TEC

Retour aux sociétés

TEC Liège-Verviers

Mot de la Direction

Daniel WATHELET, Président du TEC Liège-Verviers

22 mars 2016. Le pays tout entier est secoué par les attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles National et à la station de métro Maelbeek. Nous avons tous été marqués au plus profond de nous-mêmes, non seulement parce que nous sommes des êtres humains mais aussi parce que c’est l’essence même de notre secteur, le service public de transport, qui a été touché en plein cœur.

Mais 2016, c’est aussi l’arrivée à la tête de la SRWT de Monsieur Vincent PEREMANS en tant qu’Administrateur général succédant à Monsieur Jean-Marc VANDENBROUCKE. Dès son entrée en fonction, il a visité notre dépôt de Robermont puis a entrepris, au second semestre, une tournée des 5 entités du Groupe afin d’y rencontrer les membres du personnel et leur présenter sa vision pour le prochain plan stratégique 2018-2022.

Daniel WATHELET

TEC IT EASY a passé le cap de sa première année de fonctionnement et les mises en production ainsi que les déploiements se sont poursuivis. Les files dans les Espaces TEC ont continué à diminuer grâce à l’utilisation croissante des autres canaux de vente tels que les SELF et l’E-shop dont la version mobile a été lancée en mars. L’utilisation du nouveau matériel de contrôle a également engendré une belle collaboration inter TEC qui a permis un échange de bonnes pratiques.

Les différentes navettes organisées tout au long de l’année ont connu un grand succès, tant au niveau estudiantin que pour les divers festivals et marché de Noël. La gratuité sur toutes les lignes du réseau a également été réitérée du 31 décembre au 1er janvier.

Je tiens aussi à saluer l’implication du TEC Liège-Verviers dans le cadre de l’opération « Viva For Life » puisque 10.000 € ont été récoltés grâce à la vente de porte-clés, initiée par le TEC Charleroi.

Au niveau social, les nouvelles structures que sont le Conseil d’entreprise et le Comité de prévention et de protection ont été constituées à la suite des élections.

Sur le plan national, le climat social a été très tendu avec de nombreuses manifestations qui ont malheureusement eu des répercussions de plus ou moins grande ampleur dans notre secteur. Si la paralysie totale de notre réseau a souvent été évitée, je regrette les débordements de début juin et je rappelle que le dialogue et la concertation sont primordiaux afin de permettre à nos voyageurs de bénéficier de nos services dans les meilleures conditions possibles.

Et le tram ? Un troisième avis négatif sur le projet de partenariat public-privé a été émis par Eurostat mi-janvier. En mai, il a été décidé de ne pas attribuer le marché. Puis, la procédure a été relancée en novembre. En février 2017, Eurostat a formulé un avis positif. Je m’en réjouis tout particulièrement. Les perspectives prévoient la réalisation de notre tram liégeois pour le printemps 2022 et ouvrent la voie au redéploiement du réseau.

Dans ce sens, un travail important a été réalisé dans des dossiers connexes tels que les axes structurants, les modes doux, les « P+R », les correspondances trains-bus,… L’étude sur les axes structurants a vu la validation de sa première phase par le Conseil d’administration, soit les grandes orientations futures du réseau urbain de Liège. Elle est préalable aux choix des axes prioritaires à aménager et à l’organisation de l’offre en conséquence. Elle a, par ailleurs, été présentée aux communes concernées ainsi qu’aux divers organes de la société.

La fin de l’année 2016 correspondra aussi au terme de près de 33 ans de carrière de notre Directeur général adjoint, Monsieur Daniel DEWAAY. Je tiens, une fois de plus, à le remercier pour toutes ces années consacrées au service du transport public et lui souhaite une belle et longue retraite bien méritée.

Daniel WATHELET
Président du TEC Liège-Verviers
Le 2 juin 2017

Le TEC en chiffres

Personnel (au 31/12/2016)

1824
soit
322 ouvriers
268 employés
1234 conducteurs

Parc (régie)

617
soit
489 autobus standards
124 autobus articulés
4 midibus et minibus

Loueurs

191
soit
164 autobus standards
27 autobus articulés
0 midibus et minibus
ainsi que
23 contrats

Kilométrage

39.387.308 km
soit
24.070.043 km pour la régie
9.524.527 km pour les loueurs
5.792.738 km pour les transports scolaires

Infrastructure

11
dépôts, dont
3 comprenant un atelier
3 comprenant un centre d'entretien
4.722 Nombre d'arrêts ( 2 sens )
3.178 Longueur d'axe ( en km )

Voyageurs transportés

75.603.755
soit
72.914.152 Services réguliers
2.246.063 Tansport scolaire
387.255 Services réguliers spécialisés et / ou de renforcement
56.285 PMR




Recette de trafic en millions

43,64




Nombre de lignes régulières

203

Les faits marquants

JANVIER :

Dans le cadre du partenariat avec les « TransArdentes », 4.729 festivaliers ont pu, une nouvelle fois, profiter des navettes gratuites pour s’amuser en toute sécurité. 
Pour le réveillon du nouvel an, le Groupe TEC a poursuivi une action de transport gratuit, sur les lignes régulières, du 31 décembre au 1er janvier à 9h.

FEVRIER :

Le folklore carnavalesque dans les Cantons de l’Est a pu, une nouvelle fois, bénéficier du soutien du TEC Liège-Verviers grâce à ses traditionnelles navettes gratuites. Cette opération, également soutenue par la Communauté Germanophone et les différentes communes concernées par les festivités, a permis de transporter 1.640 clients.

Plan d'entreprise 2014-2017
Plan d'entreprise 2014-2017
Plan d'entreprise 2014-2017

Une page s’est tournée. Après plus de 20 ans d’utilisation sur le réseau, les Prodata (servant à oblitérer les anciennes cartes magnétiques) ont été définitivement retirés des véhicules, à l’exception des lignes transfrontalières 14 et 385. A cette fin, une opération commerciale a été lancée au sein du Groupe TEC permettant ainsi de transférer gratuitement le solde des cartes magnétiques sur une carte MOBIB ou MOBIB basic.

Du 16 février au 16 mars, le TEC Liège-Verviers a assuré des transports spéciaux, durant 18 nuits, dans le cadre des festivités organisées par les comités estudiantins de l’ULg. 13.710 étudiants ont été transportés en toute sécurité à bord des 72 bus mis à disposition.

MARS :

Des renforts ont été ajoutés sur la ligne 377 à l’occasion du carnaval de Tilff.
Evolution technologique oblige, la version mobile de l’E-SHOP a été lancée.

