TEC

Retour aux sociétés

TEC Brabant Wallon

Mot de la Direction

La direction
Philippe Matthis, Président du Conseil d’Administration
Michel Corthouts, Directeur général

Le mot du Président

Monsieur Matthis, le bilan économique de l’année 2014 est aujourd’hui dressé. Comment se porte financièrement notre société ?

Philippe Matthis :

Le TEC Brabant Wallon clôture son exercice 2014 avec un résultat bénéficiaire de 71.905 euros. Soit une nouvelle des plus excellentes d’autant que nos projections budgétaires annonçaient, en l’absence de résultat exceptionnel, un déficit de 44.172 euros.

Ce montant plus que positif a pu être obtenu en partie grâce aux mesures d’économie et à la prudence des principes de gestion que le TEC Brabant Wallon s’est imposé tout au long de l’année. Mais aussi et surtout, grâce au versement, en décembre, d’une subvention complémentaire de 79.048 € de la Région Wallonne, concernant les engagements sociaux du Groupe.

2015 peut donc être envisagée sereinement ?

Philippe Matthis :

Sauf imprévu, nous ne devrions pas envisager de diminuer notre offre de services ni notre volume d’emploi, et ce, malgré l’exigence imposée par la Région Wallonne de réaliser une économie de 5%. L’augmentation de nos recettes, la diminution de nos dépenses et l’octroi de cette subvention complémentaire nous permettant, en principe, de la combler. Nous nous en tenons donc à nos principes de prudence tant en matière de prévision budgétaire que de gestion quotidienne. Mais budgétairement parlant, 2015 débutera effectivement sereinement et en toute confiance au TEC Brabant Wallon.

C’est donc l’esprit libéré de toutes ces soucis financiers, que nous avons pu, envisager et planifier nos différents projets à mener. Et le moins que l’on puisse dire est que leur nombre est conséquent. A cela, il faut encore rajouter le remplacement, en 2014, de 5 de nos véhicules par des autocars de 15 mètres (Volvo) dans notre parc d’autobus. Depuis le début de l’année 2015, nous avons également procédé au remplacement de 20 autobus articulés par des autobus Citaro et de 32 autobus standards par des autobus Van Hool A330. 4 Midi Bus Van Hool A309 sont également prévus dans le courant du second semestre 2015.

Quels seront ces grands projets ?

Philippe Matthis :

Au fil des mois, nous vivrons par exemple…

… l’extension de notre projet TEC It Easy et son Go Live

Bien que ce projet de nouvelle billettique ait été amorcé il y a quelques années, 2015, sera véritablement l’année de sa finalisation. Etendu dès le 2 février à 15 lignes pilotes, il sera généralisé à l’ensemble des lignes du Groupe dès le printemps, faisant alors basculer toute la clientèle dans l’ère du sans contact.

D’ici là, nous poursuivrons bien entendu notre mission de TEC pilote et nous continuerons à expérimenter ce nouveau système sur une partie de notre réseau. Ainsi, nous mettrons à l’épreuve la fiabilité de plusieurs automates de vente et dans un autre registre, celle de nos encodages financiers. Enfin, dernier exemple parmi tant d’autres, nous nous assurerons également que l’interopérabilité de nos cartes MOBIB fonctionne correctement.

… le projet de certification ISO 9001

Le TEC Brabant Wallon s’est en effet fixé comme défi d’obtenir l’ISO 9001 pour l’ensemble de ses services, la norme la plus reconnue au monde. La première étape de ce projet a été lancée en 2014 avec le démarrage de la phase d’étude qui se poursuivra en 2015. Par cet enjeu, nous visons essentiellement à accroître la satisfaction des clients internes et externes, créer une dynamique dans la société et enfin, fédérer l’ensemble du personnel autour d’un même projet.

… des travaux d’aménagement dans notre dépôt de Chastre

Notre dépôt de Chastre étant saturé, il nous est impossible d’y accueillir de nouvelles lignes ou véhicules, ni d’effectuer certaines mises à niveaux techniques du parc, quand on sait que l’implantation de nouvelles sociétés étrangères sur le site de Louvain-la-Neuve sont prévues à court terme, qui seront, sans nul doute, génératrices de nombreux emplois. (Quartier chinois).

Notre société compte donc y remédier et étudier toutes les possibilités techniques et financières afin d’adapter et d’étendre ce dépôt. En procédant à ce réaménagement, nous espérons aussi offrir une meilleure desserte du centre du Brabant Wallon, de ses zones d’activités économiques et de l’UCL, mais également réduire les coûts liés à l’entretien et à la réparation du parc d’autobus.

Il nous faut également évoquer l’Iqube, notre dernier projet en date qui se concrétisera en 2015. Ce système facilitera le confort de nos voyageurs aux arrêts en leur indiquant le délai exact de départ du bus. Au total, ce sont pas moins de 52 arrêts qui sont dotés de ce système d’information clientèle.

Comme en 2014, 2015 sera une année intense pour l’ensemble du personnel du TEC Brabant Wallon, tant en régie que chez nos loueurs …

Philippe Matthis :

Effectivement. Pour pallier à tous ces défis, l’investissement et l’implication de chaque membre du personnel seront à nouveau étroitement requis. Mais je suis confiant. Comme le TEC Brabant Wallon l’a déjà démontré par le passé, c’est assurément avec professionnalisme et rigueur que chaque projet sera mené à son terme. D’ores et déjà, félicitations et merci.

Le mot du Directeur

2014 s’est achevée, comment qualifieriez-vous cette année ?

Michel Corthouts :

Sans hésitation, 2014 fut l’année du changement et des grands projets. Jamais nous n’avions connu autant de bouleversements et de défis à relever en une seule année. Parmi ceux-ci, et non le moindre, il y a bien sûr le lancement de notre nouveau système de billettique sans contact « TEC It Easy ». Le chantier était de taille, d’autant que nous avions été désignés TEC pilote. Tout au long de cette année, nous avons donc été, tout comme nos clients, les premiers du Groupe TEC à expérimenter la billettique sans contact et le support unique. Une belle primeur, mais aussi une gageure à gagner !

Une belle primeur mais aussi une grande aventure !

Michel Corthouts :

Lancer un projet de cette envergure et le tester, c’est effectivement un sacré défi. C’est donc par étapes successives que nous avons lancé ce passage au titre « sans contact ». Cette montée en puissance progressive nous a en outre permis d’apporter des corrections et de réaliser des ajustements au fur et à mesure que le projet avançait. C’était aussi nécessaire pour que, tous, clients et membres du personnel, nous puissions nous familiariser avec ce nouveau système. Nouveaux supports, nouvelles tarifications, TEC It Easy, c’est effectivement une nouvelle manière de voyager mais aussi de travailler. Nous l’avons tous adoptée avec brio, bien aidés, je le souligne, par toutes les campagnes de communication lancées tant en interne qu’en externe.

Mais 2014, ce ne fut pas que TEC It Easy… Cette année a également été marquée en termes d’objectifs et de projets d’avenir….

Michel Corthouts :

Effectivement ! En 2014, nous nous sommes aussi attelés à fixer nos projets et défis pour les prochaines années.

Concrètement, nos objectifs ont été établis dans un plan d’entreprise que nous avons rédigé dans le cadre du Contrat de Service Public et présenté ensuite au Ministre Wallon de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité. Il recense nos projets prévus pour les 4 prochaines années, entre 2014 et 2017, qu’ils soient communs à tous les TEC ou spécifiques à chaque société. La Région Wallonne nous a en effet fixé certains objectifs que nous devons réaliser à moyen terme, mais heureusement, ceux-ci ne sont pas figés. L’élaboration de ce plan nous permet simplement d’aborder chaque projet dans une dynamique positive.

Quels sont ces projets ?

Michel Corthouts :

Ils sont nombreux. Il y a l’amélioration de la qualité de travail des chauffeurs, une meilleure performance de notre parc informatique, notre participation en tant qu’acteur majeur au projet RER ou encore une gestion plus moderne de nos ressources humaines. Pour n’en citer que quelques-uns.

Des investissements ont également été réalisés du point de vue des infrastructures. Qu’en est-il ?

Michel Corthouts :

En effet, deux grands chantiers ont été réalisés au niveau du TEC Brabant Wallon, notamment la création d’un écran acoustique à Baulers afin de limiter les nuisances sonores provoquées par ce dépôt. Le service des pollutions de la Région Wallonne nous avait en effet décerné un avis de non-conformité sonore. Nous risquions une astreinte si nous ne la respections pas, qui pouvait aller jusqu’à la fermeture du dépôt ! Nous devions donc agir et nous avons tiré du positif de toutes ces mesures d’aménagement. Les parkings de bus et de voitures ont été agrandis, tout en respectant les normes du permis d’exploitation délivré à l’époque de la construction du dépôt. Encore merci aussi à l’Intercommunale du Brabant Wallon d’avoir permis d’agrandir notre surface d’exploitation du dépôt.

Mais le changement majeur est sans nul doute l’extension de notre siège social à Wavre. Notre effectif a doublé depuis la constitution de notre société en 1991, aussi était-il impératif de repenser nos infrastructures et d’agrandir nos locaux afin que tout un chacun puisse travailler dans des conditions normales. En effet, le manque de place se faisait sentir. Nous avons donc acquis le bien voisin sis au n°8 de la Place Henri Berger et y avons reconstruit un nouveau bâtiment qui pourra aussi accueillir les réunions des acteurs de la mobilité en Brabant Wallon.

Un dernier mot …

Michel Corthouts :

J’aimerai adresser un immense merci à tous. 2014 fut certes une année chargée en événements, mais les succès engendrés n’auraient pas été possibles sans la collaboration des membres du TEC Brabant Wallon et de la SRWT, et sans la confiance absolue des membres de notre Conseil d’Administration. Grâce à vous tous, 2015 sera aux couleurs de TEC It Easy : une année de grands chantiers sur fond de sérénité budgétaire.

Le TEC en chiffres

Personnel (au 31/12/2014)

346
soit
51ouvriers
67employés
228conducteurs

Parc (regie)

176
soit
127autobus standards
35autobus articulés
14midibus et minibus
0motrices

Loueurs

103
soit
92autobus standards
11autobus articulés
0midibus et minibus
ainsi que
18contrats

Kilométrage

11.948.112km
soit
5.538.933 km pour la régie
4.655.900 km pour les loueurs
1.753.279 km pour les transports scolaires

Infrastructure

9
soit
1siège social
3dépôts
2ateliers
3centres d'entretien

Voyageurs transportés

25.601.107
millions

Recette du trafic

11.663.000 €
Voir tous les chiffres dans le rapport de la SRWT

Les faits marquants

Juin 2014 : élaboration du plan d'entreprise

Le TEC Brabant Wallon a élaboré comme le prévoit le contrat de service public son plan d’entreprise, reprenant non seulement les actions qui seront entreprises au niveau de la Société en vue de la concrétisation des objectifs stratégiques du Groupe, tels que ceux-ci sont détaillés dans le plan d’entreprise de la S.R.W.T., mais également les objectifs propres au TEC Brabant Wallon. Celui-ci a été approuvé par le Conseil d’Administration en juin 2014.

Par ailleurs, une méthodologie commune de définition de l’offre a été définie au niveau du groupe TEC de manière à garantir que les futures évolutions de l’offre de transport seront déterminées sur base des critères retenus pour la méthodologie commune.

Plus de détails dans le fichier d'information

Juin 2014 : finalisation de l'extension du siège social de Wavre

Maison de la mobilité de Wavre

La rénovation/extension du siège social de Wavre, entamée en 2013, a égalemment été finalisée en juin 2014, ce qui permet désormais de proposer une véritable « Maison de la Mobilité » à la clientèle et d’offrir de meilleures conditions de travail au personnel.

Septembre 2014 : fin des travaux au dépôt de Baulers

Le chantier de la construction de l’écran acoustique et des extensions de parking au dépôt de Baulers, démarré en 2013, s’est achevé en septembre 2014. Le TEC Brabant Wallon disposera ainsi des emplacements nécessaires pour assurer le renouvellement des R312 et SB2000T, prévus sur 2014 et 2015, par 20 autobus articulés de marque Evobus Citaro, 32 autobus standards de marque Van Hool A330, et 5 autocars de marque Volvo.

  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en juin 2012
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en octobre 2012
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en décembre 2012
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en juin 2016
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en octobre 2016
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en juin 2022
  • Simulation de l'écran acoustique de Baulers
    Simulation de l'écran acoustique en decembre 2022

2014 : le projet TEC IT EASY

L’année 2014 a été marquée par le projet TEC IT EASY qui, outre ses retombées financières importantes, en particulier au niveau des recettes, implique la concrétisation du changement de billettique. Le TEC Brabant Wallon joue en effet un rôle particulièrement important dans ce projet d’envergure pour le Groupe en sa qualité de TEC pilote.

