TEC

Retour aux sociétés

TEC Brabant Wallon

Mot de la Direction

Interview de Philippe Matthis, Président du Conseil d’Administration, et de Michel Corthouts, Directeur général

Avant-propos

2016 est derrière nous et le moment est venu d’effectuer le bilan d’une année bien remplie pour le TEC Brabant Wallon.

2016 fut la première année d’exploitation totale de « TEC IT EASY », notre système de billettique sans contact. Depuis les débuts d’un projet dont le TEC Brabant Wallon a été le pilote, l’un de ses objectifs majeurs était de permettre l’interopérabilité entre les différentes sociétés de transport.

Cette problématique concerne plus particulièrement le TEC Brabant Wallon, étant donné la position stratégique de notre territoire d’exploitation en périphérie bruxelloise et de la circulation de certaines de nos lignes en Région flamande.

Certes, les débuts n’ont pas été simples et, tant nos clients que notre personnel, ont dû se familiariser avec un système aussi novateur que différent. Il aura fallu laisser à ce projet le temps nécessaire aux maladies de jeunesse avant de pouvoir l’examiner dans sa globalité.

2016, année de projets et d’investissements

L’an dernier, la fréquentation de nos lignes ne s’est pas démentie. Au total, pas moins de 11.643.019 voyages ont en effet été réalisés sur notre réseau.

Ce résultat est sans nul doute imputable à l’amélioration de la qualité de notre service, notamment grâce aux certifications AFNOR des ESPACE TEC de Wavre et d’Ottignies, obtenues en 2016, mais également grâce au renforcement de certaines lignes et au renouvellement d’une partie du matériel roulant.

De nouveaux investissements de matériel seront d’ailleurs réalisés en 2017 afin d’inscrire cette année dans une dynamique de service toujours réinventé.

Notre offre de transport pourra donc évoluer, comme elle l’a fait en 2016, au moyen des efforts déployés pour proposer sans cesse de nouvelles améliorations à nos clients et leur présenter une offre répondant du mieux possible à leurs attentes.

Ainsi, en 2016, nous avons renforcé les lignes Conforto et Conforto Bis, victimes de leur succès, en ajoutant plusieurs parcours à l’horaire pour permettre à nos clients de voyager plus confortablement.

En outre, nous avons initié la mise en service du premier Proxibus intercommunal en Brabant wallon, en partenariat avec les communes de Mont-Saint-Guibert, Chastre et Ottignies-Louvain-la-Neuve. Premier coup d’essai de ce type de coopération, celui-ci s’est très vite révélé un succès, ce service ayant rapidement trouvé une clientèle nombreuse.

Par ailleurs, grâce à l’emploi de portables de vente à bord des véhicules, tous les voyageurs des Proxibus utilisent désormais le nouveau système billettique et valident sur leurs lignes, tout comme sur les lignes régulières ce qui nous permet enfin d’obtenir des statistiques de fréquentation précises.

Les validations sont en effet essentielles puisque 2016 fut l’année de la mise en œuvre de la répartition des recettes sur base des validations. Ce système devrait garantir des résultats équitables dont nous espérons qu’ils permettront au TEC Brabant Wallon de faire un constat positif sur ses prestations.

Parfaite maîtrise du budget

Ces projets n’auraient cependant pas pu être envisagés sans la parfaite maîtrise des aspects budgétaires réalisée tout au long de cette année. Nous clôturons en effet l’exercice 2016 à l’équilibre, sans avoir eu recours au moindre plan d’économie touchant notre offre de transport.

Notre priorité était également de conserver le volume d’emplois, ce que nous avons pu garantir au terme de cette année. Ceci nous a également permis d’engager de nouveaux collaborateurs, notamment en renforçant le service Informatique.

Nous avons également créé des supports de communication mettant en avant les différents métiers qui composent notre entreprise. Ceux-ci sont dès lors utilisés lors de séances d’information ou lors de participation à des salons de l’emploi.

De nouveaux investissements ont aussi été réalisés dans les dépôts, par exemple avec l’installation de nouveaux coffres. Grâce à ces nouveaux équipements, la remise des recettes par les agents et l’échange de liquidités s’en trouvent simplifiés, et ce en toute sécurité et de façon contrôlée. De quoi assurer plus de confort pour nos agents et davantage de rapidité à la fin de leur service.

2017, année de collaboration et d’avenir

L’année 2017 s’inscrira sans nul doute dans une nouvelle ère de coopération renforcée entre les différentes entités du Groupe et davantage de partage de compétences entre les différents services.

Ainsi, au niveau du Groupe, cet esprit de collaboration du TEC Brabant Wallon ne s’est pas démenti tout au long de l’année dernière, pendant laquelle notre personnel a effectivement joué un rôle actif dans des projets tels que le développement de la stratégie digitale, la révision du réseau à l’horizon 2020-2025 ou encore la rédaction du nouveau cahier des charges des loueurs.

Un dialogue social exemplaire

Cet esprit de collaboration et de cohésion au sein du TEC Brabant Wallon s’est également marqué au niveau du dialogue social. Certes, en 2016, nos services ont été quelque peu impactés par l’un ou l’autre mouvement de grève intersectoriels, mais nous n’avons à déplorer aucun mouvement de mécontentement relatif à un problème interne au TEC Brabant Wallon.

Saluons une nouvelle fois l’esprit de dialogue qui prévaut tant au sein de la Direction que des organisations syndicales, qui n’ont jamais cessé de collaborer dans un esprit d’écoute et de respect.

Remerciements

En attendant de découvrir ce que 2017 nous réserve, nous tenons à adresser nos plus vifs remerciements aux travailleurs, sans qui il ne nous aurait pas été possible d’obtenir de tels résultats.


La direction
Philippe Matthis,
Président du Conseil d’Administration
Michel Corthouts,
Directeur général

Le TEC en chiffres

Parc (Régie)

2016

176
soit
112 autobus standards
49 autobus articulés
15 midibus et minibus + proxibus
0 motrices

2015

176
soit
113 autobus standards
49 autobus articulés
14 midibus et minibus + proxibus
0 motrices

Loueurs

Lignes régulières

2016

19 contrats loueurs
7 loueurs
100 véhicules

Transport scolaire

2016

81 contrats
15 transporteurs

Lignes régulières

2015

18 contrats loueurs
7 loueurs
100 véhicules

Transport scolaire

2015

79 contrats
14 transporteurs

Kilométrage commercial en charge

2016

12.096.053 km
soit
5.496.937 km pour la régie
(lignes régulières)
4.762.875 km pour les loueurs
(lignes régulières, bus PMR et Proxibus)
8.130 km pour les services spéciaux
1.828.111 km pour le transport scolaire

2015

12.043.997 km
soit
5.522.431 km pour la régie
(lignes régulières)
4.736.987 km pour les loueurs
(lignes régulières, bus PMR et Proxibus)
4.949 km pour les services spéciaux
1.779.630 km pour le transport scolaire

Infrastructure

2016

9
soit
1 siège social
3 dépôts
3 centres d'entretien
2 ateliers

2015

9
soit
1 siège social
3 dépôts
3 centres d'entretien
2 ateliers

Desserte

2016

2.725 km²
Aire desservie

68
Nombre de communes

1.407.612
Population desservie (recensement 2001)

79
Nombre de lignes

1.715 km
Longueur des lignes

1.728
Nombre d'arrêts (1 sens)

2015

2.725 km²
Aire desservie

68
Nombre de communes

1.407.612
Population desservie (recensement 2001)

80
Nombre de lignes

1.714 km
Longueur des lignes

1.718
Nombre d'arrêts (1 sens)

Voir tous les chiffres dans le rapport de la SRWT

Les faits marquants

Les faits marquants

Plan d'entreprise

Comme le prévoit le contrat de service public, le TEC Brabant Wallon a procédé à la mise à jour de son plan d’entreprise qui reprend, non seulement les actions qui sont et seront entreprises d’ici fin 2017 au niveau de la Société en vue de la concrétisation des objectifs stratégiques du Groupe, tels que ceux-ci sont détaillés dans le plan d’entreprise de la S.R.W.T., mais également les objectifs propres au TEC Brabant Wallon.

2016 est la première année complète d’exploitation de la nouvelle billettique TEC IT EASY. Le système est de plus en plus performant, les petits bugs de démarrage étant maintenant résolus. Outre le suivi et l’amélioration permanente des fonctionnalités, reste à poursuivre le développement de tous les rapports utiles à l’analyse des données remontant de la validation à bord des bus ainsi que leur analyse pour rendre le service à la clientèle encore plus performant grâce à une meilleure connaissance des habitudes de ses déplacements.

Plan d'entreprise 2014-2017

Grâce à une gestion prudente des moyens financiers disponibles, nous avons pu conserver l’offre de transport existante et y apporter quelques modifications afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle.

Proxibus inter-CML

Ainsi, nous avons pu mettre en exploitation une nouvelle ligne de Proxibus : le Proxibus Inter C.M.L., première ligne d’autobus local intercommunal. Véritable innovation dans la Province, cette ligne de proximité couvre le territoire de trois communes : Mont-Saint-Guibert, Chastre et Ottignies-Louvain-la-Neuve. Ces 3 entités, la Province et le TEC Brabant Wallon ont établi, sur base des résultats de différentes enquêtes, le trajet du Proxibus Inter C.M.L. pour améliorer la desserte sur leur territoire ainsi que les connexions entre celles-ci et les grands centres économiques et sociaux avoisinants, comme Louvain-la-Neuve, la gare de Mont-Saint-Guibert ou encore l’Axis Parc.

Campagne horaires

Campagne horaires

En 2016, le TEC Brabant Wallon a poursuivi la réduction de la quantité de fascicules imprimés pour la diffusion de ses horaires à la clientèle, l’objectif étant dès 2017 de supprimer totalement le papier au profit d’une diffusion digitale via essentiellement le site Infotec.be et les ESPACES TEC.

ESPACE TEC

La certification de l’ESPACE TEC de Wavre a été reconduite mais nous avons également obtenu l’admission de l’ESPACE TEC d’Ottignies. Il faut d’ailleurs souligner que le TEC Brabant Wallon s’est démarqué tant au niveau des infrastructures d’accueil, que du sens commercial de ses agents.


Espace TEC

Plan du reseau

Plan réseau

Le TEC Brabant Wallon a également procédé en 2016 à l’actualisation et à la réédition de son plan du réseau.