La 33ème opération « Coccinelles » (qui vient en aide aux infirmes moteurs cérébraux adultes) a obtenu le soutien du TEC Liège-Verviers. Pour promouvoir cette action, des ballotins de chocolat Galler ont été proposés au personnel au prix de 5 €.

Une nouvelle édition des plans du réseau du TEC Liège-Verviers a été éditée.

mars

AVRIL :

Une toute nouvelle main courante a été déployée au Dispatching. Elle se veut plus conviviale et permet aux utilisateurs d’accélérer l’encodage avec des aides informatisées telles que :

  • pré-remplissage des champs en fonction du véhicule appelant ;
  • chargement automatique des données d’exploitation liées à un horaire/ligne ;
  • envoi de mails automatiques au service ad hoc ;
  • envoi de SMS à la clientèle en quelques clics ;
  • élaboration de rapports quotidiens/mensuels automatisés.

main courante

La formation des 28 dispatchers titulaires et suppléants a été assurée en avril pour une mise en service de l’outil en mai 2016.

A la demande de la Haute Ecole Charlemagne de Liège, une fiche d’accessibilité a été créée afin de donner aux étudiants une meilleure connaissance des lignes desservant l’école, ainsi que leurs fréquences.

MAI :

En collaboration avec la Fédération du Tourisme de la Province de Liège, des titres promotionnels spécifiques ont été diffusés à l’occasion de l’événement « Métamorphoses ». Des fiches d’accessibilité ont également été créées afin d’informer la clientèle, de manière optimale, sur les dessertes des divers lieux festifs.

JUIN :

De nouvelles machines de versement ont été mises en place dans les dépôts de Robermont, Jemeppe et Verviers. Ces machines de dernière génération, en plus de permettre le dépôt de recettes, offrent la possibilité de procéder à un change et de recharger sa clé COGES.

Machine a versement

A la demande de la SPI, une fiche d’accessibilité a été créée afin de permettre aux futurs travailleurs de visualiser les lignes desservant le site du Val Benoit.

JUILLET :

Les festivals des  « Ardentes » et des « Francofolies » restent des incontournables de l’été pour le TEC Liège-Verviers. Des navettes ont, une fois de plus, été mises en place afin de desservir les lieux de concert. 29.418 personnes ont été transportées via les navettes « Ardentes » et 56.143 personnes pour les « Francofolies ».

Une campagne de type « testimonial » a été spécifiquement adressée aux clients « 65+ » afin de les accompagner dans le renouvellement de leur abonnement arrivant à échéance.

Plan d'entreprise 2014-2017

AOUT :

A l’occasion du Grand Prix de Formule 1 de Francorchamps, le TEC Liège-Verviers a mis à disposition de sa clientèle un titre « libre-parcours » au prix de 8 € en prévente et 10 € à bord des bus, valable tant sur les lignes 294 et 395 que sur les navettes de renfort organisées au départ de la gare de Verviers, à destination de Francorchamps. Afin de toucher un maximum de clients potentiels, les informations ont également été diffusées en anglais, allemand et néerlandais sur le site Internet du Grand Prix et dans les Offices du Tourisme concernés.

SEPTEMBRE :

Une nouvelle fois, le TEC Liège-Verviers a apporté son soutien logistique à la Running Team TEC, la section running créée au sein du TEC Liège-Verviers en 2012, dans le cadre du TEC Tonic 38.

Le Mobi-Espace TEC a réédité sa participation au salon Retrouvailles. A l’occasion de cet événement populaire, diverses informations tarifaires ont pu être communiquées et un billet « retour gratuit » a été offert aux usagers disposant d’un titre « aller ».

Le TEC Liège-Verviers a lancé une campagne de sensibilisation relative à la sécurité aux abords des bus. A destination spécifique des jeunes, cette campagne intitulée « Fais pas ton Nounours » a été diffusée sous forme de capsule vidéo abordant cinq thèmes essentiels à la sécurité.

Dans l'optique de faciliter le renouvellement des abonnements scolaires, les heures d’ouverture des Espaces TEC ont été adaptées. Afin de stimuler le rechargement des titres de transport via l’E-shop et les SELF, le Groupe TEC a lancé un concours en ligne permettant de gagner une rencontre exclusive avec Christophe Maé.

Un soutien a été apporté à la Ligue Belge de la Sclérose en Plaques. A cette fin, des paquets de chocolat Galler ont été proposés au personnel au prix de 6 €.

Dans le but de favoriser le transport en commun par une meilleure connaissance des lignes desservant les lieux de travail, des fiches d’accessibilité ont été créées pour les travailleurs des zonings d’Engis, des Hauts-Sarts, de Hermalle-sous-Huy et de Waremme.

Plan d'entreprise 2014-2017

OCTOBRE :

Dans le cadre du partenariat avec « La Nocturne des Coteaux de la Citadelle », des navettes gratuites reliant l’Ile Monsin et la Place des Déportés ont été organisées, entre 19h30 et 1h00.

Le mobi-ESPACE TEC a élargi sa zone de vente en fixant désormais un rendez-vous mensuel à la place du Pérou de Grâce-Hollogne.

Entamé en 2015, la Direction du TEC Liège-Verviers a poursuivi, en 2016, un travail d’analyse et de concertation sociale visant à modifier l’uniforme du personnel de conduite. L’objectif était multiple : répondre à une demande des conducteurs d’actualiser l’uniforme, impacter positivement leur image et simplifier la procédure d’acquisition de l’uniforme dans les différents dépôts.

2017 verra la mise en place concrète de ce nouvel uniforme via un essayage pour l’ensemble du personnel de conduite (environ 1.250 personnes), la passation des premières commandes en juillet et leurs premières livraisons à la rentrée.

Plan d'entreprise 2014-2017

NOVEMBRE :

Afin de garantir la sécurité de son personnel et de ses clients, le TEC Liège-Verviers a une nouvelle fois mis en place son « plan intempéries » pour la période hivernale 2016/2017. Des itinéraires de déviation ont été planifiés, pour chaque ligne, suivant 4 niveaux de difficulté, allant d’une situation normale (niveau 1) à une immobilisation complète du réseau (niveau 4). Quelques points critiques seront à améliorer.

DECEMBRE :

Afin de faciliter l’accès à la Cité de Noël, le TEC Liège-Verviers a réitéré son service de navettes gratuites entre le parking relais sécurisé des Halles des Foires de Coronmeuse et le Village de Noël, durant un week-end. La gratuité a également été accordée, au retour, sur les lignes 1, 5, 7 et 76. 1.762 personnes ont ainsi profité d’un transport sans stress.

Plan d'entreprise 2014-2017
Plan d'entreprise 2014-2017

Le Groupe TEC s’est associé à l’événement Viva for Life en proposant une vente de porte-clés afin de récolter des fonds pour cette grande opération. Un chèque de 10.000 € a ainsi pu être remis à l’association !

Les résultats de l'année

Résultats du compte d'exploitation

(Comparaison avec l'exercice précédent)

(en euros)

Exercice à fin
Décembre 2016

Exercice à fin
Décembre 2015

Ecart 16/15

Produits
1. Chiffre d'affaires

43.636.125,42

43.961.565,56

-0,74%

2. Variation de stock travaux en cours

26.112,76

-16.074,81

-262,45%

3. Autres produits d'exploitation

5.437.664,74

6.335.496,89

-14,17%

4. Produits financiers

234,28

70,12

234,11%

5. Autofinancement

862.730,00

862.730,00

0,00%

6. Produits exceptionnels

423.779,26

0,00

Total des produits d'exploitation

50.386.646,46

51.143.787,76

-1,48%

Charges
1. Consommations

matières et pneus

7.543.041,95

7.000.471,39

7,75%

carburant

13.270.904,43

13.815.478,54

-3,94%

20.813.946,38

20.815.949,93

-0,01%

2. Services et biens divers

entretiens et réparations

2.788.768,37

2.298.610,26

21,32%

exploitants

39.809.956,11

39.886.826,90

-0,19%

location matériel roulant

0,00

0,00

assurances

2.429.344,32

2.479.125,07

-2,01%

autres services et biens divers

6.723.270,62

7.964.859,18

-15,59%

51.751.339,42

52.629.421,41

-1,67%

3. Personnel

employés

18.935.821,84

19.540.185,12

-3,09%

ouvriers

75.099.500,93

75.747.520,76

-0,86%

pensions

0,00

0,00

94.035.322,77

95.287.705,88

-1,31%

4. Amortissements et réd. valeur s/immobil.

1.008.924,86

961.410,28

4,94%

5. Réductions de valeur s/stocks et créances

26.906,84

11.155,89

141,19%

6. Provisions pour risques et charges

135.072,00

225.000,00

-39,97%

7. Autres charges d'exploitation

61.477,71

75.129,64

-18,17%

8. Charges financières

5.009,01

5.055,77

-0,92%

9. Charges exceptionnelles

485.098,15

381.320,65

27,22%

10. Impôts

1.095,79

1.373,75

-20,23%

Total des charges d'exploitation

168.324.192,93

170.393.523,20

-1,21%

Ecart produits / charges

-117.937.546,47

-119.249.735,44

-1,10%

Subvention d'exploitation

120.053.964,10

119.468.038,78

0,49%

Résultat d'exploitation

2.116.417,63

218.303,34

869,48%

SERVICES REGULIERS 72.914.152
TRANSPORT SCOLAIRE 2.246.063
SERVICES REGULIERS SPECIALISES ET/OU DE RENFORCEMENT 387.255
PMR 56.285
TOTAL 75.603.755

Recettes (en milliers d'euros)

Recettes

2015

2016

2016/2015

Billets de dépannage

11.262,27

10.359,81

91,99%

Titre unitaires et multiparcours sans contact

5.798,14

5.674,15

97,86%

Abonnements

Mensuels

9.127,59

10.118,78

110,86%

Annuels

11.902,29

11.660,87

97,97%

Transport scolaire

634,42

582,10

91,75%

6 - 11 ans

1.506,56

1.506,56

100,00%

65 + BIM

559,28

499,25

89,27%

Combinés et divers

1.836,26

1.873,52

102,03%

Total abonnements

25.566,40

26.241,08

102,64%

Transports spéciaux

1.111,74

1.182,14

106,33%

Divers

223,02

178,95

80,24%

Total

43.961,57

43.636,13

99,26%

Les clients

Nos clients

Le tableau ci-dessous livre, en pourcentages par rapport au total des voyages effectués, l’importance des déplacements réalisés avec chaque type de titre de transport.

% au total

Billets de dépannage

23,74%

Titres unitaires et multiparcours sans contact

13,00%

Abonnements

Mensuels

23,19%

Annuels

26,74%

Transport scolaire

1,33%

6 - 11 ans

3,45%

65 + BIM

1,14%

Combinés et divers

4,29%

Total

60,14%

Transports spéciaux

2,71%

Divers

0,41%

100,00%

Notre réseau

Kilomètres parcourus (en charge)

2016

Règie

23.932.819

Loueurs

7.861.877

Transport scolaire

5.792.738

PMR

1.394.622

Transports alternatifs

182.332

Transports spéciaux

222.920

Total

39.387.308

Le transport scolaire

Généralisation des mesures d’encadrement des prises en charge définies en 2010

Dans le courant de l’année 2016, la généralisation des mesures d’encadrement des prises en charge a permis de modifier le circuit 4258 en service taxi. Ce service dessert les écoles d’enseignement ordinaire de Nandrin.

Evolution des circuits

L’augmentation du nombre d’élèves à transporter vers les écoles d’enseignement spécialisé et l’allongement des distances à parcourir ont amené le bureau du transport scolaire à prendre les dispositions suivantes :

  • élaboration d’un projet de restructuration de 4 circuits desservant l’Institut Provincial d’Enseignement Spécialisé de Micheroux et création d’un circuit adapté supplémentaire (mise en place en janvier 2017) ;
  • restructuration des circuits desservant l’école d’enseignement spécialisé Saint-Joseph de Geer (13 circuits) ;
  • restructuration de 9 circuits desservant l’IRHOV et la Petite Ecole de Montegnée (enseignement spécialisé de types 6 et 7) ;
  • restructuration de 3 circuits et création d’un service supplémentaire pour la nouvelle implantation ouverte à Stoumont, en septembre 2015, par l’école d’enseignement spécialisé « La Parenthèse » de Visé ;
  • création d’un service taxi supplémentaire pour l’école d’enseignement spécialisé Le Chêneux à Amay.
Amélioration du confort et de la sécurité de certains sites 
  • Centre thérapeutique de jour « la Coursive », rue Vieille Montagne à Liège ;
  • IPESS Micheroux ;
  • Foyer des Orphelins rue de Joie ;
  • Ecole d’enseignement spécialisé « La Court’Echelle » à Andrimont ;
  • Ecole d’enseignement spécialisé de type 4 « Léona Platel », quai de Wallonie à Liège 
  • Ecole d’enseignement spécialisé de type 4 « Le Château Vert » à Solières.

Au 31 décembre 2016, les 254 circuits gérés par le bureau du transport scolaire représentaient une offre annuelle de 5.792.738 kilomètres. A cette date, le nombre d’élèves transportés s’élevait à 6.137.

Notre approche de la Mobilité

Modification du réseau

Le réseau et les lignes qui le composent sont une matière dont l’évolution se veut constante afin d’intégrer et d’accompagner au mieux les fluctuations des besoins en déplacements des citoyens, tout en tenant compte des contraintes propres au secteur du transport public.

JANVIER :

Des renforts ont été organisés pour prendre en charge les jeunes étudiants logés dans les camps de réfugiés et scolarisés dans différentes écoles des communes avoisinantes : Elsenborn (ligne 390), Courtil (ligne 142), Ligneuville (ligne 595), Sart-lez-Spa (ligne 744) et Spa (ligne 488).

Le nombre de voyages a été diminué sur les lignes 25 (en soirée), 701 (vacances et samedi), 28 (vacances), 240 (vacances) et 139 (semaine scolaire et vacances).

FEVRIER :

Des modifications d’horaire et d’itinéraire ont été apportés sur plusieurs lignes : 10, 58, 67, 68, 69, 138, 145, 240. Une correspondance a également été mise en place entre les lignes 716 et 725.

MARS :

Le projet Fahrmit a débuté. Il s’agit d’un projet LEADER, Liaison Entre Action de Développement de l’Economie Rurale, qui a pour objectif la prise en charge d’une étude de faisabilité pour l’organisation d’un transport alternatif dans les cinq communes de Saint-Vith, Amel, Bütgenbach, Burg-Reuland et Büllingen.

AVRIL :

Les lignes desservant les localités de Stavelot, Malmedy et Waimes ainsi que les différentes lignes qui y sont connectées ont été restructurées : lignes 242, 342, 294, 295, 395, 397, 595, 745, 746, 748, 749, 744, 750, 751, 752 et 753. Le but était d’améliorer les horaires des dessertes des écoles, les correspondances avec les trains ainsi que des lignes entre elles.

Un nouveau terminus à Ninane a également été mis en service pour les lignes 28 et 65.

MAI :

Un nouveau terminus à l’Institut Provincial de La Reid a été mis en service pour les lignes 388 et 465.

Des modifications d’horaires ont été apportées sur certaines lignes : 30, 139, 393, 701 et 707

JUIN :

Les horaires de la ligne 31 ont été adaptés en fonction des travaux de longue durée en cours à Chaudfontaine, permettant ainsi aux clients de mieux planifier leur déplacement sur cet itinéraire.

L’horaire de la ligne 26 a été adapté en scolarité afin d’assurer une meilleure ponctualité.

SEPTEMBRE :

Des renforts ont été mis en place pour absorber les surcharges constatées sur les lignes 128, 377 et 401.

Les horaires et itinéraires des lignes 99, 147, 388, 395, 745 et 751 ont également été revus afin de rencontrer au mieux les réalités de terrain.

OCTOBRE :

Diverses modifications d'horaires ont été introduites sur les lignes 5, 6 et 377.

La ligne 50 « Herstal – Vivegnis – Haccourt » a été prolongée jusqu’à Visé.

DECEMBRE :

L’itinéraire de la ligne 580 a été adapté.

Pour une meilleure lisibilité, la ligne 80/3 a été renumérotée en ligne 580 et la ligne 84/2 en 584.

La « non validation »

Le réseau se modifie mais l’usage qui en est fait également. Un an et demi après l’introduction du « sans contact », il ressort que la fraude a connu un changement structurel. En effet, la « non validation » fait désormais partie des 3 infractions les plus constatées sur le réseau TEC.

La situation du TEC Liège-Verviers se démarque par un taux de « non validation » particulièrement élevé lors de contrôles, en heures de pointe, à bord de bus bondés.

En 2005, l’instauration du REB avait été une réussite notamment en termes de diminution de la fraude. L’obligation de valider, dans une configuration opérationnelle telle que celle du TEC Liège-Verviers (très forte fréquentation en heure de pointe) nécessitera, peut-être, à l’avenir l’adaptation du matériel embarqué. La possibilité d’équiper certains bus d’un troisième valideur est à l’étude, le défi étant de conserver les bienfaits du REB tout en garantissant que le mode de fonctionnement s’adapte aux choix stratégiques du Groupe.

Sécurité et prévention

En 2016, il a été dénombré, sur le réseau, 21 incidents ou agressions ayant entraîné des incapacités de travail, contre 31 en 2015. On en dénombre 10 pour des coups et blessures et 11 à la suite d’un trouble psychologique.

Opérations  « sécuribus » avec police fédérale

Les opérations « sécuribus » (opérations de contrôle de titres de transport effectuées conjointement par des policiers et des contrôleurs) ont été maintenues en 2016.

Opérations de contrôle de titres de transport « inter TEC »

Depuis janvier 2016, des contrôles de titres de transport « inter TEC » ont été mis en place à l’initiative du groupe de travail « PDC » (Portable De Contrôle) dans le cadre de TEC IT EASY.  C’est ainsi que des contrôleurs et VTT du TEC Liège-Verviers se sont rendus au TEC Charleroi, au TEC Hainaut, au TEC Brabant Wallon et inversement.

L’objectif de cette collaboration enrichissante était de se réapproprier l’outil PDC, d’échanger sur les bonnes pratiques et de tester ce matériel dans un contexte de contrôle avec charges et fréquences importantes.

Opérations de contrôle de titres de transport avec les zones de police locales

La fin d’année a été riche en contact avec les chefs des différentes zones de police. En effet, une des volontés de la Direction opérationnelle est d’organiser, à raison d’une fois par mois, des opérations de contrôle conjointes avec la police locale. Ces contrôles visent à démontrer qu’aucune zone n’est épargnée et que la collaboration existe à tous les niveaux.  Ces contrôles permettent également de pouvoir intervenir dans des zones où existent de fortes concentrations de charge. Ces opérations sont régulièrement réalisées avec l’appui d’une équipe VTT (Vérificateur de Titres de Transport).

Equipement de caméras et exploitation des images

En 2016, l’équipement caméras des autobus s’est poursuivi. 565 bus sont équipés de ce type de matériel.

Durant cette année, 406 « disques durs » ont été visionnés par la cellule sécurité, contre 382 en 2015. Les images ainsi recueillies ont été transmises aux services de police afin de faciliter l’avancement des enquêtes à la suite d’incidents.

Camera de sécu
Cabines de protection des chauffeurs

613 autobus sont actuellement équipés de cabines fermées.

porte de sécu

Les statistiques relatives aux problèmes de sécurité continuent de démontrer que la politique développée par le TEC Liège-Verviers pour la sécurité du réseau et de son personnel porte ses fruits.

Les PMR

A la suite de la convention signée en octobre 2013, avec les représentants des PMR (Personnes à Mobilité Réduite), 45 lignes avaient été auditées, en 2014 au TEC Liège-Verviers et ce, en parfaite collaboration avec les différentes associations.

Il s’agissait de déterminer si l’arrêt était conforme, c'est-à-dire permettant l’accès au véhicule en toute autonomie ou praticable, c'est-à-dire permettant un accès assisté à l’initiative d’une tierce personne.

Les arrêts concernés sont identifiés au moyen des pictogrammes suivants :

Arrêt conforme
Arrêt praticable

Les arrêts ne comportant aucune signalisation spécifique ne permettent pas l’accès au service TEC par les PMR, pour des raisons techniques ou de sécurité.

A l’heure actuelle, 14 lignes sont accessibles aux PMR : il s’agit des lignes 4, 10, 12, 17, 18, 26, 27, 48, 70, 71, 72, 75, 702 et 706.

Sur ces lignes, une information sur l’accessibilité est disponible à chaque arrêt conforme ou praticable et sur les fascicules horaires. L’ensemble des bus y circulant sont équipés d’une lame PMR.

En 2015 et 2016, des aménagements pour rendre de nouveaux arrêts conformes ont été réalisés à divers endroits du réseau. De nouvelles études ont été lancées afin de poursuivre l’aménagement d’arrêts accessibles aux PMR dans les prochaines années.

Le TEC Liège-Verviers poursuit ainsi une dynamique d’ouverture afin de permettre aux personnes à mobilité réduite d’accroître leurs possibilités de déplacement.

Dans le cadre des conventions liant le TEC Liège-Verviers et les asbl assurant le transport de personnes à mobilité réduite, un total de 1.394.622 kilomètres a été parcouru en 2016.

  • L’asbl Bon Pied Bon Œil a transporté 17.965 voyageurs ;
  • L’asbl Aide et Soins à Domicile a transporté 10.733 voyageurs ;
  • L’asbl Télé Service a transporté 7.892 voyageurs ;
  • L’asbl Télé Entraide a transporté 4.151 voyageurs ;
  • L’asbl Forum pour la Mobilité a transporté 2.342 voyageurs ;
  • L’asbl Médic Assistance a transporté 1.439 voyageurs ;
  • L’asbl Am Garnstock a transporté 5.037 voyageurs;
  • L’asbl Die Zukunft a transporté 6.726 voyageurs.

Le nombre total de voyageurs transportés dans le cadre de ces conventions, dans le courant de l’année 2016, s’élève donc à 56.285 voyageurs.

Notre approche commerciale

TEC IT EASY

GO DIGITAL !

Qualité et études de satisfaction

La qualité du service à la clientèle au TEC Liège-Verviers, à l’instar des autres sociétés du Groupe TEC, se base sur la boucle de qualité QUATTRO. Celle-ci définit un service de référence basé sur les exigences des clients, organise le service puis mesure la conformité de sa réalisation et la façon dont il est perçu par la clientèle. Des enquêtes clients-mystères permettent de mesurer le degré de conformité du service par rapport à l’objectif fixé.

Certification

Le Groupe TEC a poursuivi son processus de certification des Espaces TEC. L’année 2016 a vu se concrétiser le renouvellement de la certification de l’Espace TEC des Guillemins et la réussite de la certification des Espaces TEC de Saint-Lambert et de Verviers.

Le suivi par des clients-mystères pour l’obtention de la certification sera étendu, en 2017, aux Espaces TEC de Jemeppe et de Robermont, ainsi qu’au Mobi-Espace TEC.

Information et communication

INFOTEC

La mission première du service Infotec, à savoir renseigner la clientèle par téléphone sur les horaires et les itinéraires, a progressivement perdu de son importance, ces dernières années. Site Internet, E-mailing, TECxto, bornes interactives, installations multimédia, insertion de messages sur le call-center… l’information à la clientèle passe clairement par de nouveaux outils, dont l’utilisation est confirmée par notre clientèle.

Au 31 décembre 2016, le TEC Liège-Verviers comptait 26.142 abonnés à l’E-mailing et 6.312 abonnements TECxto (sms). Pas moins de 274.939 sms ont alerté notre clientèle des perturbations en cours sur le réseau en 2016.

Grâce à l'E-mailing, les clients sont prévenus, par mail, des perturbations prévisibles qui risquent de contrarier leurs trajets dans les jours à venir. TECxto renforce ce programme en avertissant, en temps réel, les clients, par sms, qu'un incident inattendu touche leurs lignes (intempérie, accident, etc.).

Le projet Go Digital a poursuivi sa structuration en 2016. Le pilier IVI, Information Voyageur Interactive, a été décliné en 18 actions, pilotées par divers membres du Groupe. Refonte d’infotec.be, temps réel, application, digital signage… gageons que ces outils prometteurs et leurs dérivés numériques feront à nouveau évoluer positivement le mode de fonctionnement du service afin de répondre toujours plus efficacement aux attentes de la clientèle.

INFO PRESSE

Plus de 1000 communiqués de presse ont été diffusés vers l’ensemble des médias et sur le site Internet.

En radio, il convient de souligner la collaboration avec « Liège-Matin » sur VivaCité. Chaque jour de la semaine, l’animateur fait part aux auditeurs des principales perturbations pouvant entraîner un désagrément pour les clients. De plus, « Liège-Matin » est un relais important en termes de promotion faite aux diverses campagnes et actions organisées par le TEC Liège-Verviers.

Nos tarifsVoir tous les chiffres dans le rapport de la SRWT

Les investissements

Le matériel roulant

En 2016, les services techniques ont réalisé des projets de grande envergure tels que l’aménagement, au HVL (Hall Visite Lavage), d’une zone dédiée aux cours de recyclage CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) de l’ensemble du personnel chauffeur.

En effet, ils ont transformé et équipé un autobus afin que les chauffeurs se retrouvent en situation réelle pour l’utilisation des plateaux PMR automatiques.

Ils ont aussi développé un système de gestion des fluides au HVL. Celui-ci permet au personnel de faire les appoints en huile et ADBlue en libérant uniquement les fluides appropriés au type d’autobus présent à la pompe. Durant le deuxième semestre, ils ont également entièrement rénové la salle du Conseil d’Entreprise.

Autobus

Au 31 décembre 2016, le parc du matériel roulant comptait 617 autobus dont 489 standard, 124 articulés (dont un tribus) et 4 midi. Pendant la même période, 45 autobus R312, 1 VANHOOL AG300 et 1 VANHOOL A320 ont été déclassés.

L'âge moyen du parc était de 10,48 ans.

Véhicules utilitaires

Le parc des véhicules utilitaires comprenait 88 véhicules répartis de la manière suivante :

  • 20 voitures ;
  • 44 véhicules mixtes ;
  • 19 camionnettes ;
  • 4 camions ;
  • 1 bus info (Mobi-Espace TEC).

Véhicules mis à disposition dans les communes

  • 2 Irisbus midibus type Marcopolo ;
  • 3 Irisbus midibus Heuliez GX127 ;
  • 1 Mercedes Sprinter minibus.

Le parc de bus actuel se répartit de la manière suivante :

Type de véhicules

Année

Parc total

Parc par entité

Rbt

Bassenge

Rocourt

Oreye

Jemeppe

Omal

Warzée

Verviers

Eupen

RENAULT R312/2

1995

11

11

-

RENAULT R312/3

1996

9

2

7

-

-

MAN NL202

1996-97

2

2

VH DAF A320

98-99-00

98

98

VH MAN A330

2001-02

67

67

MERCEDES Citaro

2000

1

1

VH MAN AG300/318

2002-03

48

48

VH MAN AGG300

1998

1

1

Irisbus GX127

2007

4

1

3

Irisbus CITELIS

07/08/2009

117

58

14

15

21

9

VH DAF AG300/3

2007

21

21

-

-

MERCEDES Citaro

2009

19

19

JK Volvo B7RLE

2009-10

40

40

VH MAN A360

2010

22

2

20

VH DAF AG300/4

2010

19

16

-

3

-

JK DAF CITEA

2011-12

86

8

8

5

13

52

VH CUMMINS A330

2015

36

27

9

MERCEDES Citaro G2

2015

16

1

4

3

4

4

Total

617

  • Renforcement de la réparation et des plans de maintenance des rampes automatiques d’accès pour les PMR ;
  • Suivi de la mise en place des plans de maintenance basés sur la fiabilité ;
  • Entretien des airs conditionnés et des chauffages ;
  • Suivi de l’installation des bandeaux d’informations aux voyageurs pilotés par la PFE (Plate- Forme Embarquée) dans les autobus ;
  • Entretiens préventifs des systèmes de vidéosurveillance ;
  • Début du projet de traitement des bons d’anomalies par voie électronique ;
  • Equipement des nouveaux véhicules livrés.

Au 31 décembre 2016, 565 véhicules sont équipés de caméras de sécurisation pour 52 qui ne le sont pas. 459 véhicules sont équipés de plateaux PMR dont 254 en plateau automatique et 205 en plateau manuel. 158 véhicules en sont encore dépourvus.

Les chantiers d’envergure

Tram de Liège

Le Partenariat Public-Privé

Mi-janvier 2016, Eurostat a remis un avis négatif sur le projet Tram de Liège (ancienne mouture).

L’objectif de déconsolidation a été réaffirmé par le Gouvernement wallon lors de sa décision du 24 mars 2016. Le contrat DBFM (Design, Build, Finance, Maintain) a, dès lors, été quelque peu modifié afin de rencontrer cet objectif. Le TEC Liège-Verviers a participé, au côté du donneur d’ordre, à l’élaboration du nouveau projet de contrat.

Le 27 septembre 2016, trois candidatures ont été reçues dans le cadre du nouveau marché publié le 9 juin :

  • Alstom Transport BV – BAM ;
  • CAF – Colas – DIF ;
  • Skoda – Vinci – CFE – Meridiam.

Le 10 février 2017, Eurostat remettait un avis préalable positif sur le projet Tram.

En parallèle, les documents de marché ont été mis à jour. Il est prévu que le cahier des charges soit envoyé aux candidats sélectionnés.

Le planning actuel prévoit la mise en service du tram à l’horizon 2022.

Parallèlement au projet Tram, le TEC Liège-Verviers participe activement, depuis janvier 2015, à l’étude des « axes structurants », pilotée par la SRWT. Il s’agit d’étudier les axes des lignes principales du réseau afin d’élaborer de véritables axes structurants autour du futur tram et de déterminer les modifications d’infrastructures et/ou de desserte qui pourraient être réalisées dans le but d’augmenter la vitesse commerciale et la régularité des bus, améliorant ainsi la qualité du transport en commun.

Les axes étudiés sont ceux des lignes 2, 3, 5, 6, 7, 10, 12, 30, 33, 48, 58, 70, 71 ainsi qu’un nouvel axe vers le CHC et un vers le Sart-Tilman via la rive droite.

En septembre 2016, la première phase concernant la stratégie de mobilité a été validée par le TEC.

L’étude est désormais entrée dans les phases 2 et 3 qui consistent à étudier plus concrètement les modifications d’infrastructures routières et la gestion des carrefours à feux. La mise en œuvre des mesures se fera progressivement en fonction, notamment, des opportunités apportées par d’autres projets.

La préparation interne

Le groupe de réflexion qui rassemble des cadres de l’entreprise, créé pour anticiper les changements internes, a poursuivi sa démarche en 2016.

Ses travaux ont été présentés aux acteurs de l’entreprise (Direction et Cadres le 29 juin 2016). L’une des actions était le lancement d’espaces d’échanges mensuels pour les responsables de service. Le nom retenu pour cet espace d’échanges est « TEC MEX » pour « TEC Meeting Exchange ». Son visuel est le suivant :

Logo Tec Mex

En 2016, quatre TECMEX ont été organisés. Les thèmes qui ont été abordés étaient :

  1. brainstorming pour déterminer les sujets des TEC MEX à venir ;
  2. présentation des responsables et description des prérogatives de chacun ;
  3. brainstorming sur les valeurs de l’Entreprise ;
  4. détermination de « Quick Wins » liés aux valeurs proposées.

La démarche de progrès proposée en 2015 s’est donc concrétisée en 2016. Les premières actions sont désormais opérationnelles.

Les modifications d’itinéraires sur certaines lignes, la maintenance, le vol, le vandalisme et la remise en état des infrastructures ont nécessité les interventions suivantes :

INFORMATION ET CONFORT AUX ARRETS

Les modifications d’itinéraires sur certaines lignes, la maintenance, le vol, le vandalisme et la remise en état des infrastructures ont nécessité les interventions suivantes :

Les plaques et poteaux d’arrêt 
  • le remplacement de 1051 plaques et de 74 poteaux ;
  • 202 élagages à proximité de poteaux et de plaques ;
  • 29 nouvelles implantations d’arrêt, 55 déplacements, 1 remise en place et 14 arrêts supprimés.
Les valves horaires :
  • l’ajout de 175 valves ;
  • l’enlèvement de 596 graffitis et de 508 autocollants sur les plexis de valves et plaques d’arrêt.
Les horaires, plans de réseau et avis à la clientèle affichés aux arrêts :
  • l’ajout de 438 horaires et 130 plans ;
  • le remplacement de 2177 horaires et 419 plans.
Les cadres, les bandes-bus et marquages spéciaux 

90 marquages ont été réalisés sur le réseau (cadre BUS, bande BUS, zig zag jaune, bordure,…).

Les abribus

62 nouvelles implantations d’abris ont vu le jour sur le territoire de la province de Liège.

ZONES D’ARRET, TERMINUS, VOIRIES

L’année 2016 a vu se concrétiser les aménagements suivants :

Voiries et sites propres
panneau d'arret'
  • Chaudfontaine : aménagement d’une aire terminale de stationnement pour la ligne 65 (desserte de Ninane au Fonds des Cris – rue de la Loignerie).
  • Liège :
    • entretien des sites propres des boulevards de la Sauvenière et d’Avroy et des zones d’arrêts au centre-ville.
    • Réfection d’une partie des pavages de la place Saint-Lambert ;
    • Aménagement d’un nouveau site propre à contresens et des arrêts boulevard du Rectorat et de Colonster (ULg) au Sart Tilman.
  • Seraing : aménagement d’un site propre rue Cockerill.
  • Theux - La Reid : aménagement d’une boucle de retournement IPEA avec arrêts de débarquement et embarquement.
  • Ensival : aménagement d’une rampe de retournement.
  • Fraiture : aménagement d’une boucle de retournement.
  • Anthisnes : aménagement dans le cadre d’un parking d’écovoiturage à Limont.
  • Malmedy : aménagement place du Châtelet.
  • Liège : aménagement d’un arrêt rue du Beau Mur, sur la N20, de deux arrêts rue W. Churchill et rue XIV Verges ;
  • Aménagement d’arrêts suburbains dans des zones peu urbanisées, selon un schéma type (bordure en pierre type TEC, pavés béton, poubelle et poteau d’arrêt) afin de mieux accueillir l’usager : deux arrêts à Stembert.
  • Aménagement des arrêts en faveur des PMR : aménagements d'arrêts afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite et permettre le chargement par un bus équipé d'une plate-forme d'accès pour personnes voiturées sur le boulevard Thomson (10 arrêts) et la rue Sainte Walburge à Liège.
Sanitaires pour le personnel de conduite sur le réseau
  • Liège : rue Sainte Beuve ;
  • Stembert ;
  • Ninane.
Tram de Liège

Déplacement anticipé des concessionnaires rue Solvay, Quai St Léonard et à Droixhe.

Le développement durable

Courant 2016, le cahier spécial des charges pour le marché d’autobus hybrides a été lancé. Le TEC Liège-Verviers recevra 162 véhicules, fin 2017.

Le remplacement du chauffage par une nouvelle installation moins « énergivore » à l’atelier d’Omal et d’Eupen a été finalisé en 2016.

L’éclairage des bâtiments est systématiquement modifié et remplacé par des luminaires « basse consommation ». Ainsi, l’éclairage du dépôt de Jemeppe, ateliers et parc d’autobus, a été complétement modifié et remplacé par du LED.

Les ressources humaines

Notre personnel

Effectif du personnel (en nombre d’agents à l’effectif)

HOMMES

FEMMES

TOTAL

Direction opérationnelle

1.125

77

1.202

Direction ressources humaines

1

1

2

Direction technique

266

18

284

Direction marketing

24

0

24

Total "ouvriers"

1.416

96

1.512

Employés

102

68

170

Contrôleurs

96

1

97

Total "employés"

198

69

267

Total général

1.614

165

1.779

Effectif du personnel « non actif » :
  • Interruptions complètes de carrière : 19
  • Congés sans solde : 9
  • Longs malades : 17

Soit un total de 45 personnes.

Répartition du personnel par tranche d’âge (âge moyen : 42 ans)
- de 21 ans 0
21 à 25 ans 60
26 à 30 ans 210
31 à 35 ans 260
36 à 40 ans 257
41 à 45 ans 304
46 à 50 ans 294
51 à 55 ans 279
56 à 60 ans 97
+ de 60 ans 18
- de 1 an 76
1 à 5 ans 390
6 à 10 ans 391
11 à 15 ans 326
16 à 20 ans 182
21 à 25 ans 164
26 à 30 ans 150
31 à 35 ans 66
+ de 35 ans 34
Répartition du personnel par dépôt

Ouvrier

Employes

Total

Robermont

858 223 1.081

St-Lambert

15 0 15

Jemeppe

275 17 292

Verviers

126 16 142

Rocourt

42 2 44

Omal

54 4 58

Wanze

6 0 6

Verlaine

6 0 6

Warzée

26 2 28

Eupen

46 2 48

Bassenge

22 0 22

Oreye

36 1 37

Total

1.512 267 1.779
Répartition du personnel par direction
Opérationnelle 1.322
Technique 329
Administrative 23
Ressources humaines 18
Marketing 76
Direction générale 11
Total 1.779
Répartition du personnel par catégorie

Conventions collectives de travail

Trois Conventions collectives de travail ont été conclues au niveau de la sous-commission paritaire :

  1. Convention collective de travail du 19 janvier 2016 relative à la programmation sociale :
    • augmentation de la valeur faciale du ticket restaurant à 8€ à partir du 1er janvier 2016 ;
    • augmentation de l’intervention patronale au Fonds Social national de 5,91€ à 6,66€ par jour couvert par le Fonds ;
    • octroi d’un jour de congé supplémentaire à tout le personnel en activité au prorata du taux d’activité ;
    • octroi d’un 5ème jour de congé d’ancienneté (jusqu’ici octroyé après 25 ans de services) en même temps que le 4ème jour, soit après 20 ans de services ;
    • valorisation, dans les échelons, de l’ancienneté de service acquise dans une fonction similaire auprès de la STIB ou De Lijn ou d’un exploitant privé ;
    • instauration d’un régime de congé sans solde de 36 mois maximum.
  2. Convention collective de travail du 2 février 2016 modifiant la Convention collective de travail du 6 mars 2006 relative à une allocation complémentaire de chômage en faveur de certains travailleurs âgés licenciés : adaptation de la convention à l’évolution de l’âge légal de la retraite.
  3. Convention collective de travail du 22 avril 2016 relative à la mise en oeuvre de la carrière des chefs d’équipe technique.

Notre politique de gestion des ressources humaines

Le Groupe TEC a défini les lignes directrices de sa politique de gestion des ressources humaines. Une méthodologie de travail en plusieurs étapes a été construite.

Après la mise en œuvre de la classification des fonctions, élément de base de la gestion des ressources humaines, et l’élaboration d’un modèle de gestion des compétences techniques et comportementales, l’évaluation des prestations et compétences des cadres et des employés a commencé en 2013. Celle-ci s’est accompagnée de la fixation d’objectifs pour l’avenir.

En 2014, c’est l’ensemble des appointés qui a été évalué (une première ou une deuxième fois), avec la détermination d’objectifs à atteindre. En 2015, l’évaluation s’est enrichie des compétences liées aux familles de métiers. L’année 2016 a été mise à profit pour consolider les processus.

L'amélioration du dialogue social

L’application des nouveaux dispositifs de régulation du dialogue social a permis une amélioration globale du climat social.

En 2016, nous avons constaté une réduction du nombre de concertations locales (9) au regard de l’année 2015 (14) et des années antérieures (12 en 2014, 25 en 2013, 17 en 2012).

Ce constat témoigne non seulement de la qualité  du dialogue au sein de l’ensemble des organes de la société mais met également en évidence des débats constructifs en dehors des organes officiels.

Nous devons, cependant, encore déplorer trois arrêts de travail, certes de courte durée, mais n’ayant fait l’objet d’aucune concertation préalable. Ceci est d’autant plus regrettable que les débats qui en ont résulté ont permis de résoudre les conflits.

Outre ces problèmes internes, nous devons largement déplorer de nombreux mouvements interprofessionnels dont le plus important a conduit à 6 jours de grève en 2016. Comme nous l’indiquions déjà l’an dernier, ceux-ci ont largement pénalisé notre clientèle et nuisent gravement à l’image de marque de notre société. 

La formation

formation

L’année 2016 a été marquée, plus particulièrement, par quatre formations :

  • le démarrage, au mois de septembre, de la seconde vague de formations continues en vue du maintien du CAP des chauffeurs et contrôleurs avec les modules « Client à besoins spécifiques » et « Code de la route et constat d’accidents » ;
  • la mise en place de la formation des contrôleurs de terrain et des Vérificateurs de Titres de Transport à « la protection de l’intégrité physique et à la gestion des conflits » par les formateurs de l’Ecole de Police de Seraing ;
  • à la suite de l’arrivée de nouveaux bus articulés CITARO dits « pousseurs » dans les dépôts de Verviers, Eupen, Bassenge et Oreye, la formation de nombreux chauffeurs « supplémentaires » et mécaniciens de Robermont, amenés à devoir conduire ces véhicules dans le cadre du remplacement d’autres chauffeurs ou de réparation des véhicules ;
  • la suite et fin de la formation en pneumatique et électricité des agents techniques.

Au-delà de ces formations importantes en termes  de durée et de nombre de participants, de nombreuses autres formations ont été organisées sur les thématiques les plus diverses et visant la mise à jour des compétences. Une attention toute particulière est apportée à la formation des nouveaux engagés.

Gouvernance

Conseil d'Administration

Monsieur Daniel WATHELET
Président, représentant les Communes
Monsieur Michel FIRKET
Vice-président, représentant la Région
Administrateurs, représentant la Région
Monsieur Antoine GRUSELIN
Monsieur Robert MAYERESSE
Monsieur Pierre MOSON
Madame Natacha MOSSOUX
Madame Diana NIKOLIC
Monsieur Olivier WARLAND
Madame Karin WERTZ
Administrateurs, représentant les Communes
Madame Christine COLLIGNON
Madame Emilie Servais1
Monsieur Fernand GINGOUX
Madame Florence HERRY
Monsieur Jean-Louis LEFÈBVRE
Membres avec voix consultative
Monsieur Vincent PEREMANS
Monsieur Vincent URBAIN
Madame Dona BALBO
Madame Jean-Louis BAUDON2

1 Depuis le 21 janvier 2016, en remplacement de S. du Fontbaré, démissionnaire.
2 Depuis juin 2016, en remplacement de Vicky Hendrick.

Direction

Madame Isabelle MEWISSEN
Directrice générale
Monsieur Jean-Marc DUPUIS
Directeur des ressources humaines
Monsieur Christophe TRINON
Directeur technique
Madame Carine ZANELLA
Directrice marketing
Monsieur Daniel DEWAAY
Directeur général adjoint
Madame Isabelle LISSENS
Directrice administrative
Monsieur Michel SCHOONBROODT
Directeur opérationnel
Monsieur Jacques BERTRAND
Directeur, détaché à la SRWT

Rémunération des Administrateurs

Le Conseil d'administration du TEC Liège-Verviers (renouvelé par un arrêté du Gouvernement Wallon du 20 novembre 2014) s'est réuni à dix reprises en 2016. Le total des émoluments versés aux administrateurs pour l'année s'est élevé à 35.881,00 €.

Audit interne

En 2016 le Comité d’Audit s’est réuni à quatre reprises.

Le programme initial de 2016 comprenait 20 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 23 à la suite de l’ajout des missions relatives à la priorisation des projets du groupe, aux recettes « prodata » et au plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

Les missions finalisées en 2016 portent sur la conformité des mesures prises par les sociétés du groupe aux dispositions de la législation relative à la protection de la vie privée concernant TEC IT EASY, le traitement des données issues de la DIV, la gestion des données à caractère personnel, la cartographie des flux de données au sein du groupe, l’évaluation et la comptabilisation des litiges, la conformité des véhicules du transport scolaire, la définition de la politique globale de sécurité du groupe, les processus financiers de l’IRP TEC PENSION, les recettes «Prodata », les audits qualité de l’Audit Interne et de l’Académie de la Mobilité et les deux suivis semestriels de la mise en œuvre des recommandations.

Les missions dont l’achèvement et/ou la réalisation sont prévus en 2017 concernent la coordination des processus, l’audit continu, l’inventaire des immobilisés, le processus budgétaire, les amendes administratives, l’évaluation et la comptabilisation des provisions pour dépollution, la coordination de l’audit externe sur le fonctionnement et l’organisation du groupe, l’actualisation des plans d’entreprise, l’analyse des risques et le plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

  • SCCRL Ernst & Young
  • SCCRL Callens, Pirenne, Theunissen et Co
  • SCPRL Lafontaine, Detilleux et Cie

Rapport financier