfants.

    Une belle mise à l’honneur pour le personnel bien nécessaire pour oublier, quelques instants, le climat incertain qui a caractérisé l’année 2017.

    Concertation

    Le Conseil d’Entreprise a tenu 12 réunions, dont 11 ordinaires et 1 extraordinaire, organisées au siège social. La réunion extraordinaire du 30 mai 2017 avait pour objet les informations économiques et financières relatives à l’exercice comptable clôturé au 31 décembre 2016.

    Le Comité pour la Prévention et la Protection du Travail (CPPT) s’est réuni 11 fois au siège social.

    Six conventions collectives de travail (en abrégé, CCT) ont été signées en 2017.

    Signée le 23 mars 2017, la CCT relative à l’intervention du Fonds mutuel wallon pour les accidents du travail ou sur le chemin du travail complète les dispositions applicables dans des situations plus spécifiques.

    Une CCT fixant pour 2017-2018, l’abaissement à 55 ans de la limite d’âge en ce qui concerne l’accès au droit aux allocations pour un emploi de fin de carrière, pour les travailleurs qui ont une carrière longue ou qui exercent un métier lourd a été signée le 7 juin 2017. Cette CCT a été annulée et remplacée par la CCT du 10 juillet 2017 qui porte le même objet mais fixe l’entrée en vigueur de ses dispositions au 01/01/2017.

    • CCT relative à la programmation sociale 2017-2018, reprenant les mesures adoptées dans le Groupe TEC à la suite des négociations intervenues dans ce contexte.
    • CCT relative aux efforts en matière de formation qui prévoit les modalités pratiques pour atteindre l’objectif interprofessionnel de cinq jours de formation en moyenne par équivalent temps plein imposé aux employeurs en application de loi du 5 mars 2017 relative au travail « faisable et maniable ».
    • CCT relative au régime de chômage avec complément d’entreprise prorogeant la CCT du 7 octobre 2014.
    Amélioration du dialogue social : AMEDIS

    Le dialogue social a continué à fonctionner correctement dans notre entreprise. Les réunions se sont tenues tant au niveau formel à savoir au sein des organes paritaires existants (CE, CPPT, commission de service) que dans un cadre plus informel par des réunions et des contacts directs entre la ligne hiérarchique, les travailleurs, les délégations syndicales et/ou les représentants syndicaux.

    Comme en 2016, 6 demandes de concertation locale ont été introduites : 4 à l’initiative de la CGSP et 2 à l’initiative de la CGSLB.

    6 réunions de concertation locale se sont donc tenues en 2017 et ont débouché sur 4 accords, une suspension et 1 désaccord. La concertation locale qui s’était terminée sur un désaccord a fait l’objet d’un recours et a donné lieu à la tenue d’un bureau de conciliation le 7 février 2018 qui s’est également terminé sur un désaccord.

    Tout comme en 2016 et les années précédentes, il n'y a eu aucun jour de grève imputable au TEC Brabant Wallon.

    Il en ressort que les mécanismes de régulation sociale mis en place ont fonctionné correctement.

    En 2017, seules les grèves nationales et intersectorielles ont perturbé l’exploitation normale de l’entreprise. Ce phénomène, déjà relevé les années antérieures, fait l’objet de réflexions avec les représentants des travailleurs au niveau du Groupe afin de de trouver des solutions d’organisation permettant de mieux concilier la mission de service public de transport des personnes et la participation du personnel aux manifestations nationales et intersectorielles

    Un peu moins de 11.350 heures de formation formelles, moins formelles et informelles ont été suivies dans divers domaines d’activité.

    Parmi celles-ci, épinglons :

    • Conduite des véhicules standards et articulés, y compris les reconnaissances de lignes (environ 48,21%).
    • Poursuite des formations CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour le personnel de conduite (conducteurs de bus) dans le cadre du renouvellement de l’obtention des 35 points obligatoires (environ 29,94%).
    • Dorénavant, dans un 2ème cycle de recyclage, les chauffeurs doivent suivre 1 jour sur le thème A (Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité), 1 jour sur le thème B (Catégorie II - Application des réglementations) et 1 jour sur le thème C (Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique). Les 2 autres journées sont à sélectionner au choix dans les différents thèmes.