Rafraîchissement des locaux

Outre les travaux d’entretien récurrents, le TEC Brabant Wallon a notamment procédé, avec ses propres moyens financiers, au rafraîchissement des locaux du siège social et des autres sites d’exploitation, au remplacement des châssis de fenêtre et vitrage de tout le bâtiment de l’exploitation du dépôt de Chastre, à la création d’un local veilleur et au remplacement de la toiture de la cuisine du bâtiment de l’exploitation au dépôt de Jodoigne, au rafraîchissement complet et à la remise en état de l’ESPACE TEC d’Ottignies. Nous avons également achevé dans tous les lieux de travail la mise en œuvre du marché portant sur les alarmes intrusion et incendie et mis en fonctionnement des nouveaux coffres dans les dépôts ainsi que de nouvelles procédures de perception des recettes.


Voilà quelques-uns des projets développés en 2016 que nous avons pu réaliser en maintenant l’équilibre financier prescrit au contrat de service public en dépit de la réduction de notre subvention d’exploitation !

Les résultats de l'année

Fréquentation

L’année 2016 a été la première année complète de la nouvelle méthode de calcul de la fréquentation de la clientèle après le lancement de la nouvelle billettique.

Pour rappel, la mise en place du titre de transport sans contact offre la possibilité de mieux connaître l’utilisation du réseau par nos voyageurs.

La validation systématique du titre de transport auprès d'un des deux valideurs sans contact situés à l'avant de chaque bus doit devenir un nouveau réflexe pour l'usager.

Cette validation permettra, via des données anonymisées, de mieux connaître la fréquentation du réseau, avec une vue plus précise du taux de charge sur les lignes et selon les horaires.

Au vu des validations, nous pouvons dès lors en conclure qu’en 2016, ce sont plus de 11.643.019 voyages qui ont été comptabilisés sur le réseau du TEC Brabant Wallon, répartis comme suit :

Fréquentations

2015

2016

Services réguliers 10.834.191 10.759.206
Transport scolaire 637.137 701.592
Services réguliers spécialisés et/ou renforcement 145.170 155.880
PMR 26.521 26.341
TOTAL des voyageurs 14.054.061 11.643.019
TOTAL des recettes de trafic 11.928.663,79

Recettes

2016

2015

Sur véhicules de régie 2.127.259,70 2.559.991,15 17,83 %
Sur véhicules tiers 1.251.550,30 1.438.316,41 10,49 %
Prévente de billets et cartes 1.260.908,44 809.746,53 10,57 %
Bus PRM Tiers 21.134,47 21.172,26 0,18 %
Abonnements 6.890.038,05 6.740.210,98 57,76 %
Transport scolaire 141.191,66 152.478,89 1,18 %
Services spéciaux 137.645,41 108.251,38 1,15 %
Autres recettes de trafic 98.935,76 132.195,81 0,83 %
TOTAL des recettes de trafic 11.928.663,79 11.962.363,41 100 %

En 2016, le chiffre d'affaires du TEC Brabant Wallon est légèrement inférieur à celui de 2015. La politique d’arrêt de la vente des titres à bord des véhicules a en effet induit un transfert de la clientèle utilisant ces titres vers les abonnements et la prévente.

L’exercice 2016 se clôture avec un résultat courant bénéficiaire de 751.107 € auquel il convient d’ajouter un résultat non récurrent de 11.425 € pour atteindre un bonus total de 762.532 €.

Par rapport à 2015, les produits courants hors subvention diminuent de 129.243 €. La subvention de fonctionnement versée par la Région Wallonne croît de 143.615 €, soit +0,47 % tandis que les autres produits diminuent de 0,95 % et, en particulier, le chiffre d’affaires s’inscrit en recul de 0,28 %.

Parallèlement, les mesures auxquelles a eu recours le TEC Brabant Wallon durant cette année et une gestion prudente lui permettent de dégager une économie de 279.659 € sur ses charges courantes. En outre, la reprise de provisions relatives à la dépollution de notre dépôt de Chastre réduit les charges d’exploitation récurrentes d’un montant de 217.050 €. Celles-ci enregistrent une baisse totale de 496.709 € par rapport à l’exercice précédent.

Les clients

Lieux d'accueil de nos clients

Voici les lieux d’accueil de notre clientèle :

SIEGE SOCIAL

Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.11
Fax 010/23.53.10

CONTACTS CLIENTELE


ESPACE TEC WAVRE :

Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.53
Fax 010/23.53.07
Période scolaire : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 18 heures ainsi que le premier et dernier samedi de chaque mois de 8 heures à 12 heures
Période de vacances scolaires : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 17 heures

ESPACE TEC BAULERS :

Avenue de l’Europe, 2
1401 Baulers (Nivelles)
Tél. 067/63.42.56 ou 067/63.42.57
Fax 067/63.42.08
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 18 heures 30 et le samedi de 9 heures à 12 heures

ESPACE TEC JODOIGNE :

Rue de Septembre, 3
1370 Jodoigne
Tél. 010/81.98.00
Fax 010/81.98.03
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC CHASTRE :

Rue Gaston Delvaux, 1
1450 Chastre
Tél. 010/65.44.44
Fax 010/65.44.48
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC OTTIGNIES :

Place de la Gare, 1
1340 Ottignies
Tél. 010/23.53.33
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 12 heures et de 13 heures à 17 heures
Fermé le deuxième jeudi du mois

MOBI-ESPACE TEC

Tél. 0475/95.77.08
Le programme de circulation de l’Infobus peut être obtenu par téléphone au siège social auprès de La Maison de la Mobilité ou de l’un de nos guichets

SITE INTERNET

Site Internet : www.infotec.be

Lignes régulières

Le réseau du TEC Brabant Wallon compte 79 lignes et se développe sur 1.715 kilomètres.

L'ensemble des lignes exploitées en Régie et par les Loueurs est décrit ci-dessous :

Lignes régulières

Film

Itinéraire

Régie

Loueur

Commune

1

Jodoigne – Louvain-la-Neuve – Ottignies

2

Tubize – Nivelles

3

Waterloo – Braine-l'Alleud – Ottignies – Louvain-la-Neuve

4

Nivelles – Louvain-la-Neuve

5

Jodoigne – Tienen

6

Mille - Hamme-Mille - Grez - Louvain-la-Neuve

10

Navette de La Hulpe

11

Ottignies – Einstein – Fleming

14

Navette de Rixensart

15

Navette de Genval

16

Nivelles – Zoning Sud

17

Ottignies – Clinique – Petit-Ry

18

Leuven – Hamme-Mille – Jodoigne

19

Ottignies – Nivelles

20

Ottignies – Louvain-la-Neuve – Wavre

21

Louvain-la-Neuve – Dion-le-Mont

22

Ottignies – Wavre – Zoning Nord

23

Jodoigne – Wavre

24

Wavre – Corbais – Nil – Chastre

25

Jodoigne – Gembloux

26

Jodoigne – Ezemaal

27

Gembloux – Chastre – Marbais

28

Genappe – Tangissart – Ottignies

29

Lasne – Céroux-Mousty – Ottignies

30

Nil - Chastre - Court-Saint-Etienne - Ottignies

31

Ottignies – Louvain-la-Neuve – Bruyères

32

Hamme-Mille – Wavre

33

Eghezée – Perwez – Louvain-la-Neuve – Ottignies

34

Chastre – Walhain – Mont-Saint-Guibert – Louvain-la-Neuve

35

Jodoigne – Grez-Doiceau

36

Braine-l'Alleud – Wavre

37

Wavre, Gare – Bierges, Verseau

38

Rosières – Genval – Basse-Wavre

40

Uccle – Alsemberg – Braine l'Alleud

43

Tubize – Itrre, Prison– Ittre, Croiseau

47

Tubize – Virginal – Ittre, Croiseau

57

Braine-l'Alleud – La Hulpe

58

Braine-l'Alleud – Genval

63

Nivelles – Ronquières – Braine-le-Comte

65

Braine-le-Comte – Virginal – B.S.Isaac – Braine-l'Alleud / Nivelles

66

Nivelles – Braine-l'Alleud

67

Braine-l'Alleud – Barrière – Parc de l'Alliance

69

Braine-le-Château – Nivelles

70

Nivelles – Rosseignies – Buzet

71

Manage / Nivelles – Soignies

72

Baulers – Nivelles – Manage

73

Nivelles – Rêves – Fleurus

74

Nivelles – Feluy

75

Braine-l'Alleud – Chenois – Waterloo

76

Nivelles – Portes de l'Europe

77

Baulers – Nivelles, Gare – Shopping

114

Braine-l'Alleud – Halle

115

Braine-l'Alleud – Tubize

116

Soignies – Braine-le-Comte – Tubize – Halle

121

Alsemberg, Winderickplein – Argenteuil Berlaymont

122

Rhode-St-Genèse, Forêt de Soignes – Argenteuil Berlaymont

123

Bruxelles Midi –- Argenteuil Berlaymont

124

Uccle, Héros – Argenteuil Berlaymont

125

Wavre – Argenteuil Berlaymont

126

Lasne – Argenteuil Berlaymont

127

La Hulpe – Argenteuil Berlaymont

128

Rosières – Argenteuil Berlaymont

129

Braine-l'Alleud, Route de Nivelles – Argenteuil Berlaymont

148

Gembloux – Landen

200

Proxibus de Rebecq

201

Proxibus de Waterloo

202

Proxibus de Perwez

204

Proxibus de Grez-Doiceau

205

Proxibus Inter C.M.L. Chastre - Mont-Saint-Guibert - Louvain-la-Neuve

339

Hannut – Tienen

366

Court-Saint-Etienne – Rixensart – Ixelles

471

St-Pieters-Kapelle – Enghien – Halle

472

Enghien – Tubize

568

Nivelles – Marbais – Fleurus

610

Hannut – Jodoigne

C

Louvain-La-Neuve – Wavre – Ixelles

Cbis

Louvain-La-Neuve – Wavre – Kraainem – Woluwé

E

Eghezée – Wavre – Bruxelles

W

Bruxelles – Waterloo – Braine-l'Alleud

Kilomètres en charge en 2016 :

Afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle, en termes de confort comme en termes de mobilité, l’offre de transport a été modifiée par les différentes actions reprises ci-dessous :

Janvier 2016

  • Correction du minutage de plusieurs lignes suite aux difficultés de circulation.
  • Légères adaptations de l'horaire de quelques lignes pour améliorer des correspondances avec les trains et les bus.
  • Parcours supplémentaire l'après-midi sur la ligne 471 au départ de Hal vers Enghien pour le retour des élèves.
  • Prolongation de parcours de la ligne 568 jusqu'à Marbisoux pour les élèves des écoles de Nivelles.
Avril 2016

  • Adaptation de l'horaire de la ligne 127 (La Hulpe – Berlaymont) et parcours supplémentaire le matin entre La Hulpe et Braine-l'Alleud (ligne 558).
Septembre 2016

  • Adaptation du minutage et de l'horaire de plusieurs lignes suite aux demandes des voyageurs et des chauffeurs.
  • Modification de l'itinéraire de la ligne 76 pour desservir le quartier de la Campagne du Petit Baulers à Nivelles.
  • Modification du terminus à Enghien pour les lignes 471 et 472 suite au plan communal de mobilité.
Octobre 2016

  • Modification de l'horaire de quelques lignes pour résoudre des problèmes de surcharge aux heures de pointe.