2014 : une année bien remplie!

Les infrastructures sociales du dépôt de Jodoigne, entièrement rénovées, ont été mises à la disposition du personnel avec un mobilier flambant neuf!

Suite aux différentes tentatives de cambriolages survenues dans nos installations, une salle coffre entièrement sécurisée a été construite sur chacun de nos sites.

Le parc de matériel informatique a été largement renouvelé et le software mis à disposition du personnel a été actualisé.

Les résultats de l'année

Fréquentation

Il y a lieu de noter que la diminution de la fréquentation est étroitement liée aux modifications apportées en 2014 à la méthode de calcul des voyageurs. Ainsi :

  • certaines données théoriques ont été remplacées par des données « réelles » (ex : 65 +).
  • les pondérations par titres ont été également revues et peuvent créer une certaine différence quant aux résultats (ex. : billets/cartes).

Recettes

En 2014, le chiffre d'affaires du TEC Brabant Wallon est inférieur à celui de 2013 en raison du changement de comportement de notre clientèle qui privilégie, de plus en plus, les abonnements au détriment des titres plus occasionnels (tels les billets et cartes). Si cela a l'avantage de fidéliser notre clientèle, cela induit également une diminution de chiffre d'affaires au vu de la différence, en faveur du client, du prix associé à un voyage.

Résultat comptable

L’exercice 2014 se clôture avec un résultat bénéficiaire de 71.905 €.

Par rapport à 2013, les produits diminuent de 103.470 €. La subvention de fonctionnement versée par la Région wallonne évolue négativement de 0,20 % tandis que le chiffre d’affaires baisse de 0,43 %.

Parallèlement, les mesures d’économie et la prudence des principes de gestion auxquels a eu recours le TEC Brabant Wallon durant cette année lui permettent de ne voir augmenter ses charges que de 215.934 €.

En raison de l’absence de résultat exceptionnel, l’exercice comptable aurait dû se clôturer légèrement en négatif comme autorisé par le contrat de service public. Mais le versement inattendu, en décembre, d’une subvention complémentaire de 79.048 € permet au TEC Brabant Wallon de dégager le résultat bénéficiaire mentionné ci-dessus.

Les clients

Nos clients

En 2014, ce sont plus de 25.601.107 voyageurs qui ont été comptabilisés sur le réseau du TEC Brabant Wallon. Notre clientèle reste fidèle puisque la majeure partie des ventes sont des abonnements. En 2014, nous en avons vendu un total de 243.712, abonnements mensuels et annuels confondus. C’est en effet la formule qui remporte le plus de succès auprès de nos voyageurs, même si certains de nos clients restent des utilisateurs occasionnels.

Nos clients sont essentiellement des écoliers dont l’âge se situe entre 12 et 24 ans. Mais il ne faut pas oublier nos aînés ni les plus petits qui, eux aussi, préfèrent les abonnements aux tickets jetables. Les autres catégories de la population ne sont pas non plus en reste puisque les ventes d’abonnements ne cessent d’augmenter.

Mais nos clients, contrairement à ceux des autres sociétés d’exploitation du groupe ont l’habitude de fréquenter d’autres compagnies de transport en commun telles que la STIB, De Lijn ou encore la SNCB. Grâce à la proximité du Brabant wallon avec la capitale, beaucoup de nos voyageurs possèdent déjà leur carte MOBIB – bientôt obligatoire – et l’interopérabilité n’a plus aucun secret pour eux. En effet, les abonnements combinés remportent toujours un franc succès sur le réseau du TEC Brabant Wallon.

Voici les lieux d’accueil de notre clientèle :

SIEGE SOCIAL

Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.11
Fax 010/23.53.10

CONTACTS CLIENTELE

La Maison de la Mobilité :
Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.53
Fax 010/23.53.07
Période scolaire : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 18 heures ainsi que le premier et dernier samedi de chaque mois de 8 heures à 12 heures
Période de vacances scolaires : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 17 heures

Guichet de Baulers :
Avenue de l’Europe, 2
1401 Baulers (Nivelles)
Tél. 067/63.42.56 ou 067/63.42.57
Fax 067/63.42.08
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 18 heures 30 et le samedi de 9 heures à 12 heures

Guichet de Jodoigne :
Rue de Septembre, 3
1370 Jodoigne
Tél. 010/81.98.00
Fax 010/81.98.03
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

Guichet de Chastre :
Rue Gaston Delvaux, 1
1450 Chastre
Tél. 010/65.44.44
Fax 010/65.44.48
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

Guichet d’Ottignies :
Place de la Gare, 1
1340 Ottignies
Tél. 010/23.53.33
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 12 heures et de 13 heures à 17 heures
Fermé le deuxième jeudi du mois

INFOBUS

Tél. 0475/95.77.08
Le programme de circulation de l’Infobus peut être obtenu par téléphone au siège social auprès de La Maison de la Mobilité ou de l’un de nos guichets

SITE INTERNET

Site Internet :www.infotec.be

Notre réseau

Lignes régulières

Le réseau du TEC Brabant Wallon compte 81 lignes et se développe sur 1.714 kilomètres.

Les services réguliers sont assurés directement par le TEC Brabant Wallon (exploitation en Régie) ou sous-traités aux Loueurs. Les services réguliers sous-traités sont prestés conformément aux clauses et conditions du cahier des charges approuvé par le Gouvernement wallon.

En 2014, le TEC Brabant Wallon compte 18 contrats passés avec les 7 loueurs suivants :

  • Autobus de Genval S.A.
  • Autobus Naway S.P.R.L.
  • Autobus Peeters S.P.R.L.
  • Cintra S.A.
  • Ets Cardona et Deltenre S.A.
  • Ets Picavet et Cie S.A.
  • Pullman Bus S.P.R.L.

L'ensemble des lignes régulières exploitées en Régie et par les Loueurs est décrit ci-dessous :

Lignes régulières

Film

Itinéraire

Régie

Loueur

Commune

1

Jodoigne - Louvain-la-Neuve – Ottignies

2

Tubize – Nivelles

3

Waterloo – Braine-l'Alleud – Ottignies – Louvain-la-Neuve

4

Nivelles - Louvain-la-Neuve

5

Jodoigne - Tienen

6

Mille - Grez-Doiceau - Louvain-la-Neuve

10

Navette de La Hulpe

11

Ottignies - Einstein - Fleming

14

Navette de Rixensart

15

Navette de Genval

16

Nivelles – Zoning Sud

17

Ottignies – Clinique – Petit-Ry

18

Leuven – Hamme-Mille – Jodoigne

19

Ottignies – Nivelles

20

Ottignies – Louvain-la-Neuve – Wavre

21

Louvain-la-Neuve - Dion-le-Mont

22

Ottignies – Wavre - Zoning Nord

23

Jodoigne – Wavre

24

Wavre – Corbais – Nil – Chastre

25

Jodoigne – Gembloux

26

Jodoigne – Ezemaal

27

Gembloux – Chastre – Marbais

28

Genappe – Tangissart – Ottignies

29

Lasne – Céroux-Mousty – Ottignies

30

Corbais - Chastre - Court-Saint-Etienne - Ottignies

31

Ottignies – Louvain-la-Neuve – Bruyères

32

Hamme-Mille – Wavre

33

Eghezée - Perwez – Louvain-la-Neuve – Ottignies

34

Chastre – Walhain – Mont-Saint-Guibert – Louvain-la-Neuve

35

Jodoigne – Grez-Doiceau

36

Braine-l'Alleud – Wavre

37

Wavre, Gare – Bierges, Verseau

38

Rosières – Genval – Basse-Wavre

40

Uccle – Alsemberg – Braine l'Alleud

43

Tubize – Itrre, Prison– Ittre, Croiseau *

47

Tubize – Virginal – Ittre, Croiseau *

57

Braine-l'Alleud – La Hulpe *

58

Braine-l'Alleud – Genval *

63

Nivelles – Ronquières – Braine-le-Comte

65

Braine-le-Comte – Virginal – B.S.Isaac – Braine-l'Alleud / Nivelles

66

Nivelles – Braine-l'Alleud

67

Braine-l'Alleud – Barrière – Parc de l'Alliance

69

Braine-le-Château – Nivelles

70

Nivelles – Rosseignies – Buzet

71

Manage / Nivelles – Soignies

72

Baulers – Nivelles – Manage

73

Nivelles – Rêves – Fleurus

74

Nivelles – Feluy

75

Braine-l'Alleud – Chenois – Waterloo

76

Nivelles - Portes de l'Europe

77

Baulers – Nivelles, Gare – Shopping

113

Tubize – Ittre, Nouvelle Usine – Prison °

114

Braine-l'Alleud – Halle

115

Braine-l'Alleud – Tubize

116

Soignies – Braine-le-Comte – Tubize – Halle

121

Alsemberg – Berlaymont

122

Rhode-St-Genèse, Clos Fleuri – Berlaymont

123

Bruxelles-Midi –- Berlaymont

124

Uccle, Héros – Berlaymont

125

Wavre – Berlaymont

126

Lasne – Berlaymont

15%

La Hulpe – Berlaymont

128

Rosières – Berlaymont

129

Braine-l'Alleud, Route de Nivelles – Berlaymont

148

Gembloux – Landen

200

Proxibus de Rebecq

201

Proxibus de Waterloo

202

Proxibus de Perwez

204

Proxibus de Grez-Doiceau

205

Proxibus de Mont-Saint-Guibert

210

Halle - Tubize - Saintes

339

Hannut – Tienen

366

Court-Saint-Etienne – Rixensart – Ixelles

471

St-Pieters-Kapelle – Enghien – Halle

472

Enghien – Tubize

474

Tubize – Virginal – Fauquez – Ittre – Tubize °

558

Braine-l'Alleud –- Genval – La Hulpe °

568

Nivelles – Marbais – Fleurus

610

Hannut – Jodoigne

C

Louvain-La-Neuve – Wavre – Ixelles

Cbis

Louvain-La-Neuve – Wavre – Kraainem – Woluwé

E

Eghezée – Wavre – Bruxelles

W

Bruxelles – Waterloo – Braine-l'Alleud

  • * Nouvelles lignes au 14 décembre 2014
  • ° Lignes supprimées au 14 décembre 2014

Les kilomètres en charge parcourus en 2014 sont les suivants :

La répartition mensuelle de kilomètres en charge parcourus en 2014 sur les lignes régulières gérées par le TEC Brabant Wallon - et leur répartition entre la régie et les loueurs - est la suivante :

Afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle en termes de confort comme de mobilité, l’offre de transport a été modifiée par les différentes actions reprises ci-dessous :

Janvier 2014

Légères adaptations de l'horaire de plusieurs lignes pour améliorer des correspondances avec les trains et les bus.

Minutage de quelques lignes corrigé suite aux difficultés de circulation.

Modification d'itinéraires de plusieurs lignes pour des raisons de sécurité ou pour régler des problèmes de surcharge.

Adaptation de quelques voyages des lignes C et Cbis pour mieux correspondre aux besoins de la clientèle.

Avril 2014

Modification de l'horaire de la ligne Cbis, suite à une surcharge.

Septembre 2014

Légères adaptations de l'horaire de plusieurs lignes pour améliorer des correspondances avec les trains et les bus.

Modification de quelques voyages en heures de pointe pour mieux correspondre aux heures de début et de fin des cours de plusieurs écoles.

Rapidobus 4 (Nivelles - -Louvain-la-Neuve) : passage de tous les bus par Genappe.

Ligne 28 (Genappe – Tangissart – Ottignies) : modification de l'itinéraire à Genappe afin de desservir le centre et les commerces de la ville.

Décembre 2014

Suite au nouveau plan de transport de la SNCB, modification des horaires de la majorité de nos lignes pour maintenir les correspondances avec les trains.

Ligne 474 (Tubize – Virginal – Ittre – Tubize) : scindée en 2 nouvelles lignes 43 (Tubize – Ittre) et 47 (Tubize – Virginal) pour une meilleure lisibilité. Les parcours de la ligne 113 (Tubize – Ittre, Prison) ont été repris par la nouvelle ligne 43.

Ligne 558 (Braine-l'Alleud – Genval – La Hulpe) : scindée en 2 nouvelles lignes 57 (Braine-l'Alleud – La Hulpe) et 58 (Braine-l'Alleud – Genval) pour une meilleure lisibilité.

Ligne 70 (Nivelles – Rosseignies – Obaix) : instauration d'une desserte scolaire vers les écoles de Nivelles.

Le transport scolaire

Les Services de transport scolaire prestés par les exploitants privés sont exécutés conformément aux clauses et conditions du cahier des charges type en matière de transport d’élèves fréquentant les établissements d’enseignement organisés ou subventionnés par la Communauté française sur le territoire de la Région de langue française.

Tout au long de l’année 2014, une moyenne de 2.072 élèves a été transportée quotidiennement, soit 2.657 élèves différents sur l’ensemble de la période.

Le graphique suivant indique la répartition en fonction du niveau d’enseignement :

Pour transporter les élèves, plus de 9.686 kilomètres sont parcourus chaque jour sur les 79 circuits mis en œuvre. Le kilométrage total parcouru en 2014 s’élève à 1.753.278 kilomètres.

En septembre 2014, deux circuits ont été créés suite à une augmentation du nombre d’élèves de type 3 provenant de la Région bruxelloise. Il s’agit des circuits 1312 et 1318.

Service PMR

Le transport des personnes à mobilité réduite est assuré sur l’ensemble du territoire du Brabant wallon par un sous-traitant, l’asbl « Mobilité en Brabant Wallon » faisant partie du groupe ASTA.

L’ensemble du service PMR a parcouru 392.870 kilomètres et transporté 27.959 clients dans toute la province.

Le service PMR a connu deux grands changements en 2014.

Premièrement, ses tarifs ont été adaptés à notre tarif zonal et ce, pour faciliter la compréhension des clients.

Ensuite, pour améliorer la prise en charge de ces personnes, 8 nouveaux véhicules spéciaux ont été acquis. Ils seront conduits par des chauffeurs spécifiquement formés et choisis pour leur sens de l’accueil.

Pour en informer nos usagers, nous avons réédité notre dépliant et adapté nos informations sur le site Infotec. Côté fonctionnement, rien ne change. Le bus circule du lundi au samedi de 6h30 à 20h et effectue tous les trajets désirés pour peu qu’ils soient situés dans le Brabant Wallon. Et pour réserver ? Rien de plus simple ! Il suffit de téléphoner.

Dans le cadre de la convention signée entre la SRWT et l’asbl GAMAH sur l’accessibilité des lignes TEC aux PMR, les lignes 19,20, 23, 31 et 115 ont été auditées. Des propositions d’aménagements PMR ont été transmises à la SRWT pour 41 arrêts de ces lignes.

Notre approche de la Mobilité

SIG

Le SIG « Système d’Information Géographique », c’est en quelque sorte le mariage de l’informatique et des données géographiques.

Au TEC Brabant Wallon, nous utilisons le SIG depuis plusieurs années déjà. Grâce à lui, nous avons pu intégrer les cartes de chaque ligne dans nos guides horaires et sur le site infotec.be. Nous retrouvons le tracé des lignes déviées sur les avis de déviations, mis à la disposition des chauffeurs et des clients. De plus, depuis quelques années maintenant, nous rééditons régulièrement notre carte réseau.

Depuis l’intégration du SIG au niveau du groupe TEC, les données géographiques du groupe sont regroupées dans une base de données centralisées, grâce à laquelle il est possible d’obtenir la visualisation des lignes, des arrêts, des zones, des points de ventes, etc. aussi bien sur l’intranet que sur le site infotec.be.

Système d’Information Géographique
HASTUS

HASTUS est un logiciel qui informatise toute la chaîne de production du transport, depuis la définition des itinéraires et des horaires des lignes jusqu’à l’attribution quotidienne des services aux chauffeurs. Il est utilisé pour la définition de l’offre de transport, c’est-à-dire les lignes et les horaires, la découpe en prestations de chauffeurs, la gestion des roulements et des tableaux de services des chauffeurs. C’est également un logiciel qui nourrit d’autres systèmes tels que SAP pour le module de gestion des loueurs, les statistiques de kilomètres et la paie des chauffeurs, le site Infotec, le SIG, la plate-forme embarquée (PFE), …

En 2011, le Groupe TEC a décidé d’acquérir une nouvelle version du logiciel. En effet, la première version du logiciel HASTUS avait été acquise en 1997 et a été « upgradée » en 2001, en ajoutant les modules d’opérations journalières utilisés dans les dépôts. Depuis 2001, d’autres modules ont vu le jour. Il était donc temps de passer à la version 2013 si on voulait pouvoir les utiliser.

Le signal de départ du projet a été donné en octobre 2012 par la signature du contrat de commande de l’upgrade avec la société GIRO. Depuis cette date, l’équipe projet, pilotée par la SRWT et constituée d’un représentant de chaque TEC, a travaillé à l’analyse et à l’élaboration des spécifications techniques des différents modules. Elle a ensuite testé ces modules au fur et à mesure de la livraison de ceux-ci.

Le 1er septembre 2014, le logiciel a été mis en production avec succès au TEC Liège qui avait été désigné comme TEC pilote. Le TEC Brabant Wallon est venu consolider ses données dans la base de données du TEC pilote et a également mis le logiciel en production le 1er décembre 2014.

Pendant une semaine, les chefs de dépôts ont effectué un double encodage dans l'ancienne et la nouvelle version du logiciel afin de vérifier que les interfaces qui sortaient pour la paie des chauffeurs étaient bien identiques. Depuis lors, l'ancienne version du logiciel a été abandonnée et toutes les adaptations de notre réseau sont réalisées dans la nouvelle version.

Mise en service Chronotec

2014, c’est aussi l’année du lancement officiel de notre nouveau système d’afficheur de temps d’attente réel : Chronotec. Concrètement, ce système capte la position GPS du bus et la combine avec le nombre de kilomètres restants, l’horaire prévu et les soucis de circulation connus. Ensuite l’information est directement envoyée sur l’afficheur de l’arrêt.

Au total, 80 points s’étendant de Jodoigne à Nivelles et de Perwez à Bruxelles sont désormais équipés de ce système.

Campagne vélo + bus

En collaboration avec la Région Wallonne, la SRWT et le TEC Namur-Luxembourg, le TEC Brabant Wallon a mis en place un projet pilote d’intermodalité incitant les clients à combiner l’utilisation du vélo et du bus.

Dénommé « Vélo+bus », ce projet a pris part sur un tronçon commun entre la ligne 82 du TEC Namur-Luxembourg et le Rapidobus 1. En soi, des lignes express tant au niveau du service, de la vitesse commerciale, de leur fréquence que du caractère direct de leur trajet.

Pour permettre sa réalisation, des aménagements ont été réalisés dans les communes concernées tels que la création de nouveaux marquages, la réparation de routes, la mise en place de signalisation,…

Afin d’assurer sa promotion, ce projet a été inauguré en grande pompe en avril 2014 lors d’une conférence de presse. Un affichage dans les bus et aux arrêts a également été réalisé. Enfin, des dépliants et un mailing ont été distribués aux habitants des communes concernées. Et pour maximiser la visibilité du projet, un concours Facebook a aussi été mis en ligne.

Pour plus d'informations, téléchargez la newsletter.

Management de la mobilité

Les différentes actions ci-dessous ont été initiées ou réalisées en 2014 :

  • Participation active ou réponse à des consultations ou études dans et hors Province pour le RER, les PCM (Plans Communaux de Mobilité), la Commission Régionale de Mobilité bruxelloise, les parkings de dissuasion autour de la Région bruxelloise et les PMZA (Plans de Mobilité des Zones d’Activité économique) de Nivelles-Sud et de Saintes.
  • Etude d’adaptations de PROXIBUS, notamment le dédoublement à Waterloo.
  • Participation active à la campagne « Permis mobile », visant les élèves de 1ère et 2ème année de l’enseignement secondaire. Cette campagne, organisée avec la SRWT et l’asbl COREN, a pour but de sensibiliser les jeunes à un usage citoyen et responsable des bus en créant des liens entre mobilité, respect et développement durable. Pour la dernière campagne, 51 animations ont été réalisées dans 9 écoles de la Province, en classe et en bus, avec le concours de 4 chauffeurs formés dans ce but.
  • Partenariat TEC – Pro Velo :
    • sensibilisation des nouveaux conducteurs à la présence de cyclistes sur la route : module théorique.
    • sensibilisation de la clientèle TEC aux divers aspects du vélo : affichage de dépliants « TEC - Pro Velo » et de banderoles pour les halls d’accueil clientèle.
  • Maintien ou consolidation des partenariats avec les autres acteurs de la mobilité. Les supports d’information de nos partenaires sont mis à la disposition de la clientèle dans les points d’accueil du TEC Brabant Wallon, par exemple la liste des entreprises de taxis dans la Province et différents dépliants.
  • Participation aux festivals Inc’Rock et de Ronquières: mise à disposition de navettes de bus nocturnes lors de ces événements.
  • Présence aux activités de Bruxelles-Mobilité dans le cadre des « Midis de la Mobilité » (stands d’information pour les entreprises) et de l’action « Au travail / à l’école sans ma voiture » pendant la Semaine de la Mobilité.
  • Renouvellement des conventions ambassadeurs Cyclotec et suivi.
  • Commission régionale vélo (Plan Wallonie Cyclable) :
    • représentation du groupe TEC, participation aux groupes de travail « intermodalité »  et au lancement du projet de schéma d’accessibilité multimodale du bassin du Centre,
    • intervention sur la politique cyclable du groupe TEC lors du Colloque Wallonie Cyclable et en séance d’information de la Province,
  • participation aux ateliers « infrastructure » organisés par la Commission.
  • Poursuite et inauguration d’une partie du projet-pilote « intermodalité vélo-bus express 82 / Rapidobus 1 » (collaboration SRWT- TEC NL- TEC BW) visant à tester l’intermodalité le long de deux lignes rapides et l’attractivité de celles-ci pour les cyclistes (19 arrêts concernés). A cet effet des cheminements cyclables sont en préparation dans 4 communes de la Hesbaye brabançonne et seront balisés, une partie des stationnements vélos a déjà été installée. Ce projet transversal s’inscrit dans le Plan Wallonie Cyclable.

Sécurité et prévention

Sécurité et fraude

En 2014, le TEC Brabant Wallon a participé activement à diverses opérations de sécurisation du réseau avec les différentes zones de Police de la Province, mais également des provinces voisines, que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. Ces diverses collaborations gagnent en efficacité d’année en année et nous ne pouvons que nous féliciter aujourd’hui de l’intérêt que porte l’ensemble de nos partenaires aux évènements qui ont lieu à bord des autobus.

La collaboration avec nos collègues de De Lijn, de la SNCB et de la STIB dans ces opérations renforce un peu plus la visibilité de celles-ci auprès du public en général.

Cette année encore, la prévention fut le fil rouge suivi pour tout ce qui touche au contrôle sur le réseau et ainsi conserver d’excellents résultats tant pour l’aspect sécurité que pour la partie fraude.

Ainsi, 77.027 contrôles de voyageurs ont été assurés en 2014, ce qui a permis de réduire le taux de fraude de manière générale. Celui-ci était de 1,49 % en 2012, 1.23% l’année précédente et est passé aujourd’hui à 1,21 %.

En 2014, s’est concrétisée également la convention entre les sociétés de transport en commun et le service d’analyse stratégique du Directeur Coordinateur de la Police Fédérale de l’arrondissement judiciaire de Bruxelles-Capitale dans le cadre de l’analyse et de l’échange des données de sécurité objectives dans et autour des transports en commun au sein de la Région de Bruxelles-Capitale.

Ce levier supplémentaire apporté à la concertation déjà existante permettra de mieux encore évaluer et maîtriser le niveau de sécurité sur nos lignes régulières.

L’organisation interne du contrôle réseau a été adaptée afin de prévoir une présence plus régulière, tard le soir, de nos contrôleurs dans les autobus.

Dispatching

Le dispatching est ouvert du lundi au vendredi de 6 heures à 22 heures.

Son fonctionnement est assuré par deux dispacheurs à temps plein. Il s’agit de deux contrôleurs qui mettent à profit leurs connaissances très pointues du réseau, non seulement pour aider les chauffeurs, réguler les correspondances, mais également pour transmettre toutes les informations pertinentes à l’attention de la clientèle et réduire l’impact des perturbations d’exploitation sur le service.

Les outils de géolocalisation disponibles maintenant au dispatching permettent un travail beaucoup plus pointu et ont amené une amélioration importante dans la gestion des correspondances à assurer sur le réseau, que ce soit en interne ou avec la SNCB.

Notre approche commerciale

Nouvelle tarification de notre service pour les Personnes à Mobilité Réduite

Référez vous au passage sur le service PMR pour de plus amples informations

Plan SNCB

Le 14 décembre 2014, la SNCB a modifié une grande majorité de ses horaires. Afin de maintenir autant que possible les correspondances entre les bus et les trains, le TEC a donc dû lui aussi s’adapter à ces changements.

Des modifications horaires ont donc été réalisées en concertation avec nos chauffeurs. Et ce, en plus des adaptations de service, mises en place habituellement à cette période. Et pour qu’ils ne passent pas inaperçus, ces changements ont été référencés dans un fichier publié sur notre site infotec.be et détaillés dans un communiqué de presse.

Proxibus Waterloo

Le Proxibus Waterloo a toujours autant de succès ! Pour mieux satisfaire les clients, deux nouvelles boucles (« nord » et « sud ») ont donc été instaurées, à la demande de la commune de Waterloo et en collaboration avec celle-ci. De nouveaux quartiers sont desservis selon des horaires plus attractifs, et le tout, gratuitement ! En tout, ce sont déjà pas moins de 4 circuits au départ de la gare qui proposent des correspondances avec les trains de, et vers Bruxelles et desservent les quartiers du Chenois, de Joli-Bois, de la Sucrerie et du Faubourg, du lundi au vendredi toute l’année en heure de pointe et en journée du mardi au samedi. En 2014, ce sont 13 nouveaux parcours qui ont été instaurés.

Pour permettre à nos clients de profiter de cette nouveauté, une conférence de presse a été organisée. Enfin, un nouveau dépliant a été réimprimé et l’information a été publiée sur le site Infotec.be.

Campagne Nivelles Sécurité

En collaboration avec les autorités communales et la police de la zone Nivelles-Genappe, le TEC Brabant Wallon a lancé une campagne de sensibilisation à Nivelles. Elle visait à conscientiser les automobilistes sur les dangers de garer leur véhicule sur un arrêt d’autobus. Outre l’aspect sécurité, elle leur rappelait également que ce comportement incivique constitue une infraction du 1er degré, passible d’une amende de 50 euros. Enfin, invitait ces automobilistes peu scrupuleux à se rendre dans l’un des parkings gratuits de la ville.

Concrètement, cette campagne a pris la forme d’un leaflet A5 recto-verso au slogan évocateur, à savoir « pour ma sécurité, ne squattez pas mon arrêt d’autobus ». Il fut apposé en guise de premier avertissement sur les parebrises des voitures par les stewards de la ville et du TEC Brabant Wallon. Enfin, la collaboration des commerçants a également été sollicitée en distribuant le leaflet à leurs clients.

Campagne Stop Violence à Tubize

Suite à des faits de violence, de menaces et d’agression sur certaines lignes de Tubize (115, 116, 471 et 472), la situation était devenue inacceptable ! Les autorités communales, la police et les directeurs d’écoles de la commune ont dès lors décidé de mener une campagne de sensibilisation. L’objectif ? Conscientiser les voyageurs et les pousser à adopter un comportement civique sous peine de suppression de leurs lignes de bus. A cette fin, un courrier a été distribué dans le bus et envoyé aux écoles en insistant sur l’importance du bien-être et de la sécurité tant des voyageurs que des chauffeurs.

Infobus

Afin d’assurer au mieux notre service de proximité, Infobus, un nouveau véhicule a été acquis. Il parcourt désormais les communes du Brabant Wallon à la rencontre des voyageurs. Chaque mois, de 8 à 14h, il circule dans les communes suivantes : Louvain-la-Neuve, Saintes, Braine-l’Alleud, Braine-le-Château, Waterloo, Rebecq et Tubize. L’Infobus permet plus d’accessibilité à nos informations et à nos services, notamment pour la vente de titres de transport. Au total, 682 abonnements ont été vendus en 50 jours de circulation. Ce sont donc plus de 800 personnes qui ont pu profiter de ce service pratique et rapide !

Service Infotec

Le service Infotec prend en charge le nettoyage des abribus de 16 communes desservies par le TEC Brabant Wallon : Court-Saint-Etienne, Rebecq, Orp-Jauche, Perwez, Chastre, Tubize, Hélécine, Braine-le-Comte, Braine-le-Château, Genappe, Villers-la-ville, Chaumont-Gistoux, Mont-Saint-Guibert, Walhain, Grez-Doiceau et Jodoigne. Ce sont ainsi pas moins de 364 abribus qui ont été régulièrement entretenus pour un total de 1456 nettoyages en 2014. Par ailleurs, ce service a assuré la mise en place de près de 260 déviations sur l’ensemble de notre réseau.

Le confort des usagers aux arrêts reste l’une des priorités du TEC, avec un nombre toujours élevé : 1107 abris répartis sur la province. Les abris insalubres sont systématiquement signalés aux commune concernées et ne sont plus qu’au nombre de 30 sur l’ensemble de la province, ce qui constitue une diminution par rapport à 2013.

Le nombre d’arrêts équipés de poteaux avec valve horaire est de 3097 soit une augmentation par rapport à 2013, où il n’y en avait que 2815. Au total, on dénombre 3631 points d’arrêt. Le service Infotec a également veillé à l’état des cartes du réseau placées dans les abribus ou sur les poteaux situés à proximité. Si elles étaient jugées trop abîmées ou illisibles, elles ont systématiquement été remplacées par le service Infotec.

TEC IT EASY

Depuis 2013, la vie du TEC Brabant Wallon, mais aussi de ses sociétés consœurs, est rythmée par un grand projet : TEC It Easy ! Ce nouveau système de billettique sans contact est un véritable outil de modernisation. Il permettra de créer davantage d’interopérabilité entre le TEC, la STIB, De Lijn et la SNCB, mais aussi et surtout d’avoir un support unique de validation pour voyager partout en Belgique.

Le mot d’ordre de ce nouveau système ? Simplicité ! Parcours, tarifs et titres de transport ont été revus pour être encore plus attractifs et proposer davantage de services aux clients. Plus de lisibilité, d’accessibilité mais aussi de rapidité. Les canaux de vente seront modifiés, et dès 2015, ce ne sont pas moins de 4000 points de vente et 170 automates qui seront mis en service sur l’ensemble du Groupe. Autre future nouveauté : la création d’un e-shop permettant aux clients de se procurer leur titre de transport en ligne.

Le but ? Diminuer la vente à l’intérieur du bus, et faire préférer la carte MOBIB aux titres jetables. Moins de ventes, c’est donc moins de temps d’attente avant de monter dans le bus et moins de temps perdu ! Les horaires prévus devraient être mieux respectés. Plus de facilité et plus de fluidité donc, tant pour les clients que pour le personnel.

Par ailleurs, et grâce aux validations, désormais obligatoires, nous obtiendrons aussi des données objectives qui nous permettront de mieux connaître notre réseau, la fréquentation des lignes, d’adapter notre offre et d’élargir les canaux de vente en plaçant des automates aux endroits stratégiques. C’est donc toute notre vitesse commerciale qui sera revue et l’interopérabilité de notre système qui pourra être encore mieux élaborée.

Bien sûr, pour réussir, un projet de cette envergure doit passer par une phase de test. A ce titre, le TEC Brabant Wallon a joué un rôle prépondérant puisqu’il a été désigné pour assumer le rôle de projet pilote.

Projet pilote, certes, mais pour quoi faire ? L’idée est simple comme un ticket sans contact : voir petit avant de voir en grand. Equipements et procédures sont testés à petite échelle avant le lancement sur l’ensemble du réseau du Groupe TEC. Et si le TEC Brabant Wallon en est l’heureux élu, c’est parce que nous sommes situés dans une zone à la fois rurale et urbaine, interopérable avec d’autres réseaux de transports, et que nous possédons des lignes de différents types.

2014, l’année de la montée en puissance du projet-pilote

Tout au long de l’année 2014, notre projet-pilote a donc mûri, subi des brins d’adaptation et de nouvelles étapes ont vu le jour.

Parmi celles-ci, et alors que l’année 2013 avait vu la ligne W étrenner la validation obligatoire, 2014 a vécu l’entrée dans l’aventure des lignes 123, 124 et 365A du TEC Charleroi. De 220 sur la ligne W, nous avons donc augmenté considérablement le nombre de clients testeurs.

Bien sûr, pour leur permettre de passer au mieux ce cap, diverses campagnes de communication ont été mises en place. Leaflets, affiches, courriers, écrans plasmas et habillages des bus pilotes par divers stickers, tous les canaux existants ont été utilisés pour que l’information importante soit transmise adéquatement. C’est une démarche toute particulière qui a été mise en place, en interne comme en externe, pour mieux nous familiariser avec TEC It Easy.

En interne, chauffeurs et membres du personnel ont reçu des notes de service et des notes d’information en plus de briefings et de formations spécifiques. Qu’il s’agisse de la nouvelle gamme de tarifs, de nouveaux titres de transports ou encore de la marche à suivre tout au long du projet, aucun n’a pu échapper aux informations d’usage.

Newsletters, courriers, habillages des bus pilotes (stickers et affiches), dépliants, affiches vespacius, écrans plasmas, tous les canaux existants ont été utilisés pour que l’information soit transmise chez nous comme chez nos clients.

Nos abonnés ont quant à eux reçu un courrier d’information détaillant la réforme de notre politique tarifaire – bientôt valable sur tout notre réseau – et expliquant les avantages de notre nouveau système : simplicité de la lecture des tarifs et cohérence.

Nous avons également poursuivi la diffusion d’information via notre site Internet infotec.be et avons également fait appel aux organes de presse, notamment l’Avenir, afin d’y placer des encarts publicitaires. De cette façon, il nous a été possible de diffuser la campagne TEC It Easy de manière encore plus percutante, afin d’informer un maximum de clients en un minimum de temps.

Enfin, quel meilleur moyen de communiquer que d’aller directement à la rencontre de nos clients ? C’est pourquoi, en 2014, deux ACTes (Accompagnement sur le Terrain) ont été organisés, du 22 au 25 avril et du 15 au 19 septembre. C’est, sans nul doute, LA meilleure manière de diffuser de l’information.

L’idée est d’accompagner le client tout au long de son voyage sur les lignes pilotes afin que la transition se passe au mieux.

Habillés aux couleurs de la maison, plusieurs employés sont allés rencontrer nos clients et futurs clients sur les lignes pilotes et durant plusieurs jours. Ils ont distribué des bics déroulants contenant toutes les informations et autres post-its et dépliants explicatifs, lesquels étaient adaptés à chaque fois aux lignes concernées. Les accompagnants ont également tenté de recruter les clients qui ne possédaient pas encore la carte MOBIB. Armés de supports et spécialement formés pour ce faire, les accompagnants ont pu renseigner les clients efficacement, relever les problèmes de validation. Ils ont également pu adapter leurs interventions selon les cas, et être les plus efficaces possibles.

Un autre objectif de cette initiative était de réaliser une première évaluation pratique du projet, notamment via une remontée d’information de la part du client. Selon leurs remarques, des ajustements ont pu être réalisés. Redirigés vers un questionnaire d’enquête en ligne nous permettant de mieux saisir les problèmes pratiques de la validation, nos clients pouvaient en outre gagner des places de cinéma.

Les forces réunies autour de TASK FORCE

Au terme de chacune des étapes du projet TEC It Easy, les responsables se sont réunis afin d’évaluer la progression du projet et de réaliser une avancée constructive. Des réunions examinant chaque étape ont eu lieu en moyenne une fois par mois, au travers de Task Forces organisées tout au long de l’année 2014. Qu’ils fassent partie des forces de ventes, de l'exploitation, du service technique, de la direction, des ressources humaines, des finances ou de la Société Régionale Wallonne du Transport, tous ont apporté leur pierre à l’édifice du projet en commentant, analysant chaque évolution et chaque problème et en y proposant une solution. L’union de toutes ces forces a permis de dégager des solutions rapides et efficaces, adaptées à chaque situation problématique, afin de faire avancer le projet au mieux.

L’ensemble de nos clients détenteurs d’une carte MOBIB

A côté de la mise en place du projet-pilote sur les lignes W, 123, 124 et 365A, le TEC Brabant Wallon a également effectué un grand bond en avant dans le domaine de la billettique sans contact. En effet, tout au long de l’année 2014, l’ensemble de nos clients, testeurs et non, 65+ et autres, ont été équipés de la carte MOBIB sans contact. L’envoi s’est fait progressivement par type de clients et par courrier au sein duquel étaient annexés des dépliants d’information.

  • Leaflets, courriers & stickers
    Leaflet 01
  • Leaflets, courriers & stickers
    Leaflet 02
  • Leaflets, courriers & stickers
    Affiche 01
  • Leaflets, courriers & stickers
    Affiche 02
  • Leaflets, courriers & stickers
    Sticker 01
  • Leaflets, courriers & stickers
    Sticker 02

Qualité et études de satisfaction

La certification AFNOR de la maison de la Mobilité de Wavre

L’année 2014 restera marquée par la certification AFNOR du guichet de Wavre en tant que Maison de la Mobilité.

Pour obtenir et garder cette certification de Qualité, notre Maison de la Mobilité doit répondre à un service voulu. Ce service voulu est mesuré 5 fois par mois. Il comprend :

  1. Critères obligatoires
    • Informations permanentes
    • Accueil
    • Vente du titre adapté
    • Etat et propreté
    • Temps d’attente
    • Identification des besoins des clients
    • Gestion des réclamations
  2. Critères spécifiques
    • Rapidité des opérations d’information à la clientèle
    • Etat des équipements
    • Information en situation perturbée prévue
  3. Critère complémentaire
    • Formulaire de plaintes
  4. Chaque année, en décembre, le certificateur procède à l’audit de certification des Maisons de la Mobilité de Wavre, Namur et Liège Guillemins, les 4 mois précédant l’audit devant être tous conformes.

    Un suivi mensuel est assuré par la Qualité et le service de l’accueil dont les efforts efficaces ont permis d’obtenir cette certification en 2014.

Les enquêtes clients mystères (ECM)

Dans la volonté de poursuivre sa démarche d’amélioration continue, les 11 indicateurs du service voulu par nos clients ont été mesurés au TEC Brabant Wallon en sous-traitance avec la société Expansion. En 2014, seuls 10 mois sont à prendre en compte.

Indicateurs

Moyennes

Objectifs

Objectifs

2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013 2014 2014
Accueil au téléphone 78 72 63 83 93 100 88 94 90 86 92
Accueil au guichet 84 79 91 86 85 95 89 89 90 87 90
Attitude des chauffeurs 91 86 92 76 84 87 85 90 88 75 90
Tenue vestimentaire 73 90 95 86 74 73 96 93 87 93 90
Abribus 68 67 63 40 39 56 61 56 60 68 60
Info aux arrêts 86 85 89 87 85 94 90 95 90 86 92
Déviations 52 87 93 89 76 95 98 95 90 89 92
Propreté des véhicules 90 55 58 74 69 90 82 82 80 88 80
Ponctualité du bus 88 90 89 85 79 84 86 89 89 83 89
Réponses aux plaintes 91 79 76 85 65 77 83 77 85 70 83
Confort dans le bus 96 99 99 83 97 90 93 95
Moyenne générale 80 79 81 81 77 86 86 87 85 83 87
 

L’année 2014 s’achève sur un résultat un peu moins bon par rapport à 2013 tout en restant objectivement dans de très bons pourcentages pour la majorité des critères.

Les efforts concentrés sur le gros projet TEC IT EASY en sont pour partie la cause principale : le manque de temps n’a pas permis un suivi mensuel aussi assidu qu’en 2013.

Les objectifs 2014 étaient aussi sans doute trop ambitieux. Car 90-95% c’est très proche de la perfection quand on sait qu’il n’y a que 5 mesures par mois pour certains critères … !

Les points les plus positifs sont :

  • L’amélioration au niveau de la tenue vestimentaire de nos chauffeurs : + 3 % par rapport aux objectifs !
  • L’état des abribus : + 12% par rapport à 2013 et + 8% par rapport aux objectifs !
  • La propreté des bus : + 8% par rapport aux objectifs et + 6% par rapport à 2013 !

La diminution la plus significative en qualité se situe dans :

  • Le délai de réponse aux plaintes à partir d’avril 2014 par manque de temps et d’effectif pris par le projet TEC IT EASY.
  • L’attitude des chauffeurs : - 15 % par rapport à 2013. Est-ce dû au fait qu’il y ait eu moins de formation qualité en 2014 ? Ou à tous les changements occasionnés par le projet TEC IT EASY demandant une grande patience à tout notre personnel ? Une nouvelle formation qualité, plus proche de la réalité des chauffeurs, afin de mieux les impacter, aura lieu en 2015.

Défi pour 2015 : rattraper les 3% perdu en 2014 sur la moyenne globale.

Quelques exemples appréciés par nos clients en 2014 :

L'accueil au guichet
La propreté du bus
La ponctualité du bus
Les enquêtes de satisfaction

En octobre 2014, un échantillon représentatif de nos clients abonnés et occasionnels a été sondé via une vaste enquête de satisfaction en ligne. Ce ne sont pas moins de 1.370 clients du TEC Brabant Wallon qui ont donné leur avis sur de nombreux aspects de nos services. La récolte des données s’est clôturée le 6 novembre 2014.

L’évolution de la satisfaction client par rapport à 2013 est la suivante :

  • ➚ la qualité des fascicules horaires
  • ➚ la propreté extérieure des bus
  • ➚ et la facilité de se rendre à l’arrêt de substitution progressent en qualité
  • ➙ la « capacité à fournir le bon renseignement MB »
  • ➙ et « l’accueil téléphonique en général » se maintiennent en qualité
  • ➘ le site internet en général (en moyenne -15%) - plus spécialement « l’information actions commerciales » (-36%)
  • ➘ la clarté des réponses aux réclamations enregistrent la baisse la plus significative (-25%)
  • ➘ ainsi que la sécurité dans les bus et les abribus (-17%)
  • ➘ le temps d’attente au guichet MB (-16%)
  • ➘ l’adéquation de l’offre de service (-16%)
  • ➘ « le bus est à l’heure » (-10%)
  • ➘ l’aspect et le confort des MB (-9%)
  • ➘ le confort des bus (-8%)

En 2015, nous espérons et faisons tout pour que, avec TEC IT EASY lancé sur tous les réseaux, beaucoup de critères soient à la hausse. C’est le but de ce grand projet : continuer à améliorer notre service pour la pleine satisfaction des clients.

logo TEC Programme Qualité
La gestion des réclamations clients

En 2014, le TEC Brabant Wallon a reçu 1269 courriers soit une diminution de 4,08% par rapport à l’année précédente. Un même courrier pouvant contenir plusieurs motifs, ceux si ont au total de 1376. C’est via le site Infotec que la majeure partie des plaintes nous parvient. Ces plaintes par courrier électronique représentent 77% du nombre total.

Les motifs s’articulent autour de 7 thèmes différents :

  • L’application de la politique tarifaire.
  • L’offre de transport : tout ce qui concerne la conception de l’offre (itinéraires, correspondances, horaire et emplacement des arrêts).
  • Le respect des horaires et des itinéraires : avance ou retard sur horaire, non-respect des correspondances, pas de passage …
  • La sécurité aux arrêts et dans le bus : trublions, déchets aux arrêts.
  • Le confort et la propreté : propreté intérieure et extérieure des bus, de l’arrêt, l’accessibilité, l’aération, le bruit, le chauffage, la surcharge.
  • La relation client : le contact entre l’agent et le client, que ce soit le chauffeur, l’agent administratif, le guichetier, le contrôleur, le non-respect du code de la route (vitesse excessive, refus de priorité), incivilité, refus d’embarquement …
  • La qualité de l’information : l’information aux guichets, aux arrêts, sur infotec.

Répartition des motifs de toutes les réclamations reçues en 2014

Motifs Nombre %
Application de la politique tarifaire 29 2%
Offre de transport 255 19%
Respect des horaires et des itinéraires 651 47%
Sécurité aux arrêts 6 0%
Confort et propreté 115 8%
Relation client 296 22%
Qualité de l’information 24 2%
Transport scolaire

En ce qui concerne le transport scolaire, ce sont 82 courriers qui ont été adressés au TEC Brabant Wallon, soit une diminution de 3,5% par rapport à l’année précédente. La majeure partie de ces plaintes parvient via un courriel directement envoyé aux gestionnaires du service du transport scolaire. Cette année, il y en a eu 69, soit 84% du total des plaintes.

On dénombre 3 thèmes principaux :

  • L’exécution du service : le comportement du chauffeur, du convoyeur, d’un écolier, une desserte non-assurée, l’état du véhicule, l’horaire non respecté, un parcours supprimé…
  • Les conditions de prise en charge : affectation à une ligne publique, non-prise en charge au domicile, non-prise en charge en raison d’une proximité trop grande avec le domicile (<1km), distance domicile-ligne publique trop longue.
  • Les horaires et itinéraires : horaires inappropriés, localisation des arrêts, temps de trajet trop longs.

Répartition du nombre de plaintes selon les motifs

Motifs Nombre %
Horaires et itinéraires 16 19,51%
Conditions de prise en charge 11 13,41%
Exécution du service 55 67,07%
Transport scolaire

Nos partenariats

Le TEC Brabant Wallon établit de nombreux partenariats pour divers événements. Cette année encore, des collaborations ont eu lieu avec l’UCM, le FestivalMont, le festival Walcolor, Amnesty International, l’UCL ou encore l’opération « Arc-en-ciel ».

Il s’agit là d’un échange de visibilité : des navettes sont instaurées et le TEC propose un affichage de 15 jours dans tous les bus et points de vente. En échange, notre logo est placé sur toute publication relative à l’événement, et des tickets sont offerts aux membres du personnel. Cette année, le TEC s’est associé à deux grands festivals de musique : l’Incrock et le Festival de Ronquières.

Nos partenariats

Nos tarifs

Voir tous les tarifs dans le rapport de la SRWT

Les investissements

Le capital social

Le capital du TEC Brabant Wallon s'élève à 333.275 € représenté par 13.331 parts sociales sans valeur nominale réparties comme suit :

  • 4.443 parts à la S.R.W.T. sans droit de vote
  • 4.533 parts à la S.R.W.T. avec droit de vote
  • 4.355 parts aux communes avec droit de vote

Les parts des communes ont été réparties au prorata du chiffre de leur population au 1er janvier 1989, comme suit :

L’association des communes du Brabant wallon au capital social de notre Société renforce la collaboration indispensable entre les mandataires politiques communaux et le transport public de personnes par route dans notre Province.

Le matériel roulant

Matériel roulant

Composition du parc d’autobus

Le total du parc d’autobus a subi une légère diminution de 3 véhicules par rapport à 2013, le nombre total étant passé à 176 autobus avec une moyenne d’âge de 10,5 ans. En ce compris les 12 « 041 » en sur-réserve.

Au 31 décembre 2014, la composition du parc d'autobus est la suivante :

Composition du parc d'autobus (31/12/2014)

Bus standards 108
Citaro 39
R312 42
SB2000T 14
AGORA 13

En regards de 2013, deux Sb 2000T ont été transférés au TEC Namur-Luxembourg courant août 2014, suite à la venue des Volvo

Autocars 12m 14
ARWAY 13
ARES 1
Autocars 15m 5
Volvo 5

Ces autocars ont été livrés courant mai-juin 2014, pour une mise en service en septembre 2014

Bus articulés 35
Citaro G 24
AG300 5
Citaro G 2014-2015 6
Midibus, Minibus, et Proxibus 14
Minibus : UNVI CITADE 5
Bus PMR : Mercedes Sprinter 1
Infobus : Peugeot 1
PROXIBUS : MARCO POLO 6
PROXIBUS : DAYLI 1

Situation du parc d’autobus par rapport à la norme anti-pollution « euro »

Les normes « euro » sont des normes imposées aux constructeurs moteur par des directives européennes pour répondre à des critères de pollution. Plus le chiffre est bas, plus le moteur est « polluant ». La norme actuelle est la norme « Euro 6 » plus restrictive. EEV est un Euro 5 muni d’un filtre à particule (FAP), ceci correspond à nos véhicules Evobus Citaro standard et aux autobus articulés de 2009.

Parc AB TEC Brabant Wallon (%)

Equipements et travaux sur autobus

Sans compter les travaux habituels d’entretien et de réparation du parc de véhicules et de leurs équipements embarqués, incluant les travaux de la carrosserie, les points suivants peuvent être épinglés :

  • TEC IT EASY : TEC Pilote : participation au développement de la nouvelle plate-forme embarquée et de la nouvelle billettique à bord des autobus, suivi et mise en service des véhicules équipés en régie et chez les loueurs, suivi opérationnel.
  • Remise en peinture complète d’un bus PMR ASTA ainsi que deux bus articulés Van Hool AG300.
  • Entretien, réparation et suivi technique des minibus des lignes Proxibus.
  • Participation au développement des modules de formation technique inter-TEC et suivi des plans de formation des agents techniques.
  • Suivi des équipes de nettoyage des autobus et véhicules de service.
  • Maintenance en premier niveau par une équipe de préparateurs affectée au dépôt de Baulers.
  • Dépose, révision ou remplacement de différents équipements, tels que : 5 moteurs, 11 boites de vitesses, 23 têtes de chauffage, 3 différentiels, ponts, ...
  • Opération préventive d’entretien des chauffages des autobus.
  • Apport technique à l’établissement de différents cahiers de charge, contrôle des prototypes, suivi et réception lors du renouvellement du matériel roulant : cars Volvo 15 mètres, véhicule de l’Infobus, bus standards VH A330, bus articulés Citaro.

Différentes réparations et remises à niveau sous garantie, ayant trait aux points suivants :

  • lutte contre la corrosion au niveau des châssis des autobus et autocars IVECO de type ARWAY et AGORA, ainsi que sur les EVOBUS Citaro ;
  • fin de l’opération de renforcement sur les bus IVECO AGORA du châssis arrière, de l’échappement sortie Webasto ;
  • remplacement de divers équipements sur les autobus AGORA et ARWAY, tels que le groupe tendeur-courroie alternateur, le ventilateur du bloc de chauffage ;
  • remplacement de divers équipements mécaniques sur les autobus Citaro, tels que le commutateur Piezo d'ouverture de porte, le silentbloc tirant Ar. inf. et le Webasto, les tapis de sol.
Autobus vers Gembloux

Un parc en renouvellement constant

Parc d’autobus
 

Le remplacement des R312 et des SB2000T est échelonné sur la fin de l’année 2014 et le début de l’année 2015.

Ils seront en finale – malgré le retard du fournisseur sur le planning théorique de livraison - remplacés par 20 autobus articulés de marque Evobus Citaro, 32 autobus standards de marque Van Hool A330 et 5 autocars de marque Volvo. Tous ces futurs véhicules sont EURO 6.

De même, le véhicule de l’Infobus a été renouvelé en décembre 2014.

Parc de vehicules de service
 

Le parc de véhicules de service a connu les modifications suivantes :

  • remplacement des deux camionnettes de dépannage en février 2014
  • remplacement de l’élévateur à fourche au magasin central de Baulers en décembre 2014.

Les chantiers d’envergure

Extension du parking d'autobus

Outre les travaux d’entretien récurrents, le TEC Brabant Wallon a également poursuivi, avec ses propres moyens financiers, la réalisation de travaux d’aménagement et de modernisation des installations des dépôts de Chastre et de Jodoigne et, dans tous les dépôts, des aménagements relatifs à la sécurité et à la circulation du charroi.

Parmi les grands chantiers de l’année 2014, citons d’abord celui de l’extension des parkings d’autobus et de véhicules automobiles ainsi que la construction de l’écran acoustique au dépôt de Baulers.

Pour rappel, le permis ayant été déposé fin 2012 et le cahier des charges rédigé avec la collaboration du bureau Greisch et de la S.R.W.T., le marché a été attribué à la société Duchène. La réalisation du chantier a démarré en août 2013 pour s’achever en juin 2014 dans le respect à la fois du budget et du planning prévisionnel.

Par ailleurs, après finalisation des plans d’aménagement de la conciergerie du dépôt de Jodoigne en locaux sociaux destinés au service mouvement, les travaux de réalisation commencés en 2013 ont été finalisés en 2014. Nous avons également procédé à des travaux et aménagements pour moderniser les locaux affectés aux bureaux du service mouvement et augmenter la sécurisation de la salle de coffre, tant à Jodoigne qu’à Chastre.

Enfin, le cahier spécial des charges de l’extension du siège social de Wavre rédigé avec la collaboration du bureau ABR et publié en vue de son attribution a conduit à l’attribution du marché de démolition et de construction de l’extension du siège social de Wavre à la société Lixon. Les travaux ont débuté en septembre 2013 et ont été terminés en juin 2014 dans le respect du budget du planning prévisionnel.

Les aménagements d’infrastructure

Voici une synthèse - par site - de quelques travaux réalisés au cours de l’année 2014 :

Chastre

  • Maintenance générale.
  • Placement d’un switch avec alimentation en POE+ pour les caméras.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.

Jodoigne

  • Maintenance générale.
  • Placement d’un switch avec alimentation en POE+ pour les caméras.
  • Déplacement des archives et création d’un local veilleur à proximité des autobus.
  • Ajout du contrôle d’accès électronique pour l’atelier et pour l’Infotec (bureaux et stock).
  • Isolation complète de la toiture de tout le bâtiment Infotec et de l’atelier au moyen d’une mousse Icynène projetée.
  • Remise en service de l’aérotherme de l’ancien dépôt de Nivelles et rénovation de l’installation de chauffage dans le hall central du bâtiment Infotec et de l’atelier.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
  • Achat de mobiliers de bureau et de vestiaires pour le service mouvement suite à la rénovation et à la création de nouveaux locaux.

Baulers

  • Maintenance générale.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
  • Achat de matériel incendie complémentaire suite à la construction du mur acoustique.
  • Ajout de caméras de surveillance.
  • Placement d’un switch avec alimentation en POE+ pour les caméras.

Wavre

  • Maintenance générale.
  • Contrôle d’accès optimisé au rez-de-chaussée pour la liaison entre le siège social et sa nouvelle extension.
  • Ajout de nouvelles caméras.
  • Rafraîchissement des locaux et couloirs faisant suite à la réorganisation et la redistribution fonctionnelle des locaux de l’extension du siège social.
  • Placement d’un switch avec alimentation en POE+ pour les caméras.

Gare d’autobus de Louvain-la-neuve

  • Réalisation des plans d’aménagement en collaboration par la Direction transport du TEC Brabant Wallon et le service technique de la SRWT.
  • Rédaction et publication du cahier spécial des charges, et attribution du marché à la société Fabricom Cofely
  • Lancement du chantier en août 2014, la fin des travaux et la mise en exploitation étant prévues à la fin du premier trimestre 2015.

Les aéroports wallons

En 2014, la SRWT a poursuivi l’exécution des contrats d’assistance technique que la SOWAER lui confie pour la gestion de ses travaux d’infrastructure aéroportuaire.

Forte de cette mission, la SRWT a mené les actions suivantes :

Aéroport de Liège

  • Poursuite de l’assistance aux études de l’extension de la zone Fret nord (phase II) ;
  • Poursuite de l’assistance aux études du contournement Ouest de l’aéroport (Pont de Flémalle) ;
  • Mission de suivi des travaux SPAQUE ;
  • Mission de suivi des travaux d’aménagement du pipe-line Glons-Bierset ;
  • Différents marchés arrivant en fin de période de garantie.
  • De plus, la SRWT a entamé en direct pour Liège Airport Business Park S.A. une mission de suivi de chantier pour un nouveau bâtiment administratif au nord de l’aéroport (B17) (4 MEUR).

Aéroport de Charleroi

  • Travaux de rénovation de la station d’épuration et du bassin de rétention des eaux de déverglaçage ;
  • Travaux de remplacement du séparateur hydrocarbure des parkings voitures.

Aérodrome de Cerfontaine

  • Travaux de gros entretien et parachèvements du bâtiment principal.

Les aéroports wallons

Le financement des investissements

Les investissements ont été financés en fonds propres par le TEC Brabant Wallon.

Le développement durable

Le TEC et l’environnement

De par la nature même de sa mission d’opérateur de transport public ainsi que de celle de devenir une alternative à la voiture personnelle, le TEC contribue ainsi à la diminution de la pollution de l’air suite à la réduction des émissions des gaz à effet de serre. Mais le TEC s’investit également dans la réduction de l’impact de ses propres activités sur l’environnement..

Bus TEC sur la route

Les actions entreprises

  • Nettoyage approfondi de tous les égouttages, débourbeurs, déshuileurs, …
  • Entretien des espaces verts dans tous les dépôts.
  • Changements de brûleurs mazout défectueux et anciens par des brûleurs plus économiques et plus performants et moins polluants.

Les ressources humaines

Concertation et amelioration du dialogue social

Concertation

Le Conseil d’Entreprise a tenu 12 réunions, dont 11 ordinaires et 1 extraordinaire, organisées au siège social. Cette réunion extraordinaire s’est déroulée le 5 juin 2014 avec pour objet les informations économiques et financières relatives à l’exercice comptable clôturé au 31 décembre 2013.

Le Comité pour la Prévention et la Protection du Travail (CPPT) s’est réuni 11 fois au siège social.

Trois conventions collectives de travail (en abrégé, CCT) ont été signées en 2014.

A la suite de l’évaluation positive de l’utilisation des titres repas électroniques, les parties signataires de la CCT du 26 octobre 2012 relative à l’octroi des titres-repas sous forme électronique ont prorogé celle-ci pour une durée indéterminée par la conclusion de la CCT du 17 février 2014.

Toujours en date du 17 février 2014, la CCT relative aux cotisations du Fonds Mutuel du Transport Urbain et Régional Wallon et de l’Assurance de Groupe a conduit à l’adaptation du montant de ces cotisations à l’évolution de leur gestion et de leur financement.

La signature de la CCT du 11 décembre 2014 relative à l’innovation au sein du Groupe TEC s’inscrit quant à elle dans le cadre de l’exécution du pacte de compétitivité, d’emploi et de relance a conduit à l’identification de 4 projets innovants dans le Groupe TEC qui font et feront l’objet d’un suivi. Ces projets – connus du grand public pour certains - sont les suivants :

  • TEC IT EASY
  • Le tram de Liège
  • Le système d’information géographique (SIG)
  • L’éco-conduite
Amélioration du dialogue social : AMEDIS

Voyons à présent comment les procédures se sont déroulées au TEC Brabant Wallon.

L’arbre des procédures de gestion des conflits et un tableau reprenant les grèves de 2014 est présentés ci-dessous. En effet, outre le suivi du déroulement de ces procédures, il est important de voir si des mouvements de grève ont eu lieu de manière irrégulière, hors procédure.

Arbre des procédures de gestion des confilts

En ce qui concerne le TEC Brabant wallon, quatre demandes de concertation ont été formulées (CL1) en 2014 qui ont abouti à trois accords. Un CL1 a été classée sans suite. En 2012, il n’y avait eu aucune demande de concertation, tandis qu’en 2013, il y avait eu deux demandes ayant abouti à deux accords.

Modif Durée de la grève (en jours) Nombre d'agents en grève Services, dépôt, ... concernées Nombre de dépôts Suivi de grève
GIS GINS GRNS
TOTAL 0 0 0 0

Aucun mouvement de grève n’a eu lieu au TEC Brabant Wallon en 2014.

Conclusions

Le dialogue social a encore une fois bien fonctionné dans notre entreprise, que ce soit au niveau formel - au sein des organes paritaires existants (CE, CPPT, commission de service) - et de manière plus informelle - par des réunions et contacts directs entre la ligne hiérarchique, les travailleurs, les délégations syndicales et/ou les représentants syndicaux.

Il y a eu certes une augmentation des demandes de concertation locale, mais tous les problèmes rencontrés ont reçu au niveau local un traitement adéquat et rapide dans un esprit constructif et ouvert de l'ensemble des partenaires, l'objectif recherché étant d'améliorer l'organisation, le fonctionnement et l'efficacité de l'entreprise pour un service accru à la clientèle.

Il n'y a eu aucun jour de grève au TEC Brabant Wallon, sauf les quelques journées de grèves intersectorielles ou nationales, tous les dépôts n’ayant pas été touchés de la même manière.

Notre personnel

  • Ressources humaines
  • Ressources humaines
  • Ressources humaines
  • Ressources humaines
  • Ressources humaines

Répartition du personnel en activité au 31 décembre 2014

Par lieu de travail

2013

2014

CHAUFFEURS

Chastre

44

42

Jodoigne

48

49

Baulers

139

136

Détachés

2

1

Total chauffeurs

233

228

TECHNICIENS

Ouvriers entretien des bâtiments

2

2

Centre d’entretien et magasin de Chastre

6

6

Centre d’entretien et magasin de Baulers

24

22

Total techniciens

32

30

Total chauffeurs et techniciens

265

259

SIEGE SOCIAL

Salariés service commercial

16

19

Nettoyeurs

2

2

Employés

70

67

Total siège social

88

88

TOTAL GENERAL

353

346

Par type de contrat

Contrat à durée indéterminée 333
Contrat à durée indéterminée 11
Contrat de remplacement 2
Total 346

Par sexe

Employés Ouvriers
Femmes 23 20
Hommes 44 259
Total 67 279

Fluctuations de l’effectif du personnel en 2014

Départs

Départs volontaires 9
Licenciements 13
Transferts à la CAS 9
Transferts à la CRI 1
Fins de contrat 5
Décès en service 1
Total 38

Recrutements

Employés 2
Chauffeurs-receveurs 20
Mécaniciens 1
Bâtiment 1
Stewards 4
Accueil Wavre 3
Total 31

Traitements, salaires, avantages legaux et extra-legaux

Prime d’intéressement en mai 2014.

Charges legales

Les cotisations patronales ont évolué comme suit : la cotisation au Fonds de Fermeture des Entreprises passe de 0.24 % à 0.29 %.

Trimestre Sur les salaires non plafonnés majorés de 8 % Sur les appointements non plafonnés
1er 40,30 34,30
2eme 40,30 34,30
3eme 40,30 34,30
4eme 40,30 34,30

Notre politique de gestion des ressources humaines

Les travaux de rénovation/reconstruction du bâtiment de la Place Henri Berger, 8 qui devaient permettre l’extension du siège social situé au numéro 6 avaient été entamés au mois de septembre 2013. Ces travaux se sont terminés comme prévus dans le courant du dernier trimestre 2014. Le chantier s’est déroulé dans les meilleures conditions et le résultat est à la hauteur des attentes.

Les dernières mesures d’aménagement de ces nouveaux espaces de travail ont été réalisées à la fin de l’année 2014 de manière à permettre l’emménagement progressif du personnel durant la période de fin décembre 2014 et de janvier 2015.

Le TEC Brabant Wallon a également poursuivi les travaux de transformation et de rénovation des bâtiments des dépôts de Chastre et de Jodoigne, en ce compris les adaptations fonctionnelles en lien avec les métiers exercés sur ces sites.

Bien entendu, même les bâtiments récents comme le dépôt de Baulers nécessitent des interventions régulières afin de les maintenir en bon état et aux normes prévues.

La création d’un environnement de travail propice à l’épanouissement personnel dans son travail, à son implication dans les projets et les défis de l’entreprise mais aussi tout simplement dans son travail quotidien fait en effet l’objet de toutes nos attentions.

A côté de l’environnement de travail proprement dit, le développement de la qualité des relations de travail et de service à clientèle externe et interne est soutenu et encouragé tant au travers des projets RH mis progressivement en place au niveau du Groupe que des bonnes pratiques et des projets internes de l’entreprise.

Le développement et l’application de la politique RH se sont en effet poursuivis suivant le calendrier et la ligne de conduite fixés tout en tenant compte de l’implication de plus en plus marquée d’une majorité de notre personnel dans le projet TEC IT EASY en tant que TEC pilote. Un projet d’envergure qui est aussi l’occasion de mettre en évidence et en pratique les enseignements et les liens tirés de la gestion de projet et des aptitudes personnelles et mutuelles à mettre en œuvre pour mener au mieux et à termes les actions entreprises dans ce cadre.

Le système d’évaluation du personnel employé, introduit en 2013, a été appliqué en 2014 à l’ensemble du personnel du TEC Brabant Wallon dont les prestations de travail et les compétences comportementales et techniques ont été évaluées sur une base commune, sous réserve des différences de niveau attendu selon le positionnement de la fonction exercée. En 2015, quatre compétences complémentaires, liées à la famille de métier, viendront encore élargir et préciser les profils de compétences appréciés lors des évaluations.

Les réflexions à propos du modèle de leadership se sont poursuivies et se sont enrichies à l’occasion de l’examen des approches proposées par le marché et par les échanges qui s’en sont suivis au niveau de la Commission RH à laquelle participent des représentants de chacune des sociétés du Groupe.

D’autres projets RH, d’ampleur variable, ont également été inscrits dans le plan d’entreprise 2013-2017 qui comporte des actions tant au niveau du Groupe TEC qu’au niveau du TEC Brabant Wallon. Au niveau du Groupe, citons à titre d’exemple la mise en place d’un plan d’actions en vue de réduire l’absentéisme, la poursuite de programmes de formation transversaux, l’amélioration du fonctionnement des diverses commissions en rapport avec les domaines RH, etc.

Les projets au niveau du TEC Brabant Wallon sont quant à eux plus axés sur la transposition et la déclinaison concrète des actions liées aux projets du Groupe mais portent aussi sur des projets spécifiques en rapport avec l’amélioration du fonctionnement des structures et de l’organisation du travail ainsi que des relations sociales.

Recrutements

Pour l’année 2014, le TEC Brabant Wallon a reçu un total de 2.391 candidatures, toutes fonctions confondues, signe que le monde du transport renforce encore son attractivité sur le marché de l’emploi. Nous enregistrons en effet une progression de 17% par rapport à 2013.

Nombre de candidatures reçues au TEC Brabant Wallon

Notre logiciel de gestion des candidatures est parfaitement opérationnel et de plus en plus de candidats s’inscrivent directement en ligne.

En 2014, 35,08% des candidatures ont été enregistrées via le formulaire de candidature en ligne. En 2013, ce chiffre était de 11,58%.

Concrètement, 16 sessions de recrutement ont été organisées en 2014 dans le cadre de contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée afin de maintenir l’effectif du personnel ; les 3 dernières sessions se sont achevées au début de l’année 2015.

Les recrutements ont principalement concerné les métiers de terrain directement en lien avec le transport de personnes (11 des 16 sessions) :

  • Conducteur-receveur (5)
  • Steward (2)
  • Mécanicien (3)
  • Electronicien (1)

Les 5 autres sessions ont touché à divers types recrutement :

  • Contrat de remplacement (2) : Carrossier et Ouvrier bâtiment
  • Procédure interne de recrutement (1) : Brigadier
  • Poste de reclassement (1) : Gestionnaire Recettes
  • Employé (1) : Gestionnaire marketing

Dans les métiers de terrain, ces sessions de recrutement ont permis l’engagement de 20 conducteurs-receveurs d’autobus, 1 mécanicien et 4 stewards en renouvellement de contrats temporaires venus à échéance.

L’accueil de la clientèle au guichet a conduit à l’engagement de 3 personnes en renfort dans le cadre de la mise en place du projet TEC IT EASY. Deux employés (service Marketing) et un ouvrier bâtiment ont également été engagés afin de répondre aux besoins de l’entreprise.

Nous avons en outre eu recours ponctuellement à du personnel intérimaire dans un poste d’employé mais surtout dans divers métiers techniques essentiels au bon fonctionnement et à la continuité de service de notre entreprise : mécanicien, électronicien, carrossier, préparateur, poteleur, magasinier et ouvrier bâtiment. L’un de ces intérimaires a d’ailleurs été engagé dans un contrat à durée indéterminée et un autre dans un contrat de remplacement de longue durée.

Alternatives de recrutement

Stages d’étudiant

A la fin de l’année, une étudiante a démarré un stage au service Qualité actuellement en développement de projets dans le cadre de la norme ISO 9001 et chargé du suivi des actions du plan d’entreprise.

Salons de l’emploi et journées à thème

Cette année, nous étions présents en tant qu’exposant à la « Journée Emploi-Formation » de Braine-l’Alleud le 24 avril 2014.

Ce fut de nouveau l’occasion pour nous d’accueillir et d’informer des étudiants et des demandeurs d’emploi sur les métiers du TEC et sur les perspectives d’emploi au sein de notre entreprise qui est un employeur attractif de la Province du Brabant wallon

Nous avons également renouvelé notre participation à la journée « Girls Day / Boys Day » organisée le 3 avril 2014, un projet de partenariat avec le monde de l’entreprise qui s’inscrit dans la promotion de l’égalité des femmes et des hommes à destination des jeunes, mais qui leur permet aussi de rencontrer des professionnels sur leur lieu de travail et d’écouter leur expérience de terrain.

Ce projet a en effet la particularité de sensibiliser les élèves confrontés très jeunes à des choix d’orientation vers l’enseignement qualifiant.

Le dépôt de Baulers a accueilli des classes d’élèves du premier et/ou du second degré de l’enseignement qualifiant venues visiter nos installations avec des « témoins » qui les ont guidés et ont répondu en toute transparence et sincérité à leurs questions sur leur choix de métier, ses contraintes et difficultés, les facilités et les satisfactions qu’ils en retirent, leur quotidien professionnel, etc.

La formation

Un peu plus de 6.700 heures de formation ont été suivies dans divers domaines d’activité, soit 30% de plus qu’en 2013.

Parmi celles-ci, épinglons :

  • Poursuite des formations CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour le personnel de conduite (conducteurs de bus) dans le cadre de l’obtention des 35 points obligatoires (2.053 heures).
  • Formations diverses organisées dans le cadre du projet « TEC IT EASY » (874 heures).
  • Formations obligatoires PTP (757 heures).
  • Formations techniques (véhicules VOLVO, électricité, pneumatique, …) (720 heures).
  • Poursuite des formations à la procédure d’évaluation mise en place dans le groupe TEC en 2013 pour le personnel employé, soit 352 heures.
  • Excel 2003 (192 heures).
  • Marchés publics – référents (96 heures).

Activites sportives et sociales

Manifestations sportives

En 2014, fidèle au rendez-vous, le TEC Brabant Wallon a participé avec enthousiasme à plusieurs des rencontres sportives organisées dans le cadre du S.I.R.T. (Sports-Inter-Régions-Transports).

L’Amicale sportive du TEC Brabant Wallon a une fois de plus suscité les participations voire les vocations dans les domaines sportifs de prédilection de notre entreprise tels notamment la pêche, la pétanque, le bowling et le mini-foot sur prairie.

L’engouement pour le sport est toujours bien présent et cela n’a rien d’étonnant car la bonne humeur, la convivialité et le respect tant sur le terrain que dans les gradins et après les épreuves sportives contribuent pour une large part au succès de ces manifestations sportives.

Nos organisateurs ne sont pas en manque d’idées et quelques surprises sont d’ailleurs au programme de 2015 …

Fête du personnel du 23 novembre 2014

Pour la 4ème année consécutive, le TEC Brabant Wallon a mis son personnel à l’honneur. Au cours d’une après-midi, tous les membres du personnel et leur famille ont été invités à la ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve. Au menu : walking dinner, magiciens, caricaturistes, animations pour enfants et, surtout, un concert privé du groupe Suarez. Le tout, dans une salle spécialement customisée aux couleurs de la maison par des drapeaux, totems et autres affiches à l’effigie du TEC. Bref, tout était réuni pour que l’ambiance soit au rendez-vous et ce le fût !

Une belle occasion pour le personnel d’apprendre à se connaître et échanger.

La communication interne

Newsletters

En 2014, le TEC Brabant Wallon a poursuivi l’édition de ses newsletters. Réalisée en interne, elles sont éditées en supplément du journal d’entreprise « ça roule ».

Cette année, elles ont permis d’évoquer les thèmes suivants : le projet TEC It Easy, diverses campagnes internes (bien-être au travail, projet vélo+bus, actions sécurité à Nivelles, …) ou encore le plan d’entreprise.

Pour une diffusion pratique et rapide, elles sont envoyées aux employés par courriel et imprimées pour les chauffeurs. Ainsi, aucun membre du personnel ne manque une occasion d’être informé de toutes nos nouveautés !

Journal d’entreprise « ça roule ! »

En complément des newsletters, notre société a également diffusé son journal d’entreprise « ça roule ! ». Rédigé et mis en page en interne, son impression est confiée à une imprimerie spécialisée. Ce support de 16 pages est articulé autour de grands thèmes tels que la qualité, les ressources humaines, le développement durable, les brèves et nouveautés, …

Ecrans plasmas

Cette année encore, nous avons poursuivi l’utilisation des écrans plasmas comme support de communication interne et externe ! Installés dans les cafétérias et autres lieux de vie du personnel, cet outil est efficace pour transmettre de l’information de manière simple, efficace et dynamique.

Totems

En 2014, le TEC Brabant Wallon a opté pour un nouveau canal d’information : les totems. Rapides, pratiques et dotés d’un visuel interchangeable, ils nous permettent de réagir plus vite lorsqu’une information doit être communiquée. Leur création et impression en interne nous procurent toute l’autonomie nécessaire à l’égard des imprimeurs.

10 supports de ce type ont ainsi été utilisés pour diffuser diverses campagnes internes (bien-être au travail, fête du personnel,…) ou externes (TEC It Easy, …).

Campagne bien-être au travail

Afin d’améliorer la sensation de bien-être au sein de notre société, nous avons lancé une campagne interne sur les dangers de consommer de l’alcool au travail. L’objectif : Faire prendre conscience aux membres du personnel des dangers de cette consommation mais aussi leur donner les moyens de s’en sortir.

Lancée en collaboration avec le conseiller en prévention, cette campagne a été déclinée en plusieurs thèmes. Parmi ceux-ci, 2 ont été diffusés en 2014, à savoir, les dangers de l’alcool pour la santé, et l’alcool et la sécurité. Chacun de ces thèmes a été décliné sur plusieurs supports tels que des leaflets, totems, écrans, dépliants, affiches, newsletters et journal d’entreprise.

Pour accroître l’intérêt des membres du personnel pour cette campagne, un éthylotest a été offert à chacun d’entre eux lors du lancement du premier thème « alcool et santé ».

Plan d’entreprise

Dans le cadre du contrat de service public, le TEC Brabant Wallon, comme l’ensemble des sociétés du groupe TEC, a procédé à l’élaboration de son plan d’entreprise 2014-2017. Sorte de guide, ce plan recense les projets et actions prévues pour les 4 prochaines années. Il permet également d’évaluer chaque année nos performances et de réadapter les objectifs si nécessaire.

Il dispose d’une partie commune à l’ensemble des TEC mais aussi de parties spécifiques au TEC Brabant Wallon. Il est articulé autour de 4 axes (financier, client, gestion interne et ressources humaines) et de 29 objectifs opérationnels (contenu, échéance et état d’avancement).

Parmi ces différents projets, citons notamment :

  • L’amélioration de la qualité de travail des chauffeurs pour une meilleure gestion du stress. Les conseils donnés sont repris sur des fiches individuelles.
  • La poursuite de TEC IT EASY : créé en 2013, lancé en 2014, le Brabant Wallon en est le projet pilote, ce qui permet de le tester à petite échelle. Points positifs, négatifs, et résolution de problèmes … tous ces tests et petits défauts à corriger permettent de poursuivre la montée en puissance avant le lancement mi-2015. La carte sans contact a été distribuée aux nouveaux abonnés, aux abonnés annuels et plus de 65 ans, avant les autres catégories d’abonnés (mensuels, 6-11 et tiers-payants). D’ici-là, des valideurs ont été installés, de nouvelles lignes seront concernées et la fiabilité aussi bien que l’interopérabilité du système seront testées.
  • L’avenir du dépôt de Chastre : étudie de la possibilité de s’étendre pour une meilleure desserte et pour limiter les coûts de réparation.
  • Le renouvellement du parc informatique et la mise à jour des logiciels utilisés.
  • L’amélioration des outils de visibilité (stands, rallyes, écrans), notamment par le biais de nouveaux habillages dans la Maison de la Mobilité, laquelle est rebaptisée « Espace TEC ».

Un résumé de ce plan a été présenté à tous les membres du personnel sous la forme d’une newsletter.

Gouvernance

Conseil d'Administration

Monsieur Philippe MATTHIS
Président
Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
Vice-Président

Membres avec voix délibérative

Madame Stéphanie AMEEL
Monsieur Luc COLLARD
Madame Isabelle KIBASSA-MALIBA
Monsieur Alexandre MAHIEU
Madame Laurence SMETS
Madame Chantal VERSMISSEN
Monsieur Luc BOVERIE
Monsieur Pierre-Yves DEFOSSE
Monsieur Fabian LANNOYE
Monsieur Freddy QUIBUS
Monsieur Pierre SONDAG
Madame Militza ZAMUROVIC

Membres avec voix consultative

Monsieur Jean-Marc VANDENBROUCKE
Administrateur Général de la S.R.W.T.
Monsieur Vincent MOUILLARD
Représentant du personnel
Monsieur Vincent URBAIN
Administrateur Général adjoint de la S.R.W.T.
Madame Barbara LEDUC
Représentante du personnel

Commissaire-Delégué de la S.R.W.T.

Monsieur Jean-Pierre ISTACE
Directeur financier de la S.R.W.T.

Secrétaires

Monsieur Michel CORTHOUTS
Directeur général
Madame Catherine BES
Directrice générale adjointe

Principaux dossiers traités par le Conseil d’Administration

Marché de fournitures et de travaux pour équiper la gare de Louvain-la-Neuve de barrières et de caméras : lancement de la procédure et attribution du marché.
Marché de fournitures pour les articles d’habillement des travailleurs : lancement de la procédure.
TEC IT EASY : points de la situation à plusieurs reprises.
Nouvelle gare des autobus de Wavre : point de la situation suite à la proposition formulée par le Bureau d’Etudes Agora.
Couverture supplémentaire sur le prix du carburant négocié par la S.R.W.T. pour l’année 2017.
Bilan de l’audit interne 2013 et programme 2014.
Ratification de la Convention collective de travail du 17 février 2014, relative aux cotisations du Fonds Mutuel du Transport Urbain et Régional Wallon et de l’Assurance de groupe.
Ratification de la Convention collective de travail du 17 février 2014, prorogeant pour une durée indéterminée la CCT du 26 octobre 2012 (dépôt n° 2013 012175) relative à l’octroi de titres-repas sous forme électronique.
Ratification de la Convention Collective de Travail du 29 avril 2014 relative à la programmation sociale 2013 – 2014.
Ratification de la convention collective de travail du 7 octobre 2014 relative au régime de chômage avec complément d’entreprise prorogeant la convention collective de travail du 21 décembre 2011 (annexe 7 jointe à la convocation)
Examen et établissement des comptes annuels au 31 décembre 2013.
Examen et approbation du rapport annuel d’activités 2013.
Convocation et fixation de l’ordre du jour de l’Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires du 5 juin 2014.
Modifications aux statuts – Convocation et fixation de l’ordre du jour de la réunion de l’Assemblée Générale Extraordinaire des Actionnaires du 5 juin 2014 à 16 heures 30.
Contrat de service public – Méthodologie commune de définition de l’offre de transport.
Appel d’offres restreint pour la concession de circuits de transport scolaire.
Transport scolaire – Dédoublement 1304 et 1315 – Autorisation d’attribution du marché par procédure négociée pour une durée d’un an.
Transport scolaire - Attribution des circuits 1312, 1318 et 1330 par procédure négociée.
Attribution des contrats de transport scolaire.
Attribution du marché public sur les imprimés.
Desserte du zoning de Saintes : point de la situation et reconduction de la convention pour une durée d’un an.
Présentation du plan d’entreprise.
Impact de la réforme tarifaire sur la subvention d’exploitation du TEC Brabant Wallon.
Réactualisation budgétaire 2014 sur base de la situation comptable arrêtée au 30 juin 2014.
Impact organisationnel et financier de la rentrée scolaire de septembre 2014 (annexe 5 jointe à la convocation).
Dédoublement du Proxibus de Waterloo.
Marché de service portant sur le remplacement des parebrises et vitres : lancement de la procédure d’élaboration du Cahier Spécial des Charges et du marché ainsi que de l’attribution du marché proprement dit.
Marché de service portant sur l’entretien et la réparation des installations d’incendie et intrusion, ainsi que l’extension des systèmes mis en place : lancement de la procédure d’élaboration du Cahier Spécial des Charges et du marché.
Marché de service portant sur l’élimination des déchets dit ménagers et industriels : lancement des procédures d’élaboration du cahier spécial des charges et du marché ainsi que de l’attribution du marché proprement dit.
Marché de service portant sur la gestion complète des coffres de dépose des recettes chauffeurs et ventes, en sus du transfert vers la banque des fonds financiers : lancement des procédures d’élaboration du cahier spécial des charges et du marché ainsi que de l’attribution du marché proprement dit.
Modifications d’horaires à partir du 14 décembre 2014.
Opération commerciale au 31 décembre 2014.
Dédoublements en période d’examens.
Budget 2015 du TEC Brabant Wallon.
Ligne régulière : dédoublement Rapidobus 2.
Marché de service visant à mesurer la performance de la qualité – Lancement de la procédure d’élaboration du cahier spécial des charges et du marché ainsi que de l’attribution du marché proprement dit.
Attribution du cahier spécial des charges CSC 2014-06 : Fourniture et pose de vitres et parebrises.
Attribution du marché des catalyseurs pour autobus.

Direction

 
Michel CORTHOUTS
 
Monsieur Michel CORTHOUTS
Directeur général
 
Catherine BES
 
Madame Catherine BES
Directrice générale adjointe en charge de la direction des services généraux
 
Bruno BALTHAZAR
 
Monsieur Bruno BALTHAZAR
Directeur Transport en charge de la direction transport
 
Marc WATHELET
 
Monsieur Marc WATHELET
Directeur technique en charge de la direction technique
 
Marc CLEBANT
 
Monsieur Marc CLEBANT
Responsable de service en charge de la direction des ressources humaines
 
Laurent ROBERT
 
Monsieur Laurent ROBERT
Responsable de service en charge de la direction des finances

Rémunération des Administrateurs

Les rémunérations octroyées aux Administrateurs au cours de l’année 2014 se sont élevées à un total de 30.656,10 €, dont 18.012,30 € pour les Administrateurs représentant la Région wallonne et 12.643,80 € pour les Administrateurs représentant les communes.

Audit interne

En 2014 le Comité d’Audit s’est réuni à deux reprises.

Le programme initial de 2014 comprenait 23 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 25 suite à l’ajout des missions relatives aux processus administratifs, de support et de communication de l’IRP TEC PENSION et à la mise en place de l’audit continu.

Les missions finalisées en 2014 portent sur la gestion des services de contrôle, la gestion des titres de transport valorisés, les titres de transport combinés avec la SNCB, les relations avec les loueurs, l’actualisation des risques relatifs au projet « Maintenant », le processus de gestion des actifs de l’IRP TEC PENSION, la coordination de l’établissement des plans d’entreprise, le processus de recrutement des chauffeurs, la gestion des plaintes de la clientèle, ainsi que les deux suivis semestriels des recommandations et le suivi des recommandations relatives à l’IRP TEC PENSION.

Les missions dont le prolongement ou l’achèvement sont prévus en 2015 concernent la coordination des processus, la collecte et le traitement des recettes de trafic, la gestion des stocks, la conformité et la gestion des marchés publics, la surveillance par caméra sur les lieux de travail, l’analyse des risques du projet Hastus, les processus administratifs, de support et de communication de l’IRP TEC PENSION, et l’audit continu.

Enfin, trois missions de conseil relatives respectivement au suivi de l’action du projet TEC IT EASY relative à la chaîne des recettes et de la comptabilité, à la certification des maisons de la mobilité et aux indicateurs de gestion, n’ont pas nécessité d’intervention de l’Audit Interne en 2014 et ne seront pas reconduites en 2015.

Commissaires aux comptes

Groupement des cabinets SCCRL Ernst & Young, SCCRL Callens, Pirenne, Theunissen et Co, SCPRL Lafontaine, Detilleux et Cie.

Les perspectives

Conclusions et perspectives d’avenir

Le contrat de service public 2013-2017 dont la signature est intervenue le 18 novembre 2013 lie le Groupe TEC et la Région wallonne à partir du 1er janvier 2013. Il aurait dû permettre au Groupe TEC, et singulièrement au TEC Brabant Wallon, d’obtenir une vision à moyen terme tant sur ses objectifs que sur les moyens financiers qu’il aura pour les accomplir.

Or, il n’en est rien. Lors de l’élaboration de son budget pour l’année 2015, la Région Wallonne a en effet décidé de s’écarter du dispositif prévu dans le contrat de service public et a fixé de manière unilatérale le montant de la compensation générale de service public et celui de la subvention de fonctionnement pour mission déléguée à la SRWT en contravention avec les dispositions du contrat. Celui-ci n’a cependant pas été adapté, en particulier les obligations mises à charge du groupe TEC, et ce alors même que la Région wallonne envisage de nouvelles réductions pour les années 2016 et suivantes. Le non-respect de ses engagements financiers par la Région wallonne nécessite une concertation prévue par les dispositions du contrat.

Tenant compte de ces réductions sur les dotations et afin de respecter l’équilibre budgétaire imposé par le Contrat de Service Public au Groupe TEC à partir de 2015, le TEC Brabant Wallon va devoir maîtriser l’évolution de ses charges par des efforts sur les coûts de fonctionnement. De ce fait, l’offre de service ne devrait être que marginalement impactée.

TEC IT EASY sera bien entendu le grand chantier de l’année 2015. TEC pilote pour le groupe, tous les services du TEC Brabant Wallon sont en effet largement impliqués depuis de nombreux mois dans ce projet de changement de billettique. L’obligation de validation sur les lignes de notre réseau a été étendue par phases successives, la dernière en date étant le 1er avril 2015, avant le Go Live fixé au 21 avril 2015 pour l’ensemble du groupe. Mais le travail ne s’arrêtera pas à cette date, de nombreuses applications devant encore être développées dans le courant des mois suivants.

2015 nous permettra également de lancer l’étude d’aménagement et d’extension du dépôt et de modernisation de l’atelier de Chastre.

L’aménagement des locaux d’accueil de la clientèle, les changements de châssis et la réfection des corniches du mouvement du dépôt de Chastre sont quelques dossiers inscrits au budget 2015.

La livraison de nos nouveaux autobus standards et articulés, en remplacement d’une partie de notre parc d’autobus, sera également finalisée avec quelques mois de retard du fournisseur dans les premiers mois de 2015. Restera cependant toujours à régler la question épineuse de l’acquisition et du financement des autobus nécessaires pour répondre à l’extension régulière de la clientèle de ces dernières années.

Nous poursuivrons également la réalisation des objectifs inscrits dans notre plan d’entreprise, même si celui-ci a subi un peu de retard en raison de la mobilisation très importantes de l’énergie de nos collaborateurs en 2014 et 2015 sur le changement de billettique.

Rapport financier