TEC

Retour aux sociétés

SRWT

Mot de la Direction

L’interview croisée de Vincent Bourlard, Président du Conseil d’Administration de la SRWT et de Jean-Marc Vandenbroucke, Administrateur Général

Vincent BOURLARD, Président du Conseil d’Administration de la SRWT
Vincent BOURLARD, Président du Conseil d’Administration de la SRWT
Jean-Marc VANDENBROUCKE, Administrateur Général
Jean-Marc VANDENBROUCKE, Administrateur Général

En préfaçant l’an dernier le rapport d’activité relatif à l’exercice 2013, vous souligniez l’importance de la signature, en novembre 2013, du Contrat de Service Public qui devait donner un cadre clair à l’action du Groupe TEC pour la période 2013-2017. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Vincent Bourlard :

Depuis 2009, et la remise en cause unilatérale du Contrat de gestion 2006-2010 par la Région, nous vivions au rythme de l’annalité budgétaire, ce qui rend difficile le pilotage d’une entreprise comme la nôtre.

C’est pourquoi nous étions particulièrement satisfaits de signer le nouveau Contrat longuement négocié avec la Région, et de retrouver ainsi une visibilité financière à moyen terme.

Malheureusement, nous avons rapidement dû déchanter puisque, dès sa constitution, le nouveau Gouvernement régional issu des élections du 25 mai 2014 a été amené à prendre des mesures drastiques en vue de respecter les contraintes du Pacte budgétaire européen.

C’est ainsi que dès 2015, le Groupe TEC a vu sa dotation amputée de 12.000.000 € par rapport à la trajectoire prévue par le Contrat, et cet effort sera amplifié en 2016 et 2017.

Dans ce contexte, l’exercice 2014 fait un peu figure de transition ; au niveau du Groupe, nous le bouclons avec un résultat consolidé de + 3.060.000 €, tandis que la SRWT accuse, pour sa part, un déficit de 1.292.000 €.

Cette situation affecte-t-elle les grands projets mis en chantier par le Groupe TEC ?

Jean-Marc Vandenbroucke :

La réponse est négative en ce qui concerne le projet TEC IT EASY, lié à la nouvelle billettique interopérable, qui a mobilisé beaucoup d’énergie en 2014 et dont le démarrage a lieu en ce printemps 2015.

De leur côté, les équipes chargées du dossier du Tram de Liège ont également fait franchir des étapes majeures à ce projet, de sorte qu’à l’heure où ces lignes seront publiées, nous aurons finalisé toute la documentation relative au Contrat de partenariat public-privé, dont la signature est suspendue à l’avis définitif d’Eurostat sur la possibilité de déconsolider les opérations liées au projet.

En revanche, nous avons été amenés à mettre entre parenthèses certains aspects du programme de modernisation des ressources humaines, en particulier dans le domaine de la formation de notre encadrement au modèle de leadership.

Certains développements informatiques ont également été reportés en fonction des contraintes budgétaires.

Même si la fin de l’année 2014 a été mouvementée en raison des actions interprofessionnelles dirigées contre les mesures gouvernementales, l’année 2014 semble confirmer l’évolution favorable du climat social au sein du Groupe. Cette impression est-elle confirmée par les chiffres ?

Vincent Bourlard :

Tout à fait. Si l’on exclut les mouvements interprofessionnels, le réseau TEC a été affecté en 2014 par 7 mouvements, générant 9 jours de grèves (partielles), contre 11 jours en 2013, 20 en 2012 et 18 en 2011.

C’est la confirmation de ce que le dialogue social gagne en maturité, et que les procédures mises en place dans le cadre d’Amédis portent leurs fruits. Si elles ont pu se montrer sceptiques au début, les organisations syndicales jouent désormais pleinement le jeu et le climat est clairement aujourd’hui à la confiance mutuelle, ce qui est une condition indispensable à un dialogue social de qualité.

En synthèse, l’année 2014 est-elle un bon cru pour le Groupe TEC ?

Jean-Marc Vandenbroucke :

Laissez-nous vous faire une réponse de Normand.

Oui, 2014 est un bon cru car elle a vu progresser de manière significative nos deux projets majeurs TEC IT EASY et Tram de Liège ; j’ajouterai les progrès marquants enregistrés dans la modernisation de notre outil « Hastus » de planification et d’organisation des services.

Sur le plan de la fréquentation, la comparaison est difficile car nous avons été amenés à modifier le mode de comptabilisation du nombre de voyages effectués par nos abonnés ; toutefois, nous enregistrons une hausse du nombre d’abonnés et nos recettes de trafic 2014 témoignent d’une bonne tenue.

L’équilibre financier global est atteint en 2014 et nous avons pris livraison de 115 nouveaux véhicules, fruit de la commande passée à l’automne 2013.

En revanche, l’année 2014 est aussi celle de la rupture avec le Contrat de Service Public pourtant fraichement signé, ce qui fait se lever à l’horizon des prochains mois et des prochaines années des nuages plutôt sombres…

Mais ce n’est pas la première tempête à laquelle le TEC doit faire face, et nous avons pleine confiance dans la capacité des 5.000 collaborateurs du Groupe à relever les défis qui nous attendent.

Le TEC en chiffres

Le réseau

14.693 km de réseau
16.182 arrêts
782 lignes régulières

Communes desservies

Communes desservies

Personnel (au 31/12/2014)

TECBrabant Wallon

347
soit
51ouvriers
68employés
228conducteurs

TECCharleroi

1095
soit
247ouvriers
217employés
631conducteurs

TECHainaut

762
soit
109ouvriers
169employés
484conducteurs

TECLiège-Verviers

1813
soit
311ouvriers
277employés
1225conducteurs

TECNamur-Luxembourg

844
soit
105ouvriers
175employés
564conducteurs

TECAu total

5018
soit
823ouvriers
906employés
3132conducteurs
dont 148 employés et 9 ouvriers à la SRWT

PARC (régie)

TECBrabant Wallon

175
soit
126autobus standard
35autobus articulés
14midibus et minibus
0motrices

TECCharleroi

336
soit
261autobus standard
14autobus articulés
15midibus et minibus
46motrices

TECHainaut

256
soit
123autobus standard
110autobus articulés
23midibus et minibus
0motrices

TECLiège-Verviers

664
soit
545autobus standard
110autobus articulés
9midibus et minibus
0motrices

TECNamur-Luxembourg

374
soit
311autobus standard
30autobus articulés
33midibus et minibus
0motrices

TECAu total

1805
soit
1366autobus standard
299autobus articulés
94midibus et minibus
46motrices

LOUEURS

TECBrabant Wallon

103
soit
92autobus standard
11autobus articulés
0midibus et minibus
18contrats

TECCharleroi

24
soit
24autobus standard
0autobus articulés
0midibus et minibus
2contrats

TECHainaut

88
soit
86autobus standard
2autobus articulés
0midibus et minibus
15contrats

TECLiège-Verviers

185
soit
158autobus standard
27autobus articulés
0midibus et minibus
24contrats

TECNamur-Luxembourg

236
soit
211autobus standard
11autobus articulés
14midibus et minibus
23contrats

TECAu total

636
soit
571autobus standard
51autobus articulés
14midibus et minibus
82contrats

KILOMÉTRAGE

TECBrabant Wallon

11.948.112 km
soit
5.538.933 km pour la régie
4.655.900 km pour les loueurs
1.753.279 km pour les transports scolaires

TECCharleroi

16.831.949 km
soit
12.248.239 km pour la régie
2.082.325 km pour les loueurs
2.501.385 km pour les transports scolaires

TECHainaut

20.719.480 km
soit
9.495.614 km pour la régie
4.757.143 km pour les loueurs
6.466.723 km pour les transports scolaires

TECLiège-Verviers

39.418.495 km
soit
24.408.690 km pour la régie
9.404.829 km pour les loueurs
5.604.976 km pour les transports scolaires

TECNamur-Luxembourg

29.375.649 km
soit
12.977.227 km pour la régie
10.335.990 km pour les loueurs
6.062.432 km pour les transports scolaires

TECAu total

118.293.685 km
soit
64.668.703 km pour la régie
31.236.187 km pour les loueurs
22.388.795 km pour les transports scolaires

INFRASTRUCTURE

TECBrabant Wallon

8
soit
3dépôts
2ateliers
3centres d'entretien

TECCharleroi

9
soit
4dépôts
2ateliers
3centres d'entretien

TECHainaut

13
soit
8dépôts
1ateliers
4centres d'entretien

TECLiège-Verviers

11
soit
8dépôts
0ateliers
3centres d'entretien

TECNamur-Luxembourg

29
soit
23dépôts
1ateliers
5centres d'entretien

TECAu total

70
soit
46dépôts
6ateliers
18centres d'entretien

VOYAGEURS TRANSPORTÉS

TECBrabant Wallon

25,6 millions

TECCharleroi

34,0 millions

TECHainaut

36,4 millions

TECLiège-Verviers

120,5 millions

TECNamur-Luxembourg

47,8 millions

TECAu total

264,3 millions

Chiffres non comparables à ceux de 2013 suite aux changements dans la conversion des abonnements en nombre de voyageurs.

RECETTES DE TRAFIC

TECBrabant Wallon

11,7 millions d'€

TECCharleroi

16,7 millions d'€

TECHainaut

16,7 millions d'€

TECLiège-Verviers

43,7 millions d'€

TECNamur-Luxembourg

20,8 millions d'€

TECAu total

109,6 millions d'€

Chiffres non comparables à ceux de 2013 suite aux changements dans la comptabilisation des subventions compensatoires.

DESSERTE

Nombre

328
262en Wallonie
8à Bruxelles
20en Flandre
38à l'étranger

Population

5.484.101
3.576.325en Wallonie
542.001à Bruxelles
450.533en Flandre
915.242à l'étranger

Superficie

18.507 km²
16.844 km²en Wallonie
98 km²à Bruxelles
746 km²en Flandre
819 km²à l'étranger

Les faits marquants

Janvier

Une campagne pour faire la promotion des nouveaux processus RH

 

Le TEC modernise ses processus de gestion des ressources humaines et a lancé plusieurs chantiers à ce titre. En 2014, deux thématiques ont fait l’objet d’actions de communication auprès de nos collaborateurs : le système d’évaluation et la culture managériale.

La première a été couverte par la distribution de cartes postales et de post-it reprenant les 4 compétences génériques sur lesquelles les employés sont évalués. Le leadership, quant à lui, a été abordé par le biais de capsules vidéo. Un pot à bics aide-mémoire a par ailleurs été distribué aux 150 cadres du Groupe.

Campagne pour faire la promotion des nouveaux processus RH

Définition d’un référentiel de qualité pour nos points de vente

 

La Commissions Qualité, dans le cadre de la certification des Maisons de la Mobilité, a établi un référentiel de qualité, appelé « service voulu ». Plusieurs familles de critères ont ainsi été établies.

Les critères obligatoires sont les informations permanentes, l’accueil, la vente du titre adapté, l’état et la propreté, le temps d’attente, l’identification des besoins des clients et la gestion des réclamations.

Les critères spécifiques sont la rapidité des opérations de vente, d’une part, et des informations de la clientèle, d’autre part.

Février

Une soirée pour remercier les volontaires « Noctambus »

 

En février 2014 a eu lieu la soirée de remerciement pour le personnel volontaire de l’édition 2013 de Noctambus.

En 2013, Noctambus proposait la gratuité la nuit du 31 décembre de 19 heures à 7 heures du matin sur l’ensemble des lignes régulières, mais aussi sur 60 circuits spéciaux desservant les principaux lieux de fête.

Cette 26e édition, organisée avec le soutien d’Ethias, a accueilli pas moins de 43 911 personnes contre 36 396 l’année précédente.

Carton d'invitation

Feu vert pour le Tram de Liège

 

Le 17 février, la SRWT s’est vue octroyer le permis unique pour la construction du Tram de Liège. Après amélioration du projet sur base de l’étude des incidences (2012), la demande de permis a été introduite en mai 2013. Ensuite, le projet a fait l’objet d’une enquête publique (d’avril à mai 2013) avant d’aboutir à la délivrance du permis, assortie de diverses conditions. Celles-ci portent sur l’interruption de la caténaire entre plusieurs stations, ainsi que sur des considérations d’ordres paysager, urbanistique et fonctionnel.

Mars

Organisation des journées "référents TEC IT EASY"

 

Fin mars et début avril, 4 journées à l'attention des référents TEC IT EASY ont été organisées. A cette occasion, les multiples changements liés au projet ont été détaillés à travers une présentation suivie d’une séance de questions-réponses et d’ateliers pratiques.

journées référents TEC IT EASY

Définition de l’offre du Groupe TEC

 

Comme défini dans le Contrat de Service Public, la SRWT doit proposer au Gouvernement wallon une méthodologie commune de définition de l’offre (qui consiste en la classification des lignes selon leur niveau de service et une grille d’analyse explicative de l’évolution du réseau), ainsi qu’un plan de réseau « Mobilité des personnes ». Dans ce cadre, la SRWT a formalisé un vocabulaire, des outils et des règles afin d’élaborer une offre orientée vers le client, les besoins de la société et les enjeux qui y ont trait. Cette base permettra la réalisation des étapes suivantes, à savoir l’analyse de l’offre actuelle et la définition de l’offre future, de la manière la plus transparente possible.

Avril

Vélo+bus : une combinaison innovante

 

En avril, le concept Vélo+Bus a été inauguré dans le cadre du Plan Wallonie cyclable. Ce projet-pilote promeut l’usage du vélo pour rejoindre son arrêt de bus. A ce titre, le Groupe TEC a décidé de soutenir les communes en subventionnant l’aménagement d’itinéraires cyclables et de dispositifs de stationnement à proximité des arrêts. Des supports de communication ont été développés pour soutenir la démarche.

Vélo+bus

Mai

Le TEC présente à la presse son bilan des 5 dernières années

 

Le 6 mai, une conférence de presse relative aux résultats 2009-2013 du Groupe TEC s’est tenue au siège de la SRWT. A cette occasion, Jean-Marc Vandenbroucke, Administrateur Général a souligné la croissance continue de la clientèle depuis 5 ans (et plus particulièrement parmi les abonnés), mais aussi la tendance baissière du nombre d'agressions et des jours de grève propres au secteur.

Juin

Aménagement de 8 arrêts PMR

 

Le Groupe TEC réaffirme sa volonté de rendre ses services accessibles au plus grand nombre par l’aménagement de 8 arrêts aux personnes à mobilité réduite (PMR). Au terme des travaux, ils permettront l’embarquement ou le débarquement des personnes voiturées sur les lignes 12, 70 et 71 du TEC Liège-Verviers.

Lancement de la distribution des cartes MOBIB

 

Afin d’assurer l’équipement du plus grand nombre de nos clients en cartes MOBIB pour le lancement commercial de TEC IT EASY au printemps 2015, le Groupe TEC a décidé de phaser leur distribution. Dès le mois de juin, les abonnés annuels ont commencé à recevoir leur carte MOBIB par courrier. La distribution s’est étalée tout au long de l’année. Au total, 375.000 cartes auront été distribuées en 2014.

carte MOBIB

C’est reparti pour le TEC ON TOUR !

 

Le TEC est partenaire de nombreux festivals (Les Ardentes, Ronquières Festival, Francofolies de Spa, Musicales de Beloeil…). Cette collaboration se traduit par la mise en place de navettes de bus et, dans certains cas, par des actions de sensibilisation au transport en commun. En 2014, fort du succès de l’édition précédente, le TEC a reconduit ces partenariats en communiquant sous le label TEC ON TOUR.

Compagne TEC on Tour

Juillet

Une nouvelle commande de véhicules

 

Afin d’augmenter l’homogénéité du parc, des véhicules ont été commandés, en complément de ceux déjà en production suite à plusieurs commandes effectuées en 2013. Ainsi, 39 autobus standard (pour les TEC Charleroi, Hainaut, Liège-Verviers et Namur-Luxembourg), 18 autobus articulés (pour les TEC Hainaut et Namur-Luxembourg) et 4 midibus (pour le TEC Brabant Wallon) rejoindront la flotte des TEC. En parallèle, des procédures négociées, avec publicité européenne, ont été lancées pour la livraison d’autobus supplémentaires.

Un nouveau Ministre

 

Suite à la formation du nouveau Gouvernement wallon issu des élections régionales du 25 mai 2014, Carlo Di Antonio devient Ministre wallon de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal.

Le nouveau Ministre

Juin-juillet

Présentation des plans d’entreprise 2014-2017

 

L’objectif qui sous-tend ce plan d’entreprise est d’offrir un service efficace, de qualité et qui réponde aux besoins des usagers. Dans l’élaboration du plan d’entreprise 2014-2017, plusieurs axes ont été définis comme stratégiques.

Axes Objectifs
Financier Réaliser les objectifs du Contrat de Service Public
Client Renforcer l’attractivité du réseau au service du client
Gestion Interne Améliorer l’efficience
Renforcer la dynamique de Groupe
Ressources Humaines Attirer et fidéliser les talents

Ces plans, construits pour toutes les entités du Groupe sur base de la même structure, ont été présentés à différents organes internes et externes au TEC.

Août

En route vers une stratégie digitale commune

 

Le 7 août, le marché relatif à l’élaboration d’une stratégie digitale pour le Groupe TEC a été attribué à la société Fabernovel. Étendue ensuite à la communication interne, cette étude, qui débouchera ensuite sur une «vision» et une «roadmap» a permis de dégager les enjeux liés au digital au sein du Groupe et de formuler des pistes en la matière (développement de produits et services, outils pour l’information voyageurs, valorisation des données). Les résultats de cette étude seront présentés mi-2015.

Septembre

Le TEC, partenaire de la Semaine de la Mobilité

 

En 2014 encore, le TEC a participé à la Semaine de la Mobilité. A cette occasion, une offre commerciale a été mise en avant: l’accès au réseau TEC, durant 8 jours, pour 10 € (à travers une carte Horizon+ spéciale « Semaine de la Mobilité »). Une belle occasion de tester le réseau TEC...

Semaine de la Mobilité

Octobre

La SRWT entre dans le capital de Blue Mobility

 

La SRWT, à travers son entrée dans le capital de Blue Mobility, souligne l’importance de la multimodalité. Fondée par la SNCB et l’organisation faîtière des entreprises de vélos d’économie sociale FIETSenWERK, Blue Mobility met à disposition du grand public des vélos partagés à proximité des gares ferroviaires et des nœuds de mobilité intermodaux. La répartition des actions entre les différentes parties prenantes est la suivante : SNCB : 51,8 %, De Lijn : 32,1 %, FIETSenWERK : 11,3 % et SRWT : 4,8 %. Un observateur permanent de la SRWT au sein du Conseil d’Administation de l’organisation a par ailleurs été nommé.

Novembre

Une station Cambio à la SRWT

 

En tant qu’actionnaire (à hauteur de 25 %) de la société Optimobil Wallonie, la SRWT a conclu un accord financier forfaitaire concernant l’utilisation d’une voiture partagée Cambio pour les déplacements de son personnel, les jours de semaine de 7h à 19h. En dehors de ces tranches-horaires, la voiture est disponible pour l’ensemble des clients Cambio. La SRWT s’inscrit ainsi pleinement dans son rôle de Manager de la Mobilité en proposant des solutions de transport diversifiées.

Station Cambio

Décembre

BUS’ness

 

Le projet BUS’ness, développé à l'attention des entreprises, veille à une professionnalisation de la relation TEC-employeurs en leur assurant un suivi personnalisé. Avec cette démarche, le Groupe TEC entend devenir un véritable partenaire mobilité pour les entreprises. Concrètement, pas moins de 7 avantages sont proposés à nos clients B2B. Parmi ceux-ci, une plate-forme de gestion en ligne regroupant l’ensemble de l’offre à disposition de leurs employés. Dans ce cadre, les conventions existantes ont été résiliées en décembre et remplacées par de nouvelles dès mars 2015.

BUS’ness

Le TEC et la SNCB se mettent en rythme et adaptent leurs horaires

 

Le 14 décembre, les horaires des TEC ont évolué pour assurer la complémentarité avec le nouveau plan de transport SNCB. Issue d’un travail de longue haleine, cette adaptation s’est matérialisée par l’ajustement des minutages afin de permettre les correspondances avec les trains. Afin d’assurer au mieux l’information des voyageurs, une campagne de communication (radio, affichage et web) a été diffusée.

Compagne TEC on Tour

Philippe Maystadt, invité de TEC UP

 

Le 18 décembre, la 8e édition de TEC UP a mis à l’honneur Philippe Maystadt, ancien Ministre des Finances et ancien Président de la Banque Européenne d’Investissement. A cette occasion, Monsieur Maystadt a abordé l’influence des exigences européennes en matière budgétaire sur les capacités d’investissement des pouvoirs publics.

Logo TEC UP

Les résultats de l'année

Recettes

Les recettes de trafic 2014 s’établissent à 109,6 millions d’euros, en léger recul par rapport à 2013 (-0,44%).

Cependant, afin d’obtenir une base comparable par rapport à 2013, il convient d’ajouter aux recettes 2014 une partie de la subvention destinée à compenser la gratuité des abonnés âgés de plus de 65 ans.

Moyennant cette correction, les recettes de 2014 sont assez stables (-0,22%) par rapport à 2013.

Cette stabilité est due à la bonne tenue des recettes « abonnements » (+1,78%), qui compensent un recul des recettes « billets et cartes » (-0,44%) mais surtout des autres recettes (services spéciaux) (-18,89%).

Fréquentation

En 2014, c’est presque « pour mémoire » qu’il faut mentionner les chiffres de fréquentation, soit 264 millions de voyageurs. Ceux-ci, en effet, enregistrent un recul facial important (-11,26%) lié à la modification du mode de conversion des abonnements en voyages, telle qu’elle résulte du Contrat de Service Public 2013-2017.

A défaut de pouvoir comparer les chiffres de fréquentation de manière pertinente entre 2013 et 2014, on notera que le nombre d’abonnements continue à augmenter (225.000 en 2014 contre 219.000 en 2013), ce qui tend à indiquer que le TEC poursuit sa croissance.

Enfin, notons également que la comparaison restera compliquée lors des exercices à venir, puisqu’à partir du lancement de TEC IT EASY, c’est le nombre de validations qui sera pris en compte pour établir les chiffres de fréquentation.

Résultats financiers

Les résultats financiers se présentent sous un meilleur jour qu’attendu, du moins au niveau des comptes consolidés.

Ceux-ci enregistrent en effet un résultat positif de 3.059.397,03 €.

C’est une bonne maitrise des dépenses (+0,04%), elle-même favorisée par une inflation quasi-nulle (0,34%), qui permet ce résultat favorable.

Les recettes totales s’élèvent pour leur part à 130,8 millions, en baisse de 0,77% par rapport à 2013.

Les comptes sociaux de la SRWT présentent également un meilleur résultat qu’attendu, même si celui-ci est déficitaire de 1.291.908,73 €.

Pour des informations plus précises, référez-vous aux rapports financiers détaillés.

Les clients

Nos clients

Fin 2014, le TEC comptait près de 650.000 clients répartis comme suit :

Plus d’un jeune sur 4 en Wallonie possède un abonnement TEC.

Notre réseau

Nos lignes (régie et loueurs)

Arrêt de bus
Un vaste réseau

Le réseau TEC se compose de 782 lignes régulières, qui desservent 16.182 arrêts.

Ces lignes sont exploitées par 5 sociétés : le TEC Brabant Wallon, le TEC Charleroi, le TEC Hainaut, le TEC Liège-Verviers et le TEC Namur-Luxembourg.

Cette offre est assurée par des conducteurs en régie (pour 71% des kilomètres parcourus, en incluant le Métro Léger de Charleroi mais hors transports scolaires, PMR, transports spéciaux et bus locaux) mais aussi par des sous-traitants privés, dénommés les « loueurs » (pour 29% des kilomètres parcourus sur les lignes régulières).

Du changement du côté des loueurs

En avril 2014, les loueurs liés à la SRWT par contrat à durée indéterminée hérité de la SNCV ont reçu un préavis. En effet, les règlements et directives européens nous imposent la mise en conformité de nos pratiques. Désormais, les prestations sous-traitées à des tiers doivent faire l’objet de marchés publics. L’envoi des préavis (5 ans) constitue la première étape du processus.

Le transport scolaire

Le transport scolaire est très largement sous-traité au niveau du Groupe : ainsi, 93% des services sont assurés par des firmes privées, 6,6% par des ASBL et des administrations communales, tandis que 0,4% sont assurés par nos véhicules propres.

Les travaux relatifs au cahier des charges de mise en concurrence des prestataires de service, dont la dernière version date de 1999, se sont poursuivis en 2014. Objectif : la rentrée scolaire 2016-2017.

Par ailleurs, le TEC a mis à disposition des parents des élèves transportés un système d’information par SMS qui les tient informés en cas de retard du service.

Enfin, la campagne Permis Mobile, qui valorise le civisme au sein des véhicules, a pris fin en juin. Plus de 4000 élèves issus de 55 établissements scolaires ont été sensibilisés à la mobilité durable, avec l’appui des TEC.

Evaluée avec le concours des directions des établissements visités, cette action a reçu une note globale de 84%, ce qui marque un léger progrès par rapport à l’édition précédente.

934
circuits
25 911
élèves bénéficiaires

Les PMR

PMR

Depuis plusieurs années, le Groupe TEC s’emploie à proposer des solutions permettant aux moins-valides de se déplacer, que ce soit par l’adaptation des véhicules de transport public existants, ou par l’organisation de transports spécialisés (service de transport porte à porte de personnes à mobilité réduite, au moyen de minibus adaptés).

Il a manifesté sa volonté de donner un accès non discriminé à ses services aux personnes à mobilité réduite (PMR) en signant, le 11 octobre 2013, une convention de collaboration avec les associations du CAWAB (Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles). Un an plus tard, voici venue l’heure du bilan.

Trois éléments doivent être réunis pour permettre la prise en charge d’une personne voiturée :
  • la conformité des arrêts de montée et de descente
 

Un audit des caractéristiques techniques intrinsèques des zones d’arrêt a été réalisé par ligne, en présence des représentants des PMR. Grâce au support de l’association GAMAH, les équipes des TEC ont pu acquérir expérience et expertise. En 2014, 85 lignes ont été auditées en Wallonie.

Ensuite, les arrêts qui bénéficieront d’un aménagement par nos services techniques ont été déterminés. L’objectif visé est de qualifier une ligne
d’« accessible aux PMR », c’est-à-dire que 70% des clients montent ou descendent à un arrêt « conforme » ou « praticable ». Le critère de sélection principal est donc la fréquentation quotidienne de l’arrêt.

Au 17 novembre 2014 :
- 9,7% des arrêts audités sont qualifiés de « conformes »
- 39,5% des arrêts audités sont qualifiés de « praticables »
- 50,8% des arrêts audités sont qualifiés d’ « impraticables ».

  • la présence d’une rampe manuelle ou automatique équipant plus de 90 % des véhicules desservant la ligne
 

L’ensemble des autobus commandés par la SRWT disposent de rampes automatiques. Les loueurs font majoritairement le choix d’une rampe manuelle.

  • les conditions d’exploitation
 

Le personnel impliqué dans la mise à disposition du service aux PMR sera (in)formé en conséquence. La SRWT, en collaboration avec l’AWIPH et les TEC, travaille à la définition des actions de formation et de communication interne et externe à mener.

Notre approche de la Mobilité

Le plan réseau 2020 : une vision régionale de l’offre pour l’avenir
 

En 2014, la méthodologie commune de l’offre qui servira désormais de base à l’élaboration de l’offre a été proposée au Gouvernement wallon par la SRWT.

Cette étape importante marque le lancement du projet de Plan réseau 2020, premier plan réseau développé avec l’ambition d’une vision régionale de l’offre pour l’avenir.

La vision qui sous-tend ce projet ? Un réseau attractif, solution de référence pour les étudiants, mais aussi véritable alternative pour certains automobilistes.

Tous les réseaux de transport en commun comportent 2 faiblesses :

  • Les bus sont trop lents car ils sont englués dans les mêmes embouteillages que les voitures ;
  • En région rurale et autour des villes, les bus sont bondés en heures de pointe et sous-utilisés en heures creuses.

Dès lors, augmenter la vitesse et assurer une plus grande adéquation des solutions à la demande constituent les 2 objectifs prioritaires du plan.

Pour les rencontrer, une stratégie qui interpelle la structure même de l’offre doit être définie. Il s’agit de proposer le meilleur service possible en optimisant les solutions existantes et nouvelles : le train, le bus et les autres acteurs de mobilité, notamment les nouveaux acteurs qui se profilent aujourd’hui sur le marché. Les nouvelles technologies de communication offrent des opportunités sous-exploitées à ce jour.

Sur base de la méthodologie proposée, le Groupe TEC a entamé l’élaboration de ce plan en collaboration avec les membres du groupe « définition de l’offre » et avec l’appui d’un partenaire externe sélectionné en 2013. La première étape est la construction d’un schéma général de l’offre de la région ainsi que d’une grille de référence des niveaux de service. Ces 2 éléments constitueront les points d’appui des phases ultérieures.

En parallèle, la SRWT a entamé la mise en place d’une nouvelle forme de collaboration plus étroite avec les communes. Objectif : recherche mutuelle de solutions innovantes et de levier pour promouvoir le transport en commun.

Mise à jour du logiciel HASTUS
 

Depuis 1997, le logiciel HASTUS est utilisé dans l’ensemble du Groupe TEC afin d’informatiser toute la chaîne de production du transport, de la définition des itinéraires et des horaires des lignes jusqu’à l’attribution quotidienne des services aux chauffeurs.

En 2011, le Groupe TEC a décidé d’acquérir une nouvelle version du logiciel et a lancé le projet « HASTUS, horizon 2013 » qui a pour principaux objectifs :

  • L’augmentation de la productivité du Groupe en optimisant le nombre de véhicules en ligne et le nombre de services nécessaires à leur fonctionnement ;
  • Une meilleure adéquation entre l’offre et la demande ;
  • Une vision globale des données opérationnelles du Groupe en fusionnant les six bases de données actuelles des différentes sociétés d’exploitation.

Le signal de départ du projet a été donné en octobre 2012 avec la signature du contrat de commande de l’upgrade avec la société GIRO. Depuis cette date, l’équipe-projet, pilotée par la SRWT et constituée d’un représentant de chaque TEC, a travaillé à l’analyse et à l’élaboration des spécifications techniques des différents modules. Elle a ensuite testé ces modules au fur et à mesure.

Le 1er septembre, une étape importante du projet a été franchie avec la mise en production du logiciel avec succès au TEC Liège-Verviers, désigné comme TEC-pilote.

Le 1er décembre, le TEC Brabant Wallon est venu consolider ses données dans la base de données du TEC-pilote et a mis le logiciel en production à son tour.

Ce processus se poursuivra en 2015 par la consolidation des données des autres TEC dans la base de données commune ainsi que par la mise en production du logiciel dans ces TEC.

Sécurité et prévention

Les agressions, toujours en baisse
 

La sécurité est une priorité pour le Groupe TEC. En 2014, le nombre d’agressions a enregistré une nouvelle baisse (-10,7% en 2014 contre -11,1% en 2013) : 50 agressions en 2014 (une agression pour 5,28 millions voyageurs transportés1) contre 56 agressions en 2013 (une agression pour 5,32 millions).

Au niveau du parc, la totalité des véhicules sous exploitation des TEC ayant opté pour les cabines fermées au niveau de leurs postes de conduite sont équipés. Il s’agit des TEC Brabant Wallon, Charleroi et Liège-Verviers.

Par ailleurs, le plan SécuriTEC se poursuit avec la livraison de caméras de sécurité, dont la fin de l’installation est prévue en 2017. A ce sujet, l’année 2014 a vu l’attribution d’un marché d’équipements en caméras de 660 autobus, à installer sur les véhicules neufs livrés entre 2014 et 2018.

1 Avec changement de méthodologie du calcul de voyageurs transportés

Notre approche commerciale

TEC IT EASY

Couvertures de documents sur TEC IT EASY
  • TEC IT EASY sur les rails !
 

TEC IT EASY, c’est un des projets majeurs du Groupe TEC qui vise à simplifier l’accès au transport en commun, notamment par la mise en œuvre d’une toute nouvelle billettique.

En 2014, de nombreuses étapes ont été franchies. Focus.

Janvier 2014
 

Le projet-pilote, initié en 2013 au Brabant Wallon sur la ligne W afin de tester en petit ce qui sera ensuite généralisé à l’ensemble du Groupe, monte en puissance une première fois avec l’intégration de la ligne 365A.

Été 2014
  • L’abonnement TEC change de forme
 

Afin d’équiper l’ensemble de ses abonnés de la carte MOBIB pour le lancement commercial de TEC IT EASY, prévu au printemps 2015, le TEC a mis en place une distribution progressive de ce nouveau support. A l’échéance de leur abonnement, les abonnés annuels ont reçu leur carte sans contact par courrier.

Les abonnés mensuels, quant à eux, n’ont reçu leur carte MOBIB que dans une seconde phase, à partir du mois de novembre.

Abonnés annuels ou mensuels, la règle est la même : la carte MOBIB a été distribuée gratuitement aux abonnés existants, tandis que les nouveaux abonnés et les abonnés bénéficiant de tarifs réduits (6-11 ans, 65+, bénéficiaires de l’échange plaque) ont dû s’acquitter des coûts de confection (5€).

Au total, 375.000 cartes auront été distribuées en 2014.

L’abonnement TEC change de forme
Septembre 2014 :
  • Le nombre de lignes-pilotes double
 

Le 1er septembre, c’est désormais 4 lignes (W, 365A, 123 et 124) qui sont concernées par la validation obligatoire.

Fin 2014 :
  • Que les formations commencent !
 

Afin d’accompagner le changement dans l’entreprise, des formations (dispensées par des formateurs internes et externes) sont mises en place dès le mois de novembre. Dans un premier temps, ce sont les référents, les formateurs et les contrôleurs qui ont bénéficié de ces sessions. Ensuite, ils ont à leur tour pu former les conducteurs (régie et loueurs).

Au total, plus de 30 modules de formation seront dispensés sur 2014 et 2015, soit un total de 16.000 heures de formation.

Ces formations sont accompagnées d’un vaste plan de communication interne et externe initié depuis le lancement du projet en 2013.

  • Les MTB valident eux aussi
 

TEC IT EASY, c’est aussi un projet interopérable. Grâce à la fonctionnalité MOBIB, la carte sans contact pourra être utilisée dans les 4 sociétés de transport en commun (STIB, De Lijn, SNCB et bien entendu TEC). Dans le cadre du projet-pilote, dès le mois de décembre, les titulaires d’abonnements combinés MTB ont commencé à valider dans nos bus.

Valider devient obligatoire

Qualité et études de satisfaction

En vertu du Contrat de Service Public, le Groupe TEC organise tous les deux ans, à travers un bureau indépendant, une enquête de satisfaction de la clientèle. Sur base des résultats, il est ensuite tenu de proposer un plan d’actions afin d’améliorer le score relatif lors de l’enquête suivante.

L’enquête 2014, réalisée en ligne, était similaire aux éditions précédentes afin d’assurer une base comparable. Elle a recueilli 9.400 réponses valides.

Elle comportait deux volets :

  • la satisfaction globale et détaillée sur certains critères de services
  • la satisfaction relative aux médias utilisés par le TEC pour informer sa clientèle.

Pour la première partie, le taux de satisfaction globale s’élevait à 74%.

Taux de satisfaction globale par rapport aux services du TEC
TEC Brabant Wallon 79%
TEC Charleroi 75%
TEC Hainaut 76%
TEC Liège-Verviers 70%
TEC Namur-Luxembourg 80%

Sur des critères plus spécifiques, les résultats sont plus contrastés.

L’adéquation de l’offre est peu satisfaisante (53%) et la sécurité chute fortement (65% contre 77% en 2013). Par contre, l’information sur les services bénéficie d’un score plus favorable (74,5%).

Pour les usagers, les éléments primordiaux à améliorer sont l’offre de transport, la ponctualité, le tarif des titres de transport et l’information en cas de grève.

Pour la seconde partie, les résultats ne peuvent être mis en perspective car ces services ont fait l’objet d’une évaluation pour la première fois en 2014. Cependant, on note des taux de satisfaction tout à fait honorables :

Taux de satisfaction relative aux médias utilisés par le TEC
E-mailing entre 86 et 95%
TECxto entre 82 et 94%
Fascicules horaires entre 78 et 91%
Réseaux sociaux entre 80 et 91%

selon les critères étudiés

Information et communication

L’information à la clientèle est une priorité du Groupe TEC. La nature de ses services impose en effet de fournir aux voyageurs une information précise en toutes circonstances.

Trois outils auront reçu toute notre attention en 2014 :

  • Le site infotec.be a connu plusieurs améliorations en coulisses, qui seront mises en ligne début 2015. Parmi celles-ci : préparation d'une version multilingue, adaptation des modules de calcul de zones et de recherche de points de vente suite à la mise en oeuvre de TEC IT EASY, amélioration de l'ergonomie, migration vers hastinfo 2013. Le site infotec.be a connu en moyenne quelque 1.000.000 visites par mois en 2014.
  • TECxto, le service d’information sur les perturbations du réseau via GSM, connait toujours un succès certain. Au 31 décembre 2014, plus de 10.600 personnes étaient abonnées au service 9222, lequel permet de recevoir pendant un an tous les messages concernant les perturbations d’une ou plusieurs lignes définies par le client. 550.000 SMS ont été envoyés aux clients TECxto en 2014.
  • L’E-mailing, mis en place au TEC Liège-Verviers, permet aux voyageurs de recevoir par courrier électronique les informations essentielles sur les lignes qu’ils empruntent (changement d’horaires ou d’itinéraires, travaux, déplacement d’arrêts…). Plus de 25.000 clients du TEC Liège-Verviers étaient abonnés à ce service au 31 décembre 2014.

Par ailleurs, une vaste étude en matière de stratégie digitale a également été lancée en 2014. Celle-ci doit répondre aux besoins des trois départements de la Direction Marketing, à savoir :

  • L’identification de produits et services innovants permettant d’améliorer l’expérience client sur l’ensemble de son parcours en transport en commun ;
  • La proposition d’outils permettant un meilleur accès à l’information pour les voyageurs ;
  • L’exploitation et la mise en valeur des données récoltées à travers nos différents systèmes (SIG, Hastus, Atlas, PFE).

L’année 2014 aura également été marquée par le projet TEC IT EASY. De nombreuses actions de communication à la fois interne et externe (dépliants, affiches, newsletters, affichage digital, mailings, web, vidéos didactiques, presse, journées référents…) auront été mises en place sur les aspects suivants :

  • La politique tarifaire ;
  • L’accompagnement de l’expérience-pilote au TEC Brabant Wallon ;
  • La distribution de la carte MOBIB à nos abonnés ;
  • La réorganisation des canaux de vente (POINTS TEC, ESPACES TEC, SELF, E-SHOP et EASY PAY) ;Cannaux de vente
  • L’interopérabilité de la carte MOBIB (avec la STIB, la SNCB et De Lijn).

D’autres actions de communication majeures auront également été implémentées:

  • Edition des supports BUS’ness à destination de nos clients B to B ;Campagne BUS'ness
  • Campagne sur les nouveaux horaires TEC liés au nouveau plan de transport SNCB ;
  • Campagne de fin d’année sur la gratuité le 31/12 ;
  • Campagne de promotion du vélo combiné au bus ;
  • Promotion de Cambio.

Une attention toute particulière aura également été donnée au dossier du Tram de Liège et à la mise à disposition de toutes les informations utiles aux riverains (film en réalité augmentée, Maison du Tram de Liège, site web, presse, application…).

Par ailleurs, le Groupe TEC aura largement occupé l’espace médiatique. Par l’organisation de conférences de presse ou par la rédaction de communiqués de presse sur les divers projets et actions menés par la SRWT, le Groupe TEC entend informer les citoyens en donnant l’image d’une entreprise dynamique et responsable. Citons à titre d’exemple les nombreuses conférences de presse sur le Tram de Liège, TEC IT EASY, les résultats de l’année…

Nos partenariats

Le TEC mène également une politique dynamique en matière de partenariats.
Objectif : rencontrer au mieux notre public cible, c’est-à-dire les jeunes de 12 à 30 ans.

A cette fin, le TEC joue un rôle actif en assurant notamment des dessertes dans les festivals et les événements musicaux clés. Ces partenariats se traduisent également par des échanges de visibilité et des actions d’activation sur le terrain.
Pour soutenir cette démarche, une marque a été créée en 2014 : « Le TEC ON TOUR ». Parmi ces événements, citons les fêtes de la Musique, les Francofolies de Spa, les Ardentes, Ronquières ou encore Beloeil.

TEC ON TOUR

Les partenariats plus traditionnels n’ont pas disparu pour autant. Le TEC a reconduit en 2014 ses partenariats historiques : Journées du Patrimoine, Semaine de la Mobilité, Rhéto Trophée…

Nos tarifs

Grille des tarifs

Pour ses tarifs 2014, applicables au 1er février, le Groupe TEC a décidé de suivre plusieurs orientations, issues du bilan de la réforme tarifaire de 2013 :

  • Maintien du prix de l’ensemble des titres HORIZON+ ;
  • Augmentation de la différence de prix entre NEXT et HORIZON par une hausse tarifaire plus importante sur les titres HORIZON ;
  • Application de l’orientation pluriannuelle de hausse plus importante des abonnements annuels afin d’augmenter le ratio annuels/mensuels.

En pratique

Titres unitaires

Les prix restent inchangés par rapport à 2013, excepté pour le billet 1 parcours Horizon, qui passe de 2,90 à 3€.

Titres multiparcours

Maintien du prix des cartes Multi 8 et Multiflex aux tarifs de 2013.

Abonnements

Le prix des abonnements Next et Horizon augmente, tandis que le prix des abonnements Horizon+ reste identique à celui de 2013.

Les abonnements annuels subissent une augmentation plus importante afin d’augmenter le ratio annuels/mensuels.

Maintien du tarif à 36 € pour les 65+

La hausse globale des tarifs a été conforme à l’augmentation de l’indice des prix à la consommation et s’élève à 1,59%.

Découvrez les tarifs 2014

Les investissements

Le matériel roulant

Matériel roulant

Des véhicules plus jeunes, plus respectueux de l’environnement

Le nombre total de véhicules en service est passé de 1.848 fin 2013 à 1.823 au 31 décembre 2014. Ce nombre tient compte des 46 motrices et des véhicules qui ont été déclassés début 2015 suite à la mise en service de nouveaux autobus.

Plusieurs éléments sont à noter :

  • Le nombre de véhicules articulés représente 20 % du parc d’autobus, soit 1% de plus qu’en 2013.
  • L’âge moyen du parc s’élevait à 7,7 ans au 31 décembre 2014, démontrant un rajeunissement net de notre flotte, dont l’âge moyen était de 9,8 ans en 2013.

En 2014, 115 véhicules ont été livrés

  • 5 autocars de type VOLVO 8900 destinés au TEC Brabant Wallon ;
  • 31 autobus standard à plancher bas de type VAN HOOL A330 dont :
    • 13 véhicules destinés au TEC Liège-Verviers ;
    • 18 véhicules destinés au TEC Brabant Wallon,
  • 52 autobus articulés à plancher bas de type EVOBUS CITARO dont :
    • 20 véhicules destinés au TEC Brabant Wallon ;
    • 11 véhicules destinés au TEC Hainaut ;
    • 16 véhicules destinés au TEC Liège-Verviers ;
    • 5 véhicules destinés au TEC Namur-Luxembourg,
  • 24 midibus à plancher bas de type VAN HOOL A309 destinés au TEC Hainaut ;
  • 3 infobus de type RENAULT destinés aux TEC Brabant Wallon, TEC Charleroi et TEC Liège-Verviers.

Tous les véhicules neufs sont conformes à la norme EURO VI, ce qui porte à 51 % le pourcentage de bus équipés de filtres à particules.

Des solutions innovantes à l’étude

Différents projets-pilotes dans le domaine des propulsions alternatives ont été poursuivis en 2014 :

  • Le prototype d’autobus hybride a été modifié pour en améliorer la fiabilité. Une nouvelle homologation est en cours.
  • Les 3 autobus fonctionnant au bioéthanol sont en service depuis le mois de septembre 2009. L’expérimentation a permis de conclure à une réduction de 65 % des émissions de gaz à effet de serre, dans une approche « du puits à la roue ». Malgré ce succès, le prix de revient élevé des véhicules (surcoût d’utilisation de 110 %) ne permet pas d’envisager une extension du parc.

Une rationalisation de la maintenance

Le Pôle Stratégies Maintenance et Expertise (« PSME »), opérationnel depuis septembre 2012, a travaillé en 2014 sur le déploiement des plans de maintenance préventive des autobus, sur base des études de Maintenance Basée sur la Fiabilité (« MBF »). Dans ce cadre, 30 % du parc a été étudié.

Matériel roulant

Les chantiers d’envergure

L’année 2014 a vu se poursuivre 4 chantiers appelés à favoriser la mobilité et/ou l’intermodalité en Wallonie.

Métro de Charleroi

La SRWT a poursuivi le programme de modernisation des stations du Métro Léger de Charleroi ; après la station Gazomètre, réalisée en 2014, ce sont les stations Samaritaine et Piges qui bénéficieront d’une importante rénovation prenant notamment en compte l’accessibilité du réseau aux personnes à mobilité réduite.

La SRWT a par ailleurs attribué le marché d’étude visant à poser le bon diagnostic sur les aménagements envisagés aux sorties Sud de Charleroi (N5 et N53). C’est une association Transitec-Bureau Greisch qui a été retenue. Les premières conclusions sont attendues pour fin juin 2015.

Métro de Charleroi

Gare de Mons

Les travaux de la gare SNCB de Mons ont été poursuivis mais, suite aux réductions de budget envisagées par le Gouvernement fédéral pour la SNCB et Infrabel, leur rythme devrait être ralenti en 2015.

Il faut donc s’attendre à un report à janvier 2017 de la mise en service des nouvelles installations qui, pour rappel, intègrent un quai mixte train/bus favorisant une parfaite intermodalité. Ce dernier sera toutefois mis en service avant l’achèvement complet des travaux en mai 2016.

Gare de Mons

Tram de Liège

En ce qui concerne le PPP Tram de Liège, l’année 2014 aura vu la SRWT retenir les deux consortiums appelés à remettre chacun une BAFO (Best and Final Offer), suite auxquelles le consortium Mobiliège (Alstom et BAM) a été retenu, le 10 décembre dernier, en qualité de soumissionnaire préférentiel.

La signature des contrats est pour l’instant suspendue à la position définitive d’Eurostat sur la possibilité de déconsolider les opérations liées à ce chantier essentiel pour lequel, par ailleurs, la SRWT a obtenu le permis unique qui, fait suffisamment rare pour être souligné dans des chantiers d’une telle ampleur, n’a fait l’objet d’aucun recours devant le Conseil d’Etat.

La SRWT a par ailleurs attribué le marché d’étude visant à poser le bon diagnostic sur les aménagements envisagés sur l’axe Ans-Chênée à Liège. Comme à Charleroi, c’est une association Transitec-Bureau Greisch qui a été retenue. Les premières conclusions sont attendues fin 2015.

Tram de Liège

Gare de Namur

Le projet de déplacement de la gare autobus de Namur sur la dalle de la gare SNCB a également franchi de nouvelles étapes, avec la délivrance du permis d’urbanisme en août 2014 ; ce dernier a toutefois été attaqué devant le Conseil d’Etat.

Maquette Gare de namur

Les aménagements d’infrastructure

Investir pour améliorer en permanence la qualité des services

Près de 14 MEUR ont été consacrés en 2014 aux investissements d’infrastructures qui se répartissent en six axes principaux :

L’extension du Métro Léger de Charleroi 8,36 MEUR
Les gares de correspondances 1,15 MEUR
Les sites propres et les voies 2,56 MEUR
Les aménagements d’arrêts 0,88 MEUR
Les investissements qualitatifs 0,1 MEUR
Les marchés globaux 0,6 MEUR

En ce qui concerne le Métro Léger de Charleroi, 4,35 MEUR sont alloués à l’aménagement tram-bus à Anderlues qui consiste en des travaux de génie civil et la pose de voies et signalisation, et 1,35 MEUR à la réalisation d’un bourrage lourd, au remplacement des traverses sur le pont haubané et la fourniture de cœurs au sein des appareils de voie à l’Antenne Fontaine.

Pour les gares de correspondances, 0,37 MEUR a été consacré à la gare SNCB de Huy, 0,3 MEUR à l’entretien et aux marquages à réaliser dans les zones des gares, des sites propres ou des arrêts, 0,25 MEUR à l’aménagement d’arrêts à la gare de Tubize et 0,23 MEUR à l’aménagement de la gare d’échange De Cartier à Marchienne-au-Pont et à la suppression de quais à Fleurus.

La SRWT a investi dans l’aménagement de plusieurs sites propres :

  • Les travaux du terminus définitif du site de l’Abeille à Charleroi, le placement d’un sanitaire à Gerpinnes ainsi que des travaux à l’Esplanade de la Gare du Sud ;
  • La fourniture et la pose de système de détection de feux aux carrefours Trieux et Rivaux sur la RN535 à La Louvière ;
  • Le marquage sur la N55 à Le Roeulx à l’embranchement E42 ;
  • L’aménagement du terminus Milmort à Herstal avec le placement d’un sanitaire ;
  • La création d’un site propre boulevard de Colonster et l’aménagement d’arrêts à Liège ;
  • Les travaux d’aménagement d’un terminus à Ninane ;
  • Le placement de sanitaires au terminus des quatorze Verges à Liège ;
  • Le surplus financier éventuel lié à l’aménagement de sites propres rues Cockerill et du Charbonnage à Seraing et des expropriations nécessaires émargeant au budget FEDER ;
  • La prise en charge de marquage routier en produit thermoplastique sur le réseau de Liège.

De nombreux arrêts de bus ont également vu le jour dans le cadre du développement des différents TEC régionaux.

Par ailleurs, 0,6 MEUR est consacré à des travaux d’entretien sur l’ensemble du réseau de la Région wallonne ainsi qu’au subventionnement d’équipements vélo en faveur des communes wallonnes.

Aménagements d'infrasturcture - LV
Aménagements d'infrasturcture - BW

Les aéroports wallons

En 2014, la SRWT a poursuivi l’exécution des contrats d’assistance technique que la SOWAER lui confie pour la gestion de ses travaux d’infrastructure aéroportuaire.

Forte de cette mission, la SRWT a mené les actions suivantes :

Aéroport de Liège

  • Poursuite de l’assistance aux études de l’extension de la zone Fret nord (phase II) ;
  • Poursuite de l’assistance aux études du contournement Ouest de l’aéroport (Pont de Flémalle) ;
  • Mission de suivi des travaux SPAQUE ;
  • Mission de suivi des travaux d’aménagement du pipe-line Glons-Bierset ;
  • Différents marchés arrivant en fin de période de garantie.
  • De plus, la SRWT a entamé en direct pour Liège Airport Business Park S.A. une mission de suivi de chantier pour un nouveau bâtiment administratif au nord de l’aéroport (B17) (4 MEUR).

Aéroport de Charleroi

  • Travaux de rénovation de la station d’épuration et du bassin de rétention des eaux de déverglaçage ;
  • Travaux de remplacement du séparateur hydrocarbure des parkings voitures.

Aérodrome de Cerfontaine

  • Travaux de gros entretien et parachèvements du bâtiment principal.

Les aéroports wallons

Le financement des investissements

Des sources de financement diversifiées et une gestion active de la dette

Les besoins de financements s’élevaient à 51,9 MEUR en 2014 à répartir entre les investissements d’exploitation du Groupe et les investissements pour le Métro Léger de Charleroi.

Tout d’abord, un emprunt bancaire a été réalisé afin de couvrir le remboursement anticipé des emprunts obligataires issus de la SNCV pour un montant de 2,6 MEUR. Par ailleurs, profitant de l’intérêt croissant d’investisseurs pour des titres émis par la SRWT, celle-ci a de nouveau fait appel au marché des capitaux en 2014 par la mise en place d’un programme d’émissions obligataires à long terme. Trois tranches ont été émises sans difficulté en juin, permettant d’atteindre le montant restant à financer en 2014, soit 49 MEUR. Les informations relatives aux programmes obligataires de la SRWT sont disponibles sur une page du site infotec.be destinée à l’information de nos investisseurs: www.infotec.be/Professionnels/Investisseurs.

Enfin, afin de se couvrir contre une éventuelle remontée des taux, la SRWT a couvert un emprunt à taux variable pour une valeur nominale de 20 MEUR.

Tram Soleilmont

Le développement durable

Depuis déjà de nombreuses années, le développement durable fait partie des préoccupations intégrantes du Groupe TEC. Notre ambition : proposer une offre de mobilité toujours plus…durable !

A cette fin, le TEC travaille sur plusieurs tableaux :

  • Le renouvellement du parc de véhicules et la mise en service de véhicules toujours moins polluants
  • La réduction de la consommation d’énergie dans nos bâtiments ;
  • L’assainissement de nos différents sites par la dépollution des sols ;
  • Une politique d’achat qui inclut des clauses éthiques, environnementales et sociales.

En 2014, une vaste réflexion a également été entamée sur la mise en place d’une stratégie digitale. Cette réflexion doit notamment permettre de diminuer la consommation de papier tout en augmentant le niveau et la qualité de l’information, à la fois pour les clients (démarche externe) et pour les collaborateurs du Groupe TEC (démarche interne).

Les ressources humaines

Notre personnel

Le personnel du Groupe TEC compte environ 89% d’hommes pour 11% de femmes. A la SRWT, 59% des membres du personnel sont masculins tandis que 41% sont féminins.

A la SRWT, holding du Groupe TEC, 34% du personnel occupent une fonction dirigeante (directeurs et cadres). Au sein du Groupe, cette proportion tombe à 3% de directeurs et cadres par rapport au total du nombre d’employés.

Répartition des membres du personnel du Groupe TEC par entité, type de fonction et sexe

Direction Cadre Employés Conducteurs Ouvr. Techn Total
SRWT 9 44 95 9 157
Hommes 9 34 50 93
Femmes 10 45 9 64
TEC Hainaut 5 16 148 484 109 762
Hommes 3 13 110 432 109 667
Femmes 2 3 38 52 95
TEC Namur-Luxembourg 5 18 152 564 105 844
Hommes 4 11 101 497 101 714
Femmes 1 7 51 67 4 130
TEC Liège-Verviers 7 30 240 1225 311 1813
Hommes 4 20 181 1159 291 1655
Femmes 3 10 59 66 20 158
TEC Brabant Wallon 6 8 54 228 51 347
Hommes 5 6 34 215 44 304
Femmes 1 2 20 13 7 43
TEC Charleroi 6 14 197 631 247 1095
Hommes 5 11 164 593 246 1019
Femmes 1 3 33 38 1 76
Groupe 38 130 886 3132 832 5018
Hommes 30 95 640 2896 791 4452
Femmes 8 35 246 236 41 566

Notre politique de gestion des ressources humaines

L'amélioration du dialogue social

Un dialogue social modernisé qui porte ses fruits

Les nouvelles structures du dialogue social ainsi que les procédures de règlement des conflits instituées dans le cadre du projet AMéDIS (Amélioration du Dialogue social) ont connu en 2014 leur quatrième année de fonctionnement.

Une amélioration globale indiscutable du climat social a été enregistrée depuis l’entrée en vigueur de ces nouveaux dispositifs de régulation du dialogue social, comme le prouve les constats statistiques faits sur l’augmentation de la proportion de conflits solutionnés et la diminution du nombre de jours de grève (9 jours de grèves (partielles) contre 11 en 2013).

Les outils RH

Outils RH

Le Groupe TEC s’inscrit depuis plusieurs années dans une stratégie de modernisation de sa gestion des ressources humaines. Cette politique, résolument volontariste, s’appuie sur plusieurs outils.

Début 2012, la classification des fonctions a été mise en place, parallèlement à une nouvelle politique salariale fondée sur une gestion des compétences structurée et sur une dynamique d’évaluation annuelle pour les employés du Groupe.

En 2014, la gestion des compétences, basée initialement sur 4 compétences génériques, a été enrichie de compétences spécifiques aux familles de métiers. Les processus d’évaluation en 2015 porteront donc sur l’ensemble de ces compétences.

En attendant, l’année 2014 a vu le principe d’évaluation s’élargir à tous les employés du Groupe, soit plus de 1.000 personnes qui ont découvert ce processus.

Par ailleurs, l’ensemble du personnel de direction et d’encadrement a poursuivi la réflexion sur le modèle de leadership à développer au niveau du TEC, en référence aux valeurs portées par le Groupe et à leur traduction dans les modes de management aux différents niveaux de l’entreprise.

Ces étapes ont été accompagnées d’actions de communication interne.

Toutes les infos sont disponibles pour le personnel sur une plate-forme baptisée « nous avons tous une partie de la solution ».

La formation

Une politique de formation qualitative et orientée clients internes
Logo Académie de la Mobilité

La politique de l’Académie de la Mobilité est de fournir des produits et des prestations qualitatifs, adaptés aux besoins du personnel. En 2013, l’offre de formation a été mise à jour et a également été développée. C’est tout naturellement que 2014 aura été consacrée à la prestation de la nouvelle offre de formation.

Au total, 49.936 heures de formations réparties en 22 modules ont été dispensées par 60 formateurs, internes et externes. 6.242 participations aux formations sont à relever pour les 120 métiers du Groupe.

L’Académie s’inscrit dans une démarche de qualité et a notamment obtenu la certification ISO. A cet égard, la satisfaction générale au terme de la formation, un des indicateurs de qualité, s’élève à 8,61/10 en 2013.

Satisfaction générale pour les formations dispensées par l’Académie

2009 2010 2011 2012 2013 2014
85,2% 84,9% 86,2% 89,5% 85,6% 86,1%

Ces activités sont soutenues par une cotisation, calculée trimestriellement sur la masse salariale et s’élevant à 0,59 %.

La communication interne

Davantage de communication interne

Ces dix dernières années, la SRWT, holding du Groupe TEC, a essentiellement participé à la professionnalisation de la communication externe.

En 2014, l’accent a été mis de manière plus importante sur la communication interne. Le projet TEC IT EASY a notamment été accompagné d’un vaste plan de communication interne construit en étroite coordination avec l’Académie de la Mobilité. Objectif : coordonner les actions de formation et celles de communication interne pour mieux atteindre nos objectifs. Ce principe s’est révélé être très efficace.

Notons par ailleurs qu’à côté du projet TEC IT EASY, d’autres dossiers, comme les Ressources Humaines par divers supports (courriers, newsletters…) ont bénéficié de diffusion en interne à travers des campagnes de communication créatives (sur les compétences génériques, sur le modèle de leadership…).

Pour renforcer toujours davantage la culture d’entreprise « Groupe », deux nouvelles éditions de TEC UP, meeting bisannuel destiné à présenter aux cadres du Groupe TEC les projets stratégiques qui détermineront demain le visage du transport en commun wallon, ont été organisées.

Enfin, une étude pour déterminer la stratégie digitale à adopter en matière de communication interne a été lancée. Les résultats seront connus en 2015.

Gouvernance

Conseil d'Administration

Monsieur Vincent BOURLARD
Président
Monsieur Luc BOVERIE
Vice-Président

Membres avec voix délibérative

Madame Edwine BODART
Monsieur Dominique CABIAUX
Madame Annie COTTON
Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
Madame Florence DEMACQ
Madame Christina DEWART
Monsieur Maxime FERON
Madame Laurence GLAUTIER
Monsieur Hubert LATOUR
Monsieur Patrick MELIS
Monsieur Pierre MOSON
Monsieur Laurent PIRNAY
Monsieur Julien VANDEBURIE

Membres avec voix consultative

Monsieur Jean-Marc VANDENBROUCKE
Administrateur Général de la S.R.W.T.
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.

Commissaires du Gouvernement

Monsieur François GABRIËL
Monsieur Francis MOSSAY

Observateur

Monsieur Yvon LOYAERTS

Direction

Monsieur Jean-Marc VANDENBROUCKE
Administrateur Général
Monsieur Benoît LALOUX
Direction de l’Audit Interne
Monsieur Jean-Pierre ISTACE
Direction Financière
Monsieur Stéphane THIERY
Direction du Marketing
Monsieur Christophe BERTHO
Direction des Services Techniques
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint
Monsieur Marc MASY
Direction des Études, des Services spéciaux et sous-traités et de la Sécurité 
Monsieur Bruno MAES
Direction Informatique
Monsieur Philippe KEMPINAIRE
Direction des Services Généraux et des Ressources Humaines

Rémunération des Administrateurs

Le montant global des émoluments et frais des Administrateurs s’est élevé en 2014 à 123.210,99 EUR bruts.

Audit interne

En 2014, le Comité d’Audit s’est réuni à deux reprises.

Le programme initial de 2014 comprenait 23 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 25 suite à l’ajout des missions relatives aux processus administratifs, de support et de communication de l’IRP TEC PENSION et à la mise en place de l’audit continu.

Les missions finalisées en 2014 portent sur :

  • la gestion des services de contrôle ;
  • la gestion des titres de transport valorisés ;
  • les titres de transport combinés avec la SNCB ;
  • les relations avec les loueurs ;
  • l’actualisation des risques relatifs au projet « Maintenant » ;
  • le processus de gestion des actifs de l’IRP TEC PENSION ;
  • la coordination de l’établissement des plans d’entreprise ;
  • le processus de recrutement des chauffeurs ;
  • la gestion des plaintes de la clientèle ;
  • deux suivis semestriels des recommandations ;
  • le suivi des recommandations relatives à l’IRP TEC PENSION.

Les missions dont le prolongement ou l’achèvement sont prévus en 2015 concernent :

  • la coordination des processus ;
  • la collecte et le traitement des recettes de trafic ;
  • la gestion des stocks ;
  • la conformité et la gestion des marchés publics ;
  • la surveillance par caméras sur les lieux de travail ;
  • l’analyse des risques du projet Hastus ;
  • les processus administratifs, de support et de communication de l’IRP TEC PENSION ;
  • l’audit continu.

Enfin, trois missions de conseil relatives respectivement au suivi de l’action du projet TEC IT EASY concernant la chaîne des recettes et de la comptabilité, à la certification des Maisons de la Mobilité et aux indicateurs de gestion, n’ont pas nécessité d’intervention de l’Audit Interne en 2014 et ne seront pas reconduites en 2015.

Commissaires aux comptes

  • SCCRL ERNST & YOUNG : représenté par Madame Marie-Laure MOREAU
  • SCCRL CALLENS, PIRENNE, THEUNISSEN et Co : représenté par Monsieur Baudouin THEUNISSEN
  • SCPRL LAFONTAINE, DETILLEUX et Cie : représenté par Monsieur Léon LAFONTAINE

Les perspectives

Comme indiqué en préambule du présent rapport, le Gouvernement wallon a décidé de réduire son intervention financière dans les différents Organismes d'Intérêt Public (OIP).

En ce qui concerne le Groupe TEC, cette décision correspond à une économie cumulée de 10 % sur la compensation de service public à l’horizon 2017 (5 % en 2015 et 8 % en 2016), après application des dispositifs prévus dans le Contrat de Service Public et avant injection d’un « correctif » de 7 millions.

Du côté du Groupe TEC, il paraît illusoire d’imaginer que cette réduction de moyens puisse être absorbée sans impact sur les tarifs et/ou sur l’offre.

C’est dans cette perspective qu’il a sollicité une renégociation du Contrat de Service Public, sollicitation restée sans réaction à l’heure d’écrire ces lignes.

De son côté, le Groupe poursuivra ses efforts en vue d’accroître son efficacité, et de mieux maîtriser encore ses coûts dans les domaines de la maintenance, de l’exploitation et des activités de support.

A partir de 2016, ces actions seront menées sous la conduite d’un nouveau capitaine, puisque Jean-Marc VANDENBROUCKE, Administrateur Général, a annoncé son départ en retraite au 1er janvier prochain.

Rapport financier