Lignes régulières spécialisées : le transport scolaire


Plan du reseau

Les Services de transport scolaire prestés par les exploitants privés sont exécutés conformément aux clauses et conditions du cahier des charges type en matière de transport d’élèves fréquentant les établissements d’enseignement organisés ou subventionnés par la Communauté française sur le territoire de la Région de langue française.

Tout au long de l’année 2016, une moyenne de 1.896 élèves a été transportée quotidiennement, soit 2.528 élèves différents sur l’ensemble de la période.

Le tableau suivant indique la répartition en fonction du niveau d’enseignement :

Niveau d'enseignenemt

Nombre d'élèves

Maternel 558
Primaire 937
Secondaire 47
Spécial 986

Pour transporter les élèves, plus de 9.898 kilomètres sont parcourus chaque jour sur les 81 circuits mis en œuvre. Le kilométrage total parcouru en 2016 s’élève à 1.828.111 kilomètres.

Service PMR

Le transport des personnes à mobilité réduite est assuré sur l’ensemble du territoire du Brabant wallon par un sous-traitant, l’ASBL Mobilité en Brabant Wallon faisant partie du groupe ASTA. La prise en charge de ces personnes est effectuée par 8 véhicules spéciaux, conduits par des chauffeurs spécifiquement formés et choisis pour leur sens de l’accueil.

L’ensemble du service PMR a parcouru 403.724 kilomètres et transporté 25.048 clients dans toute la province.

Côté fonctionnement, rien ne change. Les bus circulent du lundi au samedi de 6h30 à 20h00 et effectuent tous les trajets désirés pour peu qu’ils soient situés dans le Brabant wallon. Et pour réserver ? Rien de plus simple : Il suffit de téléphoner.

Dans le cadre de la convention signée entre la S.R.W.T. et l’ASBL GAMAH sur l’accessibilité des lignes TEC aux PMR, les audits se sont poursuivis sur les lignes 17, 63, 65, 73 et 74. Des aménagements d’arrêts ont été proposés à la S.R.W.T. et sont actuellement à l’étude ou en cours.

Notre approche de la Mobilité

Campagne vélo + bus

En collaboration avec la Région wallonne, la S.R.W.T. et le TEC Namur-Luxembourg, le TEC Brabant Wallon a poursuivi le projet pilote d’intermodalité incitant les clients à combiner l’utilisation du vélo et du bus.

Dénommé « Vélo+bus », ce projet est mis en place sur un tronçon commun entre la ligne 82 du TEC Namur-Luxembourg et le Rapidobus 1 du TEC Brabant Wallon. En soi, des lignes express tant au niveau du service, de la vitesse commerciale, de leur fréquence que du caractère direct de leur trajet.

Les aménagements étant finalisés dans les communes concernées, la campagne de communication a été lancée.

Management de la mobilité

Les différentes actions ci-dessous ont été initiées ou réalisées en 2015 :

  • Participation active ou réponse à des consultations ou études dans et hors Province pour les PCM (Plans Communaux de Mobilité), la Commission Régionale de Mobilité bruxelloise.
  • Au niveau des Proxibus : création du Proxibus Inter C.M.L.
  • Formation des stewards et agents d’accueil.
  • Partenariat TEC – Pro Velo : sensibilisation des nouveaux conducteurs à la présence de cyclistes sur la route : module théorique.
  • Maintien ou consolidation des partenariats avec les autres acteurs de la mobilité. D’une part, les supports d’information de nos partenaires sont mis à la disposition de la clientèle dans les ESPACE TEC.
  • Participation aux festivals Inc’Rock, Wacolor et de Ronquières: mise à disposition de navettes de bus nocturnes lors de ces événements, de même que lors de l’opération Place aux Enfants.
  • Renouvellement des conventions ambassadeurs Cyclotec et suivi.
Sécurité et fraude

En 2016, le TEC Brabant Wallon a participé activement à diverses opérations de sécurisation du réseau avec les différentes zones de Police de la Province, mais également des provinces voisines, que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. Ces diverses collaborations gagnent en efficacité d’année en année et nous ne pouvons que nous féliciter aujourd’hui de l’intérêt que porte l’ensemble de nos partenaires aux évènements qui ont lieu à bord des autobus.

La collaboration avec nos collègues des autres TEC, de De Lijn, de la SNCB et de la STIB dans ces opérations renforce encore plus la visibilité de celles-ci auprès du public en général.

Différentes conventions d’échanges ont été mises à jour, avec la SNCB, mais également avec différentes zones de police de la Province et de Bruxelles-Capitale.

Comme chaque année, la prévention fut à nouveau le fil conducteur pour le contrôle sur le réseau afin de conserver d’excellents résultats tant pour l’aspect sécurité que pour la partie fraude.

Ainsi, 73.679 contrôles de voyageurs ont été effectués en 2016. Le taux global de fraude s’élève à 2,3 %. Il faut cependant nuancer ce chiffre car 40 % des fraudes constatées sur autobus concernent des non-validations de cartes MOBIB nominatives par des clients titulaires d’un abonnement. Excepté ce pourcentage, la fraude réelle représente 1,4 % des clients contrôlés.

Une charte de bonnes pratiques a été mise en place au Service Contrôle en 2016. Chacun des membres de l’équipe y a adhéré avec enthousiasme en y apposant sa signature. Celle-ci permet aujourd’hui à chacun de connaître les principes fondamentaux du fonctionnement du service, les objectifs à atteindre, ainsi que les méthodes de travail attendues par la Direction au service de notre clientèle.

Dispatching

Le dispatching est ouvert du lundi au vendredi de 6 heures à 22 heures.

Son fonctionnement est assuré par deux dispacheurs à temps plein. Il s’agit de deux contrôleurs qui mettent à profit leurs connaissances très pointues du réseau, non seulement pour aider les chauffeurs, réguler les correspondances, mais également pour transmettre toutes les informations pertinentes à l’attention de la clientèle et réduire l’impact des perturbations d’exploitation sur le service.

Les outils de géolocalisation disponibles au dispatching permettent maintenant de visualiser l’avance et le retard des autobus par rapport à l’horaire théorique prévu, ce qui améliore considérablement la capacité et surtout l’anticipation de la régulation de l’offre de transport par nos dispatchers.

Notre approche commerciale

TEC IT EASY

Plus d'informations dans le rapport de la SWRT

La qualité, la gestion de la relation clientèle et des réclamations

La qualité
Un changement important d’organisation

L’année 2016 fut marquée par de grands changements organisationnels en ce qui concerne la QUALITE au niveau du Groupe TEC. En effet, depuis le début de la démarche, il y a une dizaine d’années, le responsable qualité SRWT dépendait du service Marketing. Il réunissait mensuellement, via la commission marketing, les conseillers qualité des TEC afin d’harmoniser les démarches et de s’assurer que les obligations imposées par le Contrat de Service Public étaient rencontrées.

Depuis cette année, les choses ont évolué puisque la Cellule Qualité du Groupe dépend désormais directement des Administrateurs Généraux de la SRWT. De plus, la dimension qualité est introduite à tous les niveaux du Groupe via l’ensemble des Commissions. De quoi faire avancer les choses toujours plus rapidement et avec encore plus le souci du CLIENT, en voilà une bonne nouvelle !

Le dossier AFNOR

La saga AFNOR continue en 2016 avec la reconduction de la certification de l’Espace TEC de Wavre, mais aussi avec l’admission de l’Espace TEC d’Ottignies. Nous avons de quoi être fiers puisque le TEC Brabant Wallon s’est démarqué tant au niveau des infrastructures d’accueil, que du sens commercial de ses agents. Bref, un carton plein !

Rendez-vous en 2017 pour les résultats de l’admission de l’Espace TEC de Baulers et du Mobi-Espace TEC …

WAVRE 2016

Thèmes Moyenne 2016 SV 2016
01. Informations permanentes 99,58% 95%
02. Accueil 98,55% 95%
03. Vente du titre adapté 98,27% 95%
04. État et propreté 99,43% 90%
05. Temps d'attente 100% 90%
06. Identification des besoins des clients 96,64% 90%
S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle 98,31% 80%
S2. État des équipements 99,63% 80%
S3. Information en situation perturbée prévue 100% 80%
C1. Formulaire de plaintes 100% 80%
C2. Rapidité des opérations de vente 100% 80%
07. Gestion des réclamations 100% 80%

OTTIGNIES 2016

Thèmes Moyenne 2016 SV 2016
01. Informations permanentes 92,28% 95%
02. Accueil 97,70% 95%
03. Vente du titre adapté 98,06% 95%
04. État et propreté 94,92% 90%
05. Temps d'attente 97,50% 90%
06. Identification des besoins des clients 97,27% 90%
S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle 88,89% 80%
S2. État des équipements 97,17% 80%
S3. Information en situation perturbée prévue 93,75% 80%
C1. Formulaire de plaintes 100% 80%
C2. Rapidité des opérations de vente 100% 80%
07. Gestion des réclamations 100% 80%
La gestion des réclamations

Un autre gros projet piloté par la Cellule Qualité en 2016 concerne la gestion des réclamations. Avec des résultats améliorables, tant au niveau des mesures internes (client mystère) qu’externes (enquêtes de satisfaction), la gestion des réclamations était au centre des préoccupations en 2016 et le restera en 2017. Le projet vise à améliorer le processus, mais aussi à uniformiser les méthodes d’un TEC à l’autre, à implémenter un outil commun de gestion (CRM), …

La révision du service voulu

Egalement initié en 2016, ce projet vise à responsabiliser chacune des Commissions Fonctionnelles par rapport aux indicateurs qualité qui les concernent. Ceci passe inévitablement par la révision des indicateurs mis en place depuis le début de la démarche. Une belle évolution en perspective !