    En 2017, les recyclages suivis se sont répartis comme suit :

    • Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité1.25
    • Catégorie II - Application des réglementations41.69
    • Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique56.81

    Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité (1,25%)

    • Conduite rationnelle
    • Chaine cinématique et exercices pratiques sur la route

    Catégorie II - Application des réglementations (41,69%)

    • Remise à niveau législation et utilisation du tachygraphe
    • Temps de conduite et utilisation du tachygraphe
    • Clients à besoins spécifiques

    Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique (56,81%)

    • Altercation - Stress
    • Ergonomie et hygiène de vie au poste de travail
    • Risques de la route et accidents du travail
    • Code de la route et constat d'accident
    • Formations diverses (14,87%) : Excel (3,10%) ; TIE (2,76%) ; Bien-être au travail (1,67%) ; Management (0,97%) ; Marchés publics (0,63%) ; Secourisme (0,63%) ; …
    • Formations obligatoires organisées dans le cadre des conventions PTP (environ 4,35 %).
    • Accueil des nouveaux chauffeurs-receveurs (environ 2,62 %).
    Journal d’entreprise « ça roule ! »

    Pour la 8ème année consécutive, le TEC Brabant Wallon a diffusé son journal d’entreprise « ça roule ! » aux membres du personnel en régie ainsi qu’aux loueurs.

    Edité en 600 exemplaires, il a fait l’objet d’une parution en 2017, à savoir une édition spéciale « fête du personnel ».

    Rédigé et mis en page par le service Communication, son impression est confiée à une imprimerie spécialisée.

    Ecrans plasma

    Cette année encore, le TEC Brabant Wallon a poursuivi l’utilisation des écrans plasma comme supports de communication interne et externe. Installés dans les cafétérias et autres lieux de vie du personnel ainsi que dans les salles d’attente de nos ESPACE TEC à Wavre et à Baulers, cet outil est efficace pour transmettre de l’information de manière simple et dynamique.

    Valves Vespasius

    En 2017, le TEC Brabant Wallon a diffusé l’ensemble de ses campagnes internes au moyen de valves A3 installées dans les sanitaires des différents dépôts et du siège social de l’entreprise.

    Au nombre de 90, elles ont permis d’afficher toute une série d’informations à destination du personnel (avantages personnel, nouveaux horaires ou tarifs, fête du personnel, nouveaux tarifs, campagnes internes sur la sécurité, campagnes partenaires, …).

    Gouvernance

    Conseil d'Administration

    Composition

    Monsieur Philippe MATTHIS
    Président
    Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
    Vice-Président
    Membres avec voix délibérative
    Madame Stéphanie AMEEL
    Monsieur Luc BOVERIE
    Monsieur Luc COLLARD
    Monsieur Pierre-Yves DEFOSSE
    Monsieur Fabian LANNOYE
    Monsieur Alexandre MAHIEU
    Monsieur Freddy QUIBUS
    Madame Laurence SMETS
    Monsieur Pierre SONDAG
    Madame Chantal VERSMISSEN
    Madame Militza ZAMUROVIC
    Membres avec voix consultative
    Monsieur Vincent PEREMANS
    Administrateur Général de la S.R.W.T.
    Monsieur Vincent URBAIN
    Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.
    Monsieur Vincent MOUILLARD
    Représentant du personnel
    Madame Barbara LEDUC
    Représentante du personnel
    Commissaire-délégué
    de la S.R.W.T.
    Monsieur Jean-Pierre ISTACE
    Directeur financier de la S.R.W.T.
    Madame Vanessa SIEMIANOW
    Directrice financière de la S.R.W.T.

    (à partir du 14 décembre 2017)


    Secrétaire
    Madame Catherine BES
    Directrice générale adjointe

    Nomination d’un Administrateur

    Un Administrateur avec voix délibérative, Monsieur Philippe BARRAS, a été nommé aux fonctions d’Administrateur par arrêté du Gouvernement wallon du 16 novembre 2017, en remplacement de Monsieur Luc BOVERIE, décédé, dont il achèvera le mandat.

    Nomination d’un Commissaire-délégué de la S.R.W.T.

    Le Gouvernement wallon a désigné le 14 décembre 2017 Madame Vanessa SIEMIANOW pour exercer le mandat de Commissaire-délégué de la S.R.W.T. auprès du Conseil d’Administration du TEC Brabant Wallon en remplacement de Monsieur Jean-Pierre ISTACE ayant pris sa retraite.

    • Poursuite de la gratuité sur les lignes 14 et 15 (Boucle RER de Rixensart).
    • Dédoublement de la ligne 36.
    • Amélioration de la desserte des parcs scientifiques Fleming, Einstein et Axis parc de Louvain-la-Neuve et Mont-Saint-Guibert.
    • Renforcement de la ligne 11.
    • Modification d’un voyage de la ligne 36.
    • Mise en service d’un dédoublement sur la ligne 34.
    • Proxibus : Convention de collaboration entre le TEC Brabant Wallon et la commune de Braine-l’Alleud.
    • Proxibus : Convention de collaboration entre le TEC Brabant Wallon et la commune de La Hulpe.
    • Evolution du dossier RER.
    • Sous-traitance de lignes régulières d’exploitation
    • Impact organisationnel et financier de la rentrée scolaire de septembre 2017.
    • Impact organisationnel et financier des modifications de la SNCB au 10 décembre 2017.
    • Attribution du marché CSC 2016-04: Fournitures de consommables de bureau.
    • Attribution du marché CSC 2016-09 - Fourniture et placement d’une chaudière pour eau chaude de chauffage et sanitaire au dépôt de Jodoigne.
    • Lancement et attribution du marché CSC 2017-01 : Installation d’une cogénération au dépôt de Baulers.
    • Lancement de la procédure de marché public : Renouvellement des chaudières aux dépôts de Chastre et de Jodoigne.
    • Attribution des contrats de transport scolaire.
    • Politique globale de sécurité du Groupe TEC.
    • Adaptation des règles d’évaluation.
    • Information relative à la publicité de la rémunération des administrateurs publics.
    • Audit Interne du Groupe TEC : bilan 2016 et programme 2017.
    • Clôture 2016 : Examen et établissement des comptes annuels au 31 décembre 2016 - Examen et approbation du rapport annuel d’activités 2016 - Convocation et fixation de l’ordre du jour de la réunion de l’Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires 31 mai 2017.
    • Présentation du projet GO DIGITAL.
    • Nouvelle convention de cash Pooling SRWT-TEC.
    • Convention de Management fee global entre le TEC Brabant Wallon et la SRW.
    • Réajustement budgétaire 2017 – Impact financier de la programmation sociale 2017-2018
    • Budget 2018
    • Augmentation tarifaire 2018.
    • Ratification de la Convention collective de travail du 6 novembre 2017 relative à la programmation sociale 2017-2018.
    • Ratification de la Convention collective de travail du 6 novembre 2017 relative aux efforts en matière de formation.
    • Ratification de la Convention collective de travail du 6 novembre 2017 relative au régime de chômage avec complément d’entreprise prorogeant la convention collective de travail du 21 décembre 2011 (prorogée par la convention collective de travail du 7 octobre 2014).
    • Notification du Gouvernement wallon du 16 novembre 2017 - Nomination d’un Administrateur au TEC Brabant Wallon
    Monsieur Michel CORTHOUTS
    Directeur général (jusqu’au 31.07.2017)
    Madame Catherine BES
    Directrice générale adjointe en charge de la Direction des Services généraux et de la Direction des Finances
    Monsieur Bruno BALTHAZAR
    Directeur Transport en charge de la Direction transport
    Monsieur Marc WATHELET
    Directeur technique en charge de la Direction technique
    Monsieur Marc CLEBANT
    Directeur des Ressources humaines en charge de la Direction des Ressources humaines

    Rémunération des Administrateurs

    Les rémunérations octroyées aux Administrateurs au cours de l’année 2017 se sont élevées à un total de 28.752,30 €, dont 13.864,80 € pour les Administrateurs représentant la Région wallonne et 14.887,50 € pour les Administrateurs représentant les communes.

    Rapport financier