TEC

Retour aux sociétés

SRWT

Mot de la Direction

Interview de Vincent Bourlard, Président du Conseil d’Administration de la SRWT

Si vous deviez résumer 2016 en quelques chiffres, quels seraient-ils ?

Difficile de parler de chiffres sans évoquer les défis budgétaires auxquels le TEC doit faire face. Il me faut rappeler que depuis plusieurs années, nous vivons au rythme de l’annalité budgétaire et de la pression d’une diminution substantielle et répétée de notre subvention, ce qui peut rendre le pilotage d’une entreprise comme la nôtre laborieux.

Et pourtant, malgré ce contexte budgétaire particulièrement complexe, le TEC a réussi l’exercice de maintenir son niveau de service en faisant de nombreux efforts. Au niveau des comptes consolidés, les résultats atteignent 7.438.673 euros, ce qui est supérieur aux résultats attendus. Cela s’explique à la fois par un contexte externe qui ne nous permet pas d’anticiper finement notre trajectoire budgétaire, mais aussi par une forte maîtrise de nos dépenses. Pour préserver le service au client, le TEC a donc fait des économies en interne. Cette situation ne pourra se répéter demain, sans que des conséquences ne se fassent sentir au niveau de notre offre.

Nos recettes de trafic ont par ailleurs connu une légère diminution de 0,97 % par rapport à 2015. Elles s’élèvent à 110,70 millions d’euros et s’accompagnent d’une baisse de la fréquentation, qui se justifie par les grèves et les attentats qui ont affecté le climat général.

Sur la question des grèves justement, on peut tout de même se réjouir du travail effectué en matière de dialogue social. La baisse connue depuis plusieurs années maintenant au niveau sectoriel s’est confirmée l’année passée, puisque seuls deux jours de grève partielle ont été enregistrés, contre 4 et 8 jours, respectivement en 2015 et 2014. Côté client, les mouvements de grèves interprofessionnelles, au nombre de 25, entachent l’expérience du réseau TEC.

Quel regard portez-vous sur 2016 ?

Je dirais un regard plutôt optimiste, car les motifs de satisfaction sont réels !

Le nouveau souffle qu’a connu le dossier du Tram de Liège montre par exemple que la persévérance et l’ambition payent. Ce projet va pouvoir aller de l’avant.

Ensuite, si le Groupe TEC assume un rôle important dans le développement économique et social de la Wallonie, il s’inscrit aussi, depuis plusieurs années, dans une démarche de développement durable. Un peu partout, nos entités mettent en place des actions visant à diminuer notre impact sur l’environnement. Citons aussi la décision phare qui aura marqué 2016 avec les commandes importantes de bus hybrides approuvées cette année. Ce projet est une première pour une société de transports publics.

Avec nos 5.100 travailleurs et près de 160 millions de personnes transportées chaque année, les défis ne manqueront pas !

Vincent BOURLARD, Président du Conseil d’Administration de la SRWT
Vincent BOURLARD, Président du Conseil d’Administration de la SRWT

Le TEC en chiffres

Le réseau

13.551 km de réseau
16.058 arrêts
781 lignes régulières

Communes desservies

Communes desservies

Personnel (au 31/12/2016)

TECBrabant Wallon

357
soit
52 ouvriers
68 employés
237 conducteurs

TECCharleroi

1137
soit
271 ouvriers
217 employés
649 conducteurs

TECHainaut

769
soit
111 ouvriers
169 employés
489 conducteurs

TECLiège-Verviers

1824
soit
322 ouvriers
268 employés
1234 conducteurs

TECNamur-Luxembourg

854
soit
110 ouvriers
176 employés
568 conducteurs

TECAu total

5102
soit
866 ouvriers
898 employés
3177 conducteurs
dont 153 employés et 8 ouvriers à la SRWT

PARC (régie)

TECBrabant Wallon

176
soit
112 autobus standard
49 autobus articulés
15 midibus et minibus
0 motrices

TECCharleroi

351
soit
278 autobus standard
13 autobus articulés
14 midibus et minibus
46 motrices

TECHainaut

274
soit
118 autobus standard
126 autobus articulés
30 midibus et minibus
0 motrices

TECLiège-Verviers

617
soit
489 autobus standard
124 autobus articulés
4 midibus et minibus
0 motrices

TECNamur-Luxembourg

377
soit
321 autobus standard
29 autobus articulés
27 midibus et minibus
0 motrices

TECAu total

1795
soit
1318 autobus standard
341 autobus articulés
90 midibus et minibus
46 motrices

LOUEURS

TECBrabant Wallon

100
soit
86 autobus standard
14 autobus articulés
0 midibus et minibus
19 contrats

TECCharleroi

24
soit
24 autobus standard
0 autobus articulés
0 midibus et minibus
2 contrats

TECHainaut

88
soit
85 autobus standard
3 autobus articulés
0 midibus et minibus
16 contrats

TECLiège-Verviers

191
soit
164 autobus standard
27 autobus articulés
0 midibus et minibus
23 contrats

TECNamur-Luxembourg

236
soit
213 autobus standard
11 autobus articulés
12 midibus et minibus
23 contrats

TECAu total

639
soit
572 autobus standard
55 autobus articulés
12 midibus et minibus
83 contrats

KILOMÉTRAGE

TECBrabant Wallon

12.096.053 km
soit
5.505.067 km pour la régie
4.762.875 km pour les loueurs
1.828.111 km pour les transports scolaires

TECCharleroi

16.091.210 km
soit
11.283.049 km pour la régie
2.071.264 km pour les loueurs
2.736.897 km pour les transports scolaires

TECHainaut

20.726.329 km
soit
9.294.836 km pour la régie
4.871.549 km pour les loueurs
6.559.944 km pour les transports scolaires

TECLiège-Verviers

39.387.308 km
soit
24.070.043 km pour la régie
9.524.527 km pour les loueurs
5.792.738 km pour les transports scolaires

TECNamur-Luxembourg

29.566.899 km
soit
12.737.032 km pour la régie
10.743.261 km pour les loueurs
6.086.606 km pour les transports scolaires

TECAu total

117.955.941 km
soit
62.987.644 km pour la régie
31.964.002 km pour les loueurs
23.004.295 km pour les transports scolaires

INFRASTRUCTURE (dépôts)

TECBrabant Wallon

3
dont
2 avec atelier
3 avec centre d'entretien
1.556 Nombre d'arrêts (2 sens)
1.440 Longueur d'axe (en km)

TECCharleroi

4
dont
2 avec atelier
3 avec centre d'entretien
1.568 Nombre d'arrêts (2 sens)
1.147 Longueur d'axe (en km)

TECHainaut

8
dont
1 avec atelier
4 avec centre d'entretien
2.907 Nombre d'arrêts (2 sens)
2.048 Longueur d'axe (en km)

TECLiège-Verviers

11
dont
3 avec atelier
3 avec centre d'entretien
4.722 Nombre d'arrêts (2 sens)
3.178 Longueur d'axe (en km)

TECNamur-Luxembourg

23
dont
2 avec atelier
5 avec centre d'entretien
5.305 Nombre d'arrêts (2 sens)
6.322 Longueur d'axe (en km)

TECAu total

49
dont
10 avec atelier
18 avec centre d'entretien
16.058 Nombre d'arrêts (2 sens)
13.551 Longueur d'axe (en km)

VOYAGEURS TRANSPORTÉS

TECBrabant Wallon

11.738.967
soit
10.930.139 pour les services réguliers
637.137 pour les transports scolaires
145.170 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
26.521 pour les PMR
80 nombre de lignes régulières

TECCharleroi

22.350.562
soit
20.702.504 pour les services réguliers
1.009.153 pour les transports scolaires
611.817 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
27.088 pour les PMR
83 nombre de lignes régulières

TECHainaut

21.438.101
soit
18.262.455 pour les services réguliers
2.651.244 pour les transports scolaires
465.146 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
59.256 pour les PMR
107 nombre de lignes régulières

TECLiège-Verviers

75.603.755
soit
72.914.152 pour les services réguliers
2.246.063 pour les transports scolaires
387.255 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
56.285 pour les PMR
203 nombre de lignes régulières

TECNamur-Luxembourg

25.871.586
soit
22.027.227 pour les services réguliers
2.342.164 pour les transports scolaires
1.443.462 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
58.733 pour les PMR
308 nombre de lignes régulières

TECAu total

157.002.971
soit
144.836.477 pour les services réguliers
8.885.761 pour les transports scolaires
3.052.850 pour les services réguliers spécialisés et/ou de renforcement
227.783 pour les PMR
781 nombre de lignes régulières

RECETTES DE TRAFIC

TECBrabant Wallon

11,93 millions d'€

TECCharleroi

16,10 millions d'€

TECHainaut

17,30 millions d'€

TECLiège-Verviers

43,64 millions d'€

TECNamur-Luxembourg

21,73 millions d'€

TECAu total

110,70 millions d'€

Les faits marquants

Janvier 2016

[ Groupe TEC ]
Cap vers un avenir plus vert : le TEC investit dans l’hybride

Le Groupe TEC s’est engagé à diminuer de manière significative son impact sur l’environnement, notamment en optant pour de nouveaux bus répondant aux exigences de transport public zéro émission. En janvier, le Conseil d’Administration de la SRWT a marqué son accord sur la commande de 11 véhicules hybrides pour le réseau urbain de Namur. Dans la même lignée, en septembre, il a approuvé le lancement d’un marché pour 298 autobus hybrides à livrer entre 2017 et 2019.

bus hybrides

[ Groupe TEC ]
Saturday Job Fair : le 1er salon de l’emploi dédié aux transports publics

Le 20 février à Bruxelles, les Chemins de fer (SNCB, Infrabel, HR Rail), la STIB, De Lijn et les TEC ont organisé le Public Transport Saturday Job Fair. C’est la première fois que tout un secteur s’associe pour une telle opération de recrutement. Avec leurs 2.800 postes à pourvoir en 2016, les transports publics ont démontré le dynamisme du secteur. Pour les TEC, il s’agissait d’une belle occasion d’améliorer la connaissance et l’attractivité des métiers du transport public.

job fair

[ TEC Namur-Luxembourg ]
NAM’ IN MOVE EST PRÉSENTÉ À LA PRESSE



NAM’ IN MOVE EST PRÉSENTÉ À LA PRESS

Le 26 février, le TEC Namur-Luxembourg, la Wallonie et la Ville de Namur ont présenté la philosophie du projet NAM’ IN MOVE à la presse. L’objectif de cette conférence était double : expliquer le concept d’évolution du service de mobilité à Namur et annoncer l’arrivée des projets futurs.

Mars 2016

[ Groupe TEC ]
E-SHOP : lancement de la version mobile

Les clients TEC connaissaient déjà l’E-SHOP, le site de vente en ligne du TEC. Depuis mars, la version mobile est aussi disponible. Ainsi, il est désormais possible de recharger sa carte MOBIB ou MOBIB basic via son smartphone. Ce service accessible depuis m.infotec.be est très simple et en phase avec les nouvelles habitudes de consommation des clients connectés.

[ Groupe TEC ]
Cinq ESPACES TEC certifiés pour leur qualité

Avec la satisfaction des clients en ligne de mire, la démarche d’amélioration continue mobilise les TEC depuis plusieurs années. En avril, cet engagement s’est vu récompensé : cinq ESPACES TEC ont reçu la Certification AFNOR. Cette reconnaissance souligne entre autres la qualité de l’accueil, de l’information et de la vente, mais aussi la netteté/propreté des locaux… D’autres points de vente TEC vont poursuivre dans cette voie.

Certification ESPACES TEC

Mai 2016

[ TEC Brabant Wallon, Hainaut, Liège-Verviers et Namur-Luxembourg ]
Le TEC, partenaire des sorties culturelles

Comme chaque année, les TEC se sont associés à de nombreux événements culturels. Citons par exemple les Musicales de Beloeil, les Ardentes à Liège, les Francofolies de Spa, le Ronquières Festival, Les Solidarités à Namur, ou encore le Ward’in Rock Festival à Wardin.

Bus équipé pour les PMR

[ Groupe TEC ]
Le nouvel Administrateur Général prépare l’avenir

Vincent Peremans, le nouvel Administrateur Général en fonction depuis le début de l’année, a présenté sa vision pour l’avenir de l’entreprise lors du TEC UP, le rendez-vous des cadres du Groupe. Le TEC UP a donné le coup d’envoi à 40 rencontres entre l’Administrateur Général et les collaborateurs TEC à travers toute la Wallonie. Vincent Peremans souhaite impliquer l’ensemble du personnel dans la définition du plan stratégique du Groupe TEC et construire avec lui les projets qui constitueront le plan d’entreprise 2018 – 2022.



Le nouvel Administrateur Général prépare l’avenir

[ Groupe TEC ]
Le TEC sur Google Maps !

Depuis juillet, les clients TEC peuvent calculer un itinéraire en bus ou tram TEC sur Google Maps. En effet, tous nos horaires, itinéraires et positions des arrêts sont désormais intégrés au célèbre planificateur d’itinéraire. C’est facile et accessible à tous ! Il suffit d’y encoder un lieu de départ et d’arrivée et de choisir l’option « En transports en commun ». Google calcule alors le meilleur itinéraire et ses alternatives.

simulation google map

[ TEC Hainaut ]
Relifting du réseau à Mons

Le réseau urbain montois change de visage. Les circuits sont rebaptisés et de nouveaux lieux sont desservis. Les circuits City’O et City’R roulent du côté « coeur historique ». Tandis que les lignes 50 et 60 circulent côté « nouvelle ville », respectivement vers le Grand Large et les Grands Prés. Pour pouvoir continuer à offrir un service de qualité, le réseau est devenu payant mais avec tarif préférentiel sur les circuits City.

relifting réseau mons

[ Groupe TEC ]
Abonnements scolaires : une rentrée plus fluide

À la veille de la rentrée scolaire, les TEC ont lancé une campagne de communication pour inciter leurs clients à renouveler leur abonnement via l’E-SHOP ou un SELF. Des canaux de vente accessibles 24h/24 qui permettent d’éviter les files d’attente ! Cette action a été un succès puisque les ventes aux SELF connaissent un bond de 10% par rapport à 2016. Petit plus de cette campagne : les clients pouvaient, par la même occasion, tenter leur chance de remporter une rencontre avec le chanteur Christophe Maé, des places de concert, des CD…

l'E-shop

Septembre 2016

[ TEC Liège-Verviers ]
Fais pas ton Nounours

Le TEC Liège-Verviers a lancé une campagne de sensibilisation relative à la sécurité aux abords des bus. A destination spécifique des jeunes, cette campagne intitulée « Fais pas ton Nounours » a été diffusée sous forme de capsules vidéos abordant cinq thèmes essentiels à la sécurité.

Fais pas ton Nounours

[ Groupe TEC ]
Tram de Liège : nouveau marché en bonne voie

Nouvelle étape pour le Tram de Liège : le 12 octobre 2016, le Conseil d’Administration de la SRWT a acté le nom des trois candidatures pour le nouveau marché. Celui-ci a été lancé à la demande du Gouvernement wallon pour maximiser les chances d’obtenir un accord des autorités européennes. Eurostat a finalement remis un avis positif en février 2017, permettant à la procédure d’aller de l’avant.

Tram de Liège

Novembre 2016

[ Groupe TEC ]
Le TEC soutient l’action citoyenne « Dites-moi bonjour »

A la suite des attentats de Paris et Bruxelles, plus de 70 entreprises et organisations se sont mobilisées pour tenter de recréer un climat de confiance et de respect. Le 16 novembre, à l’occasion de la journée de la tolérance, les clients et le personnel du TEC ont été invités à participer à différentes actions destinées à encourager le respect mutuel : le port du badge de l’opération « Dites-moi bonjour », la réalisation d’un selfie avec un inconnu à partager sur les réseaux sociaux…

Poster dis moi bonjour

[ Groupe TEC ]
Des centres partagés pour plus d’efficience

Le TEC veut faire évoluer certaines de ses activités en centres de services partagés. Ceux-ci consistent en la mise en commun d’un certain nombre d’activités support au bénéfi ce de l’ensemble des entités du Groupe. Concrètement, la mise en place de ces centres doit permettre d’harmoniser les méthodes de travail, partager les bonnes pratiques et créer des marges pour développer d’autres services. Le Groupe TEC entend ainsi améliorer son efficience, tout en veillant au bien-être de ses collaborateurs. Le périmètre précis sera défini en 2017.

Des centres partagés pour plus d’efficience

[ TEC Charleroi ]
10.000 euros collectés pour Viva For Life

Le TEC soutient régulièrement l’organisation d’activités caritatives, comme Viva For Life, qui s’est déroulé à Charleroi pour la 2e année consécutive. Du 17 au 23 décembre, trois animateurs de la RTBF ont vécu dans un cube de verre placé sur la Place de la Digue, tout en assurant plus de 144 heures de direct non-stop sur Vivacité. L’objectif de cette opération est de sensibiliser le public à la problématique de la pauvreté, qui touche 1 enfant sur 4 en Wallonie et à Bruxelles. Le TEC s’est associé à l’événement en proposant une vente de porte-clés « collector ». 10.000 euros ont ainsi pu être récoltés pour soutenir l’action.

Les résultats de l'année

Recettes en légère diminution

Les recettes de trafic 2016 s’établissent à 110,7 millions d’euros, en diminution de 0,97% par rapport à 2015.

La diminution du chiffre d’affaires s’explique par le recul des recettes sur billets et cartes ( - 10,18 % ). Ce recul est cependant compensé par la croissance des recettes sur les abonnements ( + 3,05 % ) et des recettes liées aux transports spéciaux et transports effectués en remplacement de trains ( + 28 % ).

Fréquentation en baisse

Le lancement du système de perception TEC IT EASY nous permet d’avoir une analyse fine de l’évolution du nombre de voyageurs transportés.

En 2016, avec quelque 157 millions de voyageurs transportés, le Groupe TEC a enregistré une baisse globale de la fréquentation de son réseau ( - 11,3 % sur les lignes régulières par rapport à 2015 ). Celle-ci s’explique notamment par les grèves qui ont impacté le réseau TEC, ainsi que par le climat lié aux attentats.

Résultats financiers positifs

Au niveau des comptes consolidés, les résultats atteignent 7.438.673 euros, ce qui est supérieur aux résultats attendus. Une bonne maîtrise des dépenses explique essentiellement ce résultat positif.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève, quant à lui, à 110.565.416 euros, en diminution de 0,9 % par rapport à 2015. Ce résultat trouve son origine dans la diminution des recettes sur les billets et les cartes. Cette diminution est néanmoins compensée par des recettes sur abonnements et des recettes liées aux transports spéciaux en augmentation.

Les comptes sociaux de la SRWT présentent également un résultat positif en atteignant 1.709.670 euros.

Pour des informations plus précises, lire les rapports financiers détaillés.

Les clients

Nos clients

Grâce aux données de la billettique et à notre approche digitale, la connaissance des clients TEC s’est affinée par rapport aux années précédentes.

1.338.000 clients ont emprunté les véhicules TEC de manière régulière ou occasionnelle en 2016 :

  • 711.000 clients prennent le bus au moins 1 fois par mois.
  • 210.000 clients possèdent un abonnement annuel TEC.



Répartition de nos clients par tranche d’âge

6 à 18 ans

171.000

18 et 64 ans

1.003.620

65+ ans

163.380

Total

1.338.000

41% des Wallons de 18 ans et + ont utilisé les TEC au moins une fois en 2016 !

Notre réseau

Nos lignes (régie et loueurs) :

Un réseau très vaste

Au 31 décembre 2016, le réseau TEC se composait de 781 lignes régulières desservant 16.058 arrêts.

  • Exploitation par 5 sociétés : le TEC Brabant Wallon, le TEC Charleroi, le TEC Hainaut, le TEC Liège-Verviers et le TEC Namur-Luxembourg.

Cette offre est assurée par deux types de prestataires :

  • Les conducteurs en régie (conducteurs en propre) : pour 53,4 % des km parcourus sur les lignes régulières du Groupe TEC.
  • Les sous-traitants privés, dénommés les « loueurs » : pour 29,73 % des km parcourus sur les lignes régulières du Groupe TEC. Ceux-ci seront soumis dès 2019 à la réglementation européenne relative aux marchés publics.

Le transport scolaire :

19,5% des km parcourus en 2016

A côté des activités de transport régulier et de transport spécial, les TEC ont reçu du Gouvernement wallon la mission de coordonner et d'organiser les services de Transport Scolaire.

Il est en effet prévu que les enfants domiciliés trop loin de l’école souhaitée peuvent bénéficier d’un transport gratuit entre leur domicile et l’école à charge de la collectivité.

Lorsqu’un enfant a droit à ce transport scolaire, le TEC concerné se charge de trouver une solution pour assurer son déplacement, soit via un service régulier, soit via un service régulier spécialisé (circuit de ramassage scolaire, assuré par des firmes privées, ASBL, communes, provinces, ou les TEC eux-mêmes).



Total
2010 31.778
2011 30.240
2012 27.520
2013 26.705
2014 25.911
2015 25.676
2016 25.226

Notre approche de la Mobilité

La conception de l’offre

Quatre enjeux ont principalement jalonné l’année 2016 :

  1. Vision territoriale : Schéma de Développement Territorial et Euregio
  2. Intermodalité SNCB-TEC : Plan Transport 2017 et Projet AnGeLiC
  3. Développement de l’offre TEC
  4. Développement de solutions complémentaires

1. Vision territoriale : Schéma de Développement Territorial et Euregio

Le TEC a participé aux travaux d’élaboration du Schéma de Développement Territorial (SDT). L’enjeu est l’actualisation du Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER), qui date de 1999.

2. Intermodalité SNCB-TEC

Plan Transport 2017 : réflexion commune

Un nouveau Plan de Transport de la SNCB sera d’application en décembre 2017. Dans cette optique, la SNCB a invité le Groupe TEC à mener une réflexion commune en vue d’améliorer l’intermodalité train-bus. En 2016, SNCB et TEC ont défini une vision commune et hiérarchisée des nœuds intermodaux train-bus.

Plan Transport 2017 : SNCB et TEC
Projet AnGeLiC : résultats connus

En 2015, la SNCB a lancé l’étude AnGeLiC, destinée au développement de Réseaux Express de Mobilité dans quatre grandes villes belges : Anvers, Gand, Liège et Charleroi.

Présentées fin 2016, les conclusions vont conduire à une évolution de l’offre de Mobilité et de l’offre tarifaire pour Liège et Charleroi, dont :

  • Des réouvertures de lignes et de points d’arrêts envisagées par la SNCB
  • Une gamme tarifaire entrainant une plus grande intégration SNCB-TEC

3. Développement de l’offre TEC

Plan Réseau 2020 : analyse en cours

  • Réseau structurant : Dans la continuité des travaux menés en 2015, les itinéraires du Réseau structurant ont été définis notamment afin d’évaluer le volume d’offre kilométrique et le budget d’exploitation nécessaire.
  • Réseau structurant : Afin d’identifier les lignes et les voyages à vocation scolaire (circulant en heures de pointes les jours scolaires et assurant une desserte fine des villages vers les pôles scolaires), une analyse a été menée.
NAM’IN MOVE : des enseignements utiles

Le projet d’évolution du réseau urbain de Namur, NAM’IN MOVE, a permis de tirer des enseignements utiles pour faciliter l’évolution des réseaux urbains et interurbains des autres TEC.

4. Développement de solutions complémentaires

Intermodalité vélo + bus sur les lignes 82 et Rapido 1

Ce projet vise une meilleure intermodalité vélo/bus vers les deux lignes Express (ligne 82 et Rapido 1). Il s’est terminé en 2016 par une campagne de communication à destination des (futurs) clients de ces lignes.

Vélo/Bus
FlexiTEC

Le TEC Namur-Luxembourg a mis en place un service de mobilité en zone rurale. En 2016, la SRWT a particulièrement suivi ce projet pilote afin d’évaluer son extension possible à d’autres entités TEC.

Autostop (Karimii)

Soutenue par la SRWT, cette application vise à développer un meilleur usage de l’immense capacité automobile, ainsi qu’une logique de rabattement vers des arrêts SNCB et TEC, notamment dans les zones à faible densité de population.

Autostop (Karimii)
Les aspects contractuels
Mise en concurrence des loueurs : ça se concrétise

Le Groupe TEC doit se conformer aux règles européennes et régionales belges sur les marchés publics. Celles-ci l’obligent à attribuer les services réguliers sous-traités par une mise en concurrence.

Dans ce contexte, la SRWT a fait appel à un consultant externe spécialisé dans la mise en concurrence de services d’autobus. La mission confiée au consultant comporte deux phases :

  • Phase 1 (2016) : Recommandations sur les paramètres-clés de la mise en concurrence (taille et structure des lots, périodicité de renouvellement des contrats, critères de sélection et d’attribution, aspects juridiques garantissant le bon déroulement du processus, critères de performance…).
  • Phase 2 (2016 - 2017) : Accompagnement du processus de mise en concurrence (aide à la rédaction du cahier des charges, accompagnement pour la rédaction des appels d’offre et support pour l’analyse des offres).

2016 a également vu la mise en place d’un groupe de travail constitué de représentants de la SRWT et des cinq TEC. Celui-ci a identifié les principaux objectifs pour le projet de mise en concurrence :

  • Régularisation juridique (conformité au règlement CE 1370/2007)
  • Maîtrise des coûts (coût/km des sous-traitants ou budget total à km constant)
  • Amélioration de la qualité des services (dont indice global de satisfaction)

Sécurité et prévention

Les agressions, toujours en baisse

La sécurité est une priorité pour le Groupe TEC. En 2016, le nombre d’agressions a enregistré une nouvelle baisse de 6% par rapport à 2015 (contre une baisse de 4% en 2015).

  • 2016 : 45 agressions, soit 1 agression pour 3,49 millions de voyageurs transportés 
  • 2015 : 48 agressions, soit 1 agression pour 3,7 millions de voyageurs transportés

Caméras de surveillance

Le plan SécuriTEC se poursuit avec la livraison de caméras de sécurité. La fin de l’installation est prévue en 2017. Tous les nouveaux véhicules livrés en sont systématiquement pourvus.

Formation

La formation du personnel intègre des modules d’apprentissage destinés à réduire le risque d’agression par l’adoption de comportements adéquats.

Prévention

En 2017, un plan d’action d’envergure va être lancé par le Groupe TEC en vue de renforcer la prévention des agressions.

PMR

Pour offrir à ses Clients à Besoins Spécifiques un meilleur accès à nos services, le TEC a conclu une convention en 2013 avec le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWaB). Celle-ci prévoit notamment la sensibilisation et la formation du personnel aux besoins du public PMR.

Une campagne de communication, préparée en 2016, sera diffusée en 2017. La convention sera mise à jour en 2017.

PMR

Les projets destinés à améliorer et dynamiser l’offre commerciale du Groupe TEC ne manquent pas ! Pour certains, il faudra attendre 2017-2018 avant de voir les résultats.

D’autres, initiés il y a quelques temps déjà, portent désormais leurs fruits. C’est le cas notamment de TEC IT EASY, dont nous avons pu tirer un premier bilan positif en 2016.

Parmi les actions-clés de notre approche commerciale 2016, pointons entre autres :

  • La fin des titres magnétiques PRODATA au profit intégral des nouveaux titres sans contact
  • Le maintien de nos tarifs (sans hausse) en 2016
  • Le lancement de l’E-SHOP mobile
  • La préparation du projet GO DIGITAL !, destiné à positionner les TEC dans l’ère de la digitalisation.

Notre approche commerciale
Bilan positif

En 2015, la nouvelle billettique sans contact TEC IT EASY est devenue une réalité pour tous nos clients. Ce projet ambitieux ne s’est bien évidemment pas fait en une fois et les équipes TEC se mobilisent depuis plusieurs années. TEC IT EASY a nécessité notamment la modernisation de nos équipements et une communication intensive et efficace vers nos clients et notre personnel.

Quel est le bilan plus d’un an après le lancement officiel de TEC IT EASY ? En juin 2016, nous avons interrogé nos clients sur leur niveau de satisfaction générale et les points d’améliorations.

Après un an, le bilan de TEC IT EASY est très encourageant :

  • Introduction de nouveaux supports sans contact
  • Développement de l’interopérabilité
  • Diversification du réseau de vente
  • Amélioration de la couverture des canaux
  • Automatisation de la chaîne des recettes
  • Mise à disposition d’un canal adapté à chaque besoin client
  • Passage de toute la gamme tarifaire au sans contact
  • Validation obligatoire à la montée
  • Lutte contre la fraude
  • Service orienté clients dans les ESPACES TEC
  • Evolution du système tiers payant BUS’ness
  • Meilleure connaissance des clients TEC
  • Grande fluidité lors de la rentrée scolaire au niveau vente & distribution…

Le travail ne s’arrête pas là puisque l’étude a permis de soulever des pistes d’amélioration de l’expérience de différents canaux de vente et du service après-vente.

La digitalisation de la Wallonie est une réalité. Le Groupe TEC est déterminé à relever les défis qui découlent de cette évolution : intégrer les médias sociaux et les technologies digitales est une priorité. Le programme GO DIGITAL ! fera entrer l’entreprise dans une nouvelle ère.

Couvertures de documents sur TEC IT EASY

93% des citoyens de 15 ans et plus disposent d'un téléphone mobile. Celui-ci est même un smartphone chez 39% des Wallons, leur ouvrant l'accès à boen plus d'applications numériques.

Couvertures de documents sur TEC IT EASY

Enfin, 61% des usagers du smartphone disent disposer d'un abonnement "data" (3G ou 4G) leur permettant de se connecter partout en Belgique, dont un sixième se connecte aussi à l'étranger. Les autres 39% ne connectent leur smartphone à Internet que là où ils disposent du WiFi, le plus souvent gratuit.

GO DIGITAL !, un projet TEC en 4 axes :

  1. Information interactive des voyageurs
  2. Personnalisation de la relation client
  3. Collaboration et digitalisation interne
  4. Accompagnement de la transformation digitale

GO DIGITAL !

A terme, les nouveaux outils permettront de fidéliser la clientèle actuelle à travers des services simplifiés et adaptés aux comportements de mobilité. Ces outils relayeront par exemple l’état du réseau en temps réel et rendront aux clients la maîtrise de leur temps de déplacement.

Les outils digitaux permettront aussi de toucher de nouveaux segments de population, actuellement peu enclins à utiliser le réseau TEC, grâce à une expérience plus fluide et instantanée.

Qualité

Notre engagement pour des services de qualité

En 2016, plusieurs projets visant l’amélioration continue des services ont mobilisé les équipes du Groupe TEC.

Deux pôles d’échanges intermodaux certifiés

Pour la troisième année consécutive, le TEC Brabant Wallon et le TEC Charleroi se sont associés aux autres opérateurs de transport (SNCB, STIB et De Lijn) pour certifier deux pôles d’échange intermodaux : Bruxelles-Luxembourg et Bruxelles-Midi. Ensemble, nous avons obtenu une certification AFNOR combinée.

ESPACES TEC : 5 nouveaux labels en 2016

Quant au Groupe TEC plus spécifiquement, il a poursuivi le processus de certification des ESPACES TEC  (points de vente propres).

Le résultat est positif et le Groupe TEC compte poursuivre sur cette voie encourageante :

  • 5 ESPACES TEC ont obtenu le renouvellement de leur label.
  • 5 autres l’ont obtenu pour une période de deux ans, sous audit annuel
  • 6 ESPACES TEC rejoindront le processus de certification en 2017.

nouveaux labels

10 ESPACES TEC labellisés AFNOR Certification1

1 norme NF 281 services de transport de voyageurs et NF 298 services associés à ceux-ci

  • TEC Brabant Wallon : Wavre et Ottignies
  • TEC Charleroi : Madeleine, Beaux-Arts et mobi-ESPACE TEC
  • TEC Liège-Verviers : Liège-Guillemins, Liège Saint-Lambert et Verviers
  • TEC Namur-Luxembourg : Namur et Libramont

Label NF
Meilleur traitement des réclamations clients

Le projet d’amélioration de la gestion des réclamations s’est poursuivi en 2016. Il sera mis en application fin 2017. But de ce projet : améliorer la satisfaction de nos clients grâce à une meilleure maîtrise de la réponse aux réclamations reçues par le Groupe TEC. Les pistes sont entre autres les délais de traitement ainsi qu’une uniformisation des réponses fournies par chacun des TEC. Demain,  partout en Wallonie, le client TEC pourra vivre la même expérience !

Stratégie digitale

L’information à la clientèle est une priorité du Groupe TEC. La nature de ses services impose de fournir aux voyageurs une information précise en toutes circonstances.

C’est pourquoi en 2016, nous avons poursuivi la réflexion au sujet de la stratégie digitale.

La mise en œuvre a démarré avec plusieurs actions donnant la priorité à l’information voyageurs interactive, comme par exemple l’intégration des données TEC sur Google Maps (en juillet 2016) ou encore l’analyse des données billettiques et la segmentation des clients TEC sur base de leurs comportements.

Des clients de mieux en mieux informés

Trois outils d’information à la clientèle ont également connu un beau succès en 2016 :

  • Site infotec.be : moyenne d’environ 1.220.000 visites par mois en 2016, dont 58 % via la version mobile.
  • TECxto (service d’information sur les perturbations du réseau via GSM) : fin 2016, près de 9.200 personnes étaient abonnées au service 9222, qui permet de recevoir pendant un an tous les messages concernant les perturbations d’une ou plusieurs lignes définies par le client. 1.020.000 SMS envoyés aux clients TECxto en 2016.
  • E-mailing mis en place au TEC Liège-Verviers : celui-ci permet aux voyageurs de recevoir par courrier électronique les informations essentielles sur les lignes qu’ils empruntent (changement d’horaires ou d’itinéraires, travaux, déplacement d’arrêts…). Plus de 26.100 clients du TEC Liège-Verviers étaient abonnés à ce service au 31 décembre 2016.

TEC IT EASY : 2016, année d’une communication intensive

Suite au lancement de la billettique sans contact (TEC IT EASY) en 2015, le Groupe TEC a mis en place de nombreuses actions de communication sur différents aspects : politique tarifaire, promotion des titres sans contact, promotion des canaux de vente, validation obligatoire, multimodalité de la carte MOBIB. Mais aussi : édition des supports BUS’ness à destination de nos clients B2B et édition d’un guide de bonnes pratiques à l’attention des communes.

Autres missions récurrentes menées par le Département Communication
  • Revue de presse écrite, radio et TV quotidienne
  • Gestion du contrat d’exploitation publicitaire par ClearChannel
  • Suivi des conventions signées avec la RTBF, RTL-TVI, Brightfish
  • Relations presse
  • Gestion de la photothèque
  • Gestion de l’identité graphique
  • Gestion du matériel de visibilité
  • Gestion des objets publicitaires
  • Edition du rapport annuel
  • Gestion du site web de l’Académie de la Mobilité
Vers une modernisation

Enfin, signalons qu’une réflexion sur la modernisation de l’identité du Groupe TEC (qui date de 1991) a démarré en 2016. Elle passera notamment par une étude d’objectivation de la perception interne et externe du TEC et de son image.

Grille des tarifs
Pas d’indexation en 2016

Malgré la non indexation des tarifs TEC en 2015 (alors que l’indice des prix à la consommation avait augmenté de 0,63% entre juin 2014 et juin 2015), le Gouvernement wallon a à nouveau décidé de maintenir les tarifs en 2016.

Quelques changements à pointer néanmoins :

  • Le parcours entre la gare de Charleroi Sud et l’aéroport de Brussels South Charleroi Airport passe de 5 à 6 euros. Ce titre donne accès en correspondance aux autres lignes TEC durant 60 minutes.
  • La gamme de titres multiparcours, Multiflex et Multi 8 Next est élargie par l’arrivée des titres Multi 6 Horizon, soit 6 parcours sur tout le réseau TEC hors lignes Express et Multi 4 Horizon+ (4 parcours sur tout le réseau TEC, lignes Express comprises).
  • Le tarif combiné des B-excursion a été adapté au prix d’un aller-retour d’un titre multi-parcours : 2,20 euros pour un aller-retour Next (une ou deux zones contigües) et 4,40 euros pour un aller-retour Horizon (tout le réseau TEC hors ligne Express).

Les investissements

Le matériel roulant

Matériel roulant

Des véhicules plus respectueux de l’environnement

Le nombre total de véhicules en service est passé de 1.854 fin 2015 à 1.795 au 31 décembre 2016. Ce chiffre comprend les 46 motrices et les véhicules déclassés début 2017 suite à la mise en service de nouveaux autobus.

Tous les véhicules neufs sont conformes à la norme EURO VI, ce qui porte le nombre de bus nécessaires équipés de filtres à particules à 59 %.

Fin 2016, l’âge moyen du parc nécessaire d’autobus était de 8,3 ans. Le nombre de véhicules articulés représentait 21 % de celui-ci.

En 2016, 39 véhicules ont été livrés :

  • 28 autobus standard à plancher bas de type VAN HOOL A330 dont 2 véhicules destinés au TEC Liège-Verviers et 26 véhicules pour le TEC Namur-Luxembourg.
  • 11 autobus standard à plancher bas de type VOLVO 7900 Electric Hybrid destinés au TEC Namur-Luxembourg.

Vidéosurveillance pour tous les bus :

A partir de l’année 2016, tous les bus sont systématiquement pré-équipés, en usine, de caméras de surveillance.

Projets innovants

Le Groupe TEC mène aussi, depuis plusieurs années, différents projets pilotes dans le domaine des propulsions alternatives :

  • Une nouvelle stratégie de renouvellement du matériel roulant mise en place en 2016. En vue de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre du Groupe TEC, les autobus sont peu à peu remplacés par des véhicules hybrides.
  • Des autobus fonctionnant au bioéthanol.

Cycles d'essais de consommation à l’étude

La SRWT pilote, dans le cadre de l’UITP (Union Internationale des transports Publics), l’extension de l’application de la méthode de mesure de consommation SORT. La procédure relative aux carburants gazeux a été publiée en 2016.

Les véhicules suivants ont fait l’objet d’une proposition de procédure, en attente d’essais de validation :

  • Véhicules hybrides rechargeables
  • Véhicules électriques
  • Autocars

La simulation des cycles est également à l’étude, en partenariat avec l’ACEA.

Une rationalisation de la maintenance

En 2016, le Pôle Stratégies Maintenance et Expertise (PSME) de la SRWT a travaillé sur le déploiement des plans de maintenance préventive des autobus, sur base des études de Maintenance Basée sur la Fiabilité (MBF).

Au 31 décembre 2016: 79 % du parc nécessaire avaient été étudiés. Ces études étaient déployées sur 94 % de ces véhicules.

En 2016, l’ensemble du Groupe TEC a poursuivi le développement des grands projets destinés à favoriser la mobilité et/ou l’intermodalité en Wallonie.

Brabant Wallon : sécurité et modernisation

Sur ses différents sites, le TEC Brabant Wallon a essentiellement réalisé des travaux d’entretiens récurrents : maintenance générale, rafraîchissement des locaux... L’aménagement et la modernisation se sont poursuivis dans les dépôts de Chastre et de Jodoigne. Enfin, dans tous les dépôts, divers travaux relatifs à la sécurité, à la circulation du charroi et au confort des clients ont été réalisés.

Métro de Charleroi : la modernisation se poursuit

Depuis plusieurs années, le TEC Charleroi et la SRWT unissent leurs forces pour réaliser le programme de modernisation du Métro de Charleroi.

Les deux plus gros chantiers 2016 à pointer sont :

  • La rénovation totale de la station Dampremy. Des travaux conséquents y ont démarré en avril 2016. Fin prévue en juin 2017.
  • Le remplacement du fil de garde des caténaires sur le tronçon Villette/entrée des Beaux-Arts

Métro de Charleroi Gare de Mons

Les travaux de la gare Calatrava ont commencé en mars 2013 et se poursuivront pendant plusieurs années encore. Conséquence du chantier pour le TEC Hainaut : la configuration des arrêts de bus a été complètement revue à l'installation de la gare provisoire. Elle le sera encore davantage lors de la mise en exploitation du quai intermodal train/bus qui sera construit à côté des quais train. Pour nous, l'enjeu est de taille puisque le site voit transiter 18.000 de nos clients chaque jour.

En avril 2016, le Conseil d’Administration de la SRWT a été contraint de renoncer au marché du futur tram liégeois, et ce pour plusieurs raisons :

  • En 2015 et début 2016, Eurostat a émis trois avis négatifs sur le montage financier proposé.
  • Le 24 mars 2016, le Gouvernement wallon a décidé de ne pas poursuivre la procédure de marché en cours.

Tram de Liège

Le Gouvernement wallon a cependant mandaté la SRWT pour relancer un nouveau marché similaire adapté. Objectif : maximiser les chances d’obtenir un accord des instances européennes sur la déconsolidation.

Etapes du nouveau marché :

  • 9 juin 2016 : publication de l’avis de marché. Il s’agissait de la première phase de la procédure, soit la sélection de candidats répondant aux exigences minimales imposées par la SRWT. Suite à cet appel à candidatures, trois dossiers ont été remis.
  • 8 février 2017 : sélection des candidats après analyse. Les candidats sélectionnés seront invités à participer à la prochaine phase de la procédure négociée. Les trois candidats sont : Alstom–BAM (Mobiliège 2.0), Colas-CAF–DIF, Vinci-Meridiam–CFE–Škoda–ETF.
  • 10 février 2017 : signal très positif pour le projet. Eurostat a finalement remis un avis positif. La procédure peut donc se poursuivre.
  • Automne 2018 : attribution du marché.
  • 2022 : mise en service du tram.

Depuis des années, c’est une évidence : l’aménagement d’un nouveau site pour la gare des bus de Namur est une nécessité. En attentant l’installation de la nouvelle gare multimodale au-dessus de la dalle de la gare des trains, différents aménagements ont eu lieu :

  • Transfert du dispatching et de plusieurs bureaux du TEC Namur-Luxembourg dans des locaux mis à la disposition par la SNCB.
  • Déplacement des départs des bus vers trois nouveaux arrêts de montée.

Maquette Gare de namur

Les aménagements d’infrastructure

Un programme d’investissements en hausse

En 2016, les investissements d’infrastructure du Groupe TEC se sont élevés à 12.741,1 MEUR.

Les investissements 2016 se concentrent autour de cinq axes prioritaires.
L’extension du Métro Léger de Charleroi 6.790 MEUR
Les gares de correspondances 2.260 MEUR
Les sites propres et les voies 685 MEUR
Les aménagements d’arrêts 2.206,1 MEUR
Réseau de Liège 800 MEUR
Métro léger de Charleroi

Les plus gros budgets d’investissements concernent le remplacement de six escalators dans les stations De Cartier, Providence et Villette (2.000 MEUR), ainsi que les études de sécurité, d’alimentation et des circuits de voies (1.200 MEUR) et les études de la pérennisation des installations de sécurité (1.200 MEUR).

Gares de correspondance

Parmi les principaux investissements, citons entre autres l’acquisition foncière nécessaire à l’aménagement de la place Henri Berger à Wavre (1.000 MEUR) ainsi que l’achat du terrain relatif à l’aménagement du plateau de la gare à Tournai (750 MEUR).

Sites propres et voies

Le plus important budget d’investissement se rapporte à l’aménagement d’un terminus avec sanitaire à Vottem (200 MEUR).

Aménagements d’arrêts : PMR à l’honneur

Les projets d’aménagement d’arrêts de bus s’élèvent à un montant total de 2.206,1 MEUR. Ils visent deux objectifs : accompagner le développement des TEC régionaux, et assurer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Aménagements d'infrasturcture - LV
Aménagements d'infrasturcture - BW
Réseau de Liège

Pour le réseau de Liège, 800 MEUR sont destinés à des travaux d’entretien de sites propres et d’arrêts sur base d’un accord-cadre d’une durée de quatre ans.

Réalisation de sites propres inscrits à la DPR

La SRWT est chargée de l’étude stratégique et des travaux de priorisation des transports en commun sur les N5 et N53 à Charleroi (budget 2016 : 146,6 MEUR). Suite au rapport transmis par la SRWT au Gouvernement wallon en 2016, celui-ci va déterminer la stratégie à adopter pour ce projet.

600 MEUR sont également prévus pour l’aménagement à Charleroi de l’accès au R9 depuis le Pont de la Résistance via le quai Arthur Rimbaud dans le cadre de l’amélioration de la vitesse commerciale de la ligne de l’aéroport.

Etudes : améliorer la sécurité et l’accessibilité

En 2016, les investissements d’infrastructure ont fait l’objet de diverses études par les départements Bureau d’études et Parachèvements – Equipements de la SRWT. Ce travail vise essentiellement une amélioration constante de la sécurité et de l’accessibilité des infrastructures TEC.

Outre les dossiers d’envergure, les études ont porté par exemple sur : l’aménagement de gares de correspondances, de sites spéciaux franchissables, de bandes réservées pour autobus et carrefours à feux, de multiples points d’arrêts, d’arrêts aux abords des écoles, d’arrêts en faveur des PME…

Les aéroports wallons

En 2016, La SRWT a poursuivi l’exécution des contrats d’assistance technique que la SOWAER lui confie pour la gestion de ses travaux d’infrastructure aéroportuaire.

Aéroport de Liège

  • Poursuite de l’assistance aux études du contournement Ouest de l’aéroport (A15 - Echangeur 4).

Aéroport de Charleroi

  • Suivi de garantie des travaux d’extension des dalles parking avions Nord et réparations de dalles Sud P3P4.

Missions en direct pour Liège Airport et Liège Airport Business Park S.A. :

  • Suivi de chantier pour le nouveau centre d’accueil pour chevaux en transit – Horse Inn.
  • Assistance à l’étude de projet de deux nouveaux halls de fret en zone Nord (B16 et B24).

Surveillance de chantier en partenariat avec un bureau d’étude privé

La SRWT est intervenue dans le cadre des :

  • Travaux d’upgrade vers la CAT II/III de la piste 05R de l’aéroport de Liège (SOWAER).
  • Travaux de rénovation du balisage de piste principale 23L de l’aéroport de Liège (SOWAER).
Les aéroports wallons

Le financement des investissements

Pour financer ses investissements en 2016, la SRWT a contracté un emprunt bancaire de 27,2 MEUR, portant la dette garantie par la Région wallonne à 248,8 MEUR.

Celle-ci présente les caractéristiques suivantes :

Le développement durable

Depuis de nombreuses années déjà, le Groupe TEC s’inscrit dans une démarche de développement durable. Notre ambition est de proposer une offre de mobilité toujours plus respectueuse de l’environnement.

Nous travaillons sur plusieurs axes :

  1. Un parc de véhicules de moins en moins polluant
  2. La réduction de la consommation d’énergie dans nos bâtiments
  3. L’assainissement de nos différents sites par la dépollution des sols
  4. Une politique d’achat incluant des clauses éthiques, environnementales et sociales
  5. Une réflexion sur la diminution des documents papier (dont le rapport annuel est une concrétisation)
Bus hybrides : une première européenne

Une nouvelle stratégie de renouvellement du matériel roulant a été mise en place en 2016. Le Groupe TEC veut en effet faire la part belle aux véhicules moins polluants et plus silencieux. Ce projet innovant est le premier de ce type porté par une entreprise de service public européenne.

Premières concrétisations tout début 2017 :

  • Mise en service de 11 bus hybrides et des 2 premières stations de recharge rapide aux terminus d’Erpent et de Jambes
  • Attribution d’un marché de 298 bus hybrides supplémentaires, dont 90 bus rechargeables et 208 bus autonomes. Livraisons prévues jusque fin 2019.

Solutions innovantes

Le Groupe TEC mène aussi divers projets pilotes dans le domaine des propulsions alternatives.

Par exemple, en 2016, le prototype d’autobus hybride a été remis en service après mise à jour technique. Les 3 autobus fonctionnant au bioéthanol, en service depuis le mois de septembre 2009, poursuivent quant à eux leur exploitation.

Et d'autres iniatives locales...

Le Groupe TEC et ses différentes entités cherchent constamment à réduire l’impact de leurs propres activités sur l’environnement.

Voici quelques exemples d’initiatives locales :

  • Bus-wash au TEC Charleroi : Un bus-wash a été installé au dépôt de Genson. Il permet de laver les bus avec de l’eau de pluie et réduit la consommation d’eau de ville de 3.000 litres par jour.
  • Projet éco-conduite au TEC Hainaut : En 2016, le TEC Hainaut a poursuivi un projet pilote d'éco-conduite.

Les ressources humaines

Notre personnel

Répartition du personnel du Groupe TEC au 31 décembre 2016

Au 31 décembre 2016, le personnel du Groupe TEC comptait 5.102 membres au total, dont 88,5% d’hommes et 11,5% de femmes.

88.5 % Hommes
11.5 % Femmes
0.7 % Directeurs
2.5 % Cadres
17.4 % Employés
62.3 % Conducteurs
17.1 % Ouvriers Techn.

Répartition du personnel à la SRWT au 31 décembre 2016

Au 31 décembre 2016, la SRWT comptait 161 membres du personnel, dont 58,4% d’hommes et 41,6% de femmes.

58.4 % Hommes
41.6 % Femmes
5.5 % Directeurs
28.6 % Cadres
60.9 % Employés
5 % Ouvriers Techn.

Répartition des membres du personnel du Groupe TEC par entité, type de fonction et sexe

Direction

Cadre

Employés

Conducteurs

Ouvr. Techn

Total

SRWT

9

46

98

8

161

Hommes

9

34

51

94

Femmes

12

47

8

67

TEC Hainaut

5

18

152

489

111

769

Hommes

3

10

110

436

110

669

Femmes

2

2

42

53

100

TEC Namur-Luxembourg

5

18

153

568

110

854

Hommes

4

10

100

503

105

722

Femmes

1

8

53

65

5

132

TEC Liège-Verviers

7

27

234

1234

322

1824

Hommes

4

17

178

1157

301

1657

Femmes

3

10

56

77

21

167

TEC Brabant Wallon

5

8

55

237

52

357

Hommes

4

6

34

223

46

313

Femmes

1

2

21

14

6

44

TEC Charleroi

6

16

195

649

271

1137

Hommes

5

12

162

610

269

1058

Femmes

1

4

33

39

2

79

Groupe

37

127

887

3177

874

5102

Hommes

29

89

635

2929

831

4513

Femmes

8

38

252

248

43

589

Notre politique de gestion des ressources humaines

Le dialogue social porte ses fruits

Les nouvelles structures du dialogue social, ainsi que les procédures de règlement des conflits développées dans le cadre du projet AMéDIS (Amélioration du Dialogue social), ont été instituées en 2011.

Depuis lors, nous constatons un impact positif indiscutable sur le climat social global. Les statistiques le montrent : la proportion des conflits solutionnés est en augmentation tandis que le nombre de jours de grève diminue (2 jours de grève sectorielle en 2016, contre 4 jours en 2015 et 8 en 2014).

Signalons cependant qu’en 2016, le Groupe TEC a été touché par de nombreuses actions interprofessionnelles dont les motifs sont étrangers à notre secteur d’activité.

Outils RH

Depuis plusieurs années, le Groupe TEC s’inscrit dans une stratégie de modernisation de sa gestion des ressources humaines.

Cette politique s’appuie sur plusieurs outils :

  • La classification des fonctions : couplée à une politique salariale basée sur une gestion des compétences et un processus d’évaluation annuelle des employés.
  • La gestion des compétences : initialement sur base de quatre compétences génériques, complétées par des compétences par famille de métier en 2015.
  • Le processus « évaluation »
  • Le modèle de leadership
  • La plateforme nousavonstousunepartiedelasolution.be

Une politique de formation qualitative et orientée clients internes
Logo Académie de la Mobilité

La politique de l’Académie de la Mobilité est de fournir des produits et des prestations qualitatifs, pouvant contribuer au développement des compétences du personnel.

2016 a été avant tout une année de développement de modules, faisant passer l’offre de modules à 39 (contre 9 en 2012).

Au total, quelque 17.000 heures de formations ont été dispensées. Environ 2.100 participations aux formations sont à relever pour les 120 métiers du Groupe TEC.

2012

2013

2014

2015

2016

Nombre de modules

9

16

22

30

39

Nombre d'heure de formation

11.400

16.00

50.000

44.000

17.000

Nombre de participations

1.100

2.100

6.300

7.700

2.100

L’Académie s’inscrit également dans une démarche de qualité, ce qui lui a permis d’obtenir la certification ISO.

A cet égard, soulignons qu’en 2016, la satisfaction générale au terme des formations, un des indicateurs de qualité, s’élève à 8,61/10.

Depuis plusieurs années, la SRWT participe à la professionnalisation de la communication de l’ensemble du Groupe TEC.

Pour ce qui est de la communication interne, le département communication de la SRWT a accompagné les principaux dossiers et projets portés en interne : TEC IT EASY, bus hybrides, campagnes RH, charte diversité… Divers supports ont été préparés : dépliants, courriers, newsletters, vidéos, mise à jour des sites web « Académie de la Mobilité » et « Nous avons tous une partie de la solution », digital signage…

Un exemple de communication interne
Campagne de prévention « Accidentologie » - TEC Charleroi 2016

Réduire le nombre d’accidents impliquant les véhicules TEC constitue un des chevaux de bataille de la Direction Générale de TEC Charleroi. En collaboration avec le service communication, une campagne de prévention à destination du personnel de conduite a été lancée fin avril 2016 pour conscientiser de manière humoristique les chauffeurs et conductrices.

accidentologie-1
accidentologie-2
Préparer l’avenir

En juin et décembre 2016, la SRWT a organisé les onzième et douzième éditions de TEC UP. Ce rendez-vous biannuel est destiné à présenter aux cadres du Groupe TEC les projets stratégiques qui détermineront demain le visage du transport en commun wallon.

Le département communication a aussi organisé le roadshow de l’Administrateur Général dans les TEC. Objectif : lancer la réflexion sur le prochain plan stratégique 2018-2022 du Groupe TEC et répondre aux interrogations des membres du personnel. Au total, 42 sessions ont été organisées.

Gouvernance

Conseil d'Administration

Le conseil d'Administration

Monsieur Vincent BOURLARD
Président
Monsieur Luc BOVERIE
Vice-Président

Membres avec voix délibérative

Madame Edwine BODART
Madame Annie COTTON
Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
Madame Florence DEMACQ
Madame Christina DEWART
Madame Alexandra DUPONT1
Monsieur Maxime FERON
Monsieur Hubert LATOUR
Monsieur Patrick MELIS
Monsieur Pierre MOSON
Monsieur Laurent PIRNAY
Monsieur Julien VANDEBURIE
Monsieur Alphonse VANDERHAEGHE

1 A été désignée Administratrice le 18 février 2016 pour remplacer Madame Laurence GLAUTIER, démissionnaire.

Membres avec voix consultative

Monsieur Vincent PEREMANS
Administrateur Général de la S.R.W.T.
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.

Commissaires du Gouvernement

Monsieur François GABRIËL
Monsieur Francis MOSSAY

Observateur

Monsieur Yvon LOYAERTS

Direction

Monsieur Vincent PEREMANS
Administrateur Général
Monsieur Benoît LALOUX
Direction de l’Audit Interne
Monsieur Jean-Pierre ISTACE
Direction Financière
Monsieur Stéphane THIERY
Direction du Marketing et de la mobilité
Monsieur Christophe BERTHO
Direction des Services Techniques
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint
Monsieur Bruno MAES
Direction Informatique
Monsieur Philippe KEMPINAIRE
Direction des Services Généraux et des Ressources Humaines

Rémunération des Administrateurs

Le montant des rémunérations des Administrateurs de la SRWT s’élève à 151.715,26 euros pour l’année 2016.

Audit interne

En 2016, le Comité d’Audit s’est réuni à quatre reprises.

Le programme initial de 2016 comprenait 20 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 23 suite à l’ajout des missions relatives à la priorisation des projets du Groupe, aux recettes « Prodata » et au plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

Les missions finalisées en 2016 portent sur la conformité des mesures prises par les sociétés du Groupe aux dispositions de la législation relative à la protection de la vie privée concernant TEC IT EASY, le traitement des données issues de la DIV, la gestion des données à caractère personnel, la cartographie des flux de données au sein du Groupe, l’évaluation et la comptabilisation des litiges, la conformité des véhicules du transport scolaire, la définition de la politique globale de sécurité du Groupe, les processus financiers de l’IRP TEC PENSION, les recettes « Prodata », les audits qualité de l’audit interne et de l’Académie de la Mobilité, et enfin les deux suivis semestriels de la mise en œuvre des recommandations.

Les missions dont l’achèvement et/ou la réalisation sont prévus en 2017 concernent la coordination des processus, l’audit continu, l’inventaire des immobilisés, le processus budgétaire, les amendes administratives, l’évaluation et la comptabilisation des provisions pour dépollution, la coordination de l’audit externe sur le fonctionnement et l’organisation du Groupe, l’actualisation des plans d’entreprise, l’analyse des risques et le plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

Commissaires aux comptes

  • SCCRL ERNST & YOUNG : représenté par Madame Marie-Laure MOREAU
  • SCCRL CALLENS, PIRENNE, THEUNISSEN et Co : représenté par Monsieur Baudouin THEUNISSEN
  • SCPRL LAFONTAINE, DETILLEUX et Cie : représenté par Monsieur Léon LAFONTAINE

Les perspectives

Conclusions et perspectives

L’année 2017 sera consacrée à la définition du plan stratégique 2018-2022 qui balisera l’avenir du Groupe TEC. Dans la foulée des rencontres avec les collaborateurs organisées fin 2016 et début 2017, Vincent Peremans, Administrateur Général, souhaite s’inscrire dans une démarche participative. L’ensemble du personnel aura l’occasion de faire part de ses attentes pour l’entreprise et de s’impliquer dans la construction de ce plan.

Un des enjeux majeurs pour le Groupe TEC sera celui de l’optimalisation de sa gouvernance et de son organisation interne pour mieux faire face aux nombreux challenges qui sont les siens. Le Gouvernement wallon a à cet effet approuvé début 2017, dans le cadre de la consolidation stratégique du Groupe TEC, la révision de la composition des Conseils d’Administration qui passeront de 85 à 17 administrateurs.

Toujours dans cette perspective de simplification, de réduction des coûts, d’amélioration de la qualité et de l’efficience du service proposé par le Groupe TEC, la mise en commun d’un certain nombre d’activités support devra progressivement être organisée. A l’heure d’écrire ces quelques lignes, la feuille de route balisant cette réorganisation n’a pas encore été transmise par le Gouvernement.

A noter qu’en interne, ce type de réflexion sur la mise en place de centres de services partagés n’est pas neuve puisqu’elle a été initiée mi-2015. Elle devra donc se structurer et s’organiser en 2017 et dans les années à venir.

L’agenda 2017 devra également faire une place à d’autres projets très ambitieux : le Tram de Liège, qui après 3 refus consécutifs d’Eurostat par le passé, aura connu des avancées favorables début 2017, concrétisées par la sélection des trois candidats qui recevront le cahier des charges ; la transformation digitale, qui fera évoluer en profondeur les usages en interne et l'expérience que nos clients pourront vivre en matière d'information. Au niveau des infrastructures, la ville de Charleroi profitera également d'investissements conséquents. Le parc de véhicules du Groupe se verra par ailleurs profondément transformé grâce à l’arrivée massive de bus hybrides.

Un programme ambitieux qui démontre, s'il le fallait, que les transports en commun wallons n’ont qu’une seule ambition : se moderniser au bénéfice de leurs collaborateurs et de leurs usagers.

Rapport financier