QUALITE BRABANT WALLON 2016

Indicateurs

Moyenne obtenue en 2016

Objectif service voulu

1. L'accueil au téléphone

88%

92%

1.2 Accessibilité du service

96%

1.3 Accueil téléphonique

89%

1.4 Identification et réponse aux besoins de l'appelant

78%

2. L'accueil au guichet

cf. AFNOR

3. L'attitude du personnel

73%

90%

3.1 Le personnel de conduite - le contact

73%

4. La tenue vestimentaire

90%

90%

4.1 Le conducteur

90%

5. L'abribus

51%

60%

5.1 L'état des abribus

51%

6. L'info aux arrêts (situation normale)

92%

92%

6.1 L'arrêt sans abri

94%

6.1 L'arrêt avec abri

89%

7. L'info aux arrêts (situation perturbée)

80%

94%

7.2 Déviations : informations

75%

7.4 Fin de la déviation

84%

8. La propreté des véhicules

65%

80%

8.1 La propreté extérieure

70%

8.2 La propreté intérieure

60%

9. La ponctualité du bus

77%

89%

9. La ponctualité

77%

10. Les réponses aux plaintes

90%

83%

10.1 Le respect du délai (*)

79%

10.2 La forme (*)

100%

11. Le confort dans le bus

94%

95%

11. Le confort dans le bus

94%

BAULERS 2016

Thèmes Moyenne 2016 SV 2016
01. Informations permanentes 93,33% 95%
02. Accueil 99,05% 95%
03. Vente du titre adapté 100% 95%
04. État et propreté 98,11% 90%
05. Temps d'attente 100% 90%
06. Identification des besoins des clients 91,78% 90%
S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle 73,33% 80%
S2. État des équipements 92,31% 80%
S3. Information en situation perturbée prévue 100% 80%
C1. Formulaire de plaintes 86,67% 80%
C2. Rapidité des opérations de vente 100% 80%
07. Gestion des réclamations NA 80%

CHASTRE 2016

Thèmes Moyenne 2016 SV 2016
01. Informations permanentes 94,17% 95%
02. Accueil 95,24% 95%
03. Vente du titre adapté 98,18% 95%
04. État et propreté 93,25% 90%
05. Temps d'attente 100% 90%
06. Identification des besoins des clients 86,67% 90%
S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle 100% 80%
S2. État des équipements 86,67% 80%
S3. Information en situation perturbée prévue 100% 80%
C1. Formulaire de plaintes 80% 80%
C2. Rapidité des opérations de vente 85,71% 80%
07. Gestion des réclamations NA 80%

JODOIGNE 2016

Thèmes Moyenne 2016 SV 2016
01. Informations permanentes 94,79% 95%
02. Accueil 97,62% 95%
03. Vente du titre adapté 100% 95%
04. État et propreté 95,71% 90%
05. Temps d'attente 100% 90%
06. Identification des besoins des clients 96,67% 90%
S1. Rapidité des opérations d’information à la clientèle 75% 80%
S2. État des équipements 100% 80%
S3. Information en situation perturbée prévue 100% 80%
C1. Formulaire de plaintes 100% 80%
C2. Rapidité des opérations de vente 100% 80%
07. Gestion des réclamations NA 80%
La gestion des réclamations clients

Le TEC Brabant Wallon a reçu, en 2016, 1.363 courriers de réclamations et suggestions, ce qui équivaut, à quelques unités près, au nombre de courriers reçus en 2015, soit 1.359 courriers. Un même courrier pouvant contenir plusieurs motifs, ceux-ci sont au nombre de 1.446.

télécharger le pdf

Le site infotec.be représente le canal d’entrée pour 75 % des réclamations. Environ 10 % d’entre-elles sont introduites par téléphone, via notre call-center.

Les motifs s’articulent autour de 7 axes différents :

  • l’application de la politique tarifaire ;
  • l’offre de transport : tous les sujets relatifs à la conception de l’offre (itinéraires, correspondances, horaires et emplacement des arrêts) ;
  • le respect des horaires et des itinéraires : l’avance ou le retard sur horaire, le non-respect des correspondances, l’absence de passage du bus, … ;
  • la sécurité aux arrêts et dans le bus : les trublions, les déchets aux arrêts.
  • le confort et la propreté : la propreté intérieure et extérieure des bus, de l’arrêt, l’accessibilité, l’aération, le bruit, le chauffage, la surcharge ;
  • la relation client : le contact entre l’agent et le client, que ce soit le chauffeur, l’agent administratif, le guichetier et/ou le contrôleur, le non-respect du code de la route (vitesse excessive, refus de priorité), l’incivilité, le refus d’embarquement, … ;
  • la qualité de l’information : l’information aux guichets, aux arrêts, sur le site internet www.infotec.be, que ce soit pour de l’information générale ou spécifique (exemple : déviations).

Les motifs des réclamations reçues en 2016 se répartissent comme suit :

Motifs

Nombre

%

Respect des horaires et des itinéraires 661 46
Relation client 317 22
Offre de transport 227 16
Application de la politique tarifaire 70 5
Confort et propreté 117 8
Qualité de l’information 42 3
Sécurité aux arrêts 12 1

Le délai moyen de clôture pour l’année 2016 est de 27 jours contre 44 jours l’année précédente.

Par ailleurs, l’année 2016 a vu la mise en place d’un projet de réflexion, au niveau du Groupe TEC, réunissant les gestionnaires des réclamations de chaque TEC. Ce groupe de travail a pour objectif d’améliorer la satisfaction de nos clients posant réclamation et d’harmoniser sa gestion en vue d’acquérir un logiciel CRM (Customer Relationship Management), qui serait commun à tous. Les bonnes pratiques propres à chacun y sont également partagées.

Le service du transport scolaire a reçu 72 courriers en 2016, soit une diminution de 9 % par rapport à l’année 2015. 73 motifs de réclamations ont été identifiés au cours de cette année.

On dénombre 3 thèmes principaux :

  • L’exécution du service : le comportement du chauffeur, du convoyeur, d’un écolier, une desserte non-assurée, l’état du véhicule, l’horaire non respecté, un parcours supprimé, …
  • Les conditions de prise en charge : l’affectation à une ligne publique, la non-prise en charge au domicile, la non-prise en charge en raison d’une proximité trop grande avec le domicile (<1km), la distance domicile-ligne publique trop longue.
  • Les horaires et itinéraires : des horaires inappropriés, la localisation des arrêts, les temps de trajet trop longs.

Les motifs des réclamations reçues en 2016 se répartissent comme suit :

Motifs

Nombre

%

Horaires et itinéraires 8 11
Conditions de prise en charge 3 4
Exécution du service 62 85

Information et communication

1. Campagne horaires
télécharger le pdf

En 2016, le TEC Brabant Wallon a poursuivi la réflexion entamée en 2015 sur le mode de diffusion de ses horaires à la clientèle et a, une nouvelle fois, diminué la quantité de fascicules imprimés. L’objectif est de réduire progressivement l’impression des fascicules papier jusqu’à, in fine, la supprimer totalement en 2017 au profit d’une diffusion digitale via essentiellement le site Infotec.be et les ESPACES TEC.

Derrière cette réflexion, se profile la volonté de réduire notre empreinte écologique et d’améliorer la fluidité aux guichets mais aussi, à terme, de fournir aux clients des horaires personnalisés plus en lien avec leurs besoins réels de déplacement.

Pour informer la clientèle, différents supports de communication ont été utilisés : des écrans plasmas, des messages défilants dans les bus, des sms via le service TECxto, ou encore, un autocollant sur les vitres de l’ESPACE TEC à Wavre. Bien sûr, l’appui de la presse a également été sollicité avec l’envoi d’un communiqué.

2. Proxibus INTER C.M.L.
télécharger le pdf

L’année 2016 a été marquée par un élément de taille en matière de mobilité au TEC Brabant Wallon : la création du Proxibus Inter C.M.L., le premier bus local intercommunal. Véritable innovation dans la Province, cette ligne de proximité concerne non pas une, mais bien trois communes, à savoir Mont-Saint-Guibert, Chastre et Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Fruit d’un partenariat entre ces 3 entités, la Province et le TEC Brabant Wallon, le Proxibus Inter C.M.L. vise à améliorer la desserte sur le territoire de ces trois communes ainsi que les connexions entre celles-ci et les grands centres économiques et sociaux avoisinants, comme Louvain-la-Neuve, la gare de Mont-Saint-Guibert ou encore l’Axis Parc.

Afin d’en garantir le succès, son trajet a été établi sur base de différentes enquêtes menées auprès de la population des trois communes et de leurs plans de mobilité. Quant à ses horaires, ils ont été calqués sur ceux des étudiants et des travailleurs, principales cibles du service.

Depuis le 1er septembre, il sillonne les rues de Chastre, Noirmont, Saint-Géry, Gentinnes, Villeroux, Hévillers, Mont-Saint-Guibert et Louvain-la-Neuve.

Le véhicule affecté à cette nouvelle ligne est un autobus standard de 70 places.

Afin d’en assurer la promotion, le TEC Brabant Wallon a réalisé un dépliant, des affiches, des encarts à insérer dans les bulletins communaux, des écrans plasmas, des autocollants pour le véhicule. Une conférence de presse a eu lieu au siège social à Wavre, en présence des bourgmestres et d’un représentant de la Province du Brabant wallon. Les échos dans la presse ont été largement positifs.

3. Mobi-ESPACE TEC
Espace mobi tec

Au cours de l’année 2016, le point de vente mobile du TEC Brabant Wallon a une nouvelle fois poursuivi sa route dans les communes de la Province à la rencontre de ses clients.

Appelé jusqu’en 2015 « Infobus », le service « Mobi-ESPACE TEC » dessert à présent également les communes d’Hannut et d’Hamme-Mille.

Chaque mois, de 8h00 à 13h30, il circule dans les communes précitées, ainsi que Louvain-la-Neuve, Braine-l’Alleud, Braine-le-Château, Waterloo, Rebecq, Tubize et Hélécine.

Ce point de vente permet d’offrir à nos clients un service de proximité.

Au total, le Mobi-ESPACE TEC a circulé 106 jours au cours de l’année 2016 et recense pas moins de 4.168 transactions financières sur le même laps de temps.

4. Service Infotec

Le service Infotec prend en charge le nettoyage des abribus de 18 communes desservies par le TEC Brabant Wallon : Court-Saint-Etienne, Rebecq, Orp-Jauche, Perwez, Chastre, Tubize, Hélécine, Braine-le-Comte, Braine-le-Château, Genappe, Villers-la-ville, Chaumont-Gistoux, Mont-Saint-Guibert, Walhain, Seneffe, Rixensart, Ottignies et Jodoigne.

Ce sont ainsi pas moins de 443 abribus qui ont été régulièrement entretenus pour un total de 2.180 nettoyages en 2016.

Par ailleurs, ce service a assuré la mise en place de près de 290 déviations sur l’ensemble de notre réseau.

Le confort des usagers aux arrêts reste l’une de nos priorités, avec un nombre toujours élevé d’abris répartis sur la province, à savoir 1.118 abris. Les abris insalubres sont systématiquement signalés aux communes concernées et ne sont plus qu’au nombre de 23 sur l’ensemble de la Province, ce qui constitue une nouvelle diminution par rapport à 2015.

1.729 arrêts sont équipés de poteaux avec valve horaire sur le total de 3.626 points d’arrêt. Ce nombre constitue à nouveau une belle augmentation par rapport aux 3.089 arrêts équipés en 2015.

Le service Infotec a également veillé à l’état des cartes du réseau placées dans les abribus ou sur les poteaux situés à proximité. Elles ont en effet été systématiquement remplacées chaque fois qu’elles ont été jugées trop abîmées ou illisibles.

Enfin, depuis 2016, l’équipe Infotec s’occupe de l’entretien des SELFS et des IQUBE.

5. Réédition du Plan du Réseau

Toujours soucieux de la qualité de l’information qu’il transmet aux clients aux arrêts, le TEC Brabant Wallon a procédé en 2016 à l’actualisation et à la réédition de son plan du réseau.

Une fois imprimé, le service Infotec s’est chargé de le placer sur l’ensemble du réseau.

6. Le Plan « intempéries »

Lancé en 2010, le plan « intempéries » vise à mieux anticiper les difficultés de circulation que rencontrent les conducteurs lors de fortes chutes de neige et de formation de verglas. Il se traduit par la mise en place de dessertes de bus alternatives permettant de garantir une offre de transport fonctionnelle pour la clientèle lorsque certaines voiries deviennent impraticables pour les véhicules.

En 2016, sur base des expériences passées et de l’entrée en vigueur de nouvelles réglementations communales de circulation, certains itinéraires ont été revus.

Pour en informer les chauffeurs concernés, ces modifications ont été imprimées et distribuées par les chefs de dépôts.

Quant à la clientèle, elle a pu prendre connaissance des nouvelles dispositions via le site Infotec.be.

En 2016, le TEC Brabant Wallon a mis, une nouvelle fois, les valves d'affichage de ses bus à la disposition de plusieurs partenaires culturels.

Ainsi, les organisateurs du Wacolor Festival, du Ronquières Festival, de l’Inc’Rock, du Woody Woodstock, du Welcome Spring ou encore du Kid’zik Festival, pour ne citer que les principaux, ont pu bénéficier de cet outil de communication afin de donner une plus grande visibilité à leur manifestation musicale.

Et ce n’est pas tout ! Des initiatives diverses comme l’opération Arc-en-ciel, le Festival du rire, l’opération 11.11.11, le Relais pour la Vie, le partenariat avec l’Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve et le parc d’attraction « Walibi » ont également pu accéder à ce bel outil de publicité et de proximité.

En échange, quelques membres du personnel ont eu l’occasion de participer gratuitement à ces événements et de découvrir ou redécouvrir des artistes tels que Puggy, Jain, les Frero Delavega, …

Au total, 24 partenariats ont été conclus et près de 350 places ont été distribuées gratuitement au personnel.

Nos tarifs

Voir tous les tarifs dans le rapport de la SRWT

Les investissements

Le capital social

Le capital du TEC Brabant Wallon s'élève à 333.275 € représenté par 13.331 parts sociales sans valeur nominale réparties comme suit :



  • 4.443 parts à la S.R.W.T. sans droit de vote
  • 4.533 parts à la S.R.W.T. avec droit de vote
  • 4.355 parts aux communes avec droit de vote

Les parts des communes ont été réparties au prorata du chiffre de leur population au 1er janvier 1989, comme suit :

L’association des communes de la Province du Brabant wallon au capital social de notre Société renforce la collaboration indispensable entre les mandataires politiques communaux et le transport public de personnes par route dans notre Province.

Matériel roulant

Composition du parc d’autobus

Au 31 décembre 2016, la composition du parc d’autobus est la suivante :

Composition du parc d'autobus (31/12/2014)

Bus standards 93
Citaro 39
R312 9
AGORA 13
A330 32
Autocars 12m 14
ARWAY 13
ARES 1
Autocars 15m 5
Volvo 5
Bus articulés 49
Citaro G 2009 24
AG300 5
Citaro G 2015 20
Midibus, Minibus, et Proxibus 15
Minibus : UNVI CITADE 1
Midibus : VanHool A309 4
Infobus : Peugeot 1
PROXIBUS : MARCO POLO 7
PROXIBUS : DAYLI 1
PROXIBUS : INDCAR 1

Le total du parc d’autobus est en statu quo par rapport à 2015, le nombre total est de 176 autobus avec une moyenne d’âge de 7,4 ans, en ce compris les 9 « R312 » en sur-réserve. Hors sur-réserve, la moyenne d’âge est de 6,6 ans.

Les normes « euro » sont des normes imposées aux constructeurs moteur par des directives européennes pour répondre à des critères de pollution. Plus le chiffre est bas, plus le moteur est « polluant ». La norme actuelle est la norme « Euro 6 » plus restrictive. EEV est un Euro 5 muni d’un filtre à particule (FAP), ceci correspond à nos véhicules Evobus Citaro standard et aux autobus articulés de 2009.

% Norme euro parc TEC Brabant Wallon

Equipements et travaux sur autobus

Sans compter les travaux habituels d’entretien et de réparation du parc de véhicules et de leurs équipements embarqués, incluant les travaux de la carrosserie, les points suivants peuvent être épinglés :

  • TEC IT EASY : TEC Pilote, suivi et mise en service des véhicules équipés en régie et chez les loueurs, suivi opérationnel.
  • Entretien, réparation et suivi technique des minibus des lignes Proxibus.
  • Participation au développement des modules de formation technique inter-TEC et suivi des plans de formation des agents techniques.
  • Dans le cadre de la TPM, amélioration de l’espace de travail dans les ateliers en le réorganisant via l’ordre et le rangement (5S, TWI, …).       
  • Suivi des équipes de nettoyage des autobus et véhicules de service.
  • Maintenance en premier niveau par une équipe de préparateurs affectée au dépôt de Baulers.
  • Dépose, révision ou remplacement de différents équipements, tels que : 6 moteurs, 2 ponts, différentiels, ...
  • Opération préventive d’entretien des chauffages des autobus et remplacement de 11 têtes de chauffage, 10 pompes de circulation, 17 ventilateurs ou turbines de chauffage, …
  • Dans le cadre des entretiens des équipements antipollution (Normes Euro 4, Euro 5, Euro 6), remplacement de 11 filtres à particules et de 5 catalyseurs.
  • Apport technique à l’établissement de différents cahiers de charge, contrôle des prototypes, suivi et réception lors du renouvellement du matériel roulant : Midibus VH A309.
  • Différentes réparations et remises à niveau sous garantie, ayant trait aux points suivants :
    • lutte contre la corrosion au niveau des châssis des autobus et autocars IVECO de type ARWAY et AGORA, ainsi que sur les EVOBUS Citaro ;
    • suivi du renforcement sur les bus IVECO AGORA du châssis arrière et du pourtour de roue ;
    • remplacement de divers équipements sur les autobus AGORA et ARWAY, tels que le groupe tendeur-courroie alternateur, le ventilateur du bloc de chauffage, la remise à niveau de la crépine moteur, … ;
    • remplacement de divers équipements mécaniques sur les autobus Citaro de 2009, tels que les tapis de sol, le mécanisme du portillon chauffeur ;
    • lutte contre les bruits et les vibrations, remplacement sur VH A330 des fixations vérin de trappe et des supports de bac à batterie, des supports groupe tendeur alternateur ;
    • sur les Citaro ABA 2015 : montage de rétroviseurs intérieurs renforcés, de nouvelles charnières de rampe PMR, de nouveaux accoudoirs PMR, …
    • sur les Van Hool A330 : montage de nouvelles valves de secours extérieures et intérieures de portes, de pare-soleils latéral et frontal renforcés, …

Autobus vers Gembloux

Un parc en renouvellement constant

Le parc de véhicules de service n’a pas connu de modification.

Les chantiers d’envergure

Outre les travaux d’entretien récurrents, le TEC Brabant Wallon a également poursuivi, avec ses propres moyens financiers, la réalisation de travaux d’aménagement et de modernisation des installations des dépôts de Chastre et de Jodoigne et, dans tous les dépôts, des aménagements relatifs à la sécurité et à la circulation du charroi.

Les aménagements d’infrastructure

Voici une synthèse - par site - de quelques travaux réalisés au cours de l’année 2016 :

Chastre

  • Maintenance générale.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
  • Changement des châssis de fenêtre et vitrage de tout le bâtiment de l’exploitation par du double vitrage sécurisé et à haut rendement.
  • Placement de détecteurs de présence longue portée sur les 3 bâtiments rallumant temporairement les éclairages extérieurs pour les rondes du gardiennage ou de la police.

Jodoigne

  • Maintenance générale.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
  • Création d’un local veilleur avec mini-sanitaire, ventilation, chauffage, informatique et téléphonique et équipements techniques propre au service du veilleur.
  • Toiture du bâtiment central des veilleurs : traitement du bois des charpentes et isolation de la toiture.
  • Remplacement de la toiture de la cuisine du bâtiment de l’exploitation pour cause de fuite et d’amiante, le dépôt de Jodoigne devenant ainsi le 3ème site sur les 4 du TEC Brabant Wallon exempt d’amiante.
  • Placement de détecteurs de présence longue portée sur les 3 bâtiments rallumant temporairement les éclairages extérieurs pour les rondes du gardiennage ou de la police.
  • Finalisation de la ventilation double flux au niveau de l’Infotec pour les sanitaires, les communs et surtout les émanations des travaux d’infographie.

Baulers

  • Maintenance générale et réparations.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
  • Mise en ventilation double flux du local des coffres.

Wavre

  • Maintenance générale.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs et en particulier la peinture complète du garage en sous-sol.
  • Mise en conformité des ascenseurs de Wavre - Phase finale : trappe d’accès et rambarde de sécurité sur la cabine, éclairage des trémies avec certification de la conformité totale.

OTTIGNIES GARE SNCB

  • Agencement du guichet : remise en état complète du local : installation d’un meuble porte guides horaire, peinture, câblage, …
  • Côté client : remplacement du matériel de communication pour malentendant.

GARE D’AUTOBUS : installation de sanitaire

  • Installation de commodités et de sanitaires à la gare d’autobus d’Hamme-Mille.
  • Installation de commodités et de sanitaires à la gare d’autobus de Louvain-la-Neuve.
  • Installation de commodités et de sanitaires à la gare d’autobus de Tubize.

Le développement durable

  • Nettoyage approfondi de tous les égouttages, débourbeurs, déshuileurs, …
  • Entretien des espaces verts dans tous les dépôts.
  • Installation de compteurs communiquants d’énergie électrique en complément des compteurs verts photovoltaïques sur tous les sites pour un suivi d’optimalisation centralisé à Wavre.
  • Isolation significative de la toiture du bâtiment d’exploitation et du bâtiment central du dépôt de Jodoigne.
  • Etude portant sur la gestion du chauffage du bâtiment arrière du dépôt de Jodoigne reprenant l’atelier, l’Infotec, les stocks et les communs.
  • Etude d’une solution de cogénération, à implémenter en 2017.
  • Lancement du cahier spécial des charges en vue de l’acquisition en 2017 d’une voiture électrique au siège social de Wavre.

Les ressources humaines

Notre personnel

  • Ressources humaine
  • Ressources humaine
  • Ressources humaine
  • Ressources humaine
  • Ressources humaines
  • Ressources humaines
  • Ressources humaines

Répartition du personnel en activité au 31 décembre 2016

Par lieu de travail

2015

2016

CHAUFFEURS

Chastre

43

43

Jodoigne

50

50

Baulers

141

142

Détachés

2

2

Total chauffeurs

236

237

TECHNICIENS

Ouvriers entretien des bâtiments

2

1

Centre d’entretien et magasin de Chastre

6

6

Centre d’entretien et magasin de Baulers

25

25

Total techniciens

33

32

Total chauffeurs et techniciens

269

269

SIEGE SOCIAL

Salariés service commercial

17

18

Nettoyeurs

2

2

Employés

69

68

Total siège social

88

88

TOTAL GENERAL

357

357

Par type de contrat

Contrat à durée indéterminée 343
Contrat à durée déterminée 14
Total 357

Par sexe

Employés Ouvriers Total
Femmes 24 20 44
Hommes 45 269 313
Total 68 289 357

Fluctuations de l’effectif du personnel en 2016

Départs

Départs volontaires 8
Licenciements 5
Transferts à la CAS 5
Transferts à la CRI 3
Passage à la pension 0
Fins de contrat 7
Décès en service 0
Total 28

Recrutements

Employés 2
Chauffeurs-receveurs 15
Mécaniciens 0
Magasinier 1
Stewards 9
Infotec 1
Total 28

Traitements, salaires, avantages légaux et extra-légaux

Prime d’intéressement en mai 2016.

Charges légales

Les cotisations patronales ont évolué comme suit :

Au 1er trimestre 2016 :

  • la cotisation au Fonds de Fermeture des Entreprises passe de 0,17% à 0,14% pour tous ;
  • pour les ouvriers, le taux de la partie Vacances Annuelles passe de 5,83% à 5,65%, ce qui signifie que le taux global des ouvriers passe de 38,16% à 37,98%.

Au 2ème trimestre 2016, le taux de cotisation de base diminue pour tous pour atteindre 22,65%.

Le taux global des employés passe donc de 32,33% à 30,03% et celui des ouvriers de 37,98% à 35,68%.

Trimestre Sur les salaires non plafonnés majorés de 8 % Sur les appointements non plafonnés
1/2016 39,81 34,16
2/2016 37,51 31,86
3/2016 37,51 31,86
4/2016 37,51 31,86

Concertation et amélioration du dialogue social

Concertation

Le Conseil d’Entreprise a tenu 13 réunions, dont 11 ordinaires et 2 extraordinaires, organisées au siège social. La réunion extraordinaire du 30 mai 2016 avait pour objet les informations économiques et financières relatives à l’exercice comptable clôturé au 31 décembre 2015. La réunion extraordinaire du 20 septembre 2016 portait sur les informations économiques et financières à fournir à la suite du renouvellement de ses membres sur base des résultats des élections sociales 2016.

Le Comité pour la Prévention et la Protection du Travail (CPPT) s’est réuni 11 fois au siège social.

Deux conventions collectives de travail (en abrégé, CCT) ont été signées en 2016.

Signée le 22 avril 2016, la CCT relative à la mise en œuvre de la carrière des chefs d’équipe met en place une évolution de carrière des « brigadiers techniques » en lien avec le renforcement du management d’équipe.

La CCT relative à la programmation sociale 2015-2016, signée le 19 juin 2016, reprend les mesures adoptées dans le Groupe TEC à la suite des négociations intervenues dans ce contexte.

Amélioration du dialogue social : AMEDIS

Le dialogue social a fonctionné correctement dans notre entreprise, aussi bien au niveau formel - au sein des organes paritaires existants (CE, CPPT, commission de service) – qu’au niveau plus informel - par des réunions et contacts directs entre la ligne hiérarchique, les travailleurs, les délégations syndicales et/ou les représentants syndicaux.

6 CL1 ont été introduites à l’initiative d’une seule organisation syndicale. Il faut donc constater une légère augmentation des demandes de concertation locale par rapport à 2015.

3 réunions de concertation locale se sont donc tenues en 2016 et ont débouché sur la rédaction d’une CL2, avec une suspension et deux désaccords. Ces dossiers ont cependant tous trouvé une solution au niveau local, après la réunion de CL2. Aucune CR1 n’a été transmise à la SRWT.

Il n'y a eu aucun jour de grève imputable au TEC Brabant Wallon. Seules sont à regretter quelques journées de grèves intersectorielles ou nationales, tous les dépôts n’ayant pas été touchés de la même manière.

Il en ressort que les mécanismes de régulation sociale mis en place ont fonctionné correctement.

En 2016, seules les grèves nationales et intersectorielles ont perturbé l’exploitation normale de l’entreprise. Ce phénomène, déjà relevé les années antérieures, mériterait de trouver une solution au niveau du Groupe TEC.

Conclusions

Le dialogue social a encore une fois bien fonctionné dans notre entreprise, que ce soit au niveau formel - au sein des organes paritaires existants (CE, CPPT, commission de service) - et de manière plus informelle - par des réunions et contacts directs entre la ligne hiérarchique, les travailleurs et leurs représentants.

Il n’y a pas eu d’augmentation des demandes de concertation locale par rapport à l’année dernière, et tous les problèmes rencontrés ont, cette année encore, reçu un traitement adéquat et rapide au niveau local dans un esprit constructif et ouvert de l'ensemble des partenaires, même si l’une des demandes s’est terminée sur un désaccord, l'objectif recherché étant d'améliorer l'organisation, le fonctionnement et l'efficacité de l'entreprise pour un service accru à la clientèle.

Il n'y a eu aucun jour de grève au TEC Brabant Wallon, sauf les quelques journées de grèves intersectorielles ou nationales, celles-ci n’ayant pas touché tous les dépôts de la même manière.

Politique de gestion des ressources humaines

La politique du personnel est essentielle pour notre entreprise si nous voulons être en capacité de fournir les moyens humains indispensables pour assumer notre rôle de service public.

Pour disposer en temps voulu du personnel nécessaire à la réalisation des objectifs fixés, la capacité d’anticipation et de planification est d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel d’études et de décisions politiques qui doivent être prises quant à l’organisation du Groupe TEC. Nous devons continuer à dégager des priorités et à articuler des synergies en tenant compte de ce contexte.

Depuis plusieurs années, ces synergies se sont développées sous forme de collaboration accrue entre les sociétés du Groupe TEC et la SRWT dans le cadre de la mise en place de projets communs, de lieux de réflexion et d’échanges de bonnes pratiques dans les domaines techniques, d’exploitation, financiers et RH, notamment.

En 2016, cette tendance s’est encore accentuée au travers de groupes de travail pluridisciplinaires qui ont étudié quelques pistes de mise en place de Centres de Services Partagés afin de déterminer dans quelle mesure et dans quelles conditions celles-ci seraient susceptibles de dégager des moyens et une efficacité de gestion supplémentaires. Dans ce type d’approche, la dimension RH est bien entendu omniprésente.

Les missions de base demeurent toujours l’attraction de nouveaux collaborateurs et la rétention du personnel qualifié et/ou apte à acquérir et développer au sein de l’entreprise l’expérience spécifique dans nos métiers et le sens du service propre à notre société de services publics dans les structures d’accueil et d’accompagnement de carrière que nous avons développées à cet effet.

L’amélioration des compétences de notre personnel se développe tant au travers de projets locaux que de projets transversaux, au niveau du Groupe TEC, en termes de gestion de la formation, de la performance, de carrière, etc.

Parmi les projets développés en 2016, citons, au niveau de la gestion de carrière, le changement de statut des brigadiers techniques et leur passage vers une fonction de Chef d’équipe encore davantage orientée vers la dimension management d’équipe.

Le projet TEC IT EASY a apporté quelques changements dans l’organisation du travail et l’adaptation des rôles et des responsabilités par rapport à celle-ci. Après une période « stabilisation » suffisante de l’organisation ces changements ont fait l’objet d’une analyse de leurs impacts et conséquences de manière à les intégrer dans les fonctions exercées par notre personnel en termes de rôles et d’outils.

Le système d’évaluation du personnel employé, introduit en 2013 s’est développé progressivement et repose depuis 2015 sur l’appréciation des compétences comportementales et techniques et des compétences liées à la famille de métier outre l’évaluation des prestations de travail voire, pour les cadres, des objectifs spécifiques assignés. La volonté d’améliorer ce système figure toujours parmi les objectifs et se poursuit encore sur base des retours d’expérience.

elections sociales 2016

Le dialogue social dans l’entreprise a une dimension permanente, mais, comme tous les quatre ans, des élections sociales ont été organisées en vue de l’élection des représentants du personnel qui doivent siéger au Conseil d’Entreprise (CE) et au Comité pour la Prévention et la Protection au Travail (CPPT). Ces élections ont eu lieu le 11 mai 2016. L’ensemble de la procédure s’est déroulée dans le respect mutuel. A la suite de ces élections, 6 délégués effectifs ont été élus au CE et au CPPT ainsi que leurs suppléants.

Le bien-être de notre personnel est également une préoccupation de notre entreprise notamment par la préservation de la santé et de la sécurité d’un environnement de travail qui se doit d’être sain et aux normes et de privilégier les meilleures méthodes de travail. A cette fin, des travaux d’entretien et d’amélioration sont réalisés en permanence dans nos locaux et dans nos dépôts.

En plus d’actions individuelles spécifiques menées en prévention ou en gestion du burn-out, le TEC Brabant wallon a décidé de mettre en place un projet tout à fait innovant de gestion des symptômes et des conséquences possibles du stress.

L’année 2016 a permis de travailler sur l’analyse des besoins, la prospection en termes de moyens et de fournisseurs, … avec pour objectif de mettre en place un groupe-pilote durant l’année 2017, sous la bannière « Destination bien-être – Bien dans son corps, bien dans son TEC ».

Les ateliers couvriront trois thématiques principales, à savoir :

  • La relaxation physique et mentale
  • L’alimentation et le sommeil
  • La prévention des troubles musculo-squelettiques

Recrutements

L’année 2016 a été marquée par la création, en partenariat avec le service communication, de 6 fiches « métiers » (« Steward », « Mécanicien », « Chauffeur-receveur », « Poteleur », « Electronicien » et « Préparateur »), destinées à mieux faire connaître au public ces métiers pour lesquels des recrutements sont régulièrement organisés.

Pour l’année 2016, le TEC Brabant Wallon a reçu un total de 1.625 candidatures, toutes fonctions confondues, signe que le monde du transport reste attractif sur le marché de l’emploi.

Nombre de candidatures reçues au TEC Brabant Wallon

Notre logiciel de gestion des candidatures, mis en ligne depuis 2011, est parfaitement opérationnel et de plus en plus de candidats s’inscrivent directement sur le site. En 2016, 1.445 postulants ont en effet créé leur profil de candidature en ligne, soit 88,92 %.

Concrètement, 13 sessions de recrutement ont été lancées en 2016 dans le cadre de contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée afin de maintenir l’effectif du personnel ; 11 sessions ont été achevées en 2016.

Procédures externes :

  • Conducteur-receveur (2)
  • Steward (8)
  • Ouvrier de maintenance des bâtiments (1)
  • Poteleur (1)
  • Chef d’équipe Magasin (1)

Dans les métiers de terrain, ces sessions de recrutement ont permis l’engagement de 19 collaborateurs :

  • 12 conducteurs-receveurs d’autobus
  • 6 stewards sous contrat de Programme de Transition Professionnelle
  • 1 ouvrier de maintenance des bâtiments

Des recrutements ont également été effectués dans le cadre de contrat à durée déterminée :

  • 1 poteleur
  • 1 comptable
  • 1 informaticien
ALTERNATIVES DE RECRUTEMENT
1. Stages d’étudiant

Nous avons accueilli un étudiant dans le cadre d’un « Contrat de stage de formation professionnelle » (Forem) au service technique du dépôt de Baulers.

2. Salons de l’emploi et journées à thème

En 2016, nous étions présents en tant qu’exposant à trois salons :

  • La 1ère Foire Emploi Transport Public, organisée le 20 février 2016 à Bruxelles.
  • La « Journée Emploi-Formation » de Braine-l’Alleud le 24 mars 2016.
  • Le salon de l’emploi au Waux-Hall de Nivelles le 13 octobre 2016.

Ce fut de nouveau l’occasion pour nous d’accueillir et d’informer des étudiants et des demandeurs d’emploi sur les métiers du TEC et sur les perspectives d’emploi au sein de notre entreprise qui est un employeur attractif de la Province du Brabant wallon.

Le 22 mars, nous avons également collaboré au projet « Boys Day – Girls Day » en accueillant des étudiants issus de l’enseignement secondaire. Ce projet, organisé par la Direction pour l’Egalité des Chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes, a pour objectif de faire découvrir le monde du travail aux filles et aux garçons du 1er et 2ème degré de l’enseignement secondaire. Cela en leur présentant des professions atypiques, exercées traditionnellement soit par des hommes soit par des femmes. Deux conductrices du dépôt de Baulers ont ainsi eu l’occasion de présenter leur métier et de répondre aux diverses questions de ces étudiants.


Salons de l’emploi et journées à thème

La formation

Un peu plus de 6.150 heures de formation formelles, moins formelles et informelles ont été suivies dans divers domaines d’activité, y compris les heures des formateurs internes.

Parmi celles-ci, épinglons :

  • Conduite des véhicules standards et articulés, y compris les reconnaissances de lignes (environ 44%)
  • Poursuite des formations CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour le personnel de conduite (conducteurs de bus) dans le cadre du renouvellement de l’obtention des 35 points obligatoires (environ 15%).
    En 2016, un élément important a impacté la gestion du nouvel échéancier. Celui-ci se complexifie car les formations doivent dorénavant obéir à une nouvelle réglementation, à savoir que, dans un 2ème cycle de recyclage, les chauffeurs devront suivre 1 jour sur le thème A (Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité), 1 jour sur le thème B (Catégorie II - Application des réglementations) et 1 jour sur le thème C (Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique). Les 2 autres journées seront à sélectionner au choix dans les différents thèmes.
  • Formations obligatoires organisées dans le cadre des conventions PTP (environ 11%).
  • Veille juridique et recyclages professionnels divers (environ 10%)
  • Formations techniques (véhicules, électricité, pneumatique, …) (environ 7%).
  • Accueil des nouveaux chauffeurs-receveurs (environ 3%).

Formation CAP
Manifestations sportives

En 2016, le TEC Brabant Wallon a participé avec enthousiasme à plusieurs des rencontres sportives organisées dans le cadre du S.I.R.T. (Sports-Inter-Régions-Transports).

L’Amicale sportive du TEC Brabant Wallon a, une fois de plus, fait appel aux participants afin de les inciter à représenter notre société dans les 5 disciplines suivantes : le badminton, la pétanque, le kicker, le tennis de table et le bowling.

Une nouvelle fois, ces rencontres ont été organisées dans la bonne humeur, la convivialité et le respect, tant sur les terrains que dans les gradins.

Manifestations sportives
Fête du personnel du 27 novembre 2016

Pour la 6ème année consécutive, le TEC Brabant Wallon a mis ses travailleurs à l’honneur en organisant une après-midi festive à la Ferme de la Hagoulle à Houtain-le-Val. Comme il est de coutume, tous les membres du personnel ont été conviés ainsi que leur famille à prendre part à cette festivité dédiée au rire et à la bonne humeur. Après un repas 3 services, tous ont pu participer à diverses animations « Made in TEC » avant d’assister au clou de la journée, un spectacle proposé par la Ligue belge professionnelle d’improvisation. Le tout, dans une salle spécialement customisée aux couleurs TEC par des drapeaux, totems et autres affiches. Bref, tout était réuni pour que chacun y passe un merveilleux moment et ce fut le cas.

Une belle et rare occasion pour le personnel de se rencontrer, d’échanger et d’apprendre à se connaître.

Ressources humaines
Ressources humaines
Le Mémo-guide

En 2016, le TEC Brabant Wallon a réédité son manuel des pannes et des réparations, appelé le « mémo-guide ».

Fruit d’une collaboration entre les services Technique, Exploitation, Ressources Humaines, Sécurité, Communication et Marketing, ce livre d’interventions techniques aborde des thèmes tels que l’organisation du service de dépannage, la mise en route du véhicule, les dispositions à prendre en cas de problème d’accélérateur, de boîte de vitesse, de pneu crevé, de mise en sécurité du véhicule,…. Il comprend également une seconde partie consacrée à la description technique des différents véhicules composant le parc de la société.

Dans un souci d’économie, sa mise en page a été réalisée en interne et l’impression sous-traitée.

Il a été distribué en régie à tous les membres du personnel amenés à conduire un bus ainsi qu’aux mécaniciens, avec la recommandation de le conserver précieusement au vu de son utilité potentielle.

Afin d’informer le personnel de l’actualisation de ce support, des messages sur les écrans plasmas ont été diffusés dans les dépôts et un article y a été consacré dans le journal d’entreprise du TEC Brabant Wallon.

Mémo-guide
Journal d’entreprise « ça roule ! »

Pour la 7ème année consécutive, le TEC Brabant Wallon a diffusé son journal d’entreprise « Ça roule ! » aux membres du personnel en régie ainsi qu’aux loueurs.

Edité en 600 exemplaires, il a fait l’objet de 3 parutions en 2016.

Rédigé et mis en page par le service Communication, son impression est confiée à une imprimerie spécialisée. Ce support de 16 à 20 pages est articulé autour de grands thèmes tels que la qualité, les ressources humaines, le développement durable, les brèves et nouveautés, …

Des éditions spéciales ont également été réalisées en souvenir de la fête du personnel et pour des projets spécifiques comme TEC IT EASY.

Journal d’entreprise « ça roule ! »
Newsletters

En 2016, le TEC Brabant Wallon a poursuivi l’édition de ses newsletters, outil de communication pratique et rapide. Rédigées et mises en page en interne, elles sont éditées en supplément du journal d’entreprise « ça roule ! ».

Dans un souci de développement durable, elles sont envoyées aux employés par courriel et imprimées seulement pour les chauffeurs. Ainsi, aucun membre du personnel ne manque une occasion d’être informé de toutes nos nouveautés !

Ecrans plasma

Cette année encore, le TEC Brabant Wallon a poursuivi l’utilisation des écrans plasma comme support de communication interne et externe. Installés dans les cafétérias et autres lieux de vie du personnel ainsi que dans les salles d’attente de nos ESPACE TEC à Wavre et à Baulers, cet outil est efficace pour transmettre de l’information de manière simple et dynamique.

Ecrans plasma
Totems

Fort de l’expérience passée, le TEC Brabant Wallon a poursuivi la diffusion de ses messages internes et externes via les totems.

Rapides, pratiques et dotés d’un visuel interchangeable, ils permettent de réagir plus vite lorsqu’une information doit être communiquée. Leur création et impression, réalisées par le service Communication, procurent toute l’autonomie nécessaire à l’égard des imprimeurs.

Dix supports de ce type ont ainsi été utilisés pour diffuser diverses campagnes internes, comme le bien-être au travail, la fête du personnel, le journal d’entreprise, TEC It EASY, …, ou externes, comme TEC It EASY.

Totems
Vespasius

En 2016, le TEC Brabant Wallon a diffusé l’ensemble de ses campagnes internes au moyen des valves Vespasius installées dans les sanitaires des différents dépôts et du siège social de l’entreprise.

Au nombre de 90, elles ont permis d’afficher au format A3 toute une série d’informations à destination du personnel (avantages personnel, nouveaux horaires ou tarifs, fête du personnel, campagnes partenaires, …).

Vespasius
Campagne bien-être au travail

Afin d’améliorer la sensation de bien-être au sein de notre société, le TEC Brabant Wallon a poursuivi et clôturé sa campagne interne sur les dangers de la consommation d’alcool au travail, l’objectif étant de faire prendre conscience aux membres du personnel des dangers de cette consommation mais aussi leur donner les moyens de s’en sortir.

Lancée en 2015, en collaboration avec le conseiller en prévention, cette campagne s’est achevée en 2016 avec la diffusion des deux derniers thèmes relatifs aux contrôles d’alcoolémie pratiqués au sein de la société et aux types de sanctions possibles. A nouveau, ces thèmes ont été déclinés sur plusieurs supports tels que des leaflets, totems, écrans, dépliants, affiches, newsletters et journal d’entreprise.

Enfin, cette campagne ayant été diffusée sur plusieurs mois, un dépliant récapitulatif a également été réalisé afin de rappeler brièvement les lignes principales de chacun des thèmes abordés.

Campagne bien-être au travail
Dépliants avantages pour le personnel

Soucieux d’offrir à son personnel le plus grand nombre d’avantages possibles, le TEC Brabant Wallon, en collaboration avec la SRWT, a quelque peu prospecté auprès d’enseignes commerciales afin d’obtenir des réductions fixes sur leur produit ou activité.

Au total, plus d’une vingtaine d’entreprises ont répondu favorablement et permettent aux membres du TEC Brabant Wallon de bénéficier d’avantages sur présentation de leur carte de membre du personnel. Parmi ces partenaires : Wavre pneu, FACQ, Pearle, Aventure Parc, Walibi, Proximus, Planet Parfum, Les Grottes de Han,…

Afin d’informer les membres du personnel de ces avantages, un dépliant a été réalisé et distribué via les fiches de paie. Il reprend la liste des partenaires, leurs coordonnées et les remises octroyées ainsi que la procédure à suivre pour en bénéficier.

Dépliants avantages pour le personnel

Gouvernance

Conseil d'Administration

Monsieur Philippe MATTHIS
Président
Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
Vice-Président

Membres avec voix délibérative

Madame Stéphanie AMEEL
Monsieur Luc COLLARD
Monsieur Fabian LANNOYE
Monsieur Freddy QUIBUS
Monsieur Pierre SONDAG
Madame Militza ZAMUROVIC
Monsieur Luc BOVERIE
Monsieur Pierre-Yves DEFOSSE
Monsieur Alexandre MAHIEU
Madame Laurence SMETS
Madame Chantal VERSMISSEN

Membres avec voix consultative

Monsieur Vincent PEREMANS
Administrateur Général de la S.R.W.T.
Monsieur Vincent MOUILLARD
Représentant du personnel
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.
Madame Barbara LEDUC
Représentante du personnel

Commissaire-Delégué de la S.R.W.T.

Monsieur Jean-Pierre ISTACE
Directeur financier de la S.R.W.T.

Secrétaires

Monsieur Michel CORTHOUTS
Directeur général
Madame Catherine BES
Directrice générale adjointe

Démission d’un Administrateur

Un Administrateur avec voix délibérative, Madame Isabelle KIBASSA-MALIBA, a donné sa démission aux fonctions d’Administrateur par courrier adressé le 29 février 2016. Elle n’est pas remplacée.

Principaux dossiers traités par le Conseil d’Administration

Prolongation de la gratuité sur les lignes 14 et 15.
Adaptation de l’offre et redéploiement : Etat de la situation.
Modifications d’horaires des lignes R2, 57 et 127.
Modifications d’horaires des bus à partir de janvier 2017.
Bus local - Convention de collaboration entre le TEC Brabant Wallon et les communes d’Ottignies – Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert et Chastre.
Transport Scolaire : Attribution des marchés de concession et réorganisation des circuits 1410-1412-1425 et 1460.
Transport scolaire : Attribution par procédure négociée de la concession du circuit de transport scolaire 1330.
Impact organisationnel et financier de la rentrée scolaire de septembre 2016.
Marché de fourniture pour les articles imprimés : Lancement de la procédure.
Assurances « Accidents du travail » - Assurances « responsabilité civile exploitation, après-livraison, professionnelle et circulation » : Lancement de procédures négociées avec publicité préalable pour l’attribution de nouveaux contrats
Ratification de la Convention collective de travail du 2 février 2016 modifiant la CCT du 6 mars 2006 relative aux prépensions.
Ratification de la Convention collective de travail du 22 avril 2016 relative à la mise en œuvre de la carrière des chefs d’équipe technique (annexe 4).
Stratégie d’achat du matériel roulant : Présentation.
Audit Interne du Groupe TEC : Bilan 2015 et Programme 2016.
Nettoyage des abribus : information.
Modification des règles d’évaluation.
Réajustement budgétaire 2016 du TEC Brabant Wallon sur base de la situation comptable arrêtée au 31 juillet 2016.
Examen et établissement des comptes annuels au 31 décembre 2015 et du rapport annuel d’activités 2015
Budget d’exploitation 2017 du TEC Brabant Wallon.
Marché de fournitures pour les consommables de bureau: lancement de la procédure.
Michel CORTHOUTS
Monsieur Michel CORTHOUTS
Directeur général
Catherine BES
Madame Catherine BES
Directrice générale adjointe en charge de la direction des services généraux et de la direction des finances
Bruno BALTHAZAR
Monsieur Bruno BALTHAZAR
Directeur Transport en charge de la Direction transport
Marc WATHELET
Monsieur Marc WATHELET
Directeur technique en charge de la Direction technique
Marc CLEBANT
Monsieur Marc CLEBANT
Responsable de service en charge de la Direction des ressources humaines

Rémunération des Administrateurs

Les rémunérations octroyées aux Administrateurs au cours de l’année 2016 se sont élevées à un total de 29.558,10 €, dont 14.426,10 € pour les Administrateurs représentant la Région wallonne et 15.132,00 € pour les Administrateurs représentant les communes.

Audit interne

En 2016, le Comité d’audit s’est réuni à quatre reprises.

Le programme initial de 2016 comprenait 20 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 23 suite à l’ajout des missions relatives à la priorisation des projets du groupe, aux recettes « Prodata » et au plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

Les missions finalisées en 2016 portent sur la conformité des mesures prises par les sociétés du groupe aux dispositions de la législation relative à la protection de la vie privée concernant TEC IT EASY, le traitement des données issues de la DIV, la gestion des données à caractère personnel, la cartographie des flux de données au sein du groupe, l’évaluation et la comptabilisation des litiges, la conformité des véhicules du transport scolaire, la définition de la politique globale de sécurité du groupe, les processus financiers de l’IRP TEC PENSION, les recettes « Prodata », les audits qualité de l’Audit Interne et de l’Académie de la Mobilité et les deux suivis semestriels de la mise en œuvre des recommandations.

Les missions dont l’achèvement et/ou la réalisation sont prévus en 2017 concernent la coordination des processus, l’audit continu, l’inventaire des immobilisés, le processus budgétaire, les amendes administratives, l’évaluation et la comptabilisation des provisions pour dépollution, la coordination de l’audit externe sur le fonctionnement et l’organisation du groupe, l’actualisation des plans d’entreprise, l’analyse des risques et le plan de financement de l’IRP TEC PENSION.

COLLEGE DES COMMISSAIRES

Groupement des cabinets SCCRL Ernst & Young, SCCRL Callens, Pirenne, Theunissen et Co, SCPRL Lafontaine, Detilleux et Cie.

Les perspectives

Conclusions et perspectives d’avenir

Des réductions annuelles ont été décidées par le Gouvernement wallon sur les dotations des années 2015, 2016 et 2017. Afin de respecter l’équilibre budgétaire imposé par le Contrat de Service Public au Groupe TEC à partir de 2015, le TEC Brabant Wallon doit et devra maîtriser l’évolution de ses charges à travers, majoritairement, des efforts sur les coûts de fonctionnement. De ce fait, l’offre de service ne devrait en principe pas être affectée.

Notre objectif premier restera cependant toujours l’amélioration constante de l’offre existante. Nous envisagerons également la possibilité de réaliser l’un ou l’autre redéploiement si nous disposons des moyens financiers suffisants pour procéder à la création de nouvelles lignes.

Au niveau de nos infrastructures, les projets ne manquent pas. Ainsi, au dépôt de Jodoigne, nous allons procéder au renouvellement de la chaufferie du bâtiment du Service Technique et de l’Infotec, à l’installation de la cogénération au dépôt de Baulers.

La qualité du service et la satisfaction du client étant au cœur de nos préoccupations, nous allons poursuivre en 2017 le processus qualité au travers de mesures mensuelles des 11 indicateurs repris au contrat de service public.

Outre le maintien de la certification AFNOR de nos Espaces TEC de Wavre et d’Ottignies, notre objectif sera de l’étendre à l’Espace TEC du dépôt de Baulers et au Mobi-Espace TEC.

Sans oublier les projets toujours plus nombreux du Groupe TEC dans lesquels le personnel du TEC Brabant Wallon est de plus en plus impliqué et engagé, l’harmonisation des procédures et méthodes de travail, la mise en place d’outils identiques pour l’ensemble des travailleurs du Groupe TEC, que ce soit en interne ou dans les relations avec la clientèle, sans oublier la participation aux groupe de réflexion depuis fin 2016 dans le cadre de la création des Centres de Services Partagés, c’est-à-dire la mise en commun d’un certain nombre d’activités support au bénéfice de l’ensemble des entités du Groupe.

Concrètement, la mise en place de ces centres devra permettre de davantage professionnaliser certains métiers, de mutualiser des fonctions spécialisées, d’harmoniser les méthodes de travail, de partager les bonnes pratiques mais aussi de créer des marges pour développer d’autres services. Le Groupe TEC entend ainsi améliorer son efficience, tout en veillant au bien-être de ses collaborateurs.

Ensemble, nous poursuivons ainsi les efforts entrepris pour améliorer nos services et continuons à collaborer pour faire du TEC une entreprise moderne, performante et humaine au service de notre clientèle.

Rapport